AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A la forge du vieux] Mort aux vaches !

Aller en bas 
AuteurMessage
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Sam 16 Juil - 13:37

Le soleil avait définitivement repris ses droits quand Jazz quitta la taverne, il ne tarderait pas à ce coucher. La journée commençait déjà à être longue. Avouons le, notre jolie demoiselle n'avait pas chômé et il faudrait peut-être qu'elle pense à faire une pause. Le surmenage dès le départ, ça ne le ferait pas vraiment...
Oui mais, les affaires ça n'attend pas !

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle se décida à aller voir sa seconde adresse dans la foulée. Du repos, elle aurait bien le temps d'en prendre plus tard, à un autre moment.
Comme tout vient à point à qui sait attendre, Jézabel se décida à prendre un rythme de ballade, pas la peine de courir donc. Elle profitait de la douceur de cet fin de journée.

Elle profitait tant et si bien de la douceur que quand elle arriva à la forge du vieux papy, elle se retrouva devant... Devant porte close ! Ah, il faut croire que le minotaure n'est pas fonctionnaire et qu'il ne fait pas d'heures supp...

On l'a dit mais on va le redire, tout vient à point à qui sait attendre. Voyez y un signe, Jazz allait devoir prendre du repos avant de s'entretenir avec une vache.
Un mal pour un bien, on vous le dit !
Notre douce héroïne regagna donc sa chambre d'auberge. Enfin, elle prit le temps de manger un morceau, les journée bien remplie ça creuse et, on dort mieux le ventre plein.
A peine sa tête toucha l'oreiller qu'elle s'endormit d'un sommeil plus que mérité.





Et voilà l'appel du coq qui signe le début de la journée.
Oh qu'elle avait bien dormi notre belle au bois dormant. Les cheveux dans tous les sens Jazz émergea. Elle bailla et s'étira comme un chat avant de sauter au pied du lit. Petit brin de toilette et la voilà pimpante pour aller à la chasse aux vaches.

Mort aux vaches !
Oui bon, peut-être pas tout à fait comme ça mais, elle était bien décider à récupérer un minotaure dans ses rangs. Un rapide bonjour à l'aubergiste, accompagné d'un rapide petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée qu'on dit. Elle fut bien obligé de le prendre l'aubergiste n'était pas décidé à la laisser partir le ventre vide. Un peu maman poule sur les bords l'aubergiste.

C'est donc le ventre plein que Jazz quitta la taverne en direction de la forge. Ce coup ci, elle ne se soucia pas plus que ça de la météo, elle avait en tête les arguments à avancer à la vache pour l'enrôler à ses cotés.

Et, parce que des fois il faut bien ne pas avoir de chance, la belle se retrouva une fois de plus devant porte close. Il est encore un peu tôt pour que les boutiques ouvrent, le milieu de matinée est généralement mieux pour ça.
N'ayant rien d'autres en tête que son futur entretien, notre résistante de la haute société se décida à faire le pied de grue devant la boutique. Ainsi, elle aurait peu de chance de le rater.

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dul'aag
Hyperactif
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 23/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Mer 27 Juil - 17:24

La bestiole arriva de l'autre coté de la rue. La forge du vieux était à l'angle d'un carrefour peu fréquenté dans les périodes creuses, ce qui était le cas.

Dul'aag s’approchait torse nus la queue fouettant d'impatience derrière lui. Pour un forgeron comme pour un cuisinier, laisser quelque chose sur le feu est source de stress. Mais le résultat ne se mangeait pas pour Dul. Il avait un travail à terminer, d'autres à continuer ou à commencer. Le travail de la forge le plongeait dans un état second qui l'épuisait agréablement et lui faisait oublier le reste. Ce jour là il en avait besoin.
La veille il s'était couché dans l'herbe à l'extérieur de la ville. Il ne savait si la compagnie des Minotaures lui manquait ou si c'était la sur-compagnie des dérivés de Minotaures qui le plongeait dans des états de mélancolies pareil. Et puis tout d'un coup les étoiles se sont rassemblés au dessus de lui en une tête de Minotaure astrale qui lui a demandé une chose dans un sourire lumineux digne d'une propagande pour produit dentaire.

"Et tu compte rester ici longtemps Dul'aag?"

Quelques mots qui ont sut le chambouler du tout au tout. Outre l'apparition, c'était la réponse qui l'inquiétait le plus. Devait-il partir et retrouver les siens? En supposant qu'il savait où ils étaient. Ou encore trouver une autre île déserte et installer une colonie de vacance pour les ermites désespérés.

*Réponse: Oui, je vais rester allonger dans l'herbe et même que je vais dormir! Manquerait plus que ça... Non mais.*

"Euh. Bonjour? Pardon j'entre."


Il était arrivé à la hauteur d'une jeune femme qui semblait s'être endormis debout en face de l'échoppe. Il avait sortit la clé correspondant à la serrure et l'y inséra dans la fente et batailla pour actionner le loquet. Elle avait appartenu à la femme du vieux, et comme elle ne pouvait plus vraiment s'en servir -paix à son âme- l'humain le lui avait prêté. Au fil des jours il avait fait du bon travail et satisfaits les clients et le vieux commençait à lui faire un poil confiance.

_________________
membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.

Forgeron: Apprenti (4) - outils et fignolage (2) - matériaux et approvisionnement (2)
Tir: base offensive (1) (canon)
Minotaure:
Haltérophilie (2) / Résistance (2) / Pilier (1) /Intègre (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Dim 31 Juil - 23:26

Passe le temps, passent les secondes...
N'allait pas croire que Jazz avait pris racine, queneni ! Elle était juste suffisamment flemmarde pour ne pas faire les cent pas devant la forge du Vieux. D'ailleurs, ses efforts ou ses non efforts on fini par porter leur fruit puisqu'une vache ou du moins un minotaure finit par pointer le bout de nez.


« Euh. Bonjour? Pardon j'entre. »

Jazz sortit de la torpeur de l'attente qui l'avait envahit durant son attente. Relevant les yeux, elle se trouva face à un minotaure uni-corne qu'elle toisa rapidement du regard.

« Bonjour, c'est bien vous le gérant de cette échoppe ? »

« hm. Non. Je travaille là. »

Une fois la serrure déverrouillée, le minotaure entra dans l'échoppe et, d'un geste de la main, l'invita à faire de même. Jazz suivit donc la bête à l'intérieur.

« Pourquoi? Vous avez travail pour nous? »

« Il se pourrait bien en effet »

« Ah » il attend. « Il descendre avant l'heure pour manger. »

« Qui donc ? »

« l'homme parler travail et argent. »

« En fait, on m'a parlé d'un minotaure, pas d'un homme. »

Le minotaure se mit alors à rire puis, il parla dans sa langue natale.

« ben vous en avez trouvez un petite humaine »

Jazz n'avait pas saisit le sens de ce qu'il avait dit. Elle avait bien essayé mais, il avait parlé trop vite pour qu'elle y parvienne, il lui faudrait remédier à cela un jour. Toujours est-il que le fait qu'il ait parlé dans sa langue à lui, avait permis à Jazz de comprendre qu'il n'était pas bête mais que comme elle, il ne devait pas bien comprendre ce qu'elle disait, ce qui expliquait donc les petites latences dans leur discussion.

« parler pourquoi? »

Pour permettre à Dul'aag de comprendre ce qu'elle disait, Jézabel commence à adopter une élocution plus lente et posée. En procédant de la sorte, sur un ton certes un peu professoral, la vache devrait mieux comprendre et la discussion n'en serait que plus simple.

Le moment était venu d'entrer dans le vif du sujet. D'abord, un outil d'écriture qui pourrait s'avérer utile en cas de nécessité avant d'aborder la principale raison de sa visite, le recrutement de la dite vache.


« Pour deux choses. Dans un premier temps, j'aimerai faire créer un plumier, un outil d'écriture. Il devra avoir une pointe en argent et un manche suffisamment solide pour que je puisse taper sur un bureau avec par exemple sans qu'il ne casse. »

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dul'aag
Hyperactif
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 23/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Lun 1 Aoû - 22:23

Olala, Olala! Un client venait lui passer commande. Qu'est ce que Dul'aag allait faire? Habituellement c'était le vieux qui s'occupait de ce genre de magouilles. Il allait devoir éconduire l'humaine et lui demander de revenir plus tard. Il leva deux doigts et illustra tout de même une longueur.

"Quel taille?"

Le minotaure n'entendait rien aux valeurs des objets qu'il produisait. Par contre il pouvait dire s'il était possible de produire tel ou tel objet, de s'entendre sur sa qualité, sa résistance, sa taille, ses caractéristiques visuels et pratique.
En Bref l'humaine et Dul, après moult délibérations à base de gestes, de plan et de croquis, purent définir le souhait réel de la commande. La communication était particulièrement difficile entre un artisan et un profane, puisque celui ci ne connaissait aucun mots techniques et il fallait se faire une idée de la demande. Mais l'humaine lui facilitais la tâche et parlait lentement, en articulant bien.

*Un plumier assez résistant pour que je puisse l'enfoncer n'importe où sans qu'il ne se brise... ça pourrait être dangereux tout ça.*

"Attend sept jours."


Le verdict fatale fut annoncer. C'était une période assez courte, surtout si on comptait le reste des travaux que le minotaures devait finir. En vérité toute ses productions se finissaient en un temps record par rapport à des concurrent. La première raison était certainement dut à sa force de travail et à l'administration du vieux qui lui évitait de s'attarder sur des questions de commande et d'argent. La seconde raison était dut à l'exploitation du minotaure par le vieux. Il s'était rendus compte qu'il pouvait travailler plus longtemps qu'un humain, et ne se privait pas de lui donner plus de travail qu'il ne devrait en faire. Les 45h sont encore un rêve bien lointain.

*Mais il me permet d'utiliser sa forge.*


Et l'arnaquais aussi sans vergogne sur la rémunération.

« Ca devrait être bon, Merci »

La midinette semblait satisfaite de sa future commande. Cela dit elle ne décampa pas de suite. Elle continuait à le regarder pendant que lui attendait sagement qu'elle s'en aille. Il avait du travail, et le vieux n'allait pas tarder pour ouvrir boutique. Ce dernier devait encore être en train de faire de beaux rêves, et c'est le tintamarre du fer dans la cave qui lui servait de réveil. Sauf que l'humaine l'en empêchait par sa présence.

"Rien d'autre?"

_________________
membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.

Forgeron: Apprenti (4) - outils et fignolage (2) - matériaux et approvisionnement (2)
Tir: base offensive (1) (canon)
Minotaure:
Haltérophilie (2) / Résistance (2) / Pilier (1) /Intègre (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Mar 2 Aoû - 22:26

Une demi-heure ! C'est le temps qu'il avait fallu à Jazz pour expliquer à la vache ce qu'elle voulait comme plumier. Et, c'est pas faute d'avoir un plan avec soi... Mais, il fallait bien voir avec l'avis de l'artisan. Toujours est-il que ce petit plumier serait un bijou, elle en était certaine.
Le minotaure semblait pressé de se mettre au travail mais, il avait bien compris que quelque chose trotté encore dans la tête de notre résistante de charme -ou de choc-. Et, elle ne tarda pas à dévoiler ses plans les plus secret.


« A vrai dire si. Je suis à la recherche de personnes de confiance pour prendre la mer. »

Elle marqua une légère pause comme pour tâter le terrain, voir comment la vache réagirait à sa proposition.

« On m'a dit que ça pourrait vous intéresser »

Qu'il est difficile de lire sur le visage la face de vache de son interlocuteur. Elle en était pas certaine mais, elle crut d'abord voir de l'étonnement qui fut surement remplacé par de l'incertitude. A moins que ça ne soit l'air que prennent les vaches quand elles broutent à savoir, qu'elles ne pensent à rien...

« Ah? »

C'est à ce moment précis qu'un ange passa... Flap flap flap... SBLAAAAAAAAAAAm ! Paix à son âme, je crois qu'il vient de se faire tuer. Un de moins dans les rang de l'ennemi !

Bref, revenons en à nos histoire de vaches et de pâquerettes et à non, à nos histoires de femme, de minotaure et de ballade en mer.


« Il est "rare" qu'un minotaure se tienne longtemps loin des combats. »

« Je n'ai pas de combat... aujourd'hui. »

Jazz sourit, c'est qu'elle faisait face à un comique si jamais vous ne l'aviez pas encore remarqué.

« Si tu viens avec moi, tu seras la force brute et bestiale de mon équipage. Et accessoirement, je peux t'apprendre le commun. »

« Pour quel combat? »

Essayez d'imaginer une vache qui prend un air curieux. Ça y est ? Vous y arrivez ? Et bien si c'est le cas, vous avez l'expression de notre cher minotaure...
Bien, on va peut-être arriver à faire quelque chose...


« Ceux que nous livrerons par delà les mers & les océans ! Pour combattre l'oppression du Gouvernement. »

« Le gouvernement? »



* Heureux les ignorants et les simples d'esprit. *

Visiblement, s'il rejoint les rangs de notre sulfureuse demoiselle, elle n'allait pas avoir que le commun à lui apprendre... Un peu d'histoire et d'autres choses du genre pourraient être utiles à la bête surtout si cela peut, un jour, lui sauver la vie que de savoir ce genre de chose.

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dul'aag
Hyperactif
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 23/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Mer 3 Aoû - 23:27

Et voilà. Le minotaure des étoiles avait bien fait de poser cette question: comptait-il rester à Clavinia longtemps? Comme par prescience, on l'invitait à partir sur un bateau. Il ne manquait plus qu'un "je te l'avais bien dit". Il n'avait encore rien commencé qui aurait put le retenir à Clavinia.
Bon, il n'allait pas accepter comme ça, c'était certain. Il ne connaissait ni le navire en question -pourrait-il s'agir d'une coquille de noix- , ni le but de cette équipé. Encore moins le nom et surtout la santé mentale du capitaine qui venait le recruter. Elle parlait chercher des personnes de confiance, mais qu'en était-il d'elle?

*Moi je pensais que c'était juste une gratte papier ayant des envies de meurtres. Finalement c'est un capitaine de navire. Bon.*


Finalement l'humaine lui toucha un mot sur le but. Un seul mot. Gouvernement. Sauf que ce mot... Hé bien Dul'aag ne le connaissait pas. scratch

« Pour faire simple, le gouvernement en plus de s'arroger toutes les îles, fait la chasse à tous ceux de ton espèces. »

Voilà qui était plutôt inquiétant. Un gouvernement pouvant "chasser" d'autres membres de son espèce? Faire la guerre, Dul'aag pouvait comprendre, mais la chasse était réserver aux proies. Une constatation qui refroidit un peu plus le minotaure quand à la proposition du capitaine.

« Doit être une race dangereux. »

L'enthousiasme de l'aventure -par ce qu'il y en a eut aux frontières de son esprit- avait fait place à une hésitation prudente. L'humaine l'avait ressentit et essayait d'argumenter.

« C'est pour cette raison que j'ai besoin de toi prés de moi. Les minotaures sont bien connut pour ne ne rien craindre. »

« Non, mais il y a technique pour combat. Et savoir qui est gouvernement. »

*Il n'y a qu'un pas entre la bravoure et l'inconscience. Beaucoup l'ont appris à leurs dépends.*

Il devait savoir ce qu'était cette forme de vie appelé gouvernement. Savoir en quoi ils étaient aussi terrifiant. Savoir s'il valait mieux qu'il rejoigne les siens pour combattre à leurs cotés.
L'humaine lui fit un cours d'histoire dans les grandes lignes. Elle mit un moment à comprendre que Dul'aag ne concevait pas que ce soit de simples humains. La crainte d'un fléau destructeur venus du delà des mers disparut avec cette révélation, et laissa place à l'hilarité. De simples humains. Des singes croisés minotaures. Avec, pour certains certes, des ailes. Finalement combattre des fesses de babouins et des volatiles, cela ressemblait fort à des vacances. Et la ville... la vie de nomade lui manquait. Si ce n'était sur terre, ce serait sur mer.

« Dul'aag. »

« Jazz.
Alors Dul'aag, tu es des notres ?
 »

L'étrangère qui était entré ce matin dans la boutique se prénommait donc Jazz. Il allait devoir dire au viel humain qu'il prenait des vacances et qu'il fallait que cesse les commandes.

« Si tu avoir bateau et partir 10-15 jours de Clavinia, d'accord. »

« Parfait ! Départ prévu dans 9 jours. »

Dul'aag s'assombrit. Finalement il n'aurait peut-être pas dut accepter la commande du plumier. Il allait devoir travailler d'arrache sabot pour terminer son boulot à temps et laisser en plan ses travaux personnelles.

*A moins qu'elle ne sache pas compté. Devrais-je lui dire qu'entre 10 et 15 il n'y a pas le chiffre 9? Bah. J'ai déjà bien assez parlé le communs pour aujourd'hui. Peut être que "10" n'est pas le bon mot et donne un chiffre inférieur... Tsk. Langue de merde.*

_________________
membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.

Forgeron: Apprenti (4) - outils et fignolage (2) - matériaux et approvisionnement (2)
Tir: base offensive (1) (canon)
Minotaure:
Haltérophilie (2) / Résistance (2) / Pilier (1) /Intègre (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Ven 5 Aoû - 13:50


Et voilà, il fallait une introduction musicale pour comprendre la situation. Et c'est donc avec son éternelle dextérité que l'on commence à connaître chez Jazz qu'elle nous sortit d'on ne sait où un de ses éternels... contrats ! Oui, vous avez bien lu mesdames et messieurs, Jézabel ne perd pas la main, elle sort ses contrats quoi qu'il arrive consciente que ça passe ou ça casse.

« Voici un contrat, dessus, il y a les conditions de ton engagement. A savoir, que tu prêtes ta puissance en échange de mon savoir... Et d'une rémunération. »

Joignant le geste à la parole, Jazz sortit un crayon et commença à griffonner quelques lignes de plus sur le contrat.

« C'est quoi? »

« Des pièces à échanger. »

La vache semble étonné et montre la feuille du doigt avant de continuer.

« c'est pas pièce à échanger. »

Ah tiens, il semble y avoir un beau quiproquo.
Jazz vient de comprendre que Dul'aag a l'impression qu'elle essaye de l'entuber. Il a du comprendre qu'elle essayait de lui faire croire que le contrat était de l'argent ce qui n'est bien sur pas le cas, pas au sens propre dans tous les cas...


« Non, ça c'est le contrat. Les pièces, je te les donne si tu signes. »

« Ah. »

A voir la tête qu'il faisait, il n'avait vraisemblablement toujours pas compris ce que Jazz essayait de faire et surtout, de lui faire comprendre. La solution la plus simple s'imposa finalement d'elle même.

« Comment exprimez vous votre accord chez les Minotaures ? »

Oui, le plus simple quand on ne connaissait pas les us et coutumes d'une race, était finalement de demander directement au principal intéressé, à savoir le minotaure ici présent.

* Il va sérieusement falloir que je trouve un livre sur les minotaures ! Surtout si je veux pouvoir le nourrir correctement pour qu'il soit fort et robuste... *

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dul'aag
Hyperactif
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 23/04/2011

MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   Mar 16 Aoû - 1:25

Comment on faisait avec les siens? C'était très simple, et Dul'aag récita:

« on doit s'enrouler dans du jambon et danser à cloche pied le jour de pleine lune »

Trève de plaisanterie. A vrai dire on ne faisait pas de procédés particuliers pour chaque actions groupés. Pas de paroles en l'air inutilement. Il suffisait d'être d'accord avec l'autre. Rares étaient les occasions de dissensions, et la haine commune envers les Centaures suffisait à réconcilier les deux parties. Ces humains étaient décidément bien au delà des coutumes des Minotaures. Dul'aag se demanda vaguement s'il ne s'y ferais jamais.

*Est ce que je m'y ferais un jours...*
pensa t-il vaguement.

Bon, peut être que les jours spéciaux il y avait des coutume qui ré-affirmait les liens entre les individus. Peut être la rencontre entre deux chefs de guerres feras l'affaire ici bas dans cette maison de pierre. Dul'aag attrapa la main de jazz et la déposa sur sa corne droite. Le minotaure lèva sa main à lui pour faire de même et, après un instant d'hésitation devant le petit crâne rond, attrapa une poignée des cheveux de Jazz. Gêner par cette situation incongrue, il termina tout de même le mouvement qui faisait un peu "officiel". Il baissa la tête et lui donna précautionneusement un coup de tête. -ce qui ne manquera pas de lui faire une bosse malgré sa délicatesse.-

« Aîeeee! »

« Jazz est d'accord. »

Pour sûr, elle venait de crier son approbation. Elle lui retourna d'ailleurs un coup de tête en retour. Dul'aag grogna d'amusement. Il ne fallait qu'un seul coup de tête en théorie. Jazz replaça ses cheveux et regarda à travers le contrat -qui n'était définitivement pas des pièces d'argent-. Dans son mouvement, il avait malencontreusement fait un trou dans son objet. Mais elle ne semblait pas mécontente, bien au contraire peut être.

« Marché conclu donc. »

Bon, il était content qu'elle le prenne si bien, mais ce n'était pas tout a fait complet. Normalement on se tenait la corne pour évité de s'embrocher par inadvertance, le coup de tête signifiait la connexion des deux idées mises en communes grâce au wi-fi, et la parole qui confirmait à l'oreille tout ceux alentour qui n'auraient pas vus.

« non: toi dire "Dul'aag est d'accord" »

« »

Il sourit et ne put résister à enfoncer le clou.

« et besoin que d'un coup. »

« Dul'aag est d'accord. »

Voilà. Le demi-cornu leva les yeux vers l'escalier du vieux. Il n'allait pas tarder à reparaître, et il ne serait certainement pas content de savoir qu'on venait le recruter dans sa boutique.

« Bon. 9 jours, quel bateau? »

« Rendez-vous devant la Taverne de Liberté Apocalyptique dans 9 jours, à l'aube. »

Il avait demander un navire, on lui offrait une taverne. L'un dans l'autre il trouverai son compte.

_________________
membre du M.E.U.H.
Mouvement Exécrable Utilisant des Humains.

Forgeron: Apprenti (4) - outils et fignolage (2) - matériaux et approvisionnement (2)
Tir: base offensive (1) (canon)
Minotaure:
Haltérophilie (2) / Résistance (2) / Pilier (1) /Intègre (1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A la forge du vieux] Mort aux vaches !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[A la forge du vieux] Mort aux vaches !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Habitations modestes-
Sauter vers: