AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)

Aller en bas 
AuteurMessage
Sileas Orpheen

Sileas Orpheen

Messages : 15
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Dim 19 Aoû - 22:23

Première impression de la ville de Clavinia...

Un doux fumet d'égoût et d'excréments mêlés arpentait la ruelle obscure dans laquelle s'enfonçait Sileas... Les murs sales et insalubres reflétaient la pauvreté des lieux et ne faisait qu'ajouter à l'odeur pestinentielle qui s'élevait, toujours plus haut, frappant les narines par sa puanteur gigant....


"J'ai faim..." se plaignit Sileas.

.... Heu... Enfin bon... ça puait... mais rien n'aurait pu déranger la jeune Sileas qui déambulait en boîtant légèrement. Ses membres la faisaient encore un peu souffrir. Elle avait échoué sur une plage de l'île et avait suivi la direction donnée par une Naga pour rejoindre la ville.

Elle avait longuement marché, les yeux dans le vague... les récents événements lui avaient mis un sacré coup au moral et elle avait du mal à savoir ce qu'elle devait faire... Alors elle se contentait de marcher. Elle espérait qu'en avançant elle oublierait le visage de ce garçon qui s'était noyé sous ses yeux. Les images lui revenaient par intermittence dans son esprit... Mais un autre trouble, plus grand et plus profond, faisait chanceler sa raison déjà fragile : elle n'avait plus sa pièce... Cette fameuse pièce d'argent dont elle se servait pour prendre la moindre décision... Elle ne l'avait plus... La Naga l'avait jetée dans l'océan soit-disant pour lui rendre son libre-arbitre...


*Scrogneugneu, je t'en [Censure] du libre-arbitre ! Espèce de sale [Censure] de [Censure] !*

Cela faisait près de 10 ans qu'elle fonctionnait avec cette pièce... face : Non... Pile : oui... Et voilà que du jour au lendemain... au moment où elle se retrouve coupée de sa famille et de ses racines, elle devrait apprendre à vivre sans ?! Comment était-elle censée s'y prendre ?

La première question qu'elle s'était posée... c'était si elle devait rentrer chez elle ou pas... Mais elle avait dérobé les économies de son père, il ne devait pas être d'humeur très jouasse. Il risquait de la marier dès son retour à un marchand aussi riche que vieux, que chauve, que ridé... Que nenni ! Il pourrait faire pire ! L'obliger chaque jour à passer sous une échelle, ouvrir des ombrelles dans la maison, manger des bouts de miroir brisés...

Mai de toute façon, la pièce l'avait conduite loin de sa famille... Jusqu'à cette île, jusqu'à Clavinia... Elle avait sans doute... quelque chose à accomplir ici... mais quoi ?


"Je le saurais si j'avais toujours ma pièce d'argent..." chouina-t-elle, les yeux larmoyants.

Non, elle n'en pouvait plus... Elle devait tenter autre chose... Elle prit une pièe dans sa bourse qu'elle avait heureusement toujours à sa taille et la jeta...


"Dois-je trouver de quoi me restaurer ?" demanda-t-elle, hagarde.

La pièce retomba mollement dans sa main mais Sileas ne regarda même pas la réponse et rejeta l'objet métallique loin d'elle dans un cri de colère.


"Ce n'est pas du tout pareil... ça ne marche pas... Je ne ressens plus du tout ce tiraillement et cette sensation de plénitude qui s'ensuit ! Ha, c'est comme donner du lait de poule à un ivrogne !"


Et elle se jeta sur le mur le plus proche pour taper dessus de ses deux poings fermés en pestant... La pièce tombée au sol roula un instant avant de s'arrêter... et Sileas, ressentant une sorte de picotement désagréable dans sa nuque, se retourna...

Elle devint rouge pivoine...

Quelqu'un l'observait... Depuis combien de temps, elle ne le savait pas mais elle ravala sa salive dans une longue déglutition.

_________________
Puisqu'après tant d'efforts ma résistance est vaine,
Je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne...

Connaissance : déchiffrage 2
Navigation : marin 2
Corps à corps (sabre) : base offensive 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azemia

Azemia

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Dim 19 Aoû - 23:08

La pièce avait roulé à mes pieds alors que j'essayai de me frayer un chemin discret. Je me suis baissée pour la ramasser par curiosité je crois. Je n'étais pas sur, mais il me semblait que c'était ça qu'on réclamait souvent pour avoir d'autres objets en échange. Je la retournai sous toutes les coutures, incertaine sur sa signification comme sur sa valeur. C'était vraiment si utile que ça? Et comment est-ce qu'on les trouvait ? J'essayai encore de comprendre et d'en saisir sa valeur vainement.

Est-ce que cette pièce m'appartenait d'ailleurs ? J'hésitai un moment entre m'enfuir avec ce bien, si heureuse de trouver enfin ce drôle d'objet, en plus j'étais à peu près certaine de ne pas être rattrapée, ou le lui rendre. Est-ce qu'à partir du moment où elle l'avait jetée, dans la rue en plus... Elle ne devait pas y tenir. Je secouai la tête, un peu déconcertée... valeur ou pas valeur, telle était la question. Quoiqu'il en soit j'optai tout de même pour la seconde solution. Je n'étais pas une voleuse, même si bientôt je serai obligée de chaparder pour me nourrir.

J'allais la lui rendre quand la jeune personne se jeta contre un mur. Décontenancée, je me retrouvai alors la pièce dans ma main levée, les lèvres entrouvertes sur des mots qui moururent instantanément. Et voila qu'elle se retournait, me fixant avec un air surement autant perplexe que moi. Et maintenant ? M'enfuir et rejoindre les ténèbres rassurantes que j'avais quitté ou bien me forcer un peu ? Si je n'y mettais pas du mien, je n'allais jamais réussir à me sentir bien. Cette ville est tout de même hostile...

Un peu hésitante, j'avançais d'un pas, mais pas plus voyant une lame pendre contre la jambe de l'humaine. Du coup j'allongeai le bras et tendit la pièce penaude d'avoir simplement pensé à vouloir la voler... Voila à quoi j'en étais réduite, si ma famille me voyait, quelle honte...

"tu as perdu ça..."

Je me forçai à relever mes yeux baissés, et remarquai qu'elle n'était pas si âgée que je l'avais cru, peut-être un peu folle, pour vouloir se violenter seule contre un mur, mais pas si vieille.

"Tu... risques de te faire mal si tu continues."

*Ouf voila, je peux souffler. Je ne suis pas morte et j'ai adressé la parole à un autochtone ! *

Un sourire réflexe se dessina sur mon visage, contente de moi-même, même si j'appréhendais la réaction de cet étrange phénomène.

_________________
Compétences de race (14) :
Furtivité : 4 | Vision ténébreuse : 4 | Agilité : 4 | esprit calme : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sileas Orpheen

Sileas Orpheen

Messages : 15
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Lun 20 Aoû - 0:43

Les yeux de Sileas s'élargirent lorsque les deux cornes de son interlocutrice percèrent les ténèbres. La vieille sorcière qui lui avait don de la pièce d'argent l'avait bien dit : si elle refusait d'obéir à la loi du Hasard, elle serait vouée aux Parques !

Et Satan en personne venait la chercher !

Elle s'était lentement retournée mais ses jambes se dérobèrent sous elle et son fessier heurta le sol dans un bruit sourd. Son sabre émit un léger bruit de métal en touchant les dalles de la ruelle sombre. Elle maudissait sa bêtise, elle en voulait terriblement à la naga qui l'avait privée de son seul moteur... Elle n'aurait jamais cru que le sort fût si prompt pour la tourmenter...

Elle n'entendit rien de ce que dit la diabolique créature et l'observa, béate, tendre la monnaie qu'elle avait jetée tantôt par terre. Ce geste paru complètement paradoxal pour la jeune fille qui s'attendait à être dévorée toute crue, ou coupée en morceaux, ou brûlée vive... Enfin, vous voyez l''genre... Mais non, l''humanoïde cornue se montrait... pacifique... Et à bien la regarder, Sileas fronça les sourcils :

*Tilt !*

Une lumière se fit dans le cervelet endommagé de la jeune fille... L'une de ses nombreuses lectures lui revint en tête : une tiefling...

C'était une tiefling... Ventre-Saint-Gris ! Point de Belzébuth à l'horizon ! Des cheveux rougeâtres, une peau vermeille, des cornes... Et des yeux oranges... Autrement dit, c'était un être rationnel aux yeux de Sileas et immédiatement un immense soulagement coula en elle.

Sileas n'était pas très douée concernant les relations sociales... Mais si cette jeune... femme lui tendait son argent, ce n'était sans doute pas dans un but hostile...


*Quoique... Elle pourrait, du temps que je tends la main, couper mon bras avec sa langue... Oh, et puis zut... Je suis foutue de toute façon....*

Sileas prit une profonde respiration et se redressa. Et avec l'air du condamné à mort qui va vers son destin, elle tendit la main et récupéra sa pièce.

*Ooooh, je suis toujours vivante !*

Elle risqua un petit sourire qui mourut aussitôt. Elle se sentait intimidée et mal à l'aise. Ceci dit, une idée réjouissante voguait déjà dans son esprit.

"ça porte bonheur..." dit-elle doucement...

Puis, se doutant que la Tiefling n'entendrait rien à son babillage, elle reprit d'une voix plus assurée :
"

"ça porte bonheur de ramasser une pièce et de la donner à quelqu'un, quelque soit cette personne."

Et dès cet instant, Sileas vit en la jeune femme à la peau de feu un réservoir de chance.
Ls traits de son visage se détendirent bien que son regard gardait encore une profonde désespérance au fond de ses pupilles.
Son coeur battait encore la chamade mais elle avait la sensation que sa fortune prenait une face nouvelle.

_________________
Puisqu'après tant d'efforts ma résistance est vaine,
Je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne...

Connaissance : déchiffrage 2
Navigation : marin 2
Corps à corps (sabre) : base offensive 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azemia

Azemia

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Lun 20 Aoû - 23:09

Et quelle réaction ! Car elle en tomba à la renverse. Je regarde ma main un instant, mon geste en suspens. Est-ce que j’ai dit ou fait quelque chose de mal ? Je m’en mordis l’intérieur de la joue, peinée de ma maladresse inconnue. Inconsciemment, je me balançai d’une jambe sur l’autre comme une enfant. En fait je ne savais plus où me mettre, j’étais vraiment à deux doigts de prendre la poudre d’escampette. En plus je voyais bien dans son regard la peur que je lui infligeais. C’était beaucoup trop d’émotions depuis mon arrivée.

"ça porte bonheur..."

« Pardon ? »

J’ai sursauté au son de sa voix, je ne voyais vraiment pas où elle voulait en venir. Tomber par terre ça porte bonheur ? Devant mon interrogation, elle poursuivit l’explication qui semblait évidente pour elle.

"ça porte bonheur de ramasser une pièce et de la donner à quelqu'un, quelque soit cette personne."

Mes yeux se posèrent sur le bout de métal rond, un peu étonnée. Elle savait que cela régissait une bonne partie des transactions et du commerce à Clavinia, mais si en plus cela portait bonheur, c’était vraiment beaucoup beaucoup de valeurs pour un tout petit bout de rien du tout, cela tenait dans le creux de la main, c’était si fin… J’en secouais la tête, un peu étourdie par tout ce mystère et répondit enfin à la jeune humaine, tout en lâchant la pièce dans sa main.

« oh, vraiment ? c’est une bonne chose alors, non ? »


Qu’en savais-je moi des croyances humaines ? Il allait falloir que je me mette rapidement au goût du jour pour ne pas paraître trop crédule. Mais là, à part lui faire confiance, que dire d’autre, elle m’avait prise de court. Maintenant j’aurai bien voulu partir, mais elle me regardait d’une drôle de manière, ça me faisait presqu’un peu peur, comme si elle cherchait une bouée où s’accrocher.

« est ce que ça va mieux du coup ? »


Non parce que tout de même, se cogner dans les murs volontairement, il faut être un peu désespéré mais c’était comme si ses problèmes prenaient déjà le large…

_________________
Compétences de race (14) :
Furtivité : 4 | Vision ténébreuse : 4 | Agilité : 4 | esprit calme : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sileas Orpheen

Sileas Orpheen

Messages : 15
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Mer 22 Aoû - 4:02

Peu à peu, la respiration de même que le rythme cardiaque de Sileas s'apaisait. Elle était passée d'un coup par toute une palette d'émotions et elle n'avait pas l'habitude... Il lui tardait de retrouver son état d'esprit habituel. Mais en levant les yeux vers le ciel assombri par la nuit naissante, elle devina que ce ne serait pas une mince affaire... Son sommeil ferait sans doute ressurgir ce qu'elle cherchait à refouler avec tant de détermination...

« oh, vraiment ? c’est une bonne chose alors, non ? »

Sileas plongea son regard dans les yeux incandescents de la tiefling.

"Oui... Une très bonne chose... ça me redonne de l'espoir..."

Cette rencontre était peut-être un signe pour qu'elle retrouve confiance... Etrangement, elle se sentait bien devant cette inconnue, malgré son aspect étrange. Sileas avait déjà eu l'occasion de croiser des créatures humanoïdes par le passé mais jusqu'à présent elle n'avait lié d'amitié avec aucune d'entre elle.

Mais à y bien réfléchir, elle n'avait tout simplement jamais eu de véritables amis.


« Est ce que ça va mieux du coup ? »

"Ce n'est certes pas facile de statuer sur un tel sujet mais... J'ai l'impression que mes pensées se stabilisent et retrouvent leur cheminement logique... Maintenant, reste à savoir pour combien de temps..."

Son langage était devenu légèrement pompeux par endroit, elle avait toujours eu tendance à se dissimuler devant des phrases soutenues. Seulement, dès qu'elle s'en rendait compte, elle reprenait un discours normal et sans fard, et de telles variations pouvaient paraître étrange.

Sileas ouvrit sa bourse et y rangea sa pièce.... Elle avait perdu la majorité de son pécule lors du naufrage mais avait encore assez d'argent pour survivre un temps... Il lui faudrait trouver un travail.


"Ceci dit... Je suis...."

Elle sentit sa gorge se serrer.

"Je suis perdue... Je viens d'arriver dans cette ville. Je n'ai pas de relation, pas de contact... Je n'ai aucune idée de ce que je dois faire..."

C'est ce que l'on appelle le syndrome Caliméro dans le jargon médical... Peut-être que la jeune fille espérait de l'aide, peut-être qu'elle voulait simplement extérioriser le sentiment de désarroi qui l'assaillait.

"Et sinon, je m'appelle Sileas... Mais tu peux m'appeler... Ben Sileas en fait..."

*.... Je n'ai aucun sens de la conversation, je ne comprends pas... J'ai pourtant lu des livres...*


Et d'effectuer un demi-sourire un peu penaud en haussant les épaules d'un air contrit.

_________________
Puisqu'après tant d'efforts ma résistance est vaine,
Je me livre en aveugle au destin qui m'entraîne...

Connaissance : déchiffrage 2
Navigation : marin 2
Corps à corps (sabre) : base offensive 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azemia

Azemia

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Dim 26 Aoû - 22:08

Je la regardai sans rien dire. Les mots ne franchissaient pas la barrière de mes lèvres. Je la laissai donc continuer, laissant son cœur s'épancher sur moi. La pauvre... Si elle savait. Je suis autant perdue qu'elle. Et certainement bien plus terrorisée qu'elle à l'idée de passer la nuit dehors. Ça s'engageait mal cette histoire. Je n'aurai jamais du quitter mon île. Mais je perdrai trop la face si je m’enfuyais de suite. Tout ce stress, cette fatigue accumulée me fit finalement éclater.... de rire. J'en avais mal aux côtés, et après quelques secondes à me calmer, car j'imaginais le profond désarroi dans lequel je devais la plonger....

"..."

J’essuie discrètement une larme du revers de ma main.

"Je suis désolée... Je... Ce sont les nerfs surement.... C'est que je suis arrivée il y a peu également, et.... Et...."

Devais-je le lui dire? J'allais surement l'effrayer, mais il en allait de sa survie. Je secoue les mains devant moi, comme pour évacuer un trop plein d'émotions.

"Il y a pire qu'être perdue ce soir.... Un loup-garou rôde. Il faut absolument te trouver un abris sans quoi je ne donne pas chère de ta vie."

J'en réprime un tremblement. Je l'avais vu, il était vraiment effrayant. J'en claquerai presque des dents, à non, ce sont mes genoux qui ont du mal à supporter ce souvenir. Je lance un regard inquiet vers le soleil qui descend lentement.

"Sileas, c'est un joli prénom. Moi je me nomme Azémia. Et je te propose de chercher un lieu de culte quelconque, ils pourront peut-être te trouver un abri provisoire..."


J'avais peur que cette solution ne soit qu'une impasse, mais il lui fallait la tenter. Elle devait surement connaître leur code et leur façon de fonctionner. Dans le pire des cas, j'avais mémorisé l'endroit où je m'étais réfugiée la première fois, mais je ne voulais pas m'imposer ni gêner, il me fallait donc me débrouiller autrement.

_________________
Compétences de race (14) :
Furtivité : 4 | Vision ténébreuse : 4 | Agilité : 4 | esprit calme : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azemia

Azemia

Messages : 50
Date d'inscription : 23/05/2012

MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   Mar 30 Oct - 11:22

Le soleil dardait ses derniers rayons dans notre direction. Pourtant, la nuit n’était pas encore annoncée. Mais je devais prendre congé. Maintenant. Le tact humain, ce n’était pas mon fort. J’étais à peu prêt certaine de la froisser, mais je ne voyais pas comment amener la chose. J’étais attendue ailleurs. Et même si je l’aurai bien accompagnée pour trouver un abri – que je n’avais pas pour l’instant moi non plus, j’avais une autre priorité. Et je devais la réaliser seule. Je la trouvais sympathique au demeurant. Un peu étrange, cela dit cela sied bien à tous les humains l’étrangeté. Ok, très étrange même.

« Je ne peux pas t’accompagner. Je dois te laisser. »

Je ne lui laissai pas le temps d’intégrer mes paroles que j’avais déjà tourné les talons, m’élançant vers la première ruelle à ma droite. Je courus sans reprendre mon souffle pendant quelques centaines de mètres. Il ne me semblait pas l’entendre à ma suite. Peut-être qu’elle avait reperdu sa pièce. Elle avait l’air d’y tenir avant de la jeter. Par prudence, je me plaquai contre un mur dans une ruelle plus sombre et plus étroite et suspendit mon souffle pour ne pas me trahir. Quand je fus persuadée de l’avoir semée, pour ce soir en tout cas, je poursuivis ma route en direction d’une plaque dans le sol. J’y descendis d’un bond léger dans les entrailles de la ville, et rejoignit le lieu de mon rendez-vous.

Car, peut-être, peut-être, mon témoignage aiderait à sauver la ville de la bête déchaînée. Alors peu m’importait ensuite de trouver un abri ou non. Et puis, je voulais vraiment faire mes preuves auprès de Nabi-Lac. Cette aide qu’il m’avait promise était bien plus que ce à quoi j’avais rêvé en partant de chez moi. Je m’emballai peut-être, mais pour l’instant j’avais foi en ce chemin qui se présentait à moi. Et en parlant de chemin, je sus que je ne m’étais pas trompée lorsque les premières effluves du port me cueillirent dans ma course…

_________________
Compétences de race (14) :
Furtivité : 4 | Vision ténébreuse : 4 | Agilité : 4 | esprit calme : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I am poor lonesome imbecile... (Ouvert à qui veut)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Rues et ruelles-
Sauter vers: