AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ce vieux bandit de Bidule.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Phénix
Canarticho
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Ce vieux bandit de Bidule.   Sam 7 Juil - 0:58

Il y avait ici une activité étonnamment silencieuse pour tout le passage qu'elle provoquait. Le bâtiment était déjà imposant lorsque Jimmy l'avait dénicher dans la ville haute, mais l'intérieur décuplait cet impression.

*Qui a idée de faire un plafond aussi haut? Ils doivent avoir quelque chose à compenser...*

Jimmy s'avança vers un bureau occuper par un être aux oreilles pointus ayant un lien de parenté avec Bidule. Le petit bonhomme avait une tonsure et un crâne luisant. Il essuyait périodiquement son visage avec un chiffon depuis longtemps humide pour que rien ne vienne tacher les précieux documents qu'il étudiait. Il nota qu'il montait sur sa chaise avec un escabeau. Pourtant les années et venus des petites personnes avec leurs chargements de parchemins faisait des courant d'air.

-Il fait chaud pas vrai?

Il fallait bien engagé la conversation d'une manière ou d'une autre. C'est vrai qu'il faisait chaud dans ce bâtiment. Jimmy commençait déjà à en sentir la moiteur dans ses vêtements. Étouffant était le mot. Le lutin leva son nez d'un livre de compte et l'observa sans tiquer. Puis il se fendit dans un large sourire.

-Oui. Nous avons eut quelques petits problèmes d'aération. Qu'est ce que je peut faire pour vous?

Jimmy n'aimait pas les sourires. Certains plus que d'autres et celui ci en faisait partie. Donc oui, qu'est ce qu'il voulait déjà?

-Je cherche un de vos collègues. Il n'est peut être pas ici, il avait été affecté sur l'île de Kiwi il y a de ça... Une quarantaine d'années. Il se faisait appelé Bidule. Il vous ressemble.

Le sourire du gnome s'était effacé pour laisser place à des plis sur son front. Il s'épongea de nouveau avec son mouchoir. Il jetait des coups d'oeils sur son bureau pour y trouver quelque chose qui n'y était manifestement pas. Finalement le regard dans les souvenirs il marmonna de vagues mots humainement compréhensibles.

-Hum hum... Bidule... Hum... Gnome? Un Kiwi... mmmh bien sûr oui...

Le gnome arrêta un de ses collègues au teint pierreux et lui souffla quelques mots à l'oreille. Le lutin en question lui jeta un regard étrange et s'en fut chercher dans les couloirs. Le gnome attendit avec Jimmy son retour. Le borgne commençait à être mal à l'aise. Bidule était-il seulement encore en vie? Avait-il rejoint la B.O.R.D.E.L. par la suite, et surtout, est ce que la B.O.R.D.E.L. tenait un livre de compte de ses membres sur toutes les îles? Clavinia était cela dit un centre d'affaire important. Il valait mieux tenter le coup. Le lutin revint vers le gnome et secoua la tête pour la négation. Le gnome se répandit en excuses muette pour le vieillard borgne qui poireautait depuis lurette, mais qui était tellement loqueteux qu'il ne devait pas être quelqu'un de très important.

-Il n'y avait pas la B.O.R.D.E.L. sur Kiwi à cet époque. Les choses ont peut être changés, je l'ignore. Nous étions associés.

Soudain le regard des deux oreilles pointus changea. Ils se regardèrent et le lutin détala chercher quelque chose. Le gnome lui refit le coup du sourire.

-Désolé pour l'attente. Vous êtes monsieur?

-Ça va, j'ai l'habitude. Capitaine Phénix. Jimmy, Phénix.

Soudain le lutin sortis d'une coursive tout essoufflé avec un rouleau à la main. Il le déploya sur la table et les deux oreilles pointus parcoururent les listes à toute vitesse. Leurs petits yeux bougeaient si vite que Jimmy se demandait si ce n'était pas de la comédie. Leurs visages s'illuminèrent en butant sur un nom dans la liste.

-Ah! Mais oui mais c'est bien sûr! Bidule!

*Ah tout de même!*

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Phénix
Canarticho
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Ce vieux bandit de Bidule.   Lun 30 Juil - 19:24

-Montez à l'étage. Le deuxième couloir à votre droite puis sur votre gauche la septième porte. Bonne journée Monsieur Phénix.

Le gnome se fendait à nouveau de ce large sourire forcé. Un tic de naissance conclut le vieux marin. En y réfléchissant il n'avait jamais vu Bidule sourire. Du moins autant qu'il s'en souvienne. Peut être était-ce peu naturel pour leurs zygomatiques. Ou bien pur hasard, allez savoir.
Jimmy suivit le petit bonhomme au teint pierreux qui prit la peine de l'accompagner jusqu'aux escaliers. Histoire de s'assurer que le pirate ne se perde pas et ne vienne pas fourrer son nez dans quelques archives aux conséquences fâcheuses. Le borgne remercia son guide et le quitta pour une courte ascension.
En montant les marches, Jimmy ne put s'empêcher de remarquer certaines choses, notamment le plafond qui revenait à une distance plus naturelle du sommet de son crâne. Les murs étaient en pierre crayeuses et les marches étaient usées à certains endroits. Le bâtiment devait donc exister depuis longtemps. Tout était adapté à la taille des petites créatures de la B.O.R.D.E.L., si bien que le vieux pirate allait en enjambant quatre marches par quatre. A ce rythme il se retrouva rapidement en haut et à destination. Sur la septième porte de bois se lisait l'inscription pompeuse en lettres dorées d'un fonctionnaire de la banque.

-Barnabé Isidor des Ule. Ah bah ça, si c'est pas un nom à coucher dehors...

Jimmy frappa trois fois à la porte, entendit un bruit étouffé puis entra.

-Parce que tu trouves que Djimi fée nics c'est pas un nom de péquenot?

En face d'un bureau communément appelé "table basse" se trouvait assis un gnome. Ses traits étaient tirés, ses yeux bouffis de sommeil et son visage soucieux. Bidule paraissait fatigué, vieux, usé. Les deux compères s'observaient en détail. Ce vieil ami s'était laissé pousser la barbe et la taillait en pointe. Tel que Jimmy s'en souvenait, le gnome avait les cheveux noir de jais et débordait de vigueur. L'une et l'autre de ces caractéristiques semblaient s'être envolées. Les cheveux poivre et sel et l'aspect ventripotent qu'il affichait dans son très beau vêtement de banquier le faisait sortir d'un autre monde. Pourtant dans son attitude et dans sa manière de le regarder Jimmy ne pouvait se tromper. C'était bel et bien son vieux compagnon. Il éprouva cependant un petit pincement au cœur à la pensée qu'ils n'avaient sans doute plus rien à voir ensemble à présent. Le gnome décida de rompre le silence par une remarque pertinente.

-T'as vieilli.

-Pareil pour toi.

Bidule avait fait sa vie de son coté et lui également. Quarante ans c'était plus qu'un océan qui les séparait à présent.

-En fait je ne savais pas que tu étais là.

-Ah bon? Moi si. Tu donnes ton nom à tout ceux que tu rencontres comme dans le temps. Je ne sors pas beaucoup mais je m'intéresse à ce qui se passe en ville.

- Hé! Un nom assorti d'un "capitaine" s'il te plait! Et qu'est ce qui a fait que tu te retrouves ici hein?

-C'est marrant j'allais te poser la même question. Bon reste pas planté là, je te laisse t'asseoir je suis pas chien.

Dans la pièce se trouvait effectivement un siège qui accueillit le séant de Jimmy. Il prit ses aises en sortant sa pipe.

-ça ne te dérange pas si...?

-Non vas-y.

La pièce était plus longue que large et bordée d'étagères croulantes sous des rouleaux de parchemins et de livres, mais du fond de la pièce la lumière du jour rentrait aisément par une fenêtre. Bidule se leva et alla l'ouvrir. Jimmy nota qu'il boitait. En revenant Bidule reprit la parole et s'installa confortablement dans son fauteuil à lui, balançant ses pieds sur le bureau pour plus d'aise.

-Enfin! On pourrait s’attarder sur plusieurs histoires à se raconter avant même de s'attaquer aux souvenirs communs, mais intéressons nous au plus pressant. Je t'écoute.

Finalement Jimmy se dit que Bidule n'avait pas tout a fait oublié leur amitié. Il alluma sa pipe en réfléchissant à la manière de commencer. Il ne pouvait pas dire qu'il avait fait un rêve insufflé par les cinq démons des profondeurs qui l'avait forcé à le rechercher.

-Je te cherchais pour une histoire de pognon. Comme tu es à la banque tu es mon meilleur espoir.

-Je croyais que tu ne savais pas que j'étais ici.

-Disons plutôt que je pensais devoir partir te chercher sur d'autres îles mais que Clavinia était un bon point de départ.

-Tu as un sacré coup de chance alors.

Bidule se mit à rire. Jimmy leva un sourcil.

-Tu as toujours eu de la chance Jimmy. C'en est presque surnaturel. Bon alors mettons. Tu m'as trouvé. Qu'est ce que je peux faire pour toi?

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.


Dernière édition par Jimmy Phénix le Lun 30 Juil - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Phénix
Canarticho
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Ce vieux bandit de Bidule.   Lun 30 Juil - 19:27

C'est vrai. Qu'est ce qu'il pouvait faire pour lui? Les démons n'avaient pas été très explicites. Ils lui demandaient de garder le cap, sans quoi il coulera/tombera/mourra. Rien de très réjouissant. Sur Kiwi, il avait eut besoin de Bidule pour gérer ses comptes, le conseiller quand aux investissements adéquats, et pour découvrir certains mystères de la forêt originel de Kiwi. Bidule s'était montré utile à chaque occasions. Que devait-il lui demander? Quel était la meilleur réponse?

-J'ai besoin... de conseil dans un premier temps. Sur Kiwi, tu m'a bien aidé à construire un empire financier stable et sans rival, non?

-Alors là mon pauvre ami, si tu me demande de t'aider pour faire ça a Clavinia, t'est foutu. Kiwi c'était marrant mais ici on joue dans la cours des grands.

"Kiwi c'était marrant." Oui. La fameuse blague de Kiwi.
Le gnome était réfractaire à l'idée de monté un pseudo empire financier à Clavinia. Jimmy en conclut que ce n'était pas le but donné par les démons des profondeurs. Jimmy se souvenait encore de son rêve. Quelques images. Un terre bourbeuse qui l'empêchait de partir et Bidule qui venait et partait. Il devait détenir LA solution. Il devait savoir!

Bidule se leva de son siège de nouveau et alla jusqu'à la fenêtre pour observer la ville les mains dans le dos dans la pose du visionnaire. Un truc charismatique que Bidule lui avait apprit.

-Il y a beaucoup plus d'enjeux qu'un avenir de richesse ici. Jusqu'à maintenant cette banque a juste profité du brassage économique de Clavinia en s'en mettant plein les poches. Je vois plus loin. Sur Kiwi, Lesnie était une petite ville arrogante qui n'avait pour seul ennemi que l'île d’à coté. Ici, nous avons le monde. Je ne sais pas si tu te rend compte Jimmy, mais la moitié des îles connus et habités sont sous la tutelle du gouvernement. La moitié du monde sans humanoïdes.

-En fait, pas tout à fait la moitié. C'est un peu exagéré. Le monde connus est vaste mais il reste encore en grande partie inexploré. Je sais aussi que Clavinia est une épine dans le pied des marcheurs qui vont vers cette hégémonie.

A ces mots Bidules se détourna de la fenêtre pour le regarder. Le borgne s'était permis de le contredire. Après des années passés en mer, à réunir des cartes, a explorer de nouvelles routes, il avait apprit à remettre en doute les connaissances. Beaucoup d'îles lui avaient permis d'étendre ses possibles destinations. Si Bidule faisait des généralités, il deviendrait un élément fixe, un politicien buté, en bref un vieux con.

-Clavinia est la seule épine qui compte. Les autres races ont leurs propres problèmes et ne pourront jamais s'entendre pour faire face à cette menace. Les peuples humains sont soumis et prisonniers de leurs peur. Même les miens ne s’intéresse qu'à l'or. Nous nous sommes à peine rendus compte que nous avons dut abandonner des comptoirs commerciaux aux quatre coins du territoire à cause de ces racistes. Et pour couronner le tout, la seule épine de ce gouvernement est une épine en toc!

Là Jimmy vit bien que son ami fulminait. Il fulminait comme les fois où ses expériences avortaient dans son labo. Mais ce labo était comparable à la "blague de Kiwi". Cette fois Bidule fulminait contre quelque chose de beaucoup plus sérieux, dans un bureau beaucoup plus important et avec un poste influent. Il fulminait, et tendit qu'il fulminait Jimmy se dit que c'était ça. C'était ça que les cinq démons des profondeurs réclamaient.

-Écoute Bidule.

Jimmy prit un temps pour réfléchir à ce qu'il allait dire. En fin de compte ce qui se profilait devant Jimmy c'était ce qu'il voulait, lui. La raison pour laquelle il était venus à Clavinia.
L'Envergure avait manqué de couler suite à une embuscade en mer pendant qu'il escortait avec trois autres bateaux une cargaison secrète. Si la cargaison demeurait secrète, les couleurs de l'ennemi avaient été pour le moins voyantes. Gouvernement.
Depuis il avait rejoins Clavinia la résistante pour un plat qui se mangeait froid. Mais commençait à se poser des questions. Était-ce juste le besoin d'une vengeance qui l'avait poussé à gonflé les forces Claviniennes, où était ce un tout autre sentiment qui couvait depuis longtemps dans son cœur? Un sentiment de dégoût, une volonté de changement?

-J'ai décidé de resté à Clavinia. Ça fait trente ans que je navigue, je me suis arrêter dans une bonne centaine d'îles depuis que j'ai toucher les planches d'un bateau. J'ai exploré les quatre coins du monde et pourtant c'est Clavinia que j'ai choisit pour mon pied a terre. Tu crois que ce n'est pas un choix sérieux? Je comprend que ce ne sont pas les mêmes enjeux, mais nous avons changé la face de Kiwi. A nous deux, on pourrait changer aussi Clavinia. J'ai juste besoin de toi pour savoir comment m'y prendre.

-...

Était-il devenus fou pour embrasser une cause perdu? Bidule l'observait de ses yeux scrutateurs. Transpercer par ce regard, Jimmy se sentait évalué comme quand on regarde un cheval pour savoir s'il pourrait gagner une course et rapporter le gros lot.

-Combien?

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce vieux bandit de Bidule.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce vieux bandit de Bidule.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Centre des Affaires :: La B.O.R.D.E.L-
Sauter vers: