AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une petite choppe ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: une petite choppe ?   Mer 11 Mai - 21:05

[suite de L'aventure c'est l'aventure]

Le tiefling pénétra à l'intérieur. Les bruits de combats avaient cessés. L'intérieur semblait étrangement plus grand, que vu de l'extérieur, peut être un subtile effet de lumière... Un homme était allongé sur une table et deux autres lui versaient le contenu d'un tonneau dans la bouche, tandis qu'une foule s'amassait autour d'eux les acclamant, et encourageant l'homme en l'incitant à boire plus, encore plus, toujours plus, ...
De l'autre côté de la salle un homme était étendu de tout son long sur le sol, une serveuse l'enjamba avec difficulté, faisant vaciller les chopes qu'elle tenait sur un plateau. Tarlynn se précipita auprès de celle ci pour éviter une quelconque chute, mais la femme semblait avoir l'habitude de ce genre de situation et rétablit rapidement l'équilibre sur son plateau. Des hommes juste à côté discuter entre eux, il semblait menacer quelqu'un avec une dague, sans doute une histoire de dette... Le tiefling ne préféra pas s'en approcher, et décida plutôt de se rendre jusqu'au bar. Là il commanda une bonne pinte de bière.

" Une pinte de bière pour moi !" lança t il au tavernier.

Personne dans la salle ne semblait se préoccuper d'eux, mais Tarlynn ne se préoccupait pas non plus des autres personnes de la salle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Jeu 12 Mai - 0:28

Dorian n'avait même pas fait attention, en posant sa question, qu'il y avait tout près une taverne. Le nom de celle-ci était pour le moins original. Sans le savoir, il eut la même pensée que Tarlynn, à savoir qu'il se demandait aussi si le patron servait ici autre chose que de l'eau.

Lorsqu'ils passèrent la porte, ils purent contempler toute la décrépitude habituelle de ce genre d'endroits. Le jeune homme en avait déjà eu un aperçu sur son île natale. Les pêcheurs sont quand même des sacrés soulards. Les occasions de trinquer ne manquaient pas si on les écoutait. Il ne fut donc pas surpris d'en voir affalés par terre, d'autres sur des tables copieusement arrosés par leur camarade. Cela lui rappela un mauvais souvenir : la gueule de bois qui avait suivi son "initiation".

Ils se frayèrent donc un chemin jusqu'au comptoir et le tiefling passa commande.

" La même chose !" fit Dorian en levant légèrement la main pour que le tavernier l'identifie bien.
" On va rester debout ici si ça te dérange pas. Je crois pas qu'on arrivera à savoir... "

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Ven 13 Mai - 21:17

Dorian rejoignit Tarlynn au comptoir. Il semblait, à la vue du spectacle de l'intérieur de la taverne, que Dorian avait déjà vu ce genre de dépravation. Contrairement à Tarlynn, qui lui n'avait pas l'habitude de voir les marins s'adonner à de telle pratique, ou alors il avait déjà vécu cela... Il essaya de se rappeler, il était marin a une époque, mais il ne se souvenait que très peu de son passé...

Le jeune homme le sortit de ses rêveries en passant sa commande.

" La même chose !" Demanda celui ci.
" On va rester debout ici si ça te dérange pas. Je crois pas qu'on arrivera à savoir... "

*Je crois pas qu'on arrivera à savoir...*
Le Tiefling comprit *Je ne crois pas qu'on arrivera à s'asseoir*

"Oui effectivement..." répondit il en avançant deux tabourets.

D'autres personnes entrèrent dans la taverne, mais Tarlynn ne s'en préoccupait pas.

" Alors, tu viens d'où ? Comment es tu arrivé ici... Je veux dire... Sur ton bateau, enfin... Ta barque" finit le tiefling en souriant à Dorian, tandis que le tavernier apportait leur commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Sam 14 Mai - 17:43

[HJ : Bon rattrapage de mon lapsus ^^]

S'asseyant donc au comptoir, les deux hommes commencèrent à discuter. Histoire de faire connaissance.

" Je viens d'une petite ile de pêcheurs qui se nomme Corail. Ca ne te dit surement rien et c'est bien normal. Un père, une mère, deux sœurs, une vie bien pépère... trop pépère à mon goût. Voilà le "où" et un peu du "pourquoi". "

Il prit une gorgée de la choppe qu'on venait de leur servir. Fraiche, pas trop aigre. Ils étaient bien tombés pour un choix laissé au hasard...
Il se lécha les lèvres couvertes de mousse et reprit :
" Pour le "comment", je dirais une sacrée bonne dose d'huile de coude, de la chance et de la chance... " Il sourit en repensant à la tête de son embarcation. " J'm'en suis bien tiré pour une barquette faite à la va-vite et sans expérience, non? Elle m'a tenu jusqu'ici ! J'ai cru que j'arriverais pas à arriver à terre, c'la dit... C'était chaud ! "
Et pourtant il ne regrettait pas d'avoir pris ce risque de partir seul sur le vaste océan. Car il avait tenté sa chance, éprouvé sa bonne étoile et qu'elle lui avait accordé d'arriver à bon port. Il n'avait désormais plus rien à perdre à vivre.

" Et toi ? Qu'est-ce qu'y t'amène par ici ? " demanda finalement le rouquin après une autre gorgée.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Dim 22 Mai - 3:57

[hrp : Désolé du temps de réponse :p ]

Tandis que Dorian expliquait d'où il venait, Tarlynn entre aperçue sa sœur, du moins l'ombre de sa sœur, au fond de la salle. Assise, sereine, elle mangeait et riait de bon cœur. Le tiefling hésita à se lever pour aller la voir, mais une serveuse passa devant lui, faisant disparaître toute trace de sa jumelle... Jetant un œil à droite et à gauche, il ne la vit nul part. Une hallucination...
Il reposa le regard sur le jeune homme, espérant que celui ci n'ait pas pas fait attention à son attitude...

" Pour le "comment", je dirais une sacrée bonne dose d'huile de coude, de la chance et de la chance... " Dorian marqua une courte pause avant de reprendre" J'm'en suis bien tiré pour une barquette faite à la va-vite et sans expérience, non? Elle m'a tenu jusqu'ici ! J'ai cru que j'arriverais pas à arriver à terre, c'la dit... C'était chaud ! "

Tarlynn repensa à l'embarcation qui ce faisait happer par les flots. Il aurait rit en temps normal, mais il était trop perturbé pour se détendre. Il but une gorgée de la boisson, qu'on lui avait servit, une boisson fraîche, légèrement relevé, un doux parfum de céréales s'imprégnait en bouche. Une bière de qualité pensa Tarlynn, heureux de constater qu'on ne lui avait pas servi une choppe à l'eau de mer.

" Et toi ? Qu'est-ce qu'y t'amène par ici ? " Demanda finalement le jeune homme, pour clôturer son discours, entre deux gorgés.

Finissant la sienne, Tarlynn s'essuya la bouche d'un revers de manche. Ses souvenirs remontaient loin, très loin, mais plus ils étaient loin, plus ils étaient vague...
Après un moment d'hésitation, ou de réflexion, il finit par répondre à Dorian.

" Vois tu, j'ai pas mal de printemps à mon actif... Et plus je remonte dans mes souvenirs, plus je m'y perd... Pour résumer brièvement : j'étais sur une île, perdu, sans nourriture, sans eau... Et un jour, alors que tout espoir avait disparu, un navire pirate vint à notre rencontre. C'est grâce à eux que je suis ici aujourd'hui..." Raconta Tarlynn, fixant le fond de sa choppe qu'il faisait tourner dans sa main. Le regard perdu dans le vide, il semblait se remémorer les bribes de son passé avec difficulté, ou douleur...

"Clavinia est une ville vraiment magnifique ! Je suis heureux d'avoir atterris ici !" ajouta t il en tournant le regard vers Dorian et en lui affichant un sourire.
Le tavernier baragouina quelque chose, vantant les mérites de sa taverne ou ceux de la ville.

Les hommes au fond de la taverne semblaient avoir calmés leur jeu. Un certain calme, ou du moins une ambiance s'approchant de ce qu'une taverne pouvait avoir de plus calme par un jour d'activité, s'instaura peu à peu dans la salle...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mer 25 Mai - 0:12

[HJ : Pas de suchi ^^ J'étais prévenue ^^]

Tarlynn lui expliqua finalement qu'il n'était pas en mesure de lui répondre précisément. Il se souvenait avoir été pendant longtemps sur une île déserte et n'avoir du sa survie qu'à l'arrivée inopportune d'un navire. A l'entente de ces mots, le jeune roux baissa imperceptiblement les yeux, fixant sa bière un instant, se demandant ce qu'il pouvait répondre à ça.

" Tu as eu de la chance alors toi aussi ?! " conclut-il avec un franc sourire. " Trinquons à notre chance qui nous a permis d'arriver ici et de commencer une nouvelle existence. "

Il ne pouvait dire comme son voisin que cette ville était "magnifique" mais il était sur qu'elle ne pouvait qu'être extraordinairement plus intéressante que ce que l'un et l'autre avaient connu jusque là.

" Que nous conseillez-vous ? " demanda-t-il au tavernier lorsque celui-ci se rapprocha une nouvelle fois d'eux. Le jeune homme n'avait pas encore terminé sa chope mais le patron venait voir si l'autre client, celui à la grande capuche, souhaitait reprendre quelque chose. Les deux nouveaux venus pouvaient mieux s'entendre et donc s'adresser avec plus de facilité au tavernier.

" Oh z'avez d'tout ici ! Clavinia offre tout ce qu'un voyageur peut souhaiter. Il s'y passe toujours quelque chose, c'bon pour les affaires ça croyez-moi ! " assura l'homme avant de repartir à ses autres clients. Il n'avait pas vraiment répondu à la question mais au moins, il avait essayé de s'intéresser un quart de seconde à ces nouvelles têtes.

Dorian se retourna vers Tarlynn et haussa les épaules.
" L'aventure, c'est l'aventure ! On trouvera bien notre chemin tous seuls !"

Et en parlant d'aventure, un homme entra dans la taverne. A l'y voir, on pensait rien craindre de lui et beaucoup n'y prêtèrent pas attention. Mais le patron de la taverne le remarqua très bien et leva un sourcil, attendant la suite avec méfiance. Cet homme s'avança dans la salle et commença à bousculer de l'épaule un gars qui s'apprêtait à sortir. Rien de bien méchant certes mais seulement parce que l'autre était pressé de partir et qu'il avait pas envie de monter le ton avec une tête brulée.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Ven 3 Juin - 0:27

Dorian finit par conclure qu'ils étaient tout les deux dans la même situation : des nouveaux arrivants sur Clavinia.

" L'aventure, c'est l'aventure ! On trouvera bien notre chemin tous seuls !" déclara le jeune homme.

Tarlynn héla le tavernier, qui bougonna, pour passer une deuxième commande.
Le tavernier revint vers le Tiefling, une choppe à la main.

" Et v'la m'sieur, j'espère que ça vous rafraîchira l'gosier !" Dit il tout en déposant brutalement la choppe sur le comptoir, faisant gicler une partie de son contenu juste devant les deux nouvelles têtes. Un fier sourire se dessinait sur son visage, puis, quelques secondes plus tard, celui ci disparut... Un homme venait d'entrer dans la taverne. Le tavernier ronchonna, détourna le regard et retourna laver sa vaisselles.

Tarlynn et Dorian jetèrent tout deux un œil en direction de l'homme qui venait de pénétrer dans le bar. Une stature imposante, un rire sardonique qui provoquait quiconque le défiait du regard, une longue cape qui fouettait l'air derrière lui. Une main sur son sabre, l'autre devant lui pour écarter les personnes lui barrant la route. L'homme semblait inspirer la méfiance auprès des marins.
Tarlynn osa demander au tavernier quel était la raison de cette méfiance.

"Mon bon m'sieur... s'pas un gars très fréquentable celui là... Il a gagné un navire en jouant à des jeux pas très net... moi j'vous l'dit..." Il marqua une pause, alla servir un client, puis revint finir son discours. "On dit qu'il cherche un équipage pour partir en mer ... Mais s'gars là, moi, j'lui fais pas confiance... Et vous devriez faire de même... D'ailleurs... Un accident est si vite arrivé..." Le tavernier avait finit sa phrase d'un clin d'oeil en direction des deux compères.

"Qu'est ce que vous insinuez ?" s'étonna Tarlynn

"Enfin vous savez hein... moi j'dis ça... j'dis rien, p'têt bin qu'il est cocu comme pas deux et qu'il deviendra le plus grand "pirate" que Clavinia n'ai jamais connue... Mais sincèrement... je ne l'espère pas...Ah, au fait, son bateau s'appelle le « Keltia », un trois mat... si jamais... "

Finissant sa phrase le tavernier s'en alla vers d'autre client, tandis que l'homme approchait dans la direction de nos deux protagoniste.
Son pas lent et lourd n'inspirait pas confiance à Tarlynn.

« Vous êtes assis à ma place ! » brailla t il aux deux nouveaux.

« Tss... Des nouveaux... Vous êtes pitoyables... » Il secoua la tête, puis, avant même que quelqu'un ne puisse intervenir, il ajouta « Bon, après tout, messieurs, je suis généreux. Je cherche un équipage et si vous vous agenouillez devant moi, j’accepterais peut être de vous accueillir sur mon bâtiment. » Il semblait cultivé malgré sa rustre apparence.

Tarlynn bouillait intérieurement, l'homme semblait si sûr de lui, peut être qu'il leur tendait un piège... Tarlynn avait des doutes, avait il une chance s'il se mesurait à lui ? Et dans ce cas, le « Keltia » lui appartiendrait il ?
En temps normal il lui aurait sauté dessus et lui aurait fermé son clapet, mais Tarlynn avait un esprit calme, il savait se montrer patient, pour ne réagir qu'au bon moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Sam 4 Juin - 23:16

Un curieux personnage fit alors son entrée dans la taverne. Le silence se fit cérémonieusement à son arrivée, mais ce n'était pas du au respect qu'inspirait le gaillard, plutôt de la crainte. Pour ne pas être emmerder par lui, autant faire basse figure. Et ce jour-là, aucun n'avait envie d'avoir affaire à lui car tous faisaient soudain profil bas et chercher à ne pas se faire remarquer.
Du coup, ce fut pour la pomme de Tarlynn et Dorian, tranquillement installés au comptoir, ne demandant rien à personne. De nouvelles têtes, ça attire forcement le regard et celui de leur nouvel interlocuteur n'était pas très agréable. Il avait des yeux sournois et petits. Brillants de cupidité et du vitreux de celui qui aime bien descendre plusieurs pintes tous les soirs. Un jour, il aurait le fond de l'œil jaune mais pour l'instant celui qu'il plantait en direction des deux jeunes gens était net et donc pas très agréable.

Ses premiers mots à leur attention furent braillés plus qu'autre chose et Dorian leva un sourcil, (heureusement, celui qui était caché par son bandeau) prévoyant les ennuis à venir avec un individu de cette espèce. Le tavernier les avait rapidement briffé sur le personnage mais le roux n'aurait pas eu besoin de ces recommandations pour se faire une mauvaise opinion du capitaine. Et ce ne fut pas mieux lorsque celui-ci leur accorda la faveur de sa générosité s'ils pliaient le genou devant lui.
Mais bien sur !!! Et le macaque sirote du petit lait, tant qu'il y était ! Dorian jeta à un œil à son voisin et se mordit la lèvre pour se retenir de réponse par une boutade à cette demande incongrue. Il fallait p'être pas cherché un gars pareil mais l'envie était forte maintenant. Et le jeune marin était un impulsif, ne l'oublions pas...

" Désolé, je vais pas pouvoir ! J'ai une violente douleur au genou lorsque je m'agenouille... " répondit-il en se retenant au mieux de sourire.

Et voilà, c'était dit... Les dés étaient jetés... Et là tout ce qu'il espérait, c'était que le Tiefling le suivrait dans cette voie.
Car déjà l'autre ne semblait pas apprécier la plaisanterie. C'était pas faux qu'ils ignoraient à qui ils avaient affaire mais il ne fallait pas dépasser les bornes, se disait le propriétaire du Keltia.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Sam 11 Juin - 20:14

" Désolé, je vais pas pouvoir ! J'ai une violente douleur au genou lorsque je m'agenouille... "

Tarlynn tourna la tête et dévisagea étrangement son compère. Il cherchait la provocation ?
Déjà, les marins présents dans la salle s'étaient levés et affluaient dans leur direction, comme des spectateurs appâtés par l'appel du combat...

A la réponse de Dorian l'homme avait raffermit sa prise sur son sabre. Il s'apprêtait à attaquer, il ne se préoccupait plus de rien ni de personne, il ne pensait plus qu'à Dorian...
La lame sortait lentement de son fourreau. Un silence régnait sur la taverne, tout le monde s'était amassé pour observer la scène.

" Rien de mieux à faire ?" pensa Tarlynn.

L'homme souriait, comme s'il savait qu'il avait, d'avance, gagné un combat. Combat qui n'avait même pas encore commencé... Le tiefling n'aimait pas ce genre de personne, toujours à la recherche de provocation et de duel. Il osa intervenir en posant sa main sur la garde du sabre de l'homme, le faisant retourner dans son fourreau.

" Allons, allons... Capitaine ? Je présume, à votre carrure. Mon ami ne pensait pas ce qu'il disait et je..."

Malheureusement, le capitaine ne le voyait pas de cet œil là et d'un coup sec, de son poing droit, il envoya Tarlynn au tapis. Une droite en plein visage. Le tiefling avait le visage en feu, il entendait le public ricaner de sa situation... Il avait tout de même réussit à détourner l'attention du marin...
L'homme l'attrapa par les cornes, mais Tarlynn, d'un coup habile sortit sa dague et la plaça sous la gorge de son adversaire. Mais celui-ci ne broncha pas, surement parce que l'habile tiefling venait de s'entailler le bras en sortant sa dague et qu'il le menaçait avec le côté plat de la lame... lamentable, Tarlynn était vraiment un pitoyable escrimeur...

Les deux adversaires se tenaient l'un en face de l'autre, l'un tenait l'autre par ses cornes, et l'autre le tenait par un bras et le menaçait d'une dague. Jusqu'à ce que les deux adversaires se projettent mutuellement. Tarlynn tomba lourdement par terre, il avait envie de s'enfuir, un vieux réflexe, un quelques enjambés il serait surement dehors... Tandis que l'autre homme dégainait son sabre et s'apprêtait à frapper...

Tarlynn, esquissa un mouvement de repli, lançant sa dague en direction de l'homme il se faufila sous une table, avant de remonter en prenant appuie sur une chaise, pour sauter et attraper le chandelier et ... partir se cacher derrière le comptoir...
Le tavernier le regardait étrangement... Un lourd silence pesait sur la salle...

Tarlynn s'était apprêtait à partir, malheureusement la peur l'avait entravée dans ses mouvements, lui faisant prendre une... mauvaise direction...
Espérons que Dorian s'en sorte mieux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mer 29 Juin - 15:18

Le capitaine Guy Turner, très récemment promu au titre, profitait pourtant tranquillement de ce début de soirée pour aller piétiner quelques petites gens. Il fallait bien profiter de sa nouvelle situation, n’est-ce pas ?
Tout se passait bien, les rumeurs, qu’il avait lancé, gonflaient. La vie était belle. Tout ça jusqu’à ce que deux malandrins nouvellement arrivés ne se mettent en tête de défier son autorité !
Non seulement c’était déplaisant, mais en plus Guy ne pouvait pas laisser ces deux là briser sa toute récente réputation.
Il allait donc faire un exemple de ces deux inconscients. Ouaip.


[Tarlynn]
Tarlynn venait de faire la démonstration de son agilité d’une succession de mouvements qui aurait déclenché des « hooo » et des « haaa »… si le résultat final n’avait pas été une paire de cornes dépassant peureusement derrière le comptoir.
Dommage, deux points sur dix, pour l’effort.
De son côté son adversaire avait reçut un manche de coutelas sur le pied droit, force était de constater que Tarlynn était aussi habile à lancer son arme qu’à la dégainer.


« Ah ! Sauterelle pouilleuse, on va voir si tu cours aussi vite quand je t’aurais arraché tes p’tites pattes arrières. »

Le sabre au clair il s’approchait au pas de charge du comptoir, ça allait barder.
De son côté le tavernier faisait frénétiquement signe à Tarlynn d’aller se faire étriper loin de ses bouteilles.

[Dorian]
Dorian, quand à lui, n’aurait certainement pas laissé son nouveau compagnon se faire rosser ainsi sans réagir. Le petit soucis c’est qu’un sifflement se fit entendre et que le jeune homme ressentit une piqûre au niveau du cou suivit d’une sensation très désagréable d’étranglement.
En examinant la source de son inconfort, le rouquin pouvait voir qu’un fouet s’était enroulé autour de son cou, et qu’au bout de ce fouet se tenait une femme au visage chevalin habillée de manière à dégommer les rétines (l’association d’une jupe rose et d’un chapeau orange sur un veston vert devrait être interdite par la loi). Le fouet lui même était un monument dédié aux dérives épileptique d’un styliste malade, d’un bleu électrique avec des petites pluplumes pour décorer.
Dorian se demandait d’ailleurs surement comment il avait pu ne pas la voir entrer à la suite de son compagnon. Mystère mystère.


« Oh là non mon petit, tu vas laisser mon cheeer capitaine s’amuser tranquillement. Il a besoin de se détendre tu sais, mon beau capitaine au regard de prince hihihihi. »

Les goûts et les couleurs.

[Vaya]
Enfin, une petite silhouette discrète aux cheveux rouges venait d’entrer dans le débit de boisson avec le gosier sec. Elle trouva probablement qu’il faisait bien sombre à l'intérieur. Et alors que ses yeux essayait tant bien que mal de s’accoutumer elle rentra dans quelque chose de massif et un peu mou. Une voix caverneuse résonna à près d’un demi-mètre au dessus de la tête de la jeune femme.

« Hur, hur, hur. On ne passe pas mamzelle, l’capitaine est en train d’régler leurs comptes à c’deux messieurs. Faudrait pas vous salir. »

Sur le côte de la bedaine de l’espèce de géant grassouillet qui venait de lui barrer la route, Vaya pouvait apercevoir les deux amis en mauvaise posture. Ainsi que les boissons qu’elle convoitait tant. Apparemment le trio de trouble-fêtes séparait Vaya d’une bonne boisson désaltérante.
Elle pouvait toujours faire demi-tour, mais la prochaine taverne était peut-être loin. Sinon elle pouvait forcer le passage, contourner cette montagne de graisse ne devrait pas être si difficile, ce n’était pas comme si elle avait l’air très agile.





[Hrp]
Dooonc.
Vous n’avez pas vu que le « capitaine » était accompagné. C’est parce que ses compagnons étaient très discrets, si si. :p

Tarlynn, tu es donc derrière le comptoir, avec tout ce qu’un comptoir peut contenir sous la main. Réfléchit rapidement car ton adversaire est armé et assez fâché.
Je pense que ta situation est claire ^^

Dorian, la femme te tiens par le cou avec son fouet et te force donc à tourner le dos à là où se trouve Tarlynn. Tu vas devoir te débarrasser d’elle avant de pouvoir aider ton ami. Rien de bien particulier à ajouter. Avec un tout petit peu d’imagination tu devrais t’en sortir.

Vaya, et bien, ton personnage à très soif. Va-t-elle faire demi tour et laisser lâchement les deux amis se faire massacrer pour aller boire ailleurs si elle y est ? Suspens.
Tu es libre de tes mouvements et devrait être capable d’intervenir où tu le souhaite du moment que tu parviens à contourner monsieur montagne-de-suif qui bloque le passage à l’entrée.

Donc, les règles son simple, vous postez chacun votre rp dans l’ordre que vous voulez, normalement vous avez le temps d’effectuer une action dite « visible » dans ce rp. Ensuite vous m’envoyez un mp avec les intentions de votre personnage. Je ne vais pas vous refaire le laïus en entier : c’est ici

Je posterai ensuite ce qu’il s’est passé et quel à été le résultat de vos actions.

Si vous voulez interagir avec les pnj (entendez par là : discuter avec eux ; si c’est juste pour les insulter vous n’avez pas besoin d’aide), envoyez moi un mp.
Si vous voulez plus de précisions, mp.
Si vous voulez un dessin, idem.

Amusez vous bien. ;)
[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Jeu 30 Juin - 20:27

Vaya avait erré un petit moment. Elle venait de se rendre compte qu’ici, la plupart des gens ne savaient pas lire ni déchiffrer le moindre signe. Tout fonctionnait par symbole et dessin ou presque… Sauf qu’ils étaient de piètres artistes en l’occurrence. Ca ? Une choppe ? Franchement, ça ressemblait plus à une grosse meringue un peu jaunâtre…. Bref, elle poussa la porte et ses oreilles furent aussitôt assaillies par le brouhaha ambiant. Elle s’essuya le front d’un geste peu féminin dans les habits qu’elle avait volé sur le navire qui l’avait porté jusqu’à cette ville.
Lorsqu’une voix l’interpella, elle chercha un instant d’où cela provenait avant de se rendre compte que le mur devant elle était bel et bien vivant.

« Laissez moi donc juger seule de ce qui risque de me salir ou non. Il me semble que votre capitaine n’est pas mon capitaine. Et ne saurait donc me donner un ordre auquel j’obéirai. » Fit-elle tout sourire, en pivotant discrètement sur le flanc du mastodonte et sortir ainsi de la pénombre. Elle en profita, d’un rapide coup d’œil, pour voir quels protagonistes se donnaient en spectacle.

« Et c’est lequel votre capitaine ? »

Elle était maintenant côte à côte avec le mastodonte et embrassait du regard la scène qui se déroulait sous leurs yeux.


_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Jeu 7 Juil - 18:42

Tarlynn avait habilement trouvé refuge, à son grand désarroi, derrière le comptoir. Il avait beau réfléchir, il ne voyait pas bien comment il pourrait s'en sortir... Il avait passé sa vie à fuir ou à se cacher derrière les autres. Pourquoi faudrait il que cela change ?
Pourquoi ? Parce qu'il était sur Clavinia maintenant, une nouvelle vie s'offrait à lui et il était encore temps de choisir comment il voulait la vivre.
Mourir ici, dans une taverne, au clair du sabre d'un inconnu ne l'enchanté guère. Mais il fallait bien reconnaître qu'en combat singulier il n'avait aucune chance... Il espérait que Dorian viendrait à son secourt. Oui, son nouveau compagnon viendrait sûrement l'aider !
Mais soudain un sifflement fendit l'air, Tarlynn osa jeter un regard dans la pièce, en levant sa tête au dessus du comptoir. Dorian venait de se faire attraper par une femme, mais... Depuis quand était elle là ? Le tiefling ne se souvenait pas l'avoir remarqué... Quoiqu'il en soit son compagnon n'était plus apte à voler à son secours, il avait ses propres soucis désormais...

« Ah ! Sauterelle pouilleuse, on va voir si tu cours aussi vite quand je t’aurais arraché tes p’tites pattes arrières. » Sortit le Capitaine en apercevant le tête du Tiefling, qui dépassait légèrement du comptoir.

L'homme brandissait un immense sabre, Tarlynn ne voulait pas se faire rosser, pas maintenant... La peur l'envahissait. Il avait vécu bien des choses dans sa longue existence, mais ce genre de situation... Jamais... Il avait du mal à déglutir, une boule lui barrait la gorge. Son cœur s'accélérait. Quoiqu'il tente il n'avait aucune chance.

Le tavernier, de son côté, lui faisait signe de déguerpir. Le combat en soit ne le dérangeait pas, il en avait l'habitude, mais le fait qu'il se déroule près de son comptoir l'irritait. Tarlynn se demanda même si le tavernier ne l'aurait pas achever pour éviter d'avoir de la casse dans ses réserves... Décidément tout le monde était contre lui...
Tarlynn saisit alors une bouteille de rhum situé sous le comptoir et s'empresse de quitter le comptoir, au grand soulagement du tavernier.

_________________
Communes : Raciales :
Navigation - Marin : 1
Corps à corps - Base offensive : 1
Agilité : 2
Esprit calme : 2
Furtivité : 1
point de compétence utilisées : 7
point de compétence restants : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Dim 10 Juil - 19:39

Alors que Tarlynn souhaitait temporiser la situation, ce fut à lui que s'en prit le capitaine. Il se prit une droite bien sentie qui l'envoya valser en arrière... et le tiefling en profita pour se réfugier derrière le comptoir. Alors que le fils de pêcheur s'apprêtait à porter secours à son camarade -bien que sur l'instant, il ne sache pas encore comment il comptait s'y prendre- un sifflement claqua à son oreille et un quart de seconde plus tard, il avait droit à un beau collier bleu avec de jolies plumes. Il fut alors forcé de se tourner pour voir celui... enfin celle -il n'avait pas beaucoup de doute lorsqu'il commença à apercevoir le détail du fouet qui lui enserrait la gorge- qui lui avait fait ce joli tour de cou un peu trop serré.
Et là, alors qu'il voyait celle qui "tirait les rênes", il se demanda comment il avait fait pour la louper. Un mauvais goût ignoble habitait cette femme de la tête aux pieds en passant par son arme. Il eut presque envie de s'amuser à retirer quelques plumes qui décoraient celle-ci pour voir comment l'autre réagirait. Il était pas maso, non. Juste curieux.

La jeune femme en face de lui était une groupie de l'équipage du capitaine. Après tout, elle s'accordait bien avec son supérieur... dans son genre.
Toujours était-il qu'il ne comptait pas se laisser étrangler de la sorte. Car elle maintenait la tension sur la corde bleue, certes sans forcer plus mais cela suffisait pour le tenir tranquille. Dorian n'était pas du genre à vouloir rester tranquille. Il serait devenu pêcheur si cela avait été le cas.
Il ne disposait pas de couteau ou d'une lame pour attaquer le fouet et tenter de le couper Du coup, après quelques petites secondes de réflexion, il tendit le bras et se saisit du fouet. Il fit quelques pas en avant. Comme c'était lui qui jouait désormais sur la tension de la corde, en avançant il diminuait celle-ci. Et il empêchait la bariolée de récupérer son arme. Enfin elle en avait toujours la possibilité, mais il lui faudrait tirer fort pour lui retirer des mains. Le jeune homme, toujours en avançant un peu (au final, il avait du faire quatre ou cinq pas normaux, mais à petits pas), entreprit de son autre main de défaire son lien, en le tournant au dessus de sa tête sitôt qu'il eut un peu de mou. L'ensemble de ces mouvements n'avait guère pris de temps...

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mar 12 Juil - 5:32

[Tarlynn]
Sitôt sortit du couvert du comptoir, le tiefling attaqua avec toute la vilénie, la sournoiserie et la veulerie propres à son espèce : il lança une bouteille de rhum. Une bouteille de rhum hors d’age à moitié pleine. Le gaspillage de nombreuses gorgées savoureuses et hors de prix. Le fourbe !
En voyant un tel gâchis voler dans sa direction, le Guy s’abrita le visage des deux bras. Précaution bien inutile car notre tiefling n’étant pas le moins du monde versé dans l’art de toucher une cible, la bouteille rebondit contre son épaule et termina sa course dans un grand éclat de verre brisé et une grande éclaboussure d’alcool ambré. L’alcoolique cul-de-jatte se mit à lécher sa table dans son sommeil, au moins ce rhum n’aura pas été perdu pour tout le monde.

Mais ce mouvement avait forcé le « Cap’tain » à ralentir et Tarlynn s’élança à son tour dans sa direction. Les deux concurrents de la joute se fonçaient alors mutuellement dessus. Allait-ce se terminer dans un fracas sanglant ? Non ! Car chacun d’entre eux avait une stratégie. Ils obliquèrent alors leur course. Au même moment… et dans la même direction.
L’un comptait utiliser une table pour sauter sur l’autre tandis que l’autre comptait renverser une table pour faire trébucher l’un. En un sens chacun des deux y parvins.
Au moment ou Tarlynn prenait son élan sur le mobilier, Guy le renversait d’un bon coup de hanche. Dévié dans son saut, le tiefling tomba sur l’épaule gauche de sa cible et évita ainsi miraculeusement de s’embrocher tout seul sur le sabre qu’elle portait. En revanche il fut repoussé en arrière en luttant pour conserver son équilibre.

Sentant un coup arriver, le cornu se protégea instinctivement de ses bras. Bien lui en pris car il encaissa ainsi sans trop de dommage le coup de pied qui visait ses côtes et l’envoya valdinguer un arrière. C’est ainsi que Tarlynn termina sa course la où il l’avait commencé. Il atterrit les fesses les premières dans un des placards derrière le comptoir. Beaucoup de choses se brisèrent à l’impact… pas Tarlynn.


« Arrêtez de détruire mon matériel ! »

Le tavernier venait de sortir un pistolet à l’aspect délabré d’une cache dans son comptoir et le pointait sur Guy Turner.

« Bouahahahahaaa ! Tout l’monde sait ce que tu vaux avec ça le vieux. Vas-y ! Tire, ahaha ! »

Bertrand le tavernier ne se démonta pas et appuya sur la gâchette. Sans aucun résultat notable. En jurant comme un charretier il s'enfuit derrière une porte dérobée.

[Dorian]
Le jeune homme ne traina pas à prendre en main la situation. Ici la situation dont nous parlons était une longue langue de cuir d’une couleur aussi improbable que désagréable qui étranglait le rouquin.
En s’avançant de cinq pas le jeune homme se retrouva donc dans la rue (hum, je crois que ça marchera pas, on va la refaire.)
En s’avançant d’un pas tout en gardant le fouet tendu dans sa main, Dorian parvint à se donner assez de mou pour desserrer et faire tomber les tours autour de son cou. Mais Sœur Ise, c’est son nom, ne l’entendait pas de cette oreille. Elle se saisis du manche à deux mains, pris son élan et tira d’un coup sec et violent son fouet tout en faisant un pas en arrière.
Le fouet claqua, se tendit, vibra… puis s’immobilisa. Dorian avait fermement verrouillé ses deux mains sur la lanière et avait serré les dents quand celle-ci lui avait cuit et écorché les paumes, mais n’avait pas lâché.

Les deux adversaire s’opposait ainsi dans une parodie inattendue de tire-à-la-corde. Chacun tirant de son côté. La femme électrique pris alors brusquement l’avantage quand, survoltée, elle mordit le bout du manche de son fouet pour augmenter sa prise et tirer plus fort. Elle parvint ainsi à reculer et préparait probablement quelque chose quand Dorian se mit en tête de mettre à exécution son idée précédente. Il arracha une des plumes du fouet d’un bon coup de dent et l’effet ne se fit pas attendre.


« Hééééé ! Vandale ! Qu’est ce que tu-»

Scandalisée, maitresse corbeau avait ouvert une large bouche et avait perdu son avantage.
Le résultat restait sur une égalité précaire, les mains de Dorian commençant à se poisser de sang devenaient peu à peu glissantes.

[Vaya]
« Mon cap’tain ? Bah c’est c’lui qui gagne bien sûr ! »

La réponse du géant était des plus imprécise. Mais la manière dont tournait le combat pour les quatre belligérant lui donna raison. C’était « c’lui qui gagne » en effet.
Une fois informée, Vaya décida tout bonnement d’ignorer le colosse et de continuer sa route. Après tout elle ne représentait aucune menace à première vue, pourquoi donc l’en aurait-il empêché ?


« J’ai dis on n’passe pas madeumoiselle ! Ordre du cap’tain. »

Et bien, voilà, pour ça. L’homme tendit un bras gros comme les deux cuisses de la jeune femme réunies et lui barra la route. Le problème c’est que Vaya était apparemment du genre tête de mule. Ou tête brulée, c’est selon. Ou tête de mule brulée, ça marche aussi.
La jeune femme dégaina son pistolet, bien décidée à passer quoi qu’il en soit. Mal lui en pris car, bien plus vif qu’il n’en avait l’air, le gros pachyderme attendait justement un mouvement du genre pour passer aux choses sérieuses. Une énorme main se dirigea immédiatement vers la mimine qui tenait la pétoire. Vers la mimine et quelques autres menues parties de l’anatomie de Vaya dans la foulée tant la main était grosse et tant le bonhomme ne faisait pas dans le détail.

Vive comme un chat, la jeune femme se baissa juste à temps pour éviter l’attaque et du entendre le vent lui siffler aux oreilles. Une fois accroupie, elle profitait à juste titre de la sécurité que lui donnait cette position étant donné leur différence de tailles. Ou pas…
Pas le temps de dire « ouf » que l’autre main du géant s’abattait sur l’arrière de son col pour la soulever par la peau du cou, comme un chaton, justement. Le gros lard commença alors à la secouer comme un prunier dont on veut faire tomber les fruits
.

« Z’êtes joueuse hein ? Moi aussi c’tombe bi- »

PAN !

Il y eu une demi-seconde de flottement puis le géant la laissa tomber et se recroquevilla en mugissant de douleur. Il n’avait pas pris au sérieux la jeune femme et cela venait de lui couter un orteil. Vaya venait avec succès de faire s’écrouler la montagne. Pour Vaya, Hip hip hip ! Hou-


« RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH ! ! ! ! »

Oh, oh.
Jean-Bernard de la Lavandière était un bon gars. Doux, gentils, pas du genre à chercher des noises. Un géant placide et loyal qui ne devait sa mauvaise image qu’à son physique patibulaire et au destin qui l’avait mis sur la route de mauvaises fréquentations. Jamais il ne faisait mal de son propre chef, mais par maladresse ou par obéissance aveugle. Bien sûr tout cela était valable lorsqu’il était maitre de lui même.
Cela l’était moins lorsqu’il était rendu complètement fou par la douleur.

La montagne humaine s’était saisie d’une table à bout de bras et boitait lourdement en direction approximative de Vaya, les yeux exorbités.
Second round. Prêts ? Fuyez !


[Slayn]
Une silhouette toute de cuir vêtue, lunettes foncées au nez, venait, tel un vrai vagabond mystérieux propre aux plus grandes œuvres cinématographiques, de se découper dans la lumière éblouissante de l’encadrement de la porte. Son aura aurait flanqué des cauchemars pendant un mois à un groupe d’agneaux soyeux passant par là si un groupe d’agneaux soyeux était justement passé par là. Ce qui ne fut pas le cas.
Dans l’ordre actuel des choses, personne ne prêta la moindre attention à l’entrée épique du héros. Tout le monde était bien trop occupé à regarder les gens se battre et un géant vociférant agitant une table en tout sens devant lui détournait assez bien l’attention en plus de le masquer.

Tant pis pour la musique d’Ennio Morricone.



[Hrp]
Alors, dans l’ensemble on ne dirait pas comme ça mais vous ne vous en êtes pas trop mal sortis.

Tarlynn : Tu es revenu à la case départ, avec les bras et les fesses un peu meurtries mais sans gravité. Le tavernier t’a gagné suffisamment de temps pour te remettre du choc et échafauder une nouvelle stratégie. Il y a des débrits de bois autour de toi et pas mal de verre brisé, ainsi que quelques torchons ;)

=> Côté subtiles, il y a de l’idée et le départ de tes action est très bien mais le gros problème c’est que tu ne les achève pas. Pour être plus précis : quand tu me dis que Tarlynn saute sur son adversaire, tu ne me dis pas s’il le fait les pieds en avant, ou dans n’importe qu’elle autre autre position. Je suis donc obligé d’en déduire que le tiefling se jette de tout son long sur son adversaire armé, ça me paraît quand même un coup à aller se planter tout seul les miches sur son sabre ça. Sinon pareil, quand tu me dis que Tarlynn essaye de le désarmer, tu ne me dis pas comment il s’y prend, s’il s’accroche à son poignet ou un autre mouvement plus rusé…
Donc ça donne que ton personnage à de très bons départs d’action mais à la fin il finit juste par se jeter comme un sac. Tout ça pour ça x)
Voilà, donc il te faut à tout prix finir tes actions.

Sinon un petit conseil : autant que possible si vous n’êtes pas un spécialiste du combat à mains-nues et que vous vous battez contre un adversaire avec une arme, trouvez-vous un objet quelconque pour compenser. Parce qu’arrêter un coup tranchant avec les mains ça fait quand même hachement bobo.

Dorian : Donc voilà, ton cou est libéré et tu tire sur le fouet de la madame qui tire de son côté. Le comptoir est toujours dans ton dos et elle est du côté des tables. Tes mains ont été écorchée et commencent à saigner un peu donc il va falloir trouver une autre stratégie pour la suite. ^^

=> Bon, pour les 4 ou 5 pas, soit j’ai mal compris (c’est possible) soit je pense que tu dois faire attention à ta notion des distances (bon, j’ai quand même exagéré un peu pour la rue j’avoue ^^). 4 ou 5 pas c’est à peu près la distance qui te sépare de ton adversaire ou presque. Avec un seul pas tu avais assez de mou pour te libérer.
Pour les actions, elles sont pas mal décrites mais le soucis c’est qu’il n’y en a pas beaucoup à enchainer. Normalement ton personnage à 2 actions d’attaque donc tu peux facilement enchainer et te dire « Dorian tire, et ensuite ? ». Sachant bien sûr que la seconde action va profiter des effets de la première, ce qui donne des opportunités !
Et surtout ne te restreint pas dans tes idées, comme tu as pu le constater l’idée un peu « idiote » d’arracher une plume a fait son petit effet. Alors n’hésite pas à carrément mettre ce genre d’idée dans tes actions plutôt que de les suggérer timidement à côté ;)

Vaya : Globalement à part le petit atterrissage plus ou moins bien géré (je te laisse choisir), aucun bobo à signaler. Par contre tu vas devoir recharger ton arme avant de recommencer à faire des ablations d’orteils, ce qui devrait te coûter une action normalement. Le gros énervé semble un peu désorienté, donc si tu ne te jettes pas dans ses bras ça devrait aller.

=> En fait tu as terrassé ton adversaire en un tour, tirer dans le pied était vraiment très bien pensé. La subtile était tout à fait dans le genre de ce que j’attendais, simple et efficace. Si tu n’en étais pas satisfaite tant mieux, c’est que tu as déjà des perspectives d’amélioration ;) Fait juste attention car avec un flingue c’est souvent tout ou rien. Soit un tir résout aisément un problème soit il te met vraiment dans les ennuis (s’il est raté par ex).

Slayn : J’ai décidé de trancher, donc te voilà dans la marmite. Même consigne que pour tout le monde. Tu peux considérer que ton adversaire immédiat est le géant car d’une part il te bloque le passage et d’autre part c’est facile de savoir qui tu vas vouloir défendre entre lui et Vaya (quoique si tu prends le partis des pnjs je me marrerai bien).
Ah oui, la taverne a des fenêtres donc même si c’est à l’ombre et abrité le jour rentre malgré tout.


Bon et puis comme d’hab’ pour toute question con vous avez la fonction Mp.
[/Hrp]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mer 13 Juil - 17:04

Vaya avait bien esquivé la grosse paluche de la montagne humaine. Ce qu'elle avait moins prévu, c'était sa relative adresse et vivacité. Cela dit, et remarqué, elle n'avait plus qu'à s'adapter. Une chose qu'elle faisait assez bien d'ailleurs, sans se vanter bien entendu. Bon, elle tirait bien, même si parfois elle visait mal, surtout secouer comme un prunier. Elle avait failli lui vomir son dernier repas trop salé, pas sur que ça aurait été moins efficace que la balle dans le pied... Quoique ça l'aurait moins énervé sans doute.

Elle se releva le plus prestement qu'elle put, sonnée qu'elle était après sa chute. Le mieux était peut-être encore d'aller se cacher parmi la foule qui commençait à paniquer et courir dans tous les sens. cela lui faisait un assez bon rempart pour se protéger et se cacher. Mais elle avait une idée derrière la tête... et selon l'expression, quand elle est derrière la tête, elle n'est pas ailleurs. Discrète et toute menue, elle se faufila rapidement donc parmi les habitués. Jean-Bernard avait du la perdre de vue car il hurlait encore, aveuglé de douleur et de rage. Fallait bien le dire, elle était agaçante par moment. Elle ressortit prestement de la foule, perchée sur le comptoir dévasté à proximité des 4 autres combattants. Pas vraiment proche d'eux, mais juste assez pour avoir dans son axe avec Jean-Bernard, le propre capitaine de celui-ci...

"hé le gros ! Tu m'as perdu de vue??"

Le tout assortit d'un sourire à peine narquois....

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mer 13 Juil - 17:54

[HJ : Disons de tous petits pas ^^" Plus pour pas faire trop remarquer qu'il avance en fait... J'avoue que de toute pour la distance, je savais pas xD]


Oh c'était pas vrai ! Ça avait fonctionné ?! Elle tenait à son truc tout moche ?! Drôle de coquetterie cela dit... ou alors il n'entendait vraiment rien à la mode féminine. Bon le moment n'était pas vraiment à penser à cela. Mais voilà bien une idée idiote à effet immédiat qui lui permis de souffler un court instant, la jeune femme relâchant de la tension.
Bon par contre, l'état de ses paumes, pourtant rompues à l'exercice de cordes commençait à le préoccuper. Elle avait une sacré poigne la donzelle et une sacrée force dans la mâchoire également. Le bleu du fouet se teintait de rouge là où les mains de Dorian s'accrochaient désespérément. C'était que ça devenait poisseux et glissant avec ça. Il fallait changer de stratégie parce qu'à la longue, c'était pas lui qui tenait le bon bout de cette corde raide... Pas douillé le jeune homme mais des mains c'était utile et se les esquinter bêtement n'avait pas beaucoup d'intérêt.


" Je suis navré, je suis en train de salir votre joli fouet... " crut-il bon de dire pour dédramatiser la situation. Un sourire charmeur sur les lèvres parce qu'il ne pouvait s'empêcher de trouver la situation comique.
Il n'avait rien de particulier contre elle, mais elle l'avait attaquée en premier et il devait bien se défendre. Il ne pouvait pas discréditer complètement quelqu'un sur ses goûts vestimentaires ou en matière de compagnon... même si dans les deux cas, celle qui s’appelait sœur Ise n'avait guère misé sur les bons...

Son cou libéré, il lâcha prestement le fouet, le jetant plus qu'autre chose dans la direction de sa propriétaire. Dans le même mouvement, il se jeta sur elle, tête la première. Ses mains le brulaient mais il gardait ses paumes ouvertes, prêt à les utiliser pour tacher les habits de cette malheureuse qui semblait tant attachée à ses affaires.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mer 13 Juil - 18:20

Cela faisait déjà plusieurs heures que Slayn et sa compagne de route avaient quitté le Demeter. L'ensoleillement de la mi-journée avait obligé le vampire à minimiser ses efforts et à rechercher l'ombre ce qui avait considérablement ralenti sa progression vis à vis d'Anna qui, plus dans son élément semblait donner beaucoup d'enthousiasme dans sa promenade. Et ce qui devait arriver, arriva. Ils se perdirent de vue... La situation ayant été prévu, le vampire ne se faisait malgré tout pas plus de soucis que ça. Il était lié par le sang avec elle, et n'aurait aucun mal à user de son instinct pour la retrouver où qu'elle puisse être. Sa seule inquiétude était qu'elle fasse une mauvaise rencontre en son absence. Mais les voleurs et brigands de tous poils agissaient plutôt la nuit, plutôt qu'en plein jour, quand à ses anciens propriétaires, ils la garderaient forcément vivante s'ils parvenaient à la retrouver. Quoi qu'il arrive, il aurait le temps de la retrouver pour venir à son secours si elle en avait besoin.

Rassuré par cette idée, Slayn décida donc de se préoccuper de lui pour le moment, et de faire une halte à l'abri du soleil, dans une auberge qu'il venait justement de repérer. Le choix de ce genre d'établissement n'était pas dû au hasard, c'était également le meilleur endroit où il pourrait trouver d'éventuels compagnons de route.

Il poussa donc la porte pour entrer avant de refermer celle ci derrière lui et jouir d'un ombrage bien mérité. En revanche il ne s'attendait pas à trouver un tel spectacle. L'intérieur de la salle était le théâtre d'un véritable pugilat. Il esquissa un sourire devant tant d'animation. l'affaire ne le concernait pas, et un peu de spectacle pendant qu'il se désaltérait n'était pas pour lui déplaire.

Mais ce sourire disparu dès qu'il remarqua quelque chose qui vint gâcher le plaisir de ces saines distractions viriles. Un géant, boiteux et vociférant agitait dans tous les sens une table, visiblement destinée à une fort jolie demoiselle à proximité de lui.

En tout cas, cette situation lui paru immédiatement être l'occasion qu'il recherchait. Il aurait probablement plus de facilité à créer des liens, s'il venait en aide à l'un des partis qui s'opposaient ici. Et comme il était de nature courtoise, et détestait particulièrement voir des brutes s'en prendre aux jolies filles, quel qu’en soit la raison, le choix allait être vite fait.

Il se mêla donc à la foule pour rejoindre la scène au plus près, dégaina doucement l'épée de son dos et attendit le bon moment.

Celui ci ne tarda pas à arriver, car la demoiselle, visiblement maligne avait également profité de la cohue pour se dissimuler et rejoindre le comptoir avant d'interpeller le géant

C'était l'occasion où jamais, profitant que l'attention du gros lard soit prise par la jeune femme, le vampire, vif comme l'éclair, sortit des rangs pour tenter de porter un coup avec la garde de son épée, en pleine nuque de sa nouvelle victime.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Sam 16 Juil - 1:26

Tarlynn avait beau lutté pour retarder l'heure fatidique, celle ci se rapprochait de plus en plus vite... Il était désormais assit, baignant dans un mélange des multiples bouteilles qu'il avait dû briser en atterrissant sur le placard. Quoiqu'il essaye, il n'était pas de taille à lutter, cela ne faisait aucun doute. Mais Tarlynn ne se laisserait pas démener aussi facilement, mais il fallait bien admettre que les efforts qu'il avait fournit pour le moment ne lui avaient servit à rien... Retour à la case départ...

Le capitaine était encore plus énervé, une chose était sûre, il ne s'arrêterait sûrement pas à blesser son adversaire. C'est ce que Tarlynn redoutait, il avait vécu tant de chose, survécu à tant d'autre... et il allait mourir ici, dans une taverne, aux premières heures de sa nouvelle vie... Décidément le Tiefling était doué pour s'attirer les foudres du destin...

Notre "héros" eu une lueur d'espoir lorsque le tavernier se joignit au combat, armé de son fusil. Malheureusement, l'auteur n'avait pas prévu que l'histoire se termine ici, notre "héros" allait devoir en baver encore un peu... En espérant qu'il s'agisse bien d'un héros...
Lorsque le vieux tavernier tenta de faire feu sur le capitaine... rien ne se passa... Le capitaine parut peut être encore plus confiant, la victoire était sienne. Le tavernier avait fuit les lieux, abandonnant la taverne aux combats. Aux combats ? Oui, Tarlynn avait put entendre d'autres combats, il y avait celui de Dorian, mais il avait aussi entendu un coup de feu... Un nouveau participant ? avec un peu de chance il s'agissait de la milice qui venait faire régner la loi... La milice, sur Clavinia...
Quoiqu'il en soit, le capitaine n'eut pas l'air plus dérangé que ça et il continuait sa funeste marche vers son adversaire. Un adversaire qui semblait totalement perdu, à court d'idée.

Heureusement que le tavernier avait fait diversion, Tarlynn avait eu le temps d'échafauder un... plan, oui c'est cela un plan, du moins ça y ressemblait, de son point de vue...
Le tiefling s'était coupé en retombant, de multiples morceaux de verres étaient répandus autour de lui, les restes et le contenu du placard aussi... Quelques torchons, des bouteilles, rarement intact, et beaucoup de morceaux de verres...

Tarlynn, avant que le tavernier ne cesse de divertir son adversaire, enroula un morceau de verre dans du torchon, histoire de pouvoir le tenir sans pour autant se couper et pour pouvoir s'en servir comme d'un coutelas. Il cacha cette arme improvisée dans sa main gauche, tentant de la dissimuler du mieux qu'il le pouvait dans sa manche, et se saisit ensuite d'un morceau de bois, qu'il tenait de sa main droite.
Le tiefling se releva, morceau de bois à la main et coutelas caché dans la manche, prêt à en découdre et à défendre du mieux qu'il le pouvait sa vie...

Derrière le capitaine, Tarlynn pouvait apercevoir une jeune femme, elle se tenait de dos, debout sur le comptoir. Que comptait elle faire ? Il n'eut pas vraiment le temps de se poser la question...

_________________
Communes : Raciales :
Navigation - Marin : 1
Corps à corps - Base offensive : 1
Agilité : 2
Esprit calme : 2
Furtivité : 1
point de compétence utilisées : 7
point de compétence restants : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Dim 17 Juil - 1:04

[Vaya & Slayn]
La petite maligne avait décidé d’utiliser la fureur du pachyderme à son avantage en le faisant attaquer ses propres alliés ! Pas folle la guêpe, voilà qui était bien pensé.
Bien pensé mais malheureusement inadapté à la situation. Car la grosse erreur que faisait la miss en adoptant cette stratégie c’était d’oublier dans quel état elle avait déjà mis son adversaire. Eh oui ! Avec le pied gauche en sang et extrêmement douloureux c’était déjà un exploit qu’il parvienne encore à "boiter lourdement" en direction de Vaya.
À moitié aveuglé par les larmes de douleurs, le géant lança un coups de table rageur en direction de là où l’avait appelé la demoiselle. Un coup qui siffla complètement dans le vide naturellement. Un coup qui emporta le géant par sa force. Un coup qui au final fit presque le tour de la tête du gros furieux avant que celui-ci ne puisse retrouver son équilibre. Un coup qui-
BUNK
Bunk ? Comment-ça bunk ?

Reprenons l’action sous un autre angle. Vaya appelle donc le géant, à ce moment là, un acteur qui était resté en retrait se dit que c’est le bon moment pour passer à l’action. Notre géant envoie son coup dans le vide au moment même où Slayn s’élance, il saute, il est en l’air, il s’apprête à frapper la nuque exposée devant lui… et il se prend la table en pleine figure. D’où le bunk ! Ok ok.

Étonné par la secousse qu’il vient de ressentir, notre géant tourne son regard hagard en direction du vampire. Serait-ce là une nouvelle menace ? Jean-Bernard n’a pas le temps de tergiverser car Slayn est un vampire, et les petits contretemps du genre « reprendre son souffle » ne concernent que les mortels, pas lui. C’est à peine s’il prend le temps de réajuster son chapeau avant de repartir aussi sec à l'assaut, la pointe de sa longue lame en avant, bien décidé à calmer notre massif ami.
Effaré par tant de violence, et surtout ne pouvant manquer même à travers le brouillard de sa douleur et le voile de sa colère que l’on était en train de le charger de front dans l’intention de lui faire mal, Jean-Bernard se saisit de deux des pieds de sa table, tomba sur son genou gauche et se protégea grâce à cet énorme bouclier improvisé en accueillant l’agresseur d’une courte poussée de celui-ci.
 BUMP, le vampire fut repoussé en arrière mais eu malgré tout le temps, avant de tomber, de faire jouer la longueur de son arme pour entailler l’épaule du bonhomme.

« AAAAaaaarrrrrrh ! »

La douleur fut moins vive que celle du pied, et beaucoup moins handicapante. Mais elle suffit à convaincre le peu de cervelle disponible du blessé que cette menace était bien réelle et qu’il fallait s’assurer de la mettre hors d’état de nuire avant toute autre chose.
Il souleva alors la table en redressant tout son corps et en poussant un râle de fureur. Il ignora la douleur qui se répandait dans son épaule et dans un geste de pure violence primaire, abattit le meuble sur le vampire avant même que celui-ci n’ai put se relever (surement avait-il d’abord vérifié que son chapeau était encore là). Imaginez que la table est un tampon encreur géant et que Slayn est la feuille de papier posée sur le bureau qui est ici le sol.


KATCHUNK !:
 
Deux choses étaient heureuses dans tout ça.
La première c’était que Slayn était un vampire et que les blessures qu’ils reçut ne le handicaperai que très peu de temps par rapport à un humain. Un ou deux jours tout au plus pourvu qu’il puisse reconstituer ses forces avec du sang.
La seconde c’est qu’il avait eu le temps de blesser J-B, et que celui-ci ne put mettre tout son considérable poids de façon égale dans le coup, son épaule gauche ne supportant pas le choc. Ainsi la majeur partie de l’impact frappa le vampire sur le côté gauche (il est tombé en arrière donc sur le dos, donc le bras droit du géant frappe son côté gauche, pour ceux qui sont perdus) et ce furent surtout les membres à gauche qui trinquèrent.
Ça c’est ce qu’on pouvait appeler un sacré entrée en matière.

De son côté le méchant-gentils géant s'essuya les yeux puis se dirigea en boitant de plus en plus lourdement vers une chaise, qu’il saisit de sa main droite, son bras gauche étant affaiblit. Cette deuxième blessure et cet énorme déploiement d’énergie semblait avoir épuisé sa rage et il ne tenait plus sur ce pied horriblement douloureux que par loyauté envers son capitaine. Il scanna la salle à la recherche de ses compagnons.


[Dorian]
De son côté Dorian poursuivait son drôle de combat. D’abord le tire à la corde et maintenant des combats de peinture. De peinture rouge sang mais l’idée y était. Le jeune marin semblait combattre avec l’innocence d’un enfant. Innocent, vraiment ? Pas si sûr.

Alors que les deux adversaires tiraient de toute leur force sur le fouet chacun de leur côté, le jeune homme avait lâché sa partie et s’était élancé en avant avec l’intention de tacher les vêtement de la dame. Ce que la dame n’aurait certes pas aimé. Mais avant cela, la dame dont il est question se retrouva soudain projeté en arrière quand la tension contre laquelle elle tirait cessa soudainement d’exister. Il serait faut de dire qu’elle n’y avait pas songé, mais pour elle il était hors de question de lâcher son fouet bien aimé. Néanmoins, elle avait beau avoir envisager la possibilité, celle-ci la pris tout de même par surprise et elle valdingua en direction des tables derrière elle.
Heureusement sœur Ise n’était pas dépourvue de réflexes et pouvait prétendre à une certaine souplesse, quand elle culbuta par dessus une table elle tenta de rattraper le mouvement en roulant sur la table pour passer de l’autre côté, à l’abri de la charge de Dorian. Elle y parvint assez bien mais se fit néanmoins mal dans la foulée au contact du meuble et en atterrissant en vrac de l’autre côté.
Le jeune homme dut s’arrêter avant de percuter la table, le temps qu’il mit à la contourner laissa à Sœur Ise l’opportunité de se redresser et de lui faire face, prête à en découdre face à ses poings gluants et tachants.

Et c’est à cet instant, chers amis, que l’apparente innocence de Dorian vola en éclat. Car à cet instant le jeune homme balança un grand coup de chaise dans la figure de la pauvre femme. Celle si émit un petit cri de surprise et s’écarta comme elle put de l’attaque grossière (mais néanmoins dangereuse) en utilisant la lanière de son fouet, tendue entre ses deux mains, comme rempart entre le coup et elle. Elle parvint ainsi à éviter le gros des dégâts mais il n’est pas facile de se prémunir contre une arme aussi massive et peu pratique. Un des pied de la table la frappa sur le côté du crâne, juste suffisamment fort pour lui faire sonner l’orreille.


« Auww ! Saligot ! »

Ce sur quoi elle lui envoya le manche de son fouet lui claquer en pleine figure en le tenant par la lanière. Apparemment la donzelle connaissait quelques trucs basiques sur la maitrise de son arme. Il était juste dommage que ses goûts esthétiques lui aient fait opter pour un modèle aussi peu efficace.
Dorian en fut quitte pour un nez en sang et quelques larmes dans les yeux.

Cependant le raffut que faisait le reste des combats semblait inquiéter la jeune femme qui tenta de voir où en était ses compagnons tout en surveillant le jeune homme et en reculant prudemment.


[Tarlynn & Vaya]
Tarlynn était en mauvaise posture, il se savait en mauvaise posture, et Guy Turner savait qu’il le savait, et bien sûr Tarlynn savait que Guy Turner savait qu’il savait, quand à Guy, il savait que le tiefling savait qu’il savait qu’il savait… et ça le faisait jubiler.
Son adversaire à sa merci, le "cap’tain" n’avait en réalité pas l’intention de faire couler le sang. Ou alors pas trop. Il voulait humilier le tiefling, il voulait en faire un témoin vivant de sa supériorité. Derrière lui ses fidèles se battaient comme de beaux diables mais l’homme préférait leur faire confiance. Ils s’en sortiraient. Il pouvait jouir de son pouvoir sur ce petit démon.
Ooooh oui, ça allait être magnifique.

Dans un mouvement rapide et déterminé, Guy visa la tête du tiefling. Il allait lui trancher ses petites cornes de démon, et ensuite il s’en ferait un trophée, ah ah !
Il ne fut pas surpris de voir le tiefling dévier son coup dans un geste désespéré. Le morceau de bois se rompit net. Il avait fait son office, plus rien ne pourrait sauver Tarlynn à présent. Guy s’apprêtait à le repousser du pied pour se donner la place de recommencer. Et ce fut là que le cap’tain eu sa première frayeur.
Vif comme l’éclair le fou s’était élancé sous sa garde, le bras gauche tendu vers son ventre, les cornes en avant et menaçantes. Guy eut tout juste le temps de ramener son sabre vers lui (rappelons qu’il avait tendu son bras pour attaquer) pour dévier en catastrophe le morceau de verre avec sa garde arrondie. Puis il fit retraite tout aussi hâtivement derrière le comptoir, laissant Tarlynn finir sa course contre celui-ci.
Ça avait été une action dangereusement juste. Si juste que le capitaine Turner passa sa main gauche sur son ventre pour s’assurer qu’il n’était pas blessé. Cet adversaire était prêt à des attaques presque suicide pour compenser son manque d’expérience et ça c’était dangereux. Pour lui comme pour notre capitaine.

Il allait falloir changer de stratégie, devenir plus sérieux. Il fallait… ouiii. Oui c’était ça ! La fille sur le comptoir. Celle qui faisait de grands signes en appelant Jean-Bernard, ce devait être une des leurs c’était évident. Il lui suffirait de la prendre en ôtage et il les aurait ainsi à ses pieds le suppliant de l’épargner. Aha c’était une grande idée.
C’était une idée.
Grande sans doute.
Bonne, nettement moins.

Vaya devait être très désappointée de voir que son stratagème n’avait pas fonctionné. Pire, son gros lard ne lui prêtait plus aucune attention, occupé qu’il était à faire de la terrine de vampire. Elle qui s’était apprêtée à devoir défendre chèrement sa peau laiteuse, c’était ratée.
En revanche quand le capitaine jeta son dévolu sur elle et s’élança pour l’attraper, la belle ne s’en laissa pas compter. Elle sauta, s’agrippa à deux mains au bar du haut ou pendait quelques verres épargnés et balança ses deux pieds dans la figure du capitaine qui refermait ses bras sur du vide.
Celui-ci fut projeté au sol, le nez en sang et prenant un angle anormal. Il cligna des yeux, n’en revenant apparemment pas. Debout sur le comptoir, Tarlynn avait bon gré mal gré rejoint Vaya. Et tous deux le toisaient de là-haut.
Il était temps de faire retraite vers ses camarades, le combat venait de tourner court pour lui.



[Hrp]
Pfiouuuu. Ce fut long, je vous le dis. Donc je vais faire court ici.
D’abord, pour ceux qui s’en sont un peu pris plein la figure ce tour-ci, je vous rassure, vous ne vous en êtes pas si mal sortit. C’est simplement qu’en partant du principe que vous étiez quatre contre trois j’ai un peu corser les choses, et parfois un peu trop. Mea culpa.
En particulier pour Slayn, j’avais prévu une grosse subtile bien méchante pour le gros en partant du principe que vous seriez à deux dessus. Mais vu la manière dont les choses ont tourné c’est toi qui t’es tout pris dans la figure.

Bon après je ne me suis pas non plus retenu sur ton personnage, j’avoue (comme tu es débutant j’aurais du essayer de retenir les coups). Mais comme tes facultés de régénération te permettent de guérir rapidement (même avec juste 1 en absorption), je peux te dégommer sans me faire tirer les oreilles par l’admin.
C’est cool non ? dent

Pour les dégats :

Slayn : Tu as le bras gauche fracturé et la jambe gauche en vrac, surtout au niveau des articulations genou/cheville. Tu peux marcher mais en boitant et tu ne peux pas exercer beaucoup de force avec le bras touché. En gros tu es dans le même état que J-B, le saignement en moins.

Vaya : Bah rien.

Tarlynn : Tu es juste un peu sonné de t’être pris le comptoir dans ta charge. Rien de grave.

Dorian : Le nez un peu abimé mais pas cassé. Ça fait mal et ça fait pleurer, c’est tout.

Pour les conseils… le vous les dispenserai plus tard en éditant ce message (j’avertirai). Voilà ^^
Et n’hésitez pas à me mp si vous avez des questions particulières que je puisse y répondre en même temps et en faire profiter tout le monde ^^
Toute les questions seront prises en compte. Je peux tout justifier (y a même un bbcode pour ça, c’est dire…).

[/Hrp]

[Mentor]
Tout d’abord, une remarque à tous, vous avez peut-être remarqué que vos personnages ont tendance à faire moins d’actions que les pnjs. Si vous comptez bien :
———
1. Sœur Ise roule par dessus la table, ce qui la met à l’abri de la charge de Dorian. (défense)
2. Elle pare/esquive l’attaque avec la chaise grâce à son fouet et un léger écart. (défense)
3. Elle attaque avec le manche de son fouet. (attaque)
———
1. Cap’tain Guy attaque Tarlynn à coup de sabre. (attaque)
2. Il pare le poignard et fait retraite derrière le comptoir. (défense)
3. Il tente de s’en prendre à Vaya. (attaque)
———
1. J-B lance une attaque circulaire. (attaque)
2. Il se protège en utilisant la table comme repoussoir. (défense)
3. Il écrase Slayn au sol. (attaque)
———
Le problème donc est qu’ils vous manque à tous au moins un morceau. Que ce soit d’attaque ou de défense.

Commençons par le plus important :
La défense.
C’est le plus important car si les attaque vous aident à défaire vos adversaires, les prévisions de défenses/parade/esquive sont ce qui vous permet de garder votre personnage entier. Pour Vaya et Tarlynn c’est plutôt bien maitrisé ^^ (bien que Tarlynn il y a un point qui m’a beaucoup fait rire et dont je parlerai un peu après).
- Slayn, bon c’était ta première subtile et j’ai dut omettre de te fournir le petit exemple que j’avais fournis aux autres, oups. Mais voilà, ton personnage s’est donc fait dézinguer car tu n’avais prévu aucune défense et qu’en face y avait du lourd. Par contre un tout petit conseil particulier : tu as pu remarquer que j’ai considéré que ton personnage faisait particulièrement attention à ne pas perdre son chapeau, quand tu combat en plein jour avec un vampire un des plus grand danger reste de t’exposer donc je pense que tu devrais songer à inclure cette donnée dans tes subtiles, par sécurité.
- Pour Dorian, tu m’as écrit qu’en cas d’attaque Dorian encaissait le coup. C’est peut-être voulu par rapport au caractère du personnage (?) mais tu m’aurais écrit la même phrase en disant qu’il se baisse pour essayer de l’éviter et Dorian n’aurait pas pris le manche de Sœur Ise en plein dans le nez ;)
Tu as plus de chance que Slayn car ton adversaire manque un peu de force de frappe.

Ensuite l’attaque, mais j'entends par là la :
Seconde attaque.
Cette fois pas trop mal mise en œuvre par Dorian avec la seconde tentative avec une chaise, ce qui a permis de maintenir la pression sur Sœur Ise. Quand à Slayn il y avait une seconde attaque en fonction du résultat de la première (coup de pied en cas de réussite, attaque à l’épaule en cas d’échec.), donc bien.
- Vaya, je crois qu’il est clair que le soucis là a été que tu avais surtout prévu de te défendre mais que ton plan n’a pas marché. Au final la seul attaque que tu as proposée était la contre-attaque avec les pieds. Elle était bien pensée donc a bien marché mais ça a été difficile de ne pas exclure ton personnage de la résolution. Très bonne défense donc (il y avait de quoi parer à pas mal d’éventualité), mais ça manquait vraiment d’initiative. Au moins tu aurais pu penser à recharger ton arme ;)
- Tarlynn, tu n’avais tout simplement même pas songé à l’éventualité que Tarlynn puisse forcer son adversaire à reculer et à se défendre. Tu devrais être moins défaitiste. Attaque un peu grossière (qui a finit dans le bar) mais qui a bien compensé le manque d’expérience. Conseil personnalisé : tu devrais songer à faire quelque chose de tes points non-utilisés.

Ce pourquoi Tarlynn m’a fait rire :
Les blessures.
Envisager la possibilité en subtile de se faire trancher un bras j’avoue que ça m’a surpris. C’est a dire que vous aurez maintes occasions de perdre des morceaux plus tard, alors autant ne pas commencer tout de suite. ;)
Par rapport aux blessures, votre rôle en subtile est d’éviter au maximum de vous en prendre, par des parades et des esquives même basiques. Au pire si vous ne pensez pas possible d’éviter d’être blessé, trouvez un truc pour limiter les dégâts. Quand à encaisser volontairement un coup, ce doit être un risque calculé pour vous sauver la mise ou renverser une situation lors d’une occasion exceptionnellement désespérée (à moins que votre personnage ait une capacité d’encaissement ou de régénération suffisante par rapport à ce qui lui arrive dans la figure).
Il n’est pas exclus que vous vous fassiez votre lot de contusions, de cicatrices et d’os abimés, mais une blessure handicapante ou mortelle n’adviendra que dans deux cas :
- Si vous ne répondez pas 2 semaine de suite en mission sans avoir prévenu le MJ (par mp, sur le forum, par l’intermédiaire d’un ami, par mail, téléphone, fax, lettre, c’est pas les moyens qui manquent ;) ) votre personnage se prendra une vilaine blessure, surtout si vous êtes en situation de combat (normal, non ?).
Si vous ne répondez pas 3 semaine de suite en mission sans avoir prévenu on se dira que vous avez lâché l’affaire et donc couic.
- Si vous faites une grosse connerie, du genre sauter sur une barque debout pour traverser grâce à l’élan un cour d’eau tumultueux remplis de pirananas voraces sans aucune compétence de marin… Là vous allez vraiment perdre un morceau.
Sinon si vous accumulez les grosse idioties alors que vous êtes déjà en très mauvais état, bon bah vous l’aurez un peu cherché, hein. Vous mourrez, c’est la vie.

Voilà qui devrait vous rassurer un peu quand au risque qu’encoure l’intégrité physique de votre personnage. Donc laissez le MJ se charger de vous l’amocher et concentrez vous sur le fait de le garder le plus intact possible. Après si vous voulez vraiment hériter d’un éclopé, vous pouvez toujours me contrarier très fort.
dent
[/Mentor]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mar 19 Juil - 14:25

Vaya n'avait pas compris sur le coup, pourquoi J-B n'avançait plus. Sa stature lui cachait ce qu'il se passait dans son dos. La montagne faisait écran comme on dit. Néanmoins, elle constata par la suite qu'un individu s'était mêlé aux réjouissances. D'abord frustrée de voir sa manœuvre échouée, elle se prit à poser son menton dans la paume de sa main, soufflant de dépit. Mais elle ne perdait pas une miette de ce qu'il se passait, appréciant les tentatives du type au chapeau. C'était osé, attaquer de face une montagne armée.
Absorbée par le duel, elle faillit en oublier ce qu'il se passait plus prêt..... mais la suite on la connait.

Guy à terre, Vaya était redescendue de son perchoir improvisé. Se frottant les mains l'une contre l'autre pour les dégager de la saleté qu'elle avait pu ramassé, elle jaugea le pirate qui l'avait attaqué. Il n'était pas au mieux et paraissait encore plus pitoyable dans cette position. Pas un grand capitaine, juste un couard qui sous-estimait la gente féminine. Bref, il n'allait certainement plus rappliqué. Et le gros qui lui courait après non plus. D'ailleurs, le type au chapeau il était où ? Elle jeta un regard dans la direction de la table fracassée et le vit à terre. Puis elle jeta un coup d’œil par dessus son épaule, vit que l'être aux cheveux blancs allait pas trop mal non plus.

Elle profita d'un instant de calme pour s'observer dans le miroir derrière le bar, rajusta un peu sa tenue improvisée depuis qu'elle avait quitté le navire du port. Et attacha sa flamboyante chevelure qui sale et désordonnée, lui donnait seulement pour l'instant l'allure d'une tigresse. Puis, paraissant maintenant tout de suite plus avenante, elle s'adressa à Tarlynn, le plus proche :

"Si t'as rien de casser, viens m'aider à redresser le gars là-bas. Je crois que sa jambe en a pris un coup."

demanda-t'elle avec un grand sourire enjoué, comme si ce n'était qu'une immense cour de récré ou des gamins venaient de se chamailler. Tête brûlée jusqu'au bout, elle préféra ignorer la potentielle menace des 3 acolytes qui s'étaient retranchés. D'un pas assuré, elle contourna le capitaine et vint se planter devant le vampire, les mains sur les hanches et une lueur pétillante dansant dans ses prunelles chocolat, avant de lui tendre sa paume pour qu'il se relève plus facilement.

"ca va? Pas trop douloureux?"

D'un coup de tête, elle indiqua le bar avant de lancer : "je crois qu'il reste du rhum, si ...machin.... n'a pas tout détruit!" »



_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Jeu 21 Juil - 19:53

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le vampire avait présumé de ses forces. Lui qui voulait jouer le chevalier de ses dames, s'était retrouvé aplatit par une table, sous l'impulsion d'une grosse brute pourtant blessée. Auquel cas, il valait mieux repenser sa stratégie. Si seulement il faisait nuit et qu'il n'était pas obligé de tenir ce fichu chapeau... Enfin... La position dans laquelle il était lui permettait au moins de réfléchir. Son identité de vampire, malgré son allure singulière, avait peu de chance d'avoir été comprise de tous. Il valait mieux continuer à jouer les évanouis et profiter de ne plus avoir l'attention sur soit pour faire un petit point.

S'il s'était trompé à ce point sur ce qu'il était advenu de sa puissance, ce n'était peut être pas une bonne chose d'avoir perdu Anna des yeux... Mais là n'était pas l'inquiétude principale. Le gros plein de soupe était un problème bien plus immédiat. Il en avait pourtant déjà tombé des plus mastoc... Mais là, la collaboration avec les autres belligérants semblait plus que nécessaire.

En tout cas avoir les yeux sur le plafond lui fit remarquer un petit quelque chose qui pourrait avoir son utilité. En effet, Slayn venait de remarquer une lourde roue faisant office de lustre à bougie, le tout suspendu à une corde passant par un crochet, et dont l'autre extrémité se trouvait attaché à un pilier de bois à même pas deux mètre de là ou il était étendu. (Il faut nécessairement descendre le lustre pour éteindre les bougies pour ceux qui n'avaient pas compris^^') Deuxième chose intéressante, le lustre sus-nommé se trouvait pile au dessus du mastodonte qui semblait l'avoir délaissé pour regarder en direction de ses petits camarades.

Mais il n'eut pas le temps de pousser ses réflexion plus loin, car un bien joli minois avait pris le risque de braver la proximité de J.B et vint se présenter à lui, aussitôt suivit d'une main secourable, qu'il accepta volontiers pour se redresser péniblement, mais sans aucune douleur visible.

Lorsque la demoiselle le questionna sur son état, il répondit simplement :


"ça ira, merci^^ La douleur n'est qu'une information à savoir maitriser."

Et comme pour illustrer ses paroles, il replaça son bras brisé dans son axe à l'aide de sa main valide, avant de réajuster son chapeau - c'était un problème ça d'ailleurs, il allait devoir lui coudre des sangles pour l'attacher-, et ramasser son épée.

La demoiselle lui indiqua alors le bar, ça semblait effectivement être le meilleur point de ralliement. Il répondit donc d'un air mutin.


" Et moi qui croyais que c'était les hommes qui invitaient les demoiselle au bar...^^

A ce propos! J'espère que vous me pardonnerai d'être intervenu dans vos petites affaires? J'avais très envie de vous accoster et vu la situation... cela m'a paru plus subtil que de vous offrir un verre^^"


En même temps qu'il parlait et profitant du temps mort qui s'était installé entre les deux camps, il s'approcha du cordage qu'il avait repéré plus tôt. Là, il trancha celui ci d'un coup d'épée, ce qui eut pour effet de libérer le lourd lustre au dessus du gros lard.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mar 26 Juil - 0:27

L'attaque frontale n'était pas la meilleure idée qui lui soit passé par la tête mais elle avait au moins eu le mérite de surprendre la donzelle en face de lui. Ce qui la surprit d'autant plus c'était le coup de chaise qu'il lui envoya au visage. Pourquoi une chaise ? Pourquoi pas... Il n'avait pas vraiment réfléchi au pourquoi ; il comptait juste défendre sa peau, fille ou pas fille en face de lui. Pas de remords à attaquer celle qui avait commencé ! Un peu enfantin avouons-le mais ne pas vouloir se faire étrangler paraissait aussi légitime. La suite venait ensuite naturellement.

Toujours était-il qu'il avait touché la jeune femme mais elle riposta presque aussitôt et ce ne fut pas le sifflement du fouet qu'il entendit cette fois-ci... C'était un bruit plus mat : celui de la rencontre entre son nez et un manche bleu. Il serra les dents ; il avait connu pire comme douleur et sentit bien que son appendice nasal n'était pas cassé. Quelques larmes lui vinrent quand même aux yeux alors que du sang s'écoulait de ses narines. Il passait sa manche dessus, se retenant de renifler bruyamment. Cela aurait été une mauvaise idée et n'aurait pas arrangé ses affaires.
Sur ces entrefaites, sœur Ise se recula, gardant un œil sur lui mais jetant également un regard vers ses compagnons de route. Dorian ne chercha pas à voir où en était Tarlynn et n'avait même pas remarqué l'arrivée dans la bataille de deux protagonistes qu'il ne connaissait pas. Il serait bien temps plus tard de faire connaissance. L'heure était au règlement de compte avec la pirate qui l'avait attaquée. Pff... Il n'aurait pas pu se taire ?! Ça aurait empêché bien des désagréments à tout le monde... Encore que... si le capitaine avait décidé d'être de mauvaise humeur, ils y seraient passés aussi... Très certainement...

Dorian n'avait rien sous la main sinon le mobilier de l'établissement. Ça l'embêtait de tout casser... car il n'avait rien pour rembourser. "Tu casses, tu payes" lui avait-on dit bien des fois lorsqu'il était petit. Sur le principe, se battre ne le dérangeait pas mais c'était plus évident quand la cause était intéressante. Une bagarre de bistrot n'avait qu'un intérêt limité, surtout pour des broutilles pareilles. Un regard de travers et une parole "déplacée", c'était à ses yeux des broutilles. Le soucis c'était qu'en face, il était presque sur qu'on lui ferait pas de cadeau malgré ça.
Alors il saisit le culot d'une bouteille cassée (surement celle qui avait volé depuis le comptoir quelques temps plus tôt...) qu'il glissa dans son dos. Dans son autre main, il ramassa un tabouret pour s'en faire tant un bouclier qu'une arme. Son nez lui piquait tandis qu'il avançait une fois de plus vers son adversaire, à grandes enjambées. Autant aller au contact, vu qu'il n'y avait pas grand chose de plus à faire.


[HJ : Pas vraiment d'inspi pour le combat... sorry...
*va maintenant réfléchir à des subtiles...* qui je pense n'arriveront que demain... ^^"""
EDIT du 26 : subtiles envoyés]

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Sam 30 Juil - 19:08

Tarlynn était un peu déboussolé, tout c'était passé si vite. Sa tête, le comptoir... Avait il réussit à toucher Guy Turner ? Apparemment non, puisqu'il celui-ci essaya une nouvelle stratégie. Il fondit sur la femme qui se tenait sur le comptoir. Le tiefling trouvait bizarre lui aussi qu'une jeune femme se trouve sur le comptoir du bar, mais passons. Guy sauta dans la direction de la jeune donzelle dans l'espoir de l'attraper. Malheureusement pour lui, mais heureusement pour elle, les réflexes de la jeune femme furent plus rapides que ce à quoi s'était attendu le capitaine, qui fut projeté à terre grâce à un coup habilement placé de la jeune inconnue.

Le tiefling, quant à lui, reprenait tant bien que mal ses esprits. Un mal de tête affreux c'était emparé de lui, qu'elle idée il avait eu de foncer tête baissé... Tout était flou autour de lui, dans quelques instants il reverrait normalement, le temps que le choc soit passé. Il entendait des bruits ça et là, des bruits de combats, des gens qui hurlaient ou qui riaient, il y avait encore du monde dans la taverne ?
Tarlynn se frictionna le visage de ses mains et secoua la tête avant de se relever. A ses pieds se tenait Guy Turner le nez ensanglanté, le nez ? Mais qu'est ce qui c'était passé ? Après avoir clairement reprit ses esprits, il jeta un coup d'œil à droite à gauche et... La jeune inconnue... Non... non... Ce n'était pas elle qui... Il fixa quelques instants, l'air pensif, la jeune femme. Alors ce serait elle qui aurait infligé ça à Turner ? Il avait des doutes, mais il ne voyait aucune autre possibilité. Dans tout les cas celle-ci ne prêtait guère attention à lui, préférant s'admirer devant un miroir.
Une fois qu'elle eu finit de se pomponner devant le miroir, puis toujours du haut du comptoir elle baissa les yeux sur Tarlynn et lui dit un grand sourire aux lèvres, sourire qui désappointa totalement notre protagoniste.

"Si t'as rien de casser, viens m'aider à redresser le gars là-bas. Je crois que sa jambe en a pris un coup."


Aga ? Tarlynn aurait bien voulut lui répondre quelque chose, mais même s'il avait trouvé quelque chose à dire il n'était pas sûr que cette étrange jeune femme l'aurait écoutée... Une bien étrange jeune femme qui pétillait d'énergie et qui savait partager son énergie avec ceux qui l'entourait. Si bien que Tarlynn faillit la suivre en oubliant presque le capitaine qui jonchait encore sur le sol.

Le capitaine... Guy Turner, de son nom. Le tiefling le toisa de toute sa hauteur, il dominait la situation. Il aurait pu prendre du plaisir à regarder l'humiliation poindre sur le visage de son adversaire, mais non. Au lieu de cela l'esprit calme et serein du tiefling prit le dessus. Il fallait trouver quelque chose à faire, en quelques secondes plusieurs hypothèses lui traversèrent l'esprit. Il faisait abstraction de tout ce qui l'entourait... Jusqu'à ce qu'une idée lui paraisse être meilleur que les autres. Avoir un esprit et un mental comme celui de Tarlynn était un grand avantage, il pouvait facilement ce concentrer sur un seul objectif... Encore fallait il savoir élaborer un plan concret...

Tarlynn posa un pied sur le torse de Turner, l'empêchant de se relever. Il avait un plan... est ce que cela allait fonctionner...

_________________
Communes : Raciales :
Navigation - Marin : 1
Corps à corps - Base offensive : 1
Agilité : 2
Esprit calme : 2
Furtivité : 1
point de compétence utilisées : 7
point de compétence restants : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Lun 1 Aoû - 15:37

Tarlynn vs Guy :

Que dire sinon que l’intervention du tieffling venait de sauver les jolie petites fesses à la peau de pêche de Vaya ?
En voyant la rousse le contourner avec un dédain consommé, le sang du capitaine avait bouilli. Comment OSAIT-elle l’ignorer ainsi ? Le traiter comme s’il n’était plus que déjection puante à nettoyer du plancher. Cette catin allait voir ce qu’il en coûtait de le rabaisser ainsi. Elle allait sentir passer son orgueil de mâle blessé à grand coup d’acier dans l’arrière-train !
Oui, notre capitaine enrageait à ce point là, et oui notre capitaine avait encore un sabre à la main.

Le pied qui le cloua au sol arriva donc à point nommé pour la tigresse qui n’aurait rien vu venir. Cependant, le cornu aurait mieux fait d’immobiliser les mains du capitaine blessé. Alors qu’il mettait son poids sur la poitrine en se penchant en avant, Guy attrapa l’extérieur de sa cheville et la poussa violemment vers le côté intérieur en pivotant son buste. N’ayant absolument pas prévu ce genre d’attaque (ni même de réelle défense, petit chenapan), Tarlynn s’écroula au sol à côté du capitaine.


Slayn vs Jean-Bernard :

Le vampire avait un plan. Il n’oubliait pas que : « De plus haut, les méchant recevront leur juste récompense. » Et après avoir vu la lumière il trancha nonchalamment la corde qui retenait le chandelier pour le faire tomber sur leur énorme adversaire. Les vieux coups sont toujours les plus efficaces, voilà qui était une bonne initiative du vampire.
Dans le cas présent, le chandelier ne tomba pas exactement sur le crâne de Jean-Bernard, mais plutôt sur son épaule, le faisant mettre un genou à terre dans un grognement de douleur pitoyable. Le pauvre homme commençait à sérieusement à souffrir des persécution incessantes que ses bourreaux lui infligeait. Néanmoins il se remit une fois de plus péniblement debout pour porter assistance à son capitaine.


Vaya vs Guy :

Après avoir mit le tieffling à terre, Guy ne perdit pas une seconde. Guidé par la colère bien plus que par la raison, il se dégagea et se retourna en se redressant sur un genou, l’arme au clair. Et dans son mouvement de rotation il lança un violent coup de taille à hauteur de hanche de la jeune femme.

« RAAAAAWR !!! »

Cependant, le bruit de la chute de Tarlynn avait alerté Vaya et celle-ci s’était retournée, bras en protection devant son visage prête à amortir un coup… sans se rendre compte que le coup venait de bien plus bas qu’elle ne le pensais et que ses bras n’auraient eu aucune chance de l’arrêter. Il y avait tellement de rage et de violence concentré dans ce mouvement que la lame allait mordre profondément dans la chair, découper la peau, trancher les muscles, faire éclater l’os pour ne s’arrêter que dans la moelle. Rien ne pouvait plus sauver la jeune femme de finir unijambiste dès ses premiers pas dans la ville des pirates.
Rien… sauf la main du vampire qui la tira par l’arrière du col pour l’entrainer au milieu de la foule.
Vaya en fut quitte pour une estafilade sur le devant de la cuisse droite à hauteur d’aine.


Dorian vs Sœur Ise :

Sœur Ise avait été distraite par ce qui arrivait à son cher capitaine. Cette salope l’avait abimé ! (remarquez comme la rouquine est sous les feux de la rampe) Ise ne pouvait laisser l’homme qu’elle admirait se faire rosser ainsi sans défense alors qu’il était à terre, c’était déloyal. Enfin c’était sa vision des choses.

En se retournant vers Dorian elle vit que celui-ci avait prestement avancé pendant son instant d’inattention. Il était presque sur elle, et avec un tabouret cette fois ! Pour se donner de l’air, la jeune femme balança à nouveau le manche de son fouet dans un arc de cercle à hauteur du visage du pêcheur. Ce coup-ci allait faire plus mal que le précédent, mais elle ne prit pas le temps de voir ce qu’il en était car elle s’esquiva pour courir vers son capitaine.
Las ! Le jeune homme ne se ferait pas avoir deux fois, il éleva son tabouret juste à temps pour bloquer le coup. Pire encore, avec l’élan le manche s’enroula au milieu des pieds et se bloqua un instant, coupant la femme dans sa course.

Cette seconde ou son adversaire avait ralenti, Dorian la mit à profit pour foncer et bloquer sans ménagement Ise contre un table à l’aide de son tabouret. Et alors que celle-ci commençait à se débattre comme une furie, le fils de pêcheur révéla un tesson de bouteille qu’il lui avait jusqu’ici dissimulé. C’est sans aucune pitié qu’il abattit son arme improvisée.

« Hiyaaaaaaaaaay ! »

Slayn vs lui même :

Le coup du chandelier n’ayant pas suffi, le vampire avait fait brutalement retraite parmi les personnes qui assistaient avec un intérêt morbide au spectacle. Ce faisant le sanguin montrait un parfait dédain pour ces êtres qu’il n’hésitait pas à utiliser comme barricade humaine. Il lâcha le col de la rousse qu’il venait, sans s’en rendre compte, de sauver d’une fort désagréable amputation, puis prépara sa riposte.

Se débarrassant de son épée (ne me demandez pas comment ni où, mais il faut bien vu qu’il se sert de ses deux mains), il se saisit d’une bouteille de rhum à moitié vide et d’une serviette sur les tables alentours. Il plaça la serviette dans le goulot de la bouteille, secoua le tout, puis prépara son briquet. Vous l’aurez compris, Slayn venait de préparer une bombe incendiaire artisanale en deux temps trois mouvements et s'apprêtait à l’allumer puis à la lancer en direction approximative du gros afin de le faire flamber sur place.

Oui vous avez bien lu, une bombe incendiaire dans une taverne, en bois, pleine d’alcool, alors que lui et ses potentiels amis étaient encore dedans. Il est comme ça Slayn, si l’attaque frontale ne marche pas il s’énerve et fait tout cramer.

Heureusement les spectateur passifs, en le voyant sur le point de plonger tout ce petit monde dans un brasier infernal se dirent qu’il valait mieux l’arrêter. Et un premier homme avertissant les autres, ils furent plusieurs à se jeter sur lui pour lui arracher le cocktail molotov des mains.


Vaya vs Jean-Bernard :

Depuis sa haute stature, Jean Bernard n’avait aucun mal à distinguer la chevelure de feu au milieu des badauds et il n'eut aucun mal à voir que l’homme au chapeau qui l’avait déjà blessé par deux fois était en mauvaise posture. Il savait que ces deux là, la fille au pistolet et l’homme à la grande lame étaient les plus dangereux du lot. Son capitaine était à terre, il devait intervenir le plus vite possible et ne laisser passer aucune occasion.

D’un pas lourd et douloureux, boitant, vouté, un bras ballant, le gaillard trouva encore l’énergie de se précipiter au maximum des piètre capacités qui lui restait. Dans un mouvement grossier et maladroit il envoya un coup de chaise dans la figure de la petite Vaya. Mais celle-ci, malgré la frayeur et la douleur qu’elle venait juste de traverser, ne pouvait manquer l’arrivée d’un pachyderme pareil. Elle recula d’un pas pour esquiver l’attaque, puis dans un mouvement qui mettait à profit sa petite taille, elle avança contre J-B et tendit la jambe pour le faire chuter. La manœuvre ne manquerait pas d’occasionner une contusion à la jeune femme tant le poids qui appuya contre sa jambe était important, mais cela suffit. Dans un fracas qui secoua la salle, Jean-Bernard mordit la poussière et ne se releva plus. Les attaques conjuguées de Vaya et de Slayn avait finit par en venir à bout.

Sœur Ise vs Dorian :

La pauvre jeune femme sanglotait. Son corsage était en lambeaux et laissant apparaitre un sein, quand à sa jupe, celle-ci avait raccourcit d’au moins 50 cm et ne cachait plus grand chose non plus. Elle était toujours immobilisée et tentait vainement de maintenir les morceaux de ses vêtement ensemble. La perversité du rouquin avait ôté à sœur Ise toute envie de combattre.

« Sob, sob, je me rend, snif. Je t’en supplie arrête ça. »

Guy vs Tarlynn :

Le capitaine était à nouveau au sol, déséquilibré par la surprise de ne rencontrer aucune résistance sous sa lame. Sans attendre un instant de plus Tarlynn, qui s’était redressé, se jeta sur lui. Un court et violent combat s’engagea ou les adversaire roulèrent au sol, le tieffling encaissa un coup de tête, donna un coup de poing, s’entailla les paumes sur la lame du sabre, mais au final il parvint prendre le dessus et à arracher son arme à Guy Turner. Sans attendre un instant, le téméraire cornu se saisit du manche d’une main ensanglantée et pointa la lame sur le cou du capitaine.
La lame s’enfonça dans la gorge de quelques millimètres tant le tieffling était fébrile et n’avait aucune expérience du maniement des lames. La vie de Turner lui défilât devant les yeux et il commença à paniquer en comprenant que l’autre était en train de le tuer. De sa voix rauque et affolé il tenta d’arrêter son assassin.


« Attend ! Attend, je t’en supplie ! »

La lame tremblait toujours à une distance beaucoup trop proche de sa carotide et Tarlynn était à deux poils de cul de faire son premier meurtre par inadvertance.

« Ne fait pas ça. Je te donnerai tout ce que tu veux ! Prend mon bateau ! Le Keltia contre ma vie, je t’en supplie. Ne me tue pas ! »

Reprenant enfin le contrôle de ses mouvements et surtout se rendant compte de la connerie qu’il était en train de faire, le tieffling éloigna la lame.
Il venait de gagner un bateau, l’aventure c’est l’aventure !



[Hrp]
Et c’est la fin du combat ! Tadaaam.

Vous m’avez donné du fil à retordre pour réussir à terminer comme je le voulais. Mais par chance vos actions ne se complétaient pas trop mal.

Dorian :
Une subtile très correcte, tu avais prévu de te défendre, d’immobiliser ton adversaire et de l’attaquer ensuite. C’est un tour rondement mené et qui s’achève logiquement par ta victoire.
Tarlynn :
Pas de défense, tu as de la chance que Vaya ait concentré l’attention de Turner parce que ça pouvait très mal finir sinon. Malgré tout Tarlynn à les mains dans un sale état, il va falloir les bander et les faire soigner si tu ne veux pas risquer des complications (j’ai interprété ton « Il se saisit du sabre, et se fait violence s'il le faut pour s'en emparer » comme le fait qu’il n’hésitait pas à se saisir de la lame). Bonne initiative d’avoir immobilisé Turner au début par contre, comme je l’ai dit.
Slayn :
Le coup du chandelier c’est un classique. Très bonne initiative. Ton personnage a aussi sauvé Vaya car tu avais précisé que tu l’entrainait à l’abri de la foule, bien joué.
Par contre… une bombe incendiaire dans une taverne ? Je te rappelle quand même que tes amis n’ont aucune capacité de régénération. Jouer avec le feu peut être une bonne initiative dans certains cas, mais pas là, et pas en balançant un truc qui va exploser en répandant de l’alcool enflammé dans tous les sens.
Pour cette petit perle tu hérite du titre hrp de Pyromane fou furieux, titre valable jusqu’à ce qu’on t’en trouve un nouveau ou que quelqu’un te le vole.
Vaya :
Tu auras compris que Vaya était en très mauvaise posture ce tour-ci en s’étant elle-même mise en danger. En plus de ça tu as oublié un détail qui peut être fatal : Guy Turner était armé d’un sabre. Du coup ton personnage a été sauvé deux fois ce tour-ci par ses compagnons. Elle est blessée mais c’est une coupure superficielle, qu’il faudra tout de même faire examiner et soigner si tu ne veux pas risquer de complications.

Je reste à votre disposition pour les détails concernant le dénouement de ce combat. Concernant le Keltia : à Clavinia la parole est d’argent. La promesse faite par Guy Turner devant témoins fait de Tarlynn le nouveau propriétaire.
Fraternisez bien en attendant la suite. ;)
[/Hrp]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarlynn
Bandit manchot
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/05/2011

MessageSujet: Re: une petite choppe ?   Mer 10 Aoû - 21:48

Spoiler:
 

Tarlynn avait sauté sur l'occasion que le capitaine étalé sol lui offrait, il avait posé son pied sur le torse du gisant. Mais, parce qu'il y a toujours un "mais", il avait oublié d'immobiliser les mains du capitaine. Un oubli dont profita amplement le capitaine pour renverser Tarlynn et reprendre le contrôle de la situation. Le Tiefling fut projeté au sol, de nouveau. Ses vêtements étaient imbibés du mélange des alcools qui s'échappaient des bouteilles brisées, son corps était endolori mais il pouvait encore encaisser la douleur. Les émanations d'alcool lui montèrent à la tête et lui brûlèrent la gorge, il fallait vraiment qu'il mette un terme à ce combat. Le tiefling avait, par le passé, vécu des scènes horribles. Il savait qu'il y avait une menace extérieur, que Clavinia n'était qu'un refuge. Mais était ce une raison pour que les insurgés s'entre tues ?

Sa tête commençait à tourner, peut être était ce dû à l'alcool, ou peut être à cause de la douleur... Quoi qu'il en soit Tarlynn était étendu sur le sol. Il aurait pu rester encore longtemps dans cette position, mais le grognement bestial que poussa Guy Turner, en essayant d'estropier la jeune inconnue, sortit Tarlynn de ses rêveries. Il releva légèrement la tête pour apercevoir Turner qui s'écroulait sur le sol emporté par son propre élan. C'est à ce moment que le tiefling se redressa et courut en direction du capitaine, il manqua de glisser sur le sol et de perdre son équilibre mais se rétablit juste à temps pour plonger sur le capitaine.

Une violente joute débuta entre les deux adversaires roulèrent sur le sol, chacun tentaient d'avoir l'avantage pour pouvoir se débarrasser de son adversaire. Guy ne se laissa pas démener par le tiefling qui essayait encore une fois d'interférer et il tenta de l'étriper d'un coup de sabre. Il n'avait sûrement pas prévu que Tarlynn n'était plus vraiment dans son état normal, il ne se serait sûrement pas attendu à ce que son adversaire saisisse le sabre à pleines mains. C'est ainsi que Tarlynn avait prit le dessus. Les attaques suicidaires ou la défense la plus douloureuse, c'était ça Tarlynn, quelqu'un qui ne cherchait pas vraiment à comprendre les subtilités du combat, mais qui essayait tout de même de parvenir à ses fins au péril de sa vie.

La lame sur la gorge de son adversaire, Tarlynn était en transe. Mû par une rage sourde il était entré dans un état second : l'esprit du combat. La lame s'enfonça légèrement dans la gorge de Guy Turner, s'en était finit de lui. Tarlynn se surprit à sourire de la situation, était ce vraiment lui ?

« Ne fait pas ça. Je te donnerai tout ce que tu veux ! Prend mon bateau ! Le Keltia contre ma vie, je t’en supplie. Ne me tue pas !  »

Le Keltia ? Comment ça contre ta vie ? Te tuer ? Tarlynn se rendit compte de ce qu'il était sur le point de commettre. Il mit quelques secondes avant d'assimiler ce que venait de lui dire Guy Turner, le temps que ça lui monte au cerveau.
Il retira prestement la lame de la gorge du capitaine, Tarlynn hésita à se débarrasser de cette arme de malheur qui avait bien faillit le pousser à tuer quelqu’un.. Mais il n’avait pas suffisamment confiance en Guy Turner, il se retrouverait sans défense s’il se débarrassait du sabre.

« Je… Je…Dois-je m’excuser ? » La question le surprit lui-même, mais il ne savait pas réellement comment réagir maintenant que son adversaire s’était rendu.

Le Tieling se redressa sur ses jambes, faisant attention de ne pas prendre appui sur ses mains que la douleur rendait quasiment inutilisable. Une fois debout, il jeta le sabre en direction du comptoir abandonné et resta fixer l’homme qui gisait au sol… Il venait de gagner un bateau ? Tarlynn n’en revenait toujours pas. Il venait d’arriver sur Clavinia et le jour même un bateau lui tombait dessus…C’était… Enorme…

Tarlynn tendit une main vers le capitaine délesté de son navire qui gisait toujours au sol, il n’allait tout de même pas l’abandonner ici. Mais le capitaine ne le sentait pas de cet avis et ne prêta pas attention à la main de Tarlynn tandis qu’il se relevait. Le combat était terminé ? Voir Guy turner en face de lui ne le rassurait pas du tout, Tarlynn resta sur ses gardes. Il jeta un regard derrière lui et put voir l’inconnue aux cheveux de feu qui venait de faire s’écrouler un énorme gaillard armé d’une chaise. Plus loin un autre inconnu, celui qui avait à combattre le pachyderme, était plongé dans une masse de personne qui tentait de lui ôter quelque chose des mains. Plus loin encore, de l'autre côté de la salle, Dorian semblait s’en être bien tiré lui aussi. Le combat semblait finalement avoir prit fin et de manière plus ou moins positive.

Tarlynn ne prit pas le temps de se soucier de ce qui venait de lui arriver. Son combat finit, sa principale source d’inquiétude était désormais de savoir dans quel état se trouvait les personnes qui avaient suivis le combat. Il déroba une bouteille d’alcool qui trainait sur une table déserté, sûrement par des clients effrayés par les combats, et prit aussi des torchons qui reposaient sur le dossier des chaises et les imbiba d’alcool avant de les enrouler autour de ses mains. Il prit ensuite le temps de descendre quelques rasade de ce nectar qui lui montait à la tête et qui lui brûlait la gorge. La médecine ça n’était pas son truc, mais il savait très bien comment se confectionner un bandage… Par contre pour ce qui est des infections et tout le tralala.. Tarlynn préféra ne pas y penser, du moins pas pour l’instant. Il irait voir un doc’ plus tard, pas maintenant. Il devait d’abord s’assurer que tout le monde allait bien dans la taverne, et pour la casse… hum… Le tavernier n’était pas encore revenu, alors le sujet n’avait pas encore besoin d’être abordé…

Il s’approcha de l’inconnue, après tout elle avait combattue elle aussi… Pour qu’elle raison ? Il ne voulait pas le savoir, du moins pas pour l’instant.

« Est-ce que tout va bien, rien de cassé ? » Osa lui demander Tarlynn en tendant une main vers sa cuisse, tandis que l'autre main tenait toujours la bouteille d'alcool, où l’on pouvait apercevoir une légère entaille. Il irait voir Dorian après s’être informer de l’état de cette jeune femme et de son compagnon au chapeau qui semblait, lui aussi, avoir souffert.

C'était donc ça Clavinia... Tiens, d'ailleurs, où était passé Guy Turner ?

_________________
Communes : Raciales :
Navigation - Marin : 1
Corps à corps - Base offensive : 1
Agilité : 2
Esprit calme : 2
Furtivité : 1
point de compétence utilisées : 7
point de compétence restants : 2


Dernière édition par Tarlynn le Dim 14 Aoû - 4:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une petite choppe ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
une petite choppe ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes :: Cabaret du Petit Crépuscule-
Sauter vers: