AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia

Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Ven 21 Sep - 1:01

[Ce chapitre s’ouvre le lendemain des premiers pas à l’enclave d’Inia et fait directement suite à une sombre histoire de boule de cristal (pour la seconde partie, vous vous en doutez).]

Ben oui qu’c’était dangereux. Mais c’qu’elle s’en fichait éperdument qu’c’était dangereux. C’était même pour ça qu’elle f’sait l’mur tiens. Pis quand p’pa ronflait comme un sonneur, c’était toujours plus facile que de dormir.
Elle aimait ça, s’faufiler dans la nuit, observer les gens qui y vivaient. Pas tous les rigolos ces gens là. Et elles s’en était toujours tirée. C’est qu’elle était discrète et qu’elle connaissait bien les petits passages rien qu’pour elle. Alors un garou, bah c’était pas pire hein. En plus y en a à la taverne y disaient qu’c’était ptet même pas un vrai de vrai garou, alors…

~~~~

La gamine n’avait jamais été un modèle d’obéissance. Il faut dire que grandir en l’absence de mère n’était pas évident, même si son père se décarcassait pour elle, il ne pouvait pas toujours lui prêter attention et gagner le pain quotidien en même temps. Et même s’il faisait beaucoup d’effort pour compenser dans son éducation, son côté casse-cou ressortait fréquemment.
Ce côté casse-cou qui la faisait avancer dans l’obscurité vers des bruits étranges. Mélange de reniflement et de grognements. Comme quelqu’un qui s’étouffait à moitié. Elle s’attendait à voir un ivrogne dans un caniveaux en train de tousser dans sa bile, ça arrivait des fois. C’était juste au coin de la ruelle. Qu’est-ce que c’était ? Inconsciemment, la crainte fit ralentir son pas. Elle glissa jusqu’au bout du mur. Le bruit était tout proche et une étrange odeur métallique lui assaillait les narines.


*C’sent bizarre. Ça m’rappelle comme l’atelier de pa…*

Tout le sang se retira de son visage face à la scène qu’elle entrevoyait maintenant depuis sa cachette. Mélina n’était habituée qu’au sang, aux tripes et aux carcasse, elle n’était pas prête à voir ça. Une main blafarde reposait dans la poussière, ses doigts fins et délicats semblaient encore animées de vie lorsque se répercutaient vers eux les soubresauts qui animaient la scène macabre. L’énorme monstre était penchée sur le corps, dans cette posture elle semblait affectueusement presser son museau contre son flanc. À chaque fois qu’elle le relevait une secousse agitait le cadavre alors qu’un peu plus de son être lui était arraché.
Mais ce qui finit de retourner l’estomac de la petite fugueuse fut le regard vide que jetaient dans sa direction deux beaux yeux sans vie. Ce visage habituellement si expressif n’était qu’un masque funèbre. Le choc fut tel que Mélina dut se mordre la main pour retenir un gémissement.


*Irène !*

La bête s’immobilisa, un morceau de viscère pendant entre ses crocs la reliait de manière cocasse à son souper. Elle dressa les oreilles, oublieuse du ridicule de la scène. Était-ce un rat qu’elle venait d’entendre détaler ? Ou bien…

Un hurlement aigu résonna dans la nuit.

~~~~

Le lendemain l’humeur n’était pas au beau fixe dans l’Enclave d’Inia.

Inia elle-même, bien que toujours derrière son bar, était en grande conversation avec Charinor et Séris : si la première ne semblait en apparence pas affectée par la situation, les deux autres arboraient des mines sombres et résolues.

Un peu plus loin, au bout du bar se trouvait Ossin : celle-ci faisait semblant de ne pas prêter attention à la conversation tout en regardant son verre d’un œil morne.

À une table du fond était assis Mélinor : les traits tirés, le boucher semblait secoué et fatigué. À côté de lui, Léo : le nain tenait compagnie à l’imposant bonhomme, il faisait son possible pour réchauffer l’atmosphère en restant positif. Chose difficile quand il avait pour voisin opposé Homé : nanifiant plus encore le petit homme par sa présence de l’autre côté de Charinor, cet homme mûr était en train de débiter ce qui s’apparentait à des imprécations dans sa barbe brune.

L’arrivée des nouvelles venues à l’antre laissa planer un flottement chez les présent.
Quelques habitués manquaient à l’appel, mais il n’y avait pas forcément lieu de croire qu’ils ne pourraient plus jamais revenir. Quoique…


[Vous l’aurez compris, post ouvert à Vaya et Jazz]

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Jeu 25 Oct - 18:06

Le trajet jusqu’à l’Enclave s’était fait en silence. La brune semblait perdue dans ses pensées et Vaya n’avait aucunement l’envie de lancer la conversation la première. Si l’une était très fière, la seconde ne l’était surement pas moins. Elles entrèrent d’un même élan dans l’Enclave, tout indiquée par la voyante. Vaya toucha légèrement le coude de Jazz, prenant l’initiative. Elle lui indiqua du menton le bar, se passant de mots, tellement cela paraissait évident dans leurs recherches.

Jézabel confirma simplement : « Tu as raison, allons là bas. »

La propriétaire de l’établissement, Inia se tourna en direction des nouvelles arrivantes, rompant ainsi le petit cercle fermé qu’ils formaient avec Charinor et Seris.

« Bonjour mesdames, que puis-je vous servir ? »

N’oubliant pas qu’elle avait choisi d’inviter celle dont elle ignorait toujours le nom, la rouquine répondit pour elle-même puis invita Jazz à répondre à sa suite.

« Cognac pour moi, et pour mademoiselle ça sera... »

Stoïque et gardant son grand air, elle ne se fit pas prier : « Le meilleur vieux rhum que vous ayez ! Un double d'ailleurs. »

C’est à ce moment là qu’un fringuant personnage, que dis-je, un gentleman comme on n’en fait plus, n’ayant rien à envier à Don Juan, les accosta de but en blanc.

« Bonjour mesdames, je me nomme Charinor. Puis-je vous demander comment l'on vous appelle ? »

Jazz toisa l'homme de bas en haut avant de s'asseoir en face de son verre. Vaya préféra la jouer plus complice. Ce n’était pas en les snobant qu’elles obtiendraient réponse. Elle sourit donc face à la réaction de Jazz... Il ne doit pas être assez mystérieux, le pauvre homme. Ou pas assez médium pour éveiller son intérêt.

« Veuillez excuser mon... "amie".... Elle est un peu craintive quand elle ne connaît pas. C'est vous qui servez le rhum ? » fit-elle amusée de la manière cavalière du type.

Autant lui faire casquer les consommations, puisque de toute façon il avait l’air de vouloir s’incruster pour de bon !

Charinor ne préféra pas relever le fait que personne ne lui a donné son nom. Après tout, il devait être habitué avec ses méthodes directes :


« À vrai dire, non. Pour être direct, je voudrais vous demander votre avis sur quelque chose, est-ce que vous accepteriez de discuter un peu ? »

Inia remplit les verres des deux amies côtes à côtes et renchérit derrière Charinor :

« Il est vrai que j’vous ai jamais vues par ici mesdemoiselles. Vous semblez d’ailleurs avoir grand soif. »

Jouant le jeu, Vaya y alla sur le même registre que le prétendu Charinor.

« Cher Charinor, vous pouvez m'appeler Vaya.... Et discuter, pourquoi pas, si vous nous offrez ce verre ? Personnellement, j'ai mes habitudes au cabaret du petit crépuscule, mais il est fermé plus tôt en ce moment. »

Voila, s’il n’avait pas compris qu’il n’obtiendra rien d’elles sans payer un peu…

Ce fut la tenancière qui répondit finalement, peinée : « C’est le lot de toutes les gargotes de fermer tôt en ces jours sombres, jeune fille. »

Elle ponctue sa phrase d’un regard appuyé vers Charinor et Seris qui n’échappe pas aux deux jeunes femmes.
Jazz fait tourner son rhum dans son verre, insolente et absente.

« Et bien, disons que vous étiez sur notre route ! »

Charinor ne put s’empêcher de penser : Faudra que je trouve autre chose qu'offrir à boire, ou toutes mes économies risquent d'y passer... avant de répliquer enfin, coopératif :

« Pas de problème, je prends votre note... En fait, je voudrais vous parler de ces jours sombres, justement... Pour ne rien vous cacher, je mène mon enquête pour démasquer la Bête et j'ai mes raisons de croire qu'il s'agit d'un habitué de ces lieux. N'ayant pas plus d'informations concrètes, j'aimerais savoir si vous avez l'impression que quelqu'un ici vous paraît particulièrement suspect. Sans vous censurer, bien sûr... »

Ce fut ce moment que Jézabel choisit pour balancer dans un patois inconnu des protagonistes alentours :

« I ka palé kon on rara la simèn sint' »

Mais la rouquine ne se démonta pas, et surenchérit, ne se départant pas de sa bonne humeur.

« Voyez ? Elle commence à se décoincer... »
« Et bien vous, vous paraissez suspect, non ? Aborder comme cela deux jeunes femmes... ou passer pour un enquêteur servirait bien de couverture... Sans me censurer, bien entendu. »
fit-elle poliment.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azemia

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Jeu 25 Oct - 20:51

Selon les instructions succinctes de Nabi-Laq, je passais le reste de la journée à vadrouiller, silencieusement. J'écumais les bars encore ouvert, sillonnais le port à la recherche d'un peu d'informations. Ah ! Je savais combien de poissons avaient été vendus, combien de petites arnaques avaient été entreprises en quelques heures, mais rien qui ne mérite réellement mon attention. Mais cette ville était grande, et je ne doutais pas que tôt ou tard, je tombe sur quelques choses de plus intéressant.... Maintenant, j'avais cette contrainte de temps comme une épée de Damoclès. Demain, demain était vite là au train où allait les choses.

Encore une échoppe. Et une énième taverne. Tentons ma chance. Je sillonnerai cette ville jusqu'à obtenir gain de cause. Je ferai mes preuves coûte que coûte.
Je tends une oreille attentive et profite d'un peu de bruit pour me faufiler discrètement dans l'Enclave d'Inia. C'est comme cela qu'elle s'appelle, à entendre les passants qui chuchotent devant l'enseigne. De mes yeux acérés, je fais rapidement le tour, repère l'emplacement des tables et clients. Certains parlent tellement forts, surtout ceux du comptoir là-bas, que je n'aurai même pas besoin de me rapprocher. Je me trouve rapidement un coin d'ombre et m'y poste. Silencieuse, avec un air pensif, je me fais rapidement oublier mais ne perds pas une miette des conversations aux alentours. Plus qu'à attendre de voir comment ça tourne par ici, où si comme ailleurs, je n'aurais que ragots et derniers potins de bistrots...

_________________
Compétences de race (14) :
Furtivité : 4 | Vision ténébreuse : 4 | Agilité : 4 | esprit calme : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Ven 26 Oct - 12:25

Jazz ne releva pas les dires de sa voisine. Elle préférait observer avant de bavasser, c'était déjà le meilleur moyen de se faire une idée.

« Ou alors, vous êtes sacrément stupide pour parler tant ! »

Charinor, préférant ne pas relever la pique de Jazz :

« Si c'est votre impression, je la respecterai, mesdemoiselles. Je vous demande simplement de bien observer les gens dans cette salle et de dire si, selon vous, quelqu'un serait vous paraît être un Loup-Garou. »

Jézabel trouvait intéressant qu'on puisse se fier aux apparences pour trouver des réponses ce qui lui fit penser à un vieux proverbe de chez elle. Elle ne put s'empêcher d'ailleurs de le sortir.

« I piti, mé kaka-ï gwo. »

« Dites donc, si vous venez ici pour insulter mes clients avec vot’ baragouin bizarre, je vous retiens pas. »

Elle jetta un œil à la discrète apparition de cornue et finit en grommelant :

« La journée est déjà suffisamment mauvaise. »

Seris s'était quant à lui redressé vivement en entendant les remarques de Jazz : pas dur de comprendre qu'elle se moque ouvertement. Toutefois, suite aux paroles de Charinor et Inia, il resta sur place, se contentant de lancer un regard mauvais vers Jazz.

Jazz soupira. C'était difficile d'être avec des gens aussi peu futés et, elle avait du mal à se mettre à leur niveau. Il ne lui restait donc qu'à s'adapter et leur expliquer ce qu'elle venait de dire dans des termes plus simples.


« Ah pardon ! J'avais oublié que j'étais avec la populace. Pour les ignares, je disais donc qu'il fallait se méfier des apparences. Donc vous dire qui serait hypothétiquement un Loup-Garou sur la simple apparence des gens, je ne crois pas non ! Une autre requête ? »

Elle ponctua sa phrase en buvant une gorgée de son rhum.

Vaya ignora l'agressivité de sa comparse. Décidément, valait mieux être médium, avec elle. Elle agita la main avec désinvolture vers Jazz, comme pour leur indiquer de l'ignorer...


« Il faudrait en savoir un peu plus, qu'ont-ils fait de leur dernière nuit ? Ce matin ? Quelles sont leurs métiers, ou errances... »

Inia plissa les yeux.

« Vous êtes donc bien là pour le Loup. Qui vous envoie ? Vous semblez être plus officiels que l’zigue qu’on a vu passer hier. »

Ne jamais réveler ses sources ! C'était le mot d'ordre de Jézabel à moins de vouloir que cette même source ne vous fasse plus confiance. Elle répondit donc avant sa comparse qui semblait avoir la langue bien pendue.

« Il faut croire qu'on a nos sources ! Disons que les récents événements ont tendance à aiguiser la curiosité et seule des personnes suffisamment intelligentes pourront résoudre ce mystère. »

« Disons que les astres ont guidé nos pas... »

Et voilà, Jazz essayait de préserver leur source quand sa voisine quant à elle, en révélait déjà trop.

Charinor, avec un beau sourire :


« À vrai dire, si je n'en dis pas plus, c'est justement avec l'idée que si tous les passants sont du même avis, d'après les apparences, ils verront sans doute plus clair que moi, qui suis trop impliqué avec tous ces gens. Ce que je cherche, c'est un avis extérieur, sans aucun a priori. Faire les présentations fausserait la donne, je crois. »

Notre jolie brune leva les yeux au ciel, excédé par tant de bêtises.

« Pathétique ! Les actes ne font pas les gens, les apparences encore moins. »

Puis tournant la tête vers la pauvrette à coté d'elle et la désigne du menton en ajoutant :

« C'est comme si je vous disais, elle a noyé son chagrin dans l'alcool, elle est votre Loup-Garou. »

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Jeu 1 Nov - 19:32

Charinor ne semblait pas partager le désarroi de Jazz. Cette réponse désabusée était au contraire tout ce qu’il cherchait à obtenir depuis le début et c’est donc avec enthousiasme qu’il chercha à l’encourager dans cette voie :

« Ah ben vous voyez que vous pouvez très bien donner une première impression ! C'est exactement ce que je vous demande ! »

Il y avait pourtant une personne qui n’était pas vraiment de l’avis de Charinor : malgré ses yeux rougis par la boisson et son air particulièrement peu alerte, Ossin, puisque c’était elle que Jazz avait ainsi désignée, avait mieux suivi cette conversation que son état ne le laissait supposer.

« Heeeey ! C’est pas moi ! -hic- Moi je l’a-hic- je l’adorais Irène. Jamais j’lui aurais fait ça. »

À vrai dire, Ossin n’était pas la seule à ne pas partager l’enthousiasme de Charinor. Juste à côté de lui, Seris, qui jusqu’ici rongeait son frein, réagit enfin à ce dernier retournement de conversation, comprenant à la réaction d’Ossin qu’il y avait un gros problème dans la méthode :

« Attend Char’, justement, c’est ça le hic depuis le début. Comment peut-on trouver comme ça ? Et… vous nous avez dit que les astres vous ont envoyés non ? Dites-moi, était-ce une médium rousse ? »

Malgré une certaine surprise à cette question, Vaya répondit tout de même :

« Vous êtes médium, vous aussi ? Oui, elle était rousse. »

« Non, je la connais. Il y avait une bonne chance que ce soit elle. Rien n’arrive par hasard, après tout. Je pense qu’on devrait les écouter et leur dire ce qu’elles demandent, Char’. »

De toute évidence, le fait que ces filles soient des envoyées de la voyante Graziella signifiait quelque chose pour lui… Il posa la main sur le bras de Charinor et le regarda d’un air insistant, ramenant ce dernier à son avis. Admettant son échec, il accepta de changer de méthode :

« Oui, mais j'ai pas envie de me retaper toute la présentation, c'est chiant, vous savez… »
« Oui… Tu as sans doute raison… »
« Tout d'abord, je suis Charinor, comme je disais. Je suis un aventurier, disons du genre mercenaire… »

Ce fut donc le début d’un petit tour du bar, Charinor expliquant brièvement Jazz et Vaya ce qu’il savait sur les gens présents sur les lieux. Il n’y avait pas grand-chose de plus à dire sur Seris et Inia, qui avaient déjà rejoint la conversation.

Cela se voyait assez clairement, aussi Charinor n’insista-t-il pas sur l’alcoolisme d’Ossin. À vrai dire, il avait déjà eu, par le passé, l’occasion de travailler avec elle sur des petits boulots. Il savait qu’elle avait perdu plusieurs compagnons, intimes ou non, depuis cette époque et il pensait que cela jouait sans doute un rôle assez important dans l’image qu’elle montrait à présent.

Il n’avait pas grand-chose à dire sur Homé, par contre. Il savait qu’il était employé au port, mais lui trouvait un caractère de cochon, si bien qu’il n’avait guère sympathisé avec lui. Cela dit, ça lui semblait bien pire depuis que cette affaire de loup-garou ruinait les affaires de la ville.

Juste à côté de lui se trouvait le nain Léo. Avec son physique relativement difficile dans un monde sans pitié, il avait un temps gagné sa croûte dans une foire aux monstres sur le Continent. Et puis un jour, il en avait eu marre et était parti vers Clavinia. Depuis, c’était un pirate, comme beaucoup de gens dans cette ville, d’ailleurs… Lorsque son navire était à quai, il avait ses habitudes à l'Enclave d'Inia. En y repensant, d’ailleurs, il ne devait plus lui rester grand-chose : cela faisait maintenant deux mois que son navire restait au port pour réparations. Pour sûr, il ne tarderait pas à repartir…

Finalement, l’homme qui se trouvait avec eux fut présenté comme étant Mélinor, boucher de son état, père de Mélina et veuf de longue date. Charinor se montra partagé sur ce personnage qui restait fondamentalement égoïste et se faisait passer pour un médium en prétendant lire dans les entrailles. Seris jugea bon de faire remarquer que ce père, justement, avait dû sacrifier beaucoup de choses pour s’occuper de sa fille : il ne faisait aucun doute qu’il était actuellement bouleversé par ce qui était arrivé à la pauvre Mélina.

À la fin de cette présentation, Vaya ne put s’empêcher de remarquer que les deux compères en savaient finalement pas mal sur tous les habitués :


« Vous vous connaissez donc tous plus ou moins ? Vous vous fréquentez en-dehors de vos habitudes ici ? »

« À force de venir ici, oui, on discute… En-dehors de ça, pas tellement de relations, non… »

La réponse de Charinor restait relativement évasive : s’il n’y avait pas tellement de relations, il ne cherchait pas pour autant à étaler au grand jour les quelques relations qui pouvaient le concerner directement. Quelque part, il espérait sans doute pouvoir résoudre toute cette affaire sans avoir besoin de révéler ses propres secrets…

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel
Personne Bannie
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Ven 2 Nov - 13:41

« Êtes-vous sûr ? Parce qu’à voir vos têtes, on dirait que vous êtes vraiment plus affligés que de simples compagnons de comptoir. »

C'était prévisible pour Jazz... Ils devaient tous se connaître plus qu'ils ne laissaient paraître. Avrai dire, elle avait en tête l'idée suivante:

« C'est bien connu ! Tous le monde ment ! »

Charinor enlève un muscle dans la jambe droite de Jazz, pour lui apprendre à dire des bêtises...
« La vérité, c'est que nous étions plus nombreux hier... Une autre cliente a été tuée la nuit dernière. »

A porter des accusations, on finit toujours par avoir des réponses. Jazz le savait et se montrait un peu plus agressive et cynique. Elle voulait des réponses vite et bien et sans y passer des heures.

« Certes, une cliente s'est fait manger, c'est ça que d'avoir de mauvaises fréquentations... À ce propos, elle est où, la fille du boucher ? »

« La ptiote est couchée. J’lai récupérée qu’elle était pas bien fraîche. Elle est dans la salle derrière. », finit-elle en désignant la porte derrière le comptoir.

Voilà qui était intéressant. La fille du boucher n'était pas là et elle dormait. Que ferait d'autre un loup-garou qui a passé la nuit à saccager les siens ? C'était presque suffissant pour Jazz ou en tout cas, assez pour lancer une nouvelle piste et apprendre d'autres choses.


« Tout l'accuse ! »

« Non non, vous faites fausse route ! Mélina a au contraire échappé de justesse à la mort ! »

Toujours plus intéressant, les langues semblaient enfin se délier.

« Et comment le savez vous ? Qui nous dit que vous ne cherchez pas à la protéger ? »

Vaya pris note des infos, et but un coup son cognac, ça lui donnait soif tous ça.

« Ah, mais nous cherchons effectivement à la protéger ! Elle a vraiment failli y rester, cette fois ! »

La protégeait-il parce qu'elle avait vu le loup-garou ou parce qu'elle était le loup-garou et avait failli se faire prendre ? Jazz resta songeuse et laissa sa collègue poursuivre l'interrogatoire.

« Et vous la protégez de qui alors ? »

« Si vous vous souvenez bien, c'est un peu la question que je vous posais au début... »

Tiens, il s'impatiente et fait de l'ironie. Sauf que tout ça, ne fais pas avancer le schmilblik. Ça en devenait blassant d'attendre qu'ils daignent enfin se sentir concerné en arrêtant de tourner autour du pot pendant 3 jours.

« Si vous pensez que la bête est ici parmi vous et si vous la cachez ici dans l'arrière salle, je ne trouve pas cela très judicieux, ou alors vous savez déjà à qui vous avez à faire. »

Vaya tourne un regard suspicieux vers les trois acolytes au fond de la salle. Elle avait peut-être raison. Les seuls dont on savait pas grand chose était ceux assis à la table derrière, suffisamment loin pour ne pas entendre ce qui se disait. Il était cependant un peu facile de faire des accusations sans leur laisser l'opportunité de se défendre.
L'idée que Jézabel avait en tête été peut-être stupide mais ça ne coûtait pas grand chose d'essayer.


« Pour faire simple, qui est absent la nuit quand vous restez là à boire ? »

« Ma pauvre fille, avec ce danger qui rôde, je n'ouvre plus la nuit ! »

C'était prévisible !
Depuis les rumeurs de loup-garou, plus aucune tavernes n'osaient mettre la vie de ses clients en danger. A part bien sûr Matt qui lui se moquait des rumeurs et préférait faire tourner son affaires et récupérer ainsi, les clients des autres trop peureux.

Nos deux protagonistes n'étaient pas rendu, la réponse semblait évidente et à la fois si difficile à obtenir. Jazz commençait sérieusement à perdre patience.

_________________
La séduction a toujours été une histoire de manipulation.
Avatar : Pootangodude
Connaissances (16) : Déchiffrage (6), Investigation (6), Erudit (3), Scientifique (1)
Médecine (6) : Premiers Soins (6)
Navigation (2) : Marin (2)
Escroquerie (2) : Triche (2)
Corps-à-corps [Petites lames] (3) : Bases offensives (3)
Agilité (3) : Souplesse (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Ven 2 Nov - 14:58

« Je vous garantis que le Loup-Garou n’est pas Mélina. »
Il prend une inspiration avant de continuer :
« Elle le fuyait lorsque je l’ai soustraite à ses griffes. »

Bon et bien voila enfin une certitude dans leur conversation ! Enfin ! Finalement, ils pouvaient s’avérer utile, même si elles auront eu du mal à obtenir des informations concrètes. Cela dit, cela n’en éliminait que deux sur tout le monde présent. Si Jézabel commençait à s’impatienter, il en allait de même pour la rouquine. Tourner en rond avec des bribes d’informations pas ou peu fiables, jouer à la loterie avec le sort des autres…

Charinor semble surpris de cet aveu, mais reprend vite contenance. Cela n’échappa pas à la pirate. Ils étaient bien tous de mêche, à filtrer leurs informations pour que personne ne sache qui était le loup-garou. Quelle grande mascarade !

Puis Charinor, faisant comme si Seris ne venait pas de se vendre éhontément :


« Nous sommes presque certains que c’est une personne qui fréquente l’Enclave, mais tout ce que nous pouvons vous dire c’est qu’il ne s’agit ni de la petite fille, ni de nous-même. Et nous excluons aussi Mélinor : qui donc pourchasserait sa propre fille ? »

« Bah... Un... Un Loup-Garou, tiens ! »


Ossin avait tout à fait raison. Adieu sentiments, quand ils sont transformés, plus rien ne compte, et peu doivent avoir des enfants, ou alors ils sèchent dans un placard… Vaya s’agaçait de leurs comportements. Si elle partait du même constat que sa comparse, tous des menteurs, alors oui, tous les scénarios étaient envisageables ! Est-ce qu’un loup-garou est conscient d’être un loup-garou ? Et s’il ne garde aucun souvenir de sa transformation ? Elle s’adressa à la tenancière.

« Pour avoir vu un Loup-Garou, ça pourrait être n'importe qui.... Vous, pour fermer votre bar tous les soirs ! Oui, vous ne pourriez pas l'ouvrir de toute façon et le tenir en étant transformée. Vous, Charinor, si vous ne trouvez pas, c'est peut-être que vous n'arrivez pas à envisager vos soupçons pour vous-même... Le nain là-bas, qui semble si insignifiant qu'on ne penserait pas à le soupçonner... Et même le père, après tout, il ne reconnaîtrait pas la chair de sa chair... »

« Avez-vous une meilleure idée, dans ce cas ? »

Vaya voulait bien leur accorder le bénéfice du doute et essayer de déduire qui était-ce en fonction de leurs dires. Si ca les amusait après tout ! Elle réfléchit rapidement, avant de se lancer dans son accusation contre Homé.

« Dans ce cas, si on vous fait confiance, ce n'est aucun de ceux qui participent à cette conversation. Ne restent que les trois du fond, là-bas, qui n'ont pas eu leur mot à dire ou qui ne semblent pas protéger la fillette. En enlevant le nain, le père, ne reste que le grand taciturne. Mais ce sont de bien maigres raisonnements. »

Jazz commençait à être passablement agacée et finit par donner un coup de coude dans les côtes de sa complice.
« Bref ! Ils mentent tous ! Laissons-les dans leur merde, ça n'a pas l'air de leur déplaire et allons voir ailleurs si l'herbe y est plus verte ! »
Elle se lève alors et commence à partir avant de leur lancer :
« À ce propos, aussi surprenant que ça puisse paraître, je reste sur ma première impression ! »

Vaya se lèva également pour la rejoindre, mais prit le temps de finir son cognac offert gracieusement par Charinor. Finalement, elles étaient sensées assister à une scène de sauvetage entre deux amoureux… cette medium était vraiment médiocre. Rien de ce qu’elle avait dit ne s’était réalisé. Pathétique ! Elle avait eu raison de se méfier. Tous des charlatans !

« Merci pour le verre. Et pour faire écho à la voyante, je soupçonne ces deux-là d'être bien plus liés que ce qu'ils veulent faire croire. »

Vaya pointa du doigt Seris et Ossin, avant de suivre Jazz. Quitte à se faire rouler !!

« Et bien je vous remercie pour votre temps, mesdames... »

« Et le plus ironique… c’est qu’aucun d’entre nous n’aura menti. », chuchote-t-il à Charinor.

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azemia

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   Mar 6 Nov - 11:07

Enfin, j’avais trouvé quelques choses de cohérent à écouter. Enfin on parlait du loup-garou. Et cela ne semblait pas être ragots et autres pirateries. J’étais si absorbée dans cette écoute que je ne voyais pas le temps passé. Silencieuse et immobile, je ne faisais plus attention à moi, et plus personne ne faisait attention à moi, même la tenancière qui m’avait vu entré semblait m’avoir oublié. Peut-être qu’ils n’en auraient pas autant dit s’ils se rappelaient de moi ?

*c'est ma chance... tombée sur la bonne taverne.*

Je prends soin de me rappeler chaque visage, et chaque nom associé. J’écoute les deux humaines s’énerver au fur et à mesure de la conversation, néanmoins je prends note de toutes leurs idées et accusations, ainsi que chaque intervention des autres protagonistes. C’était, il me semble, bien plus qu’il ne m’en fallait. J’essayai de rester neutre, même si j’avais envie de leur hurler mon opinion. Je résistai et prit sur moi, en rongeant mon frein. Quand même, il y avait des évidences ! Ou des raccourcis à ne pas faire !

*le loup doit surement être présent dans la pièce*

Je me mis à frissonner d'un coup, à cette évidence. L'imaginer là, bien concrètement, à m'observer peut-être, me ficha une de ces frousses ! Peut-être qu'il se souvenait de mon odeur, si ça partie humaine conservait des souvenirs de sa partie loup, ou même des instincts... Peut-être qu'il allait me sauter à la gorge, là, tout de suite ? Mince, à divaguer et à laisser la peur m'entrainer je n'écoute plus du tout, il faut que je me reprenne, et tout de suite ! Je ferme les yeux une demi-seconde de plus, et souffle plus longuement, me concentrant sur les bavards et apaisant mon esprit. Retour au calme...

*c'est bon, je n'ai pas raté grand chose... Juste quelques éclats de voix.*


Lorsqu’enfin les choses se tassèrent et que les deux jeunes femmes, qui semblaient ne pas manquer de tempérament quittèrent la taverne, je reculai d’avantage encore pour rester dans l’ombre du mobilier où j’avais trouvé refuge. J’allais leur emboiter le pas à quelques mètres de distance, quand, dans la confidence des lieux confinés, j’entendis le fameux Seris chuchoter à Charinor qu’aucun n’avait menti. Voila qui apportait encore plus de consistance à mon futur témoignage. J’attendis qu’ils se remettent à siroter leurs verres, que ceux de la table replongent dans leur morosité, puis que la tenancière se retourne vers ses verres pour disparaître comme j’étais venue. Ne me restait plus qu’à retourner trouver Nabi-Lac.

_________________
Compétences de race (14) :
Furtivité : 4 | Vision ténébreuse : 4 | Agilité : 4 | esprit calme : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Loup-garou] Oups, I did it again… Retour à l’Enclave d’Inia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes-
Sauter vers: