AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".   Lun 4 Juil - 0:59

[Le lendemain, à l’aube]

Étonnamment, la nuit avait été paisible.

La jeune naga s’était endormie en ressassant ce qu’elle avait pu dire ou faire pour que la soirée avec son chevalier vampire se termine aussi lamentablement. Même si la partie rationnelle de son esprit lui disait que c’est lui qui n’avait pas su se faire comprendre correctement, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable. Elle tournait et retournait les évènements dans sa tête, à la recherche de ce qui aurait du la mettre sur la bonne voie. Mais plus elle y pensait moins les choses semblaient claires. Tout était de plus en plus embrou-rzzz

Très tôt le lendemain Anna ouvrit les yeux. Elle s’étira, baillât, se frotta les paupières. Elle avait peu dormi, mais elle se sentait fraiche et gonflée à bloc pour la journée qui allait suivre. Elle sortit aussitôt du lit en envoyant valdinguer les draps d’un mouvement de queue trop énergique.

*Debout, c’est le grand jour ! On va aller voir la ville, rencontrer des gens. Vite, vite, vite ! … Où est sire Valentine ?*
Pas là, déjà.

La demoiselle réfréna son enthousiasme en repensant à l’incident de la veille. Si elle voulait que tout se passe bien avec le vampire, il faudrait qu’elle se surveille. Elle ne voulait pas lui imposer la même gêne, elle ne savait pas comment il y réagirait mais doutait que ce soit aussi bien. Mieux valait lui laisser l’initiative de s’exprimer à l’avenir.
*Un vampire, c’est compliqué.*
Je ne pourrai te contredire là dessus.
*Huuum… ou peut-être pas !*
Heu… comment ça peut-être pas ?

Profitant du fait que Slayn n’était pas là, elle entrouvrit la porte pour transformer le filet de jour qui filtrait au dessous en papillon torrent de lumière. Il était temps de visiter un peu.
Elle trouva ainsi dans un tiroir une réserve de biscuits de marine. Les biscuits durs comme de la pierre que seul un vrai marin considère comme comestible une fois ramollis dans du rhum. La réserve de vin personnelle du capitaine et une paire de verre à pieds. La cache d’arme personnelle du capitaine. Ah et un cercueil sous le lit, aussi. Il était temps de faire bon usage de tout ces ustensiles.

La serpentine entrepris donc de gober les biscuits -oui, gober, comme ça hop- pendant qu’elle remplissait un des deux verres du précieux liquide rouge. Quand elle eu terminé elle reposa le couteau sur le bureau, lécha sur son poignet une goutte qui s’était égarée et se pétrifia quand elle entendit la porte grincer. Il lui vint alors à l’esprit que dans tout ça elle avait oublié de se rhabiller.
Ce qui dénotait d’un drôle de sens des priorités.
*Ça va, hein ! D’habitude c’est plutôt l’inverse qu’on me demande.*
Comme ça tu vas pouvoir à nouveau tourmenter ce pauvre vampire, c’était ça ton plan ?
*Tsssssss !*

Elle se précipita alors pour enfiler son paréo. Et fila ensuite par la porte, frôlant une espèce d’armure de cuir qu’elle savait être Slayn à la coupe et à la couleur des vêtements. Sans rien dire car elle n’osait pas lui demander s’il avait bien dormis, elle se contenta de filer en se tenant le poignet.

Derrière, elle laissait le filet de lumière jouer avec les nuances du breuvage qu’elle avait laissé là. La robe rubis et la fragrance fruitée ne laissaient aucun doute sur la nature du contenu. Et Anna espérait qu’elle n’aurait pas à s’expliquer: Elle venait encore de faire preuve d’initiative et même si sur ce coup là elle était plutôt sûre d’elle, elle restait tout de même très mal à l’aise à l’idée de faire un « cadeau ».
Elle attendit donc à l’extérieur en attendant que Slayn la rejoigne et annonce le départ vers la ville.

Cela dès qu’il aurait pris le temps d'apprécier la gorgée de sang frais qu’elle lui avait laissé.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".   Mar 5 Juil - 18:57

Demander si le vampire avait bien dormi aurait effectivement été une précaution inutile car il avait passé celle-ci assis sur la rambarde de poupe du bateau, à observer la mer, jusqu'au moment fatidique du lever du soleil.

Juste avant, il s'était évertué à faire en sorte qu'aucune parcelle de sa peau ne soit exposée à la lumière. Les gouts vestimentaires de Kwochet étaient heureusement pour lui, ce qu'il aurait pu trouver de mieux afin d'aboutir à son objectif. Celui ci semblait effectivement apprécier les vêtements de cuir, et il n'y avait rien de plus efficace pour bloquer complétement les terribles rayon de l'astre du jour.

Il avait donc parfaitement vissé son grand chapeau de cuir sur sa tête et mis ses lunettes de soleil. Afin de protéger la plus grande partie de son visage, il avait également pris soin de refermer complétement son long manteau de cuir également des genoux, jusqu'au col qui lui arrivait à peu près à hauteur du nez. Pour se protéger les mains, des gants blancs, et les jambes, en plus de la couche de vêtements qu'il portait, de grandes bottes de cavalier.

Heureusement qu'il était assez indifférents à la chaleur avec une telle épaisseur...

Il ne restait plus qu'à vérifier si ses supposition quand à son regain de puissance étaient exact, et attendre les premières lumières du jour.

Il se plaça donc face à l'océan, comme un défi qu'il lançait au soleil qui allait très bientôt faire son apparition.

Lorsque le jour commença enfin à se faire, Slayn ne put qu'esquisser un sourire. Bien sûr, il ne se sentait pas dans son assiette et n'étaient certainement pas en état d'affronter un danger au grand jour, mais au moins il ne souffrait pas de brûlures.

Si les déplacements en extérieurs étaient courts, qu'il ne jouait pas au héros et qu'il faisait bien attention à sa tenue pendant ceux ci - il pensait surtout à son chapeau-, les choses devraient à peu près bien se passer. Au pire, si ça n'allait pas, il en serait quitte pour se mettre bien à l'abri en intérieur et attendre la tombée de la nuit...

Il entrepris alors de rejoindre Anna. Il avait préféré oublier les évènements de la nuit, mais se demandait bien ce qu'il en était pour elle. Lorsqu'il ouvrit la porte, il la surpris nue et visiblement fort surprise de le voir si tôt. Malgré cette vision agréable de bon matin, il ne réagit pas plus que ça et se contenta de la regarder. Sans un bonjour ni un regard à son intention, elle enfila son paréo et le frôla pour quitter la pièce à toute vitesse. Slayn se demanda si elle n'était pas vexé, ce qui l'attrista un peu. Mais ce doute se dissipa lorsqu'il vit la coupe laissée sur la table à son attention à côté d'une autre vide, et d'une bouteille de vin. Il identifia immédiatement ce que cela pouvait être.

Il s'approcha alors avant d'esquisser un sourire, puis but d'une traite le précieux liquide contenu dans la coupe pleine. Il aperçu alors la cache d'arme du capitaine, et prit dans celle ci une ceinture lardée de quelques couteaux, qu'il posa sur son épaule. Il remplit ensuite la deuxième coupe, de vin cette fois ci, et sortit rejoindre la naga, le verre à la main.

Celle ci l'attendait sur le pont. Il lui tendit alors la coupe de vin, ainsi que la ceinture de couteaux.


" Pour la coupe dans la cabine... C'était délicieux... Et je te remercie de m'avoir évité de te le demander moi même.

A la nuit tombée... j'essayerai quand même de me débrouiller pour que tu ne soit pas obligée de toujours me nourrir.


Il met alors en évidence la ceinture qu'il tenait de l'autre main et ajoute.
" De jour, en extérieur... Te protéger va m'être extrêmement difficile."

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".   Jeu 7 Juil - 17:04

*Ouf*

Anna poussa un soupir de soulagement en voyant le vampire disparaître à l’intérieur de la cabine. Elle s’était dit qu’il comprendrait tout seul. Ou plutôt elle l’avait espéré car elle se serait sentie vraiment idiote si elle avait du expliquer son idée. Le verre qui attendais sur la table sagement et le vampire qui allait le boire sans commentaire, c’était comme ça qu’elle avait voulu que ça se passe. C’était une scène simple et symbolique qui ne s’encombrait pas de mots.

Pendant que Sir Valentine s’attardait, la jeune fille regarda son poignet meurtrit. Le poignet gauche-haut pour être précis. C’était là ou elle avait légèrement planté le couteau le plus pointu (et le plus propre) qu’elle avait trouvé. Elle avait choisis cet endroit par élimination. La gorge c’était hors de question, le ventre c’était trop peu précis, les doigts c’était sensible, la paume cela l’aurait gênée, la queue c’était écailleux… Le poignet était une conclusion logique.
Elle avait maintenu le verre contre la peau d’une main, planté le couteau d’une autre main et avait délicatement maintenu la plaie ouverte du bout de la lame. Cela avait fait étonnamment peu mal tant elle était concentrée sur le but de l’opération. Peut-être que c’était de la chance ou peut-être que la demoiselle avait pris la bonne décision car la petite coupure coagulait déjà.

Aussi fut-elle ravie de l’entendre dire qu’il avait apprécié.
*Tu vois, c’est pas si compliqué les vampires en fait !*
Tricheuse.
*Et en plus il a enfin répondu à ma question.*
Quelle question ?
*J’ai bon goût ! ^o^*
C’est amusant que tu y vois un motif de te réjouir… Enfin bon, tu te sens mieux c’est déjà ça.

Elle accepta alors la coupe qu’il lui tendait avec un grand sourire et un peu de rose aux joues. C’était très important pour elle de s’être rattrapée et encore plus important d’avoir un moyen de le lui faire plaisir sans le mettre dans l’embarras. L’affaire était close et elle ferait à présent attention à ne pas froisser ses sentiments.
Quant au vin dans la cabine, elle n’avait osé y toucher espérant trouer de l’eau sur le chemin. Décision qu’elle aurait probablement regretté en bord de mer. Mais cela semblait approprié qu’il lui offre à boire après avoir bu ce qu’elle lui offrait. Et ce n’était pas comme s’il lui laissait le choix. Elle en serait quitte pour être un peu pompette en arrivant en ville…

Son chevalier n’avait pas finit. Il mit en évidence l’autre objet qu’il lui tendait et lui expliqua pour quelle raison. Le sourire de la naga se fit plus interloqué. Elle regarda la ceinture de couteaux, puis le visage dissimulé du vampire, puis les lames qui reflétaient les rayons du petit matin, puis Slayn à nouveau. Elle tendit alors deux mains pour prendre la bande de cuir et la teint devant-elle.

« M… merci. »

*Je lui dit que je sais pas me battre ?*
Non.
*C’est ce que je me disais aussi.*
De toute façon ça ne changerai rien. Même si tu t’en sers pas ça le rassurera.
*D’accord.*

Sans plus de tergiversation, Anna ceintura son poncho gris moche trop grand. Le résultat donna un genre de petite robe volante serrée à la taille… et grise moche. Bon, il y avait tout de même un peu d’amélioration.
Elle bu alors son vin à grandes gorgées puis lécha les dernières gouttes jusqu’au fond du verre. Une mauvaise habitude qu’on avait renoncé à lui faire passer car d’une part il était difficile de la blâmer quand elle utilisait à profit l’agilité acquise de son organe démesuré, et d’autre part parce que les clients se plaignaient rarement de ce genre de frasque.

Reposant le verre sur le premier support qui lui passa sous la main la miss s’écria alors avec toute la ferveur innocente qu’une jeune fille surexcité peu exprimer :

« J’suis prête ! On y va ?! »

Puis elle pressa un doigt sur ses lèvres avant d’ajouter :

« Ah, non ! Attendez ! »

Ce sur quoi elle passa par dessus bord pour atterrir dans le sable. Elle récupéra alors les affaires qu’elle avait laissé trainer sur un tonneau éventré. Le drap était dans un état lamentable, réduit en lambeaux là où il avait trainé pendant des heures sur les diverses aspérités du parcours et taché de poussière et du sang des poursuivants, il n’était pas bien frais. En revanche la tenue que la naga avait portée en dessous lors de sa fuite avait été relativement épargnée.
C’était de la lingerie. La lingerie la plus couvrante qu’elle avait pu dénicher dans son armoire, mais de la lingerie tout de même. Elle ne savait pas si elle en aurait vraiment l’utilité à présent, mais ses possessions se réduisaient à ces vêtements, à ce qu’elle portait… et à elle même. Paradoxalement elle n’avait jamais été aussi riche et n’avait jamais manqué d’autant de chose à la fois.
Anna fit un petit balluchon du drap dans lequel elle plaça les pièces de tissus. Si elle ne les portait plus, elle pourrait toujours essayer de les échanger contre plus utile.

« Cette fois je suis prête ! »

Elle se tourna vers Slayn avec un air canaille et fit de nouveau une révérence un peu exagérée.

« Je vous suis, chevalier-vampire Valentine. »

Hum, cette coupe de vin n’était probablement pas une bonne idée…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".   Dim 10 Juil - 17:04

Slayn ne s'attendait effectivement pas à des miracles de la part de la Naga, avec une simple ceinture de couteau, mais au moins, elle aurait des griffes pour se débattre si elle avait des ennuis, et cela suffisait à le rassurer.

Son enthousiasme faisait plaisir à voir, mais ça confirmait également qu'il aurait bien du mal à suivre une telle pile électrique en plein jour, surtout au milieu de la population.

Il souriait malgré tout à la perspective de cette journée. C'était maintenant que leur nouvelle vie démarrait vraiment. Les choix qu'ils feraient aujourd'hui allaient être décisif pour leur avenir.

Anna ne l'avait pas attendu et avait déjà sautée du bastingage pour rejoindre la terre ferme. Puis, après avoir récupéré ses affaires laissée en bas, elle le gratifia d'une révérence pour lui demander de venir.

Le vampire répondit alors simplement qu'il arrivait, et regagna la cabine pour récupérer son épée qu'il accrocha à son dos.

Il posa alors sa main sur son chapeau et sauta à son tour au sol pour rejoindre la serpentine. Il passa affectueusement sa main dans les cheveux de celle ci et ajouta


"Je suis prêt^^

Une dernière chose... Si je traine de trop ou qu'on se perd de vue, ne t'en fais pas pour moi d'accord?
Tu as offert ton sang à un vampire. Tu ne le savais probablement pas, mais c'est un acte sacré^^'
Toi et moi à présent nous sommes liés. Mon instinct te retrouvera toujours^^"


Il prend alors une voix beaucoup plus sérieuse afin de parler d'un dernier détail qui lui paraissait important.

" C'est d'ailleurs pareil s'il t'arrive malheur et que je ne peux pas te venir en aide. Tes anciens employeurs peuvent toujours te cueillir... Si ça arrive, concentre toi et appelle moi de toute ton âme."

Cette dernière mise au point effectuée, il prirent tous les deux la direction de la ville.

[h.j : Je te laisse le soin de créer un nouveau sujet en ville Anna, comme ça, tu pourras décider tout de suite si nos deux persos font la visite de la ville ensemble ou séparément.

Si c'est le cas, je créerai moi même un nouveau sujet ailleurs^^]

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bord de côte, partie rochers et falaise, à quelques kilomètres de la ville. "Le cimetière des égarés".
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Zone rurale :: Plages et Côtes-
Sauter vers: