AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Amanite

Aller en bas 
AuteurMessage
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: L'Amanite   Sam 17 Nov - 0:31

Vaya poursuivait son but avec assiduité. Elle finirait par trouver elle en était sur. Ca faisait des mois et des semaines qu’elle cherchait la perle rare, la demeure de ses rêves. Elle l’imaginait les nuits, la dessinait le jour. Elle arpentait les rues de Clavinia telle une archéologue, sondant le voisinage pour connaître le passé de ces maisons. Elle trouverait, elle était suffisamment tétue pour réussir. C’était son obsession du moment. Elle ne pensait qu’à cela. L’hôtel l’agaçait, et la vie de pirate à long terme l’énervait. Il n’y avait pas d’intimité sur les bateaux, c’était un fait. Et elle avait besoin de calme, de repos, de distance pour réfléchir.

Encore une journée de plus à marcher, une journée qui s’étirait, lentement jusqu’à sa fin. Au bout d’une ruelle encore inexplorée, en bordure de la ville, elle l’a vit. Simple, discrète mais bâtie dans la plus stricte tradition clavinienne. En pierre, elle avait l’air solide, malgré son état abandonné. Mais voila qui était un bon point. Les volets pendaient lamentablement, mais c’était le coup de cœur. La voila, parfaite, seule, se dressant fièrement et résistant au temps. Elle poussa la porte d’entrée qui ne résista pas sous la pression.

« il faudra que je trouve un menuisier… et surement un charpentier aussi. »
fit-elle en sentant l’humidité et l’odeur de renfermé qui embaumaient en pénétrant dans la maison.

L’intérieur était vraiment comme elle l’avait imaginé. Un salon principal auquel était accolé une cuisine, des sanitaires, le nécessaire à la toilette, et deux chambres. Un grenier qui sentait la fiente, un cellier assez grand pour tenir un garde-manger d’un mois et demi et surtout… Le saint Graal à ses yeux, une cave profonde, large et voûtée bien entretenue… Ce devait être un ancien fromager qui stockait ses denrées. L’air rance, la fraîcheur, tout concordait. Ses yeux brillaient d’excitation. Enfin elle allait pouvoir se mettre au travail.

Elle remonta au rez-de-chaussée, bien décidée à s’installer ici. Elle commençait même à faire un brin de ménage, chassant plumes et poussières.

« vous faites quoi là ? »

Elle sursauta et se retourna face à la voix bourrue. Un vieux bonhomme la regardait, mécontent. Il avait une bedaine imposante, le visage crasseux et soutenait son regard les points sur les hanches. Elle l’observa quelques secondes et ne se démonta pas.

« J’emménage ici. Ca vous pose un souci ? »

Le vieux commença à maugréer quelques paroles incompréhensibles. Il baissait les yeux et semblait en proie à un dilemme sans fin. Vaya vint à son secours en posant le doigt pile sur son problème.

« je vous l’achète si c’est votre bien. Et même si ce n’est pas à vous d’ailleurs. »

Le vieux voisin se demanda qui elle était pour décréter s’installer comme cela, mais tant qu’elle payait officiellement, après tout, peu importait qui était le propriétaire d’avant – il n’était pas vraiment obligée de lui dire qu’il était mort il y a des années…. Qui ira vérifier après tout ? on était pas sur le continent.

« mouais, ca me va. »

« quel est votre prix ? »

La transaction effectuée, le vieux bonhomme estima que sa nouvelle voisine avait surement besoin d’un peu de tranquillité pour s’installer, ce dont Vaya lui fut gré.

« Bon et bien j’ai du pain sur la planche maintenant ! »

Elle remonta ses manches, entre le grand ménage et l’agencement qu’elle imaginait elle en aurait pour quelques semaines. Elle était impatiente. En vraie tornade, elle s’attaqua à la façade, redressant le panneau indiquant le nom de la maison. Elle le lut à voix haute, délicatement, détachant et savourant chaque syllabe :

« L’amanite »

Un grand sourire éclaira son visage. Voila qui était un signe ironique du destin ! Elle fut confortée dans son choix, cela lui allait parfaitement. Et rentra chez elle, délestée d’un grand poids… Et d’une grande partie de sa bourse.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: L'Amanite   Jeu 13 Déc - 19:34

La maison prenait lentement une allure plus coquette. Elle n’avait pas encore de porte qui fermait correctement, mais Vaya n’avait pas grand-chose à voler, et elle bloquait l’accès tous les soirs avec un vieux meuble qu’elle poussait derrière le battant. C’était contraignant, mais ça avait le mérite de la tranquilliser. Le mobilier était assez miteux, du coup pour l’instant elle préférait dormir à même le sol, évitant d’attraper les puces qui bondissaient dans la vieille literie. Elle s’était chargée de tout jeter devant la cour. Les plus miséreux trouverait surement leur bonheur. En attendant, à l’aide d’un encensoir, elle avait tout enfumé pour assainir l’air.

Elle avait chassé les souris et avait recueilli un jeune chat tigré et gris qui s’était fait une joie de l’aider dans sa tâche. Délogée les loirs et les chauves-souris s’étaient en revanche annoncés plus difficiles. Ils s’étaient logés dans des endroits plus difficiles d’accès, et le toit encore troué par endroit était une invitation à revenir. De dépit, elle abandonna le grenier momentanément à son sort. Quand toutes les tuiles auront regagnées leur place, à ce moment là elle envisagerait sérieusement de déloger ses occupants inopportuns.

C’était le soir, elle était assise en tailleur à même le sol, et plongeait ses yeux noisette ans ceux du jeune félin. Il la fixait sans ciller, d’un or étincelant.

« Bon, comment je vais t’appeler toi ? »

Un miaulement assuré lui répondit. Elle hocha la tête, d’accord avec lui.

« Que penses-tu de…. Hmm…. Je ne sais pas, Griset ? Mouais… Mistigri ? Bof…. »

Le chat semblait autant sceptique que la rouquine, un gémissement désapprobateur lui répondit d’ailleurs.

« Martin ? Décidément, je ne pensais pas que c’était aussi compliqué de trouver un nom pour un chat. Hector ? Oh tiens, je crois que j’ai trouvé. Tu vas bien avec la maison je trouve. Mouche, ça te va comme un gant ! »

Le chat la regarda d’un air interrogateur, puis tourna les talons pour vaquer à ses occupations de chat. Vaya le suivit un instant des yeux amusés de sa trouvaille avant de se lever et de se boucler dans sa maison, il était l’heure pour elle d’aller travailler. Elle alluma une chandelle pour se diriger dans les couloirs sombres, puis jusqu’à la cave aménagée. Si le rez-de-chaussée de la maison était encore en chantier, la cave était propre, spacieuse, et parfaitement adaptée à ses besoins.
Des rayonnages nombreux, sur plusieurs niveaux accueillaient des bocaux et des flacons vides, certains transparents, d’autres opaques. Au centre, une table en bois, un peu plus loin une chaise rangée sous un bureau chargé de papiers, plumes et encrier. Vaya posa la chandelle dans la soucoupe en porcelaine qui l’attendait dans un coin du bureau. Elle relut ses dernières fiches, puis jeta un œil aux fioles, bécher, pinces et autres alambics qui trônaient sur une paillasse derrière la table. Si l’achat de sa maison avait amputé une partie de son budget, son équipement médico-chimiste avait fini de l’achever. Il lui faudrait sans aucun doute repartir en mer bientôt si elle voulait pouvoir vivre convenablement, et malheureusement, être pirate avait cet avantage de fournir une bourse bien rebondi assez rapidement. C’était facile et moins contraignant qu’un métier stable qui prenait une bonne partie du temps libre.

« Il faudra que j’aille me renseigner si le Keltia ou d’autres bateaux sont en partance pour quelques missions périlleuses où je pourrais me rendre utile… »

Vaya avait gardé deux ou trois ouvrages médicaux qu’elle avait trouvé sur le Keltia. Ca ne leur manquerait surement pas, elle était une des rares à savoir lire là-bas. Et puis, elle avait entreprit de recopier les passages qui l’intéressait le plus au cas où on les lui réclamerait tout de même. A l’abri des regards, elle allait enfin pouvoir progresser plus rapidement et approfondir ses connaissances. Sa soif d’apprendre était loin d’être assouvie.

Mouche s'était faufilé jusqu'à elle et se frottait à ses jambes, quémandant caresses et attentions.

"Alors Mouche, tu viens voir ce que je fais ? J'hésite encore à vrai dire. Cela dit, tant que je n'ai pas de réelles matières premières, je suis cantonnée à la théorie donc.... Tout est permis, on verra ensuite ce que je peux me procurer."

Et elle plongea dans ses lectures pour quelques heures, le temps que durerait son éclairage en somme.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: L'Amanite   Sam 22 Déc - 17:45

Après avoir parcouru toute la ville durant la soirée afin de trouver ce qu'il cherchait, Slayn était revenu dans la ville basse afin de retrouver la bâtisse qui l’intéressait. Celle-ci aussi d'ailleurs lui avait demandé plusieurs soirées de filatures avant d'être localisée...

Assis en tailleurs sur l'un des toits du quartier, il fumait un cigare en contemplant la pleine Lune, jetant juste un coup d’œil de temps à autres à la faible lumière qui sortait par les interstices du volet délabré de la maison qui était en contrebas.

Après avoir tant cherché quelque-chose de valable, voila qu'il se retrouvait avec "ça" en main, ne sachant plus trop si c'était toujours une bonne idée ou non. Il s'était passé tant de choses depuis ce jour... Tout le monde semblait avoir changé, lui le premier... N'était-il pas un peu vain de faire cela si tard ? Mieux valait tard que jamais disait-on...
De toute façon, s'il ne tentait pas le coup au moins une fois, il aurait des regrets toute sa vie. Le passé était le passé... Il n'espérait pas recoller les morceaux de tout ce qui avait détruit, mais il lui paraissait important de mettre les choses au clair pour pouvoir avancer. Faire un peu d'ordre dans tout ce foutoir qu'était devenu la vie pour tout l'équipage en ce moment... Cela ne pouvait être que bénéfique.

Cela n'empêchait pas qu'il avait une légère appréhension à se rendre la bas... La dernière fois, c'était avec Anna que les points avaient été mis sur les I et on ne pouvait pas dire que ça c'était très bien passé... Ce soir c'était Vaya qu'il avait décidé de voir. Même s'il n'était plus vraiment le même depuis cet épisode révélateur, si l'affaire s'était ébruité... Il était en droit de penser que la jeune femme ne lui ferait pas très bon accueil. Il avait pris le risque de venir sans armes ce soir... Enfin... sans armes visibles en tout cas. Mais il regrettait d'avoir laissé sa fidèle épée au Demeter... Au cas où ça tournerait mal, ça risquait de faire peut être un peu loin pour aller la récupérer.

Son cigare terminé, il jeta un oeil au reste fumant de ce dernier avant de le jeter au loin. Il n'y avait plus aucune raison pour qu'il reste à trainer ainsi. Il jugerait sur place.
Il sauta donc du toit où il se trouvait pour se réceptionner au sol avec agilité. Prenant bien garde de ne pas abimer ce qu'il tenait dans sa main droite. Après avoir autant galéré pour trouver ce genre de truc, vraiment pas commun dans une ville de pirate, ça aurait été stupide de le foutre en l'air...

Posté devant la porte de l'Amanite, il toqua alors à la porte.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: L'Amanite   Sam 22 Déc - 18:50

Vaya travaillait depuis de longues heures maintenant. La nuit était tombée et la lune haute dans le ciel. Elle avait lu en long et en large un précis d’anatomie, mais il était à ses yeux assez incomplet. Elle faisait ses propres croquis et ajoutait ce qu’elle avait pu apprendre par sa propre expérience. Même courte, mais elle se réjouissait. Sa petite maison allait enfin lui permettre de pallier à cet inconvénient, et elle aurait tout le loisir de s’entraîner comme elle le souhaitait. Mouche l’avait rejointe et marchait nonchalamment sur les feuillets éparses, piétinant muscles et tendons de papier.

« Tu trouves qu’il se fait tard n’est-ce pas ? Je suis de ton avis aussi… »

Vaya caressa le cou du chat et se saisit de la fin de sa bougie.

« Il faudrait inventer un éclairage qui dure plus longtemps…. Cela dit, je n’ai qu’à me procurer une lampe à huile digne de ce nom… quand j’aurai plus d’argent ! »

Elle se leva et laissa en plan tout son travail. Rien ne bougerait avant qu’elle ne revienne de toute façon. Elle avait déjà pleins de projets en tête, et cela lui donnait presque le tournis. Par quoi allait-elle commencer ? Son esprit était tourné vers plusieurs directions possibles, mais il lui faudrait s’imposer un rythme et un ordre cohérent sous peine de faire elle-même échouer ses expériences. Il fallait aussi qu’elle invite Anna, cela restait la personne qui se rapprochait le plus d’une amie dans cette ville insolite. Et la naga avait disparu de sa vie, tout simplement. Elle ne savait pas ce qu’elle était devenue, tout comme le reste de l’équipage, depuis la fin de leur aventure. Elle ne faisait pas une très bonne amie. Etait-elle-même morte, qu’elle ne le saurait pas…. Vaya secoua la tête pour elle-même, la naga avait beaucoup de ressources, elle saurait se tirer d’un mauvais pas si besoin était. Il faudrait que la rouquine fasse un effort tout de même, un jour.
Vaya avait toujours était très solitaire, avançant seule contre tous. Et son arrivée à Clavinia n’avait pas changé sa façon d’être. Elle n’en souffrait que rarement, elle s’était habituée avec le temps. Elle jeta un regard amusé au chat, tandis qu’ils remontaient tout deux de la cave.

« Mais tu es là toi maintenant »

La belle avançait vers la cuisine quand elle entendit frapper à sa porte d’entrée. Elle s’arrêta net, les poils de Mouche se hérissèrent. Ses yeux se plissèrent, elle n’aimait pas être dérangée jusque chez elle. Et avec sa porte à peine protectrice, et les derniers événements de loup-garou, elle préférait le silence et le calme. Elle se rendit tout de même dans sa cuisine, et prit un long couteau effilé dans une main, et prit ensuite son pistolet qu’elle arma. D’un pas silencieux, elle se posta vers la porte à côté du meuble qui bloquait l’entrée.

« Que voulez vous ? »

Lança-t’elle d’une voix assurée. Les voisins ne l’embêtaient pas, ils savaient maintenant qu’ils avaient une nouvelle voisine. Un paumé qui cherchait un refuge ? Elle n’était pas généreuse. Qu'il aille crever ailleurs.

« Si vous cherchez un lieu où dormir et où manger, vous pouvez passer votre chemin. »
continua-t'elle assez sèchement.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: L'Amanite   Lun 24 Déc - 21:16

Le vampire afficha une moue légèrement blasée en entendant la réponse de Vaya derrière la porte. La belle était bien dans son nid, mais il semblait bien qu'elle ne veuillent voir personne pour la soirée. En plus elle le prenait pour un clochard de passage.

Pendant quelques secondes, l'envie de défoncer la porte lui avait traversé l'esprit. Mais bon... La dernière fois qu'il avait tenté le coup, il avait manqué de se prendre un savon entre les molaires. La pensée de la revoir nue dans sa marmite l'amusa cependant.

Bon... puisqu'il était venu pour tenter d'arranger certaines choses, n'écouter que ses propres envies n'était peut être pas la meilleure des choses à faire. Prendre quelques secondes pour se soucier des autres... c'était bien... c'était moderne. En tout cas ça valait le coup d'essayer.

Ne se laissant pas démonter, il frappa donc de nouveau, mais en hélant la jeune femme afin de manifester sa présence.

"Ouvres ! C'est moi !

...

Faut qu'on parle ! "



_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: L'Amanite   Sam 29 Déc - 16:05

La jeune femme s’arrêta net. Elle prit le temps de réfléchir, se remémorant à qui pouvait appartenir cette voix, car après tout il ne s'était pas présenté. Elle lui était familière, mais cela lui semblait si lointain que les secondes s’écoulaient rapidement. Un ange passe…

“Slayn?”
fit-elle finalement, incrédule.

“Non c’est le pape...”

Moment de flottement où elle était maintenant sur et certaine de qui était derrière sa porte au beau milieu de la nuit. Un vampire. Elle dansa d’un pied sur l’autre, le faisant mariner, hésitante. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Elle n’était que colère en quittant le navire, et l’avait tout bonnement planté avec Dorian à la taverne le soir de leur petite « fête » de fin d’empoisonnement. Tout ça pour aller se saouler et danser sur un bar…. Après réflexion, elle s’était plutôt bien amusée pour cette fête. et le "il faut qu'on parle" ne lui disait rien de bon. Elle n'avait rien de spécial à dire et elle serait bien allée se coucher à cette heure ci.

“Repasse demain alors, ce n’est pas l’heure de la messe”

Elle sourit intérieurement. S’il voulait jouer à ça, il serait servi. Elle ne bougeait cependant toujours pas, attendant de voir comment il allait se comporter. A tous les coups il devait afficher une moue blasée. Telle qu’elle avait pu le connaître sur le Keltia, il devait encore prendre ses grands airs. Enfin…
Si les deux commençaient à s’envoyer des piques avant même que la conversation ne soit lancée, la soirée risquait de plutôt mal s’engager.

“ Non, mais tu pourrais au moins partager ton vin de messe! Radine !”

“Attends quelques minutes tu veux bien.”

Voila qui était plus clair comme demande. A boire… Mais quoi ? Parce que le vin de messe, ce n’était pas un moyen détourné de vouloir boire du sang ? Bon de toute façon, avec l’état de sa maison, il pourrait aisément forcer les volets, alors autant prendre le parti de la confiance. Vaya retourna dans sa cuisine et trouva de quoi rallumer une autre bougie car la sienne lui coulait maintenant presque sur les doigts. Lorsqu’elle revint à sa porte d’entrée, elle déposa armes et bougie au sol. Il put alors entendre un meuble assez lourd glisser sur le sol. La commode décalée le long d’un mur, elle poussa violemment la porte d’entrée à deux mains, et lui ouvrit.

“Voila, c’est ouvert. Je n’ai pas de porte digne de ce nom encore, alors je me débrouille comme je peux pour fermer.”

Elle ramassa ses affaires et empêcha le chat de se sauver, une jambe en travers du battant, avant de le saisir à bras le corps de sa main libre pour lui faire faire demi-tour.

“Pas de problèmes... Si tu as besoin d’une porte, je t’en apporterai une du Demeter si je trouve la bonne taille.”

Il rentra alors sur l’invitation de la jeune femme.

“Tu notera que je me suis retenu de défoncer la tienne en tout cas !”

“Ca n’aurait pas été très dur cela dit. vu dans l’état qu’elle est.”

“Je ne suis pas sur que les portes sur les bateaux soient assez épaisses pour les maisons.... mais si tu me trouves un menuisier par contre.”

Elle se dirigea assez facilement et lui indiqua d’une main le salon où il peut prendre place. Le laissant la dépasser, elle tourna ensuite les talons, sans se départir de son rôle d’hôtesse d’accueil pour soirée impromptue.

“Je vais chercher ce vin.”

Elle se demandait si c’était l’idéal pour accueillir un vampire au milieu de la nuit, mais elle ne connaissait pas les us et coutumes, elle haussa les épaules et partit pour la cave. Il faudrait qu’elle se trouve quelques poches de sang à l’occasion. Après tout, elle avait parfois des invités un peu particulier. Elle ne fut pas longue à revenir.

“Pourquoi tu ne demande pas au vieux Smith de t’aider ? S’il a pu trouver moyen de rendre ma demeure habitable, je pense qu’il pourrait faire de même ici !”

“En fait.... je n’y avais pas pensé, mais c’est une excellente idée”


Et en plus, elle pourrait surement lui trouver une ou deux bouteilles de rhum en compensation, ça lui coûterait incontestablement moins qu’un menuisier « terrestre ». Elle croisa les bras et réfléchit à tout ce qu’il restait encore à faire dans l’Amanite. Peut-être même que Dorian l’aiderait aussi ? Il lui semblait qu’il avait appris un peu du vieil homme. Il serait surement plus habile en plus pour monter sur le toit que le vieux marin. Slayn l’a tira de ses pensées.

“Ah... d’ailleurs puisqu’on parle de ta maison.”

Il lui tendit soudain un paquetage qu’il tenait en main et dont elle n’avait absolument pas fait attention. Il faut dire que la petite bougie ne permettait pas à Vaya d’y voir vraiment correctement. C’était suffisant pour se repérer, et voir la personne avec qui on discutait, mais pas plus. Elle fronça les sourcils pour obliger ses yeux à voir ce qu’ils ne pouvaient pas et elle aperçut une forme conique évoquant un bouquet de fleurs.

“ J’ai galéré à trouver ça, mais je me suis dit que ça te ferais plaisir un petit truc raffiné pour relever un peu le niveau de cette ruine.”

Piquée au vif, elle lui jeta un regard noir... non mais oh, elle était superbe cette maison... mal en point mais superbe. Une maison, choisie sur un coup de cœur, c’est comme une part de son âme. Elle était vivante, et ne manquait pas de charme. La rouquine se reprit tout de même et accepta le cadeau.

“Merci”

Elle commença à l’ouvrir et regarda les fleurs. Des roses rouges. Hum… des épines, du rouge sang pour la couleur, elle nota le choix perspicace pour un vampire. Une beauté piquante. Un joli cadeau qui sonnait comme un mauvais présage... Elle prit sur elle et n'en laissa rien paraître, préférant l'attaque :

“C’est pour faire une salade? “

Il avait agressée sa maison, elle s’en prendrait au bouquet. Et en plus elle se retrouva bien embêtée.... les vases ne courent pas les rues dans sa demeure. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir en faire de ces fleurs ? Mouche lui donna la solution, qui ronronnait sur le manteau de cheminée.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: L'Amanite   Lun 14 Jan - 21:46

Si le vampire avait parfaitement compris qu'une nouvelle fois, ses paroles avaient offusqué la demoiselle, en témoignait sa réponse plus que piquante, il n'afficha aucun désarroi, se contentant de répondre avec simplicité.

“ Non. C’est pour décorer. Le temps pour toi de réussir à te faire un nid douillet et à ton image ici. "

Ce ton semblait déjà plus convenir à la demoiselle qui hocha la tête pour acquiescer, tandis que Slayn poursuivait.

"C’est également une manière maladroite de te présenter des excuses.”

“des excuses?”

elle lui tourna le dos, et s’amusa a poser les fleurs sur le haut de la cheminée pour en faire tout le tour.

“ Pour mon comportement la dernière fois que nous nous sommes parlé. J’ai failli bouffer du savon ce jour là. Tu n’as pas mâché tes mots à mon égards non plus.”

elle fit une moue sans équivoque...

“ça devait etre mérité.”

elle ne se souvenait plus précisément de ce qu’elle avait pu dire, elle ne se rappelait que de sa colère. Puis elle était juste... partie.

“... j’accepte tes excuses. Elles en auront mis du temps à arriver quand même...”

“ Disons que j’ai mis du temps à me rendre compte de certaines choses. Mieux vaut tard que jamais.
Et puis si je t’en avait faite dans l’état d’esprit ou j’étais alors, elles n’auraient pas été sincère.
C’est bien mon hypocrisie qui te tapait sur les nerfs non ?”


elle lui indiqua alors un vieux fauteuil où s'asseoir pendant qu’elle trouvait deux verres pour les servir.

“tu veux vraiment parler de ça et partir sur ce terrain glissant?”

Le vampire s'assit alors sur le fauteuil, se demandant s’il ne risquait pas de s’empaler sur un ressort... au risque également de ressentir lui même ce qu’il faisait subir à ses victimes en pratiquant son sport favoris...

Revenant à la conversation, il répondit alors.

“Ça m’est égal. Si tu as des choses à me dire c’est le moment ou jamais tu ne crois pas ?"

“si ça t’es égal, c’est que tu ne te sens pas concerné. et a vrai dire, moi, ça m’est autant égal maintenant. Je ne m’arrête pas à ces détails. cela dit ce qui m’agace le plus je crois, c’est quand on décide à ma place. ”


“Tu viens justement de mettre le doigt sur la cause de mon propre problème d’alors. C’était mêlé à ma propre connerie je l’admet... Mais en effet, je ne me sens plus concerné à présent. “

“bien, alors trinquons.”

“ Ça casse ma bonne volonté ainsi que mes excuses si je te demande de m’offrir ton sang ?”

Il afficha un large sourire cynique suite à cette plaisanterie.

“...”

L’ennui avec les vampires, c’est qu’on avait toujours un doute pour savoir s’ils plaisantaient ou non... Vaya se raidit d’ailleurs un peu. S’il était attentif il l’aura remarqué.

“Oui ? … Alors j’accepte volontiers une coupe de vin.”

“c’est de mauvais goût. et je ne parle pas du vin”

“Ah... On t’as déjà parlé des vampires raffiné, séducteurs et aux goûts subtils ?"

"Oui."

"Eh bien, je ne suis pas ce genre de vampire... Offre moi ce que tu as, ça m’ira très bien.”

“je te rassure, je crois que le mauvais goût ne se limite malheureusement pas qu’aux vampires.”

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: L'Amanite   Lun 21 Jan - 18:36

La rouquine obtempéra et servit le vampire dont le verre attendait sur sa table d’appoint. Cette visite la mettait assez mal à l’aise. Si vivre pendant quelques mois sur un bateau lors d’une traversée cela rapprochait, elle ne se sentait pas spécialement de liens après sur la terre ferme. Elle sentait que ses excuses semblaient vouloir cacher autre chose. Et aussi bizarre que cela puisse paraitre, son sang ne l’inquiétait pas. S’il avait voulu le boire, il aurait pu milles fois le faire, même sans son accord. Alors quoi ? Que cherchait-il ? Une rédemption personnelle pour l’avoir contrariée dans son bain ? C’était assez ridicule à vrai dire. Des excuses justes pour une petite colère passagère ? Il devait forcément y avoir plus que cela, mais quoi.

Vaya fronça les sourcils en essayant de comprendre le sens profond de la démarche de Slayn. Il avait l’air serein, mais ça sentait le traquenard.

« Allez quoi. C’est quoi le problème ? Tes excuses pour une porte enfoncée, c’est quand même ridicule. Même moi je ne suis pas aussi stupide pour être rancunière à ce point là. »

Elle se donna le temps de boire un peu, et reposa ensuite son verre. Elle n’avait pas envie de perdre ses moyens et sa logique. Il était relativement tard, ses recherches lui creusaient des cernes sous les yeux et elle accumulait le manque de sommeil ses derniers jours. Mouche vint se poster sur ses genoux. D’un air un instant absent et ailleurs, elle lui caressa le sommet du crâne. Lorsqu’elle revint au moment présent, elle se permit d’insister :

« Qu’attends-tu réellement de moi ? »

Elle restait persuadée qu’une visite nocturne, avec un présent, ne pouvait ne vouloir dire qu’une chose. Il avait besoin de quelque chose. Ou il voulait quelque chose. Avait-ce un rapport avec elle, le Keltia, le loup-garou ? Elle poussa un soupir fatigué en attendant sa réponse. Cette entrevue sympathique sonnait comme une fausse note, pleine de faux semblants. Elle ne doutait pas qu’il y avait quelque chose de sou-jacent.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: L'Amanite   Mer 23 Jan - 21:00

Un brin dépité, Slayn trempa ses lèvres dans son verre, ne sachant quoi répondre aux interrogations de la jeune femme. Elle avait toujours été la plus intelligente du groupe, mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle le mette directement au pied du mur pour l'obliger à dire des choses qu'il n'avait pas vraiment réfléchit lui même. Dit comme ça, il avait l'impression d'être vu comme un profiteur qui ne voyait les gens que par intérêt personnel. C'était assez peu flatteur. C'était peut être ce qu'il était en effet... Ce serait à elle de juger après tout. Posant sa main avec son verre sur l'accoudoir du fauteuil, il répondit alors avec cynisme.

" Moi aussi je suis content de te revoir..."

Redevenant immédiatement plus sérieux, il poursuivit alors, tout en espérant que sa réponse satisfera la rouquine. Rien n'était moins sûr étant donné qu'il la soupçonnait de ne pas se préoccuper elle même de ce qu'il comptait évoquer. Il est vrai qu'il s'agissait d'un problème purement personnel pour l'essentiel.


" Je vais essayer de faire court. Je pense que je vais quitter l'équipage... J'avais seulement envie de mettre les choses au clair avec certaines personnes avant de prendre une décision définitive...

Ça avait échappé à ton intelligence que je t'aimais bien ? "


Il marqua une pause pour reprendre une gorgée de son vin. Semblant avoir capté l'attention de la demoiselle, il poursuivit alors.

" Il y a deux raisons qui me poussent à partir... La première c'est que les sentiments que j'éprouve pour Anna ne sont pas réciproques. Le voir au quotidien et faire semblant d'être ce que je ne suis pas... ça me rends fou. Je préfère prendre mes distances pour le bien de tout le monde.

La deuxième, c'est parce que je sens que notre groupe ne fonctionne pas. Je pense d'ailleurs que tu t'en est rendue compte toi même... ça expliquerai pourquoi on ne te vois jamais... Je me trompe ? "


C'était là une excellente occasion d'avoir une réponse à une question qu'il se posait depuis un moment déjà. Si elle même lui confirmerait ses propres doutes, il aurait ainsi plus de facilité à prendre sa décision. Il préférait également aborder ce sujet avec elle dans un premier temps avant d'en venir à l'autre petite bricole qui le préoccupait.

Vaya avait raison sur un point, il était bien venu pour lui demander quelque-chose en particulier. Mais là où elle se trompait, c'était que ses motivations ne concernaient pas son intérêt personnel...

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: L'Amanite   Mer 30 Jan - 20:05

" Moi aussi je suis content de te revoir..."

Elle haussa les épaules d’un air désinvolte. Cette situation l’amusait autant qu’elle l’agaçait. Elle l’observa silencieusement, attendant la suite qui, elle le savait, n’allait pas tarder. Elle continuait de gratouiller le sommet du crâne du chat, donnant à son esprit une activité rassurante et matérielle.

Finalement, les nouvelles qu’il lui annonça ne lui firent ni chaud ni froid au départ. Elle le regarda un instant comme si elle ne le comprenait pas, ou en tout cas comme si elle ne comprenait pas ce qu’il attendait d’elle. Partir de l’équipage ? L’aimer bien ? Et alors ? Que devait-elle faire de ses informations ? Elle laissa passer les secondes, avant de lui répondre enfin… C’était pour le moins déroutant comme approche. Il but pendant son silence qui s’éternisait, et en profita pour la désarçonner de plus belle. Mais où voulait-il en venir ?

« Tu sais, tu es libre de rester ou de quitter l’équipage. Ton choix ne me concerne en rien et m’importe peu. Tu devrais apprendre à tracer ta route seul sans t’occuper de l’influence des autres. Et je n’ai jamais fait parti d’un groupe, je te rappelle qu’on était pirate, pas engagé volontaire dans la marine. Tu t’attendais à quoi franchement ? J’ai eu ma solde, quelques bonnes frayeurs, une partie de jambe en l’air sympa. Voila quoi, pas de quoi se tordre l’esprit plus longtemps. »

L’esprit de groupe, la franche camaraderie entre pirates ? C’était ça son désarroi et son regret? hmpf, pour le pirate arrogant dont elle se souvenait, c’était tout de même tellement ironique ! Et question amitié et liens, c’est clair qu’il ne s’adressait pas à la personne le plus apte sur ce plan là. Vaya avait toujours vécu seule, et encore aujourd’hui elle se plaisait dans ce sentiment. Elle avait fait son job, rafistoler quelques plaies, cela lui avait même ouvert des horizons qu’elle n’imaginait même pas… Elle avait eu quelques bonnes compagnies, et d’heureuses surprises mais toujours, elle était retournée au calme, fermant sa porte à ce monde d’hypocrites, à ce monde de pirates.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: L'Amanite   Mer 6 Fév - 18:22

Slayn poussa un petit sourire cynique suite à la réaction de Vaya. Il fallait dire que plusieurs choses l'interpellait dans son discours. Deux chose en particulier auxquels il s'empressa de réagir après avoir bu une nouvelle gorgée de sa boisson. Pour un vin sans prétention, il fallait avouer que ce dernier n'était pas si mauvais.

"Tracer ma propre route hein ?... Disons que c'est bien ce que je compte faire.

Comme tu l'as dit, ce petit voyage était sympa, et je suis flatté que notre "entrevue" t'ai satisfaite.
dit-il avec un certain amusement dans la voix Mais je ne suis pas un pirate... Dorian compte repartir pour s'adonner à ce sport, ça ne m’intéresse pas, il n'y à rien à ajouter."

Il marque une nouvelle fois un pause, constatant qu'il venait de vider son verre. Il se leva donc pour s'en resservir un avant de sortir de sa poche intérieure une feuille de papier plié en quatre, qu'il tendit à a son interlocutrice.

Retournant s'assoir, il reprit alors, semblant enfin prêt à sortir ce qui le préoccupait.


" Ça n'empêche qu'on ne peux pas nier avoir créé quelques liens... C'est normal avec la proximité tu me dira. Enfin...

C'est la raison pour laquelle cette affiche m'a interpellée. Je l'ai trouvée pas plus tard qu'hier soir sur un des types qui me sert parfois de donneur de sang involontaire..."


Sur l'affiche qu'il lui avait offerte apparaissait en effet un portrait très ressemblant d'Anna, avec bon nombres de détailles précis telle que la marque qu'elle portait sur le cou. Sous l'image était écrit un texte :


AVIS DE RECHERCHE
Esclave naga, en fuite et répondant au nom de Anna
Tout individu en possession d'informations sérieuses à son sujet est prié de se rendre à l'Auberge de la ville basse.
Demandez Trevor
FORTE RECOMPENSE


" J'ai cru que toi peut être tu te préoccuperais un peu de son sort... Tu veux bien me lire quand même ce qui est écrit ?"

Il n'espérait rien de Vaya en particulier sur l'affiche qu'il lui montrait, ci ce n'est ce qu'il venait de dire. A savoir, si elle se préoccupait de son sort ou non. Mais quelque soit la réaction qui allait suivre, lui était déjà sûr de ce qu'il convenait de faire. Il se doutait du contenu de cette affiche, même s'il lui manquait les informations essentielles, et quel que soit l'état de sa relation actuelle avec Anna, il était hors de question pour lui de renier la promesse qu'il lui avait faite. C'était un peu une manière pour le vampire de solder ses compte avec sa protégée. Peut être aussi de lui montrer qu'il souhaitait reprendre sur de nouvelles bases avec elle. Mais tout ça ne regardait que lui. Pas la joli rousse dont dépendait à présent le choix de n'être qu'une simple lectrice ou d'en savoir un peu plus avec Slayn.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Amanite   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Amanite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Habitations modestes-
Sauter vers: