AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 A l'arme à t'heure !

Aller en bas 
AuteurMessage
Jézabel
Personne Bannie
Jézabel

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

A l'arme à t'heure ! Empty
MessageSujet: A l'arme à t'heure !   A l'arme à t'heure ! Icon_minitimeLun 6 Juin - 11:11

La nuit fut courte, voire même agitée...
Depuis son arrivée, Jézabel n'avait pas pris une seconde à elle. Il fallait agir vite et bien. Mettre ses plans à exécution, passer à l'action sans attendre.
La liberté n'attend pas, elle ne peut laisser plus longtemps son peuple oppressé par l'envahisseur.

Agir, tel était le maitre mot de Jazz depuis qu'elle avait poser ses pieds sur Clavinia. Elle partait à la conquête du monde dans le seul but d'écraser le Gouvernement.

Elle avait mis la première pierre à son édifice en recrutant son premier membre d'équipage. Avait-il eut conscience qu'il pactisait avec Jélzebuth ? Peut-être pas... Mais il ne serait certainement pas le seul, d'autres suivraient mais avant ça, Jazz devait trouver un navire.
Elle avait passé la nuit à réfléchir. A tourner le problème dans tout les sens. Et, elle en était naturellement venue à la conclusion qu'il était hors de question de voler un navire. Elle avait beau vouloir contrer le Gouvernement, elle ne le ferai pas en tournant du coté obscure de la force. Intègre, Jazz l'avait toujours plus ou moins été et il était tout simplement hors de question que cela change.

Non ! Elle avait besoin d'un armateur, quelqu'un d'assez fou pour lui confier un navire. Quelqu'un de puissant, quelqu'un qui pourrait servir ses intérêts, quelqu'un qui serait son mentor et qu'elle finirait par dépasser. Un Grand Pirate serait son homme !



Jazz sauta sur ses pieds. Elle ne pouvait dormir, elle n'avait pas une minute à perdre. Elle en fila rapidement ses souliers, attrapa une veste et sortit de sa chambre d'hôtel d'un pas décidé.

Dehors l'air était lourd.
Les nuages noirs étaient lourd de menace. Le tonnerre grondait au loin tandis que le vent se lever. Pas de doute, il ne tarderait pas à pleuvoir.
Le ciel et les éléments pourraient bien se déchainer, Jazz ne perdrait pas de vue son objectifs, elle l'atteindrait contre vents et marées.

Les rues étaient encore désertes à cette heure-ci. Quoi que s'il y avait eut des badauds, pas sûr que Jézabel les aurait remarqué, trop absorbée par son objectif.
Son regard était dur, froid, on pouvait y lire le poids de sa détermination. Elle était bien décidée à obtenir ce qu'elle voulait. Elle s'allierait à un grand pirate et obtiendrait le navire qui lui permettrait de gagner en puissance.

Elle finit par arriver au port. Dans le ciel les éclairs commençaient à se déchainer, plus que quelques minutes et la pluie commencerait à tomber. Les joies des bords de mer où le temps changent à une vitesse folle.
Là où les rues étaient désertes, le port connaissait une certaine agitation, étrange symétrie avec le ciel qui commençait à se déchainer. Le poisson de la nuit ne pouvait attendre.

Jazz s'arrêta et releva la tête en direction du ciel, elle était entrain de jouer son avenir, l'avenir de son île. Elle était bien décidé à obtenir ce qu'elle voulait.
Quand elle repartit, elle était encore plus déterminée que jamais, prête à soulever des montagnes. Le cœur gonflé d'espoir, il n'y avait pas de place pour la peur de l'échec, pas cette fois.


«  Excusez moi ! Pourriez vous me dire où je peux trouver la flotte de celui qu'on appelle Le Sombre ? » demanda t-elle à un docker.

Oui, elle se renseigna au près du premier venu mais, après avoir tourné et retourné le problème dans sa tête, elle en était venue à la conclusion que les dockers seraient plus à même de la renseigner sur les Grands Pirates. Après tout, une fois repéré la flotte de celui qui l'intéressait, elle aurait probablement moins de soucis à trouver le diable en personne.

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

PNJ

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

A l'arme à t'heure ! Empty
MessageSujet: Re: A l'arme à t'heure !   A l'arme à t'heure ! Icon_minitimeJeu 16 Juin - 1:32

Le problème, quand on travaille sur le port, c'est qu'il faut travailler.
Genre n'importe quand.
Genre quelles que soient les conditions.
Genre même quand on veut pas.
Genre comme si on était à la botte de ceux qui ont du pouvoir, un peu...

Bon, après tout, peut-être y avait-il une raison à tout ça... Peut-être qu'être à la botte de ceux qui ont du pouvoir aidait beaucoup à avoir cette impression.

En tout cas, c'était ce que se disait ce docker anonyme alors qu'il venait d'essuyer l'orage pour commencer sa journée. Pas qu'il ait peur d'être mouillé, mais il trouvait ça quand même assez peu agréable de se retrouver trempé dès le début de sa journée.

Tout ça pour dire qu'au final, il n'était pas d'humeur. Il n'avait pas vraiment qu'on le dérange au milieu de son boulot, du coup. Et quand une voix sortie de nulle part l'interrompit, il... Réflexion faite, cette fille valait peut-être le coup qu'il s'attarde un instant.


« Le Sombre, hein ? Hé, vous cherchez un Grand Pirate, mam'zelle ! Bah en partant d'ici, pas compliqué, c'est tout droit, pouvez pas le manquer : quand vous voyez des grandes zones sombres, c'est que vous y êtes. De toute façon, il vous attend sûrement depuis que vous savez que vous le cherchez, donc vous bilez pas trop ! »

Et voilà pour l'info ! Maintenant, tant qu'à faire, il pouvait toujours tenter sa chance, sait-on jamais?

« Au fait, vous voudriez pas... Bah où elle est partie ? »


[HRP : Désolé pour le temps que j'ai mis à te répondre, j'étais pris par d'autres choses. Pour la suite, je te laisse me contacter pour qu'on parle des détails ensemble, si tu veux.]

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
Jézabel

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

A l'arme à t'heure ! Empty
MessageSujet: Re: A l'arme à t'heure !   A l'arme à t'heure ! Icon_minitimeVen 17 Juin - 1:04

On vous l'avait bien dit, mais on le redit au cas où, prenez exemple sur Jazz en posant toujours la bonne question. Vous cherchez quelques choses ou du moins, vous voulez quelques choses, posez la question directement plutôt que de tourner autour du pot !

Ça marche toujours ! La preuve en image.

Jazz demanda où trouver Le Sombre et voilà ce qu'on lui répondit :


« Le Sombre, hein ? Hé, vous cherchez un Grand Pirate, mam'zelle ! Bah en partant d'ici, pas compliqué, c'est tout droit, pouvez pas le manquer : quand vous voyez des grandes zones sombres, c'est que vous y êtes. De toute façon, il vous attend sûrement depuis que vous savez que vous le cherchez, donc vous bilez pas trop ! »

* S'il fait honneur à sa réputation, mon arrivée du gouvernement serait-elle parvenu à ses oreilles ? *

Jazz se mit donc en route, à quoi bon faire attendre quelqu'un qui vous attend ?
Son passé semblait précéder Jazz, il lui faudrait marcher sur des œufs, consciente que son passé pouvait être un atout comme un avantage.

Là où certains vont toujours plus loin, plus fort, plus vite, jusqu'au bout de l'extrême limite, Jazz allait tout droit vers la lumière les zones sombres.

Une fois, sur place, il semblait y régner la même agitation qu'ailleurs sur le port si ce n'est qu'il y avait moins de lumière. Cette absence de lumière était étrange, Jazz essaya pourtant d'observer son environnement sans grand succès.
Profitant que personne ne lui prêtait réellement attention, la belle s'avança à tâtons pour être un peu plus dans cette zone d'ombre puis ferma les yeux pour écouter les bruits environnant qui pourraient la renseigner.

Autour d'elle des rires se firent entendre, rien de bien rassurant mais il en fallait un peu plus pour déstabiliser la belle. Puis, s'élevant de nul part, une voix d'homme se fit entendre.


« Vous vous êtes perdue, mam'zelle ? »

Jazz se tourna alors vers l'endroit d'où il lui semblait que la voix provenait. En ouvrant les yeux, elle put voir qu'elle se trouvait face à un jeune tiefling.

« Il semblerait que ça ne soit plus le cas. »

Celui-ci parut surpris de la dernière remarque de Jézabel.

« Je... vous connais ? »

« Non.
Mais maintenant que vous êtes là, je sais que je suis au bon endroit.

A ce propos, vous connaissez surement quelqu'un qui me connait.
 »

C'est alors qu'une autre voix s'éleva tandis qu'une tiefling sortit de l'ombre à son tour.

« Et vous le connaissez aussi ? »

Sur un signe de tête, elle renvoya le tiefling-docker à son travail. C'est comme ça qu'il disparut dans l'ombre...
Ce petit signe de tête et cette exécution aussi anodins puissent-ils être, permirent à Jazz de voir qu'elle était face à une personne d'autorité. Pas de doute, elle devait être sur la bonne voie.


« De réputation.

Je cherche Le Sombre. Ou au moins quelqu'un qui pourrait parler en son nom.
 »

« Et vous lui voulez quoi ? »

« Parler affaires.

« Ce qui n'est guère précis...
Suivez-moi, vous m'en direz plus en chemin... »


Elle demandait à ce qu'elle la suive. Les choses étaient plus simple qu'on aurait pu le penser. Jazz ne se gêna pas d'ailleurs, pour le faire remarquer.

« C'est plus facile que je ne le pensais, même pas besoin d'utiliser le plan B. C'est intéressant. »

« Vous vous doutez bien qu'à Clavinia, les gens qui disent vouloir parler affaires sont généralement écoutés.
Pour le reste, ceux qui n'en disent pas plus sur ces affaires provoquent généralement la méfiance. »


« La méfiance est partagée.

J'imagine que c'est à moi de faire le premier pas. Je cherche Le Sombre pour lui proposer une collaboration. Il me fournit un navire et je lui donne un capitaine et un équipage à son "service". Maintenant, où est-ce que je vous suis ? C'est qu'avec toute cette ombre, j'ai du mal à y voir grand chose.
 »

« Si vous avez peur du noir, une collaboration avec les Tieflings risque d'être compliquée, j'espère que vous en êtes consciente. »

* Peur du noir ! Comme si c'était terrifiant... J'aime juste savoir un minimum où je vais. * pensa Jazz tandis que la tiefling lançait à la cantonade:

«Oh, libérez un peu le chemin, vous autres ! » 

A peine fut-il mis à exécution qu'un peu de lumière revient, permettant à Jazz de voir un peu plus loin que le bout de son nez mais sans pour autant savoir où exactement la tiefling l'emmenait.

« Nous avons déjà assez d'hommes pour nos bâtiments : pourquoi vous fournirions-nous l'un d'eux ? »

La tiefling avait probablement raison, ils avaient probablement assez d'hommes... Mais il n'avait personne comme Jazz, et elle en était convaincue.


[Hrp : Bon, voilà, si y a des fautes, je corrigerais plus tard. Si la couleur de la tiefling va pas, tant pis... Et sur ce, je file faire mes petites 6h de sommeil... Ca va être dur demain -__-' /Hrp]

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

PNJ

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

A l'arme à t'heure ! Empty
MessageSujet: Re: A l'arme à t'heure !   A l'arme à t'heure ! Icon_minitimeDim 19 Juin - 19:42

« Nous avons déjà assez d'hommes pour nos bâtiments : pourquoi vous fournirions-nous l'un d'eux ? »

« On a jamais assez d'hommes... Puis, je ne pense pas que vous en ayez des comme moi.
Je sais organiser les choses et la prise de risque ne me fait pas peur. La preuve, je suis arrivée ici en passant par Le Gouvernement. »


* Effectivement, je ne m'attendais pas à ce qu'elle en parle si vite. Autant pour la prise de risque. *

Séraphine précéda Jézabel dans son bureau, où elle s'installa tranquillement : ici, les oreilles indésirables ne devraient pas les entendre. Une fois la porte refermée, elle reprit la discussion.

« C'est vrai... Mais vous comprendrez sûrement qu'il nous est toujours difficile de faire confiance à des gens comme vous : qui nous dit que votre fuite du Continent n'est pas un moyen de gagner notre confiance ? »

« Qui vous dit que j'ai fui ? »

Pour Séraphine, cette remarque était un mauvais point. Depuis le début de la conversation, elle avait l'impression d'avoir affaire à quelqu'un qui n'avait pas plus envie que ça de partir sur de bonnes relations. Elle avait l'impression que Jézabel voyait les Tieflings comme un outil, tout au plus comme des alliés : elle savait où se trouvaient ses intérêts et agissait en conséquence, mais elle n'était pas une négociatrice agréable... Paradoxalement, c'était ausis pour ça qu'elle pouvait être intéressante.

« C'est l'impression que vous avez donnée là-bas, en tout cas. Si ce n'est pas le cas, pourquoi êtes-vous ici ? »

« Pour les mêmes raisons qui m'ont poussé à infiltrer Le Gouvernement. »

* Ça ne me suffira pas... Il y a des choses que j'ignore sur vous, Jézabel, mais ne rendez pas tout cela plus compliqué que ça ne le sera de toute façon, s'il-vous-plaît. *

« Pour le pouvoir. »

« Le pouvoir est rarement une fin en soi. Rarement appréciable, en tout cas. »

« En effet. C'est juste une clef qui ouvre bien des portes.
À ce propos, vous remarquerez que je suis aussi douée que vous pour parler par énigmes. Sûrement un plus pour travailler dans le secret... »


« Oh, tout dépend de ce qu'on appelle des énigmes, mais je ne peux effectivement pas vous reprocher de me cacher vos motivations... »

* Pas officiellement, du moins... Mais honnêtement, entre nous, cela simplifierait nos relations... *

« Cela étant, si vous voulez nous rejoindre, vous devez comprendre que vous ne serez pas en haut de l'échelle, loin s'en faut. Si je ne doute guère de vos ambitions, vos compétences comme capitaine d'un navire restent à prouver... Ainsi que votre loyauté, mais nous règlerons ça autrement... »


« Justement, je ne demande qu'à faire mes preuves. Si vous me confiez un petit navire vous pourriez mettre quelques-uns de vos hommes de confiance pour me « surveiller ».
Si vous concluez que je suis un atout digne d'être ajouté à votre jeu, vous me gardez. S'il s'avère que je pourrais trahir Clavinia, vous seriez les premiers au courant. Dans les deux cas, vous êtes gagnant. »
.

* Où que vous vous trouviez, nous serons les premiers au courant. Mais admettons, il y a de toute façon du vrai dans ce vous dites... *

« En arrivant sur Clavinia et en connaissant la réputation du Sombre, je ne m'attendais pas à ce que les Tieflings me laissent tranquille vu de là d'où je viens. »

Les ordres étaient les ordres... Elle ne pouvait pas le laisser paraître, mais elle devait s'assurer la coopération de Jézabel si elle estimait qu'elle pouvait apporter quelque chose : son problème était qu'elle l'estimait, en effet, au moins autant qu'elle estimait que tout ça allait être franchement lourd à gérer.

« La curiosité s'assouvit aussi par l'observation. Et vous êtes rapidement venue à nous de vous-même.
Quoi qu'il en soit, nous en arrivons à des conclusions similaires...
Si je suis pour ma part d'accord sur le principe, il faudra sûrement travailler sur les détails.
Vous disiez fournir l'équipage : vous avez déjà compris que vous ne le fournirez pas entièrement. Une demi-douzaine de marins peut être laissée à votre... « discrétion », je ne peux pas vous accorder plus que cela. »


Maintenant, au moins, les choses étaient claires : Séraphine était prête à accéder à la demande de Jézabel. Ce point étant clarifié, elle espérait que l'humaine ferait preuve d'un peu plus de bonne volonté. Que cette femme ait des talents était une chose, mais elle avait l'impression que leur coopération partait sur de très mauvaises bases.

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
Jézabel

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

A l'arme à t'heure ! Empty
MessageSujet: Re: A l'arme à t'heure !   A l'arme à t'heure ! Icon_minitimeDim 19 Juin - 20:41

Et bla bla bla...
Ça parle beaucoup un tiefling ! Un peu comme une Jézabel d'ailleurs.
Les négociations semblaient difficiles et mal partie. Avouons une chose, la tiefling semblait connaître beaucoup de choses sur Jazz mais pas l'essentiel. Et, en ce qui concerne l'essentiel, notre pirate en herbe était bien décidé à ne pas révéler son petit secret trop vite.
Il est parfois bon de ne pas rouvrir trop tôt certaines plaies. Et surtout, elle voulait protéger les siens le plus longtemps possible et ça commençait par se taire sur son dessein.

Et dans toute bonne histoire, il y a une fin heureuse, parfois. C'est donc logiquement que les choses commencèrent à doucement se débloquer.


« La curiosité s'assouvit aussi par l'observation. Et vous êtes rapidement venue à nous de vous-même.
Quoi qu'il en soit, nous en arrivons à des conclusions similaires...
Si je suis pour ma part d'accord sur le principe, il faudra sûrement travailler sur les détails.
Vous disiez fournir l'équipage : vous avez déjà compris que vous ne le fournirez pas entièrement. Une demi-douzaine de marins peut être laissée à votre... « discrétion », je ne peux pas vous accorder plus que cela. »


Et là, tout le monde s'attend à ce que les négociations s'arrêtent là, dans la joie et la bonne humeur ! A ce moment là, vous auriez tord de parier là dessus...

Oui, Jézabel a subi la mauvaise influence de son père et de ses papiers à outrance... Donc là où on attend un méga happy end ou au moins un truc du genre, Jazz n'eut d'autres idées que de sortir de ses affaires un petit contrat qu'elle posa sur le bureau de Miss Cornes en disant :


« Une demi-douzaine d'hommes ? Cela devrait être largement suffisant.
Marché conclu ! Remplissons et signons ceci ! J'aime avoir de la paperasse.
 »

En voyant cela, la cornue se marra franchement.

« Et vous croyez que c'est à vous de définir les termes du contrat ? N'oubliez pas votre place, je vous ai déjà mise en garde. »

* Et si tu avais lu, tu aurais vu qu'il n'était pas remplit *

« Ce pourquoi, il n'est pas rempli. »dit-elle en souriant doucement.

« Ce n'est pas comme cela que nous fonctionnons, ici. Vous pouvez bien faire votre paperasse, mais ne vous attendez pas à ce que je la signe. »

* Bon, elle aurait pu le dire simplement qu'elle ne savait pas lire, c'était pas grave. *

« Nous vous ferons savoir quand nous aurons un navire à vous confier. Pour le reste, nous dictons les conditions. »

« Soit !
Allez y, dictez vos conditions, je prends note.
 »

« Vous m'avez mal comprise, l'essentiel a déjà été dit. Pour le reste, nous vous mettrons au courant.
Pour ma part, je ne suis pas une politicienne, je refuse de rentrer dans vos petits jeux. Cet entretien est terminé. »


Jazz leva un sourcil perplexe en prenant bonne note que les papiers faisaient peur aux tieflings. Puis tout en se levant pour partir, elle ramassa prestement sa paperasse qu'elle remit à sa place en disant :

« Admettons.
Peut-être puis-je savoir quand aura lieu le prochain rendez vous ? A moins que vous ne me recontactiez ultérieurement mais, j'ai besoin d'un délai pour rassembler mon équipage.
 »

« Je dois encore vérifier nos disponibilités matérielles... Mais je me débrouillerai, soyez prête à partir dans dix jours. »

« Entendu ! »

L'entretien prenait fin ici. Jazz se dépatouilla pour retrouver la sortie, il suffisait de suivre la lumière à peu de choses prés.

Finalement, si Jézabel devait tirer une conclusion de cet entretien, elle se dirait qu'il ne s'était pas trop trop mal passé. Elle s'attendait à quelque chose d'un peu plus... Difficile. Bon, il est vrai qu'elle aurait pu être un peu moins sur la défensive mais, elle avait comme excuse que pour elle les pirates étaient de durs...
Elle verrait si elle devait de nouveau s'entretenir avec la Tiefling à moins ronger son frein, à ne pas lui sortir de papiers et à être pourquoi pas un peu plus courtoise.

Mais, elle voyait une chose important, elle allait vraisemblablement avoir un navire. Son plan commençait à se mettre en place, bientôt -ou presque- elle ferait marche contre Le Gouvernement.
Avant cela, il lui fallait trouver sa demi-douzaine d'hommes -ou de femmes-...

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




A l'arme à t'heure ! Empty
MessageSujet: Re: A l'arme à t'heure !   A l'arme à t'heure ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'arme à t'heure !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Port :: Entrepôts-
Sauter vers: