AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia

Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Ven 27 Juil - 16:56

Tobb ne voyait pas d’échappatoire possible : il s’était condamné à conduire ces deux énergumènes à sa meilleure source d’informations... A-t-il déjà été mentionné qu’il s’était globalement contenté de répéter ce qu’il avait pu entendre au bar où il allait régulièrement ? En tout cas, c’est bien là qu’il avait l’intention d’emmener les deux comparses qui semblaient si pressés de trouver le mot de la fin dans toute cette histoire.

Confirmant à Dorian qu’il n’avait effectivement pas l’intention d’emporter l’offrande de Fœkaos avec lui, il décida de fermer boutique pour quelques heures : plus tôt cette il en aurait fini avec ça, mieux ce serait. De toute façon, il n’attendait plus grand-monde, pour l’heure.

Entraînant les deux énergumènes à sa suite dans des petites rues de la ville, il les conduisit tout droit à ce qui, pour lui, ressemblait le plus à un endroit pour tout oublier. Fort logiquement, c’était donc là qu’il en apprenait le plus. Un bar comme beaucoup d’autres, au fond, mais où monsieur avait ses habitudes...


« Bienvenue à L’Enclave d’Inia, messires ! C’est souvent ici que je récolte des nouvelles fraîches... »

Tobb poursuivit ses explications, mettant ses invités au parfum en leur présentant quelques caractéristiques du bar et en leur présentant les habitués du coin.

Ainsi nommé en honneur de la patronne,
L’Enclave d’Inia présentait une salle assez grande, où quelques personnes étaient déjà installées autour de quelques tables. Ayant flairé la gravité des événements assez tôt, la patronne avait choisi depuis quelques temps de ne plus ouvrir la nuit : cela forçait sa clientèle de rentrer chez elle avant que la Bête ne sévisse (ou à aller voir ailleurs). D’une manière ou d’une autre, cela lui avait permis de garder un panel de clients vivants qui était encore suffisant pour faire tourner son commerce.

Depuis quelques jours, un même sujet de conversation rassemblait toutes les tables de
L’Enclave. Au final, l’histoire de la Bête intéressait tout le monde, chacun ayant son grain de sel à ajouter à tout ça...

Il y avait Inia, bien sûr, qui restait derrière son bar, toujours prête à servir ses clients : cette femme d’une cinquantaine d’années avait su s’adapter assez vite à une situation sans précédent. Après tout, Clavinia n’était pas une ville où quelques morts auraient inquiété beaucoup de gens très rapidement.

Juste devant elle, ne s’éloignant jamais beaucoup du bar, on trouvait Ossin : la jeune femme d’une trentaine d’années était rarement vue sans un verre à la main. Si elle ne s’était pas noyée dans la boisson, elle aurait sans doute été une belle femme, mais ce n’était vraiment plus le cas aujourd’hui : peut-être avait-elle sombré pour une raison, mais quand même, c’était du gâchis. Dommage.

À une première table était assis Mélinor : le boucher d’une quarantaine d’années avait réussi à s’adapter à une ville de rapaces, où trouver de la viande de qualité n’était pas toujours chose aisée. Pour amuser sa fille, il lui a souvent fait croire qu’il pouvait lire l’avenir dans les entrailles qu’il découpait, mais jusque là, il n’a jamais pu dire grand-chose sur l’avenir.

Il se trouvait avec Mélina, justement, sa fille d’une quinzaine d’années. Une adolescente comme beaucoup, qui aimait beaucoup son gentil papa qui avait réussi à l’élever seul dans un contexte pas toujours facile. C’était aussi pour cela qu’il était le seul à être épargné par l’horrible vérité : elle faisait souvent le mur, ce qui n’était sans doute pas très sécurisé à cette époque.

Homé était assis à la table voisine : cet homme devait avoir à peu près l’âge d’Inia. Employé au port de la ville depuis de nombreuses années, il avait une certaine tendance à se montrer désagréable avec les autres. C’était d’autant plus vrai ces derniers temps : toute cette histoire de massacre, c'était mauvais pour le commerce, disait-il, et ça avait tendance à lui porter un peu sur les nerfs...

Celui-ci était en compagnie de Léo, nain d’une vingtaine d’années. C’était plutôt une bonne pâte, ce Léo. Mais c’était aussi un type qui donnait toujours l’impression d’être au bon endroit au bon moment, en sortant de nulle part, mais c’était peut-être parce qu’il était assez petit au naturel qu’on ne le remarquait pas plus que ça.

À la table d’à côté, il y avait Irène, la vingtaine aussi. La troupe de théâtre dont elle faisait partie s’étant séparée peu de temps avant, Tobb préférait ne pas trop savoir quels sacrifices une jeune fille isolée comme elle avait dû faire pour pouvoir rester ici...

Elle mangeait avec Charinor, qui devait bien avoir le double de son âge. Un type bien, ce Charinor : cet aventurier était un homme d’expérience, qui savait se faire entendre quand il l’estimait nécessaire. Dans cette salle, c’était sans doute l’un des plus actifs pour démasquer la Bête, mais jusqu’ici, ses pistes n’avaient pas abouti.

Seris était aussi avec eux. La trentaine, c’était lui qui avait inspiré à Tobb son discours sur la possible duplicité de cette chasse au Loup-Garou de grande envergure, lancée par un Vampire. Ce n’était pourtant pas une forte tête, mais cette histoire lui paraissait vraiment louche : les Grands Pirates avaient pourtant assez de pouvoir sur la ville pour chasser ce genre de perturbateur sans impliquer la population de la sorte !

Quelques habitués n’étaient pas là, mais il n’y avait rien de très surprenant à ça : après tout, les affaires étaient les affaires, tout le monde ne pouvait pas manger à
L’Enclave d’Inia tous les midis. Il n’y avait pas forcément lieu de croire qu’ils ne pourraient plus jamais revenir.

Sur ce, Tobb alla rejoindre Ossin au bar : il était encore un peu tôt pour qu’il boive beaucoup, mais ça lui permettait de faire quelque chose d’autre qu’accompagner bêtement ses invités... S’ils voulaient apprendre quelque chose d’intéressant ici, ce serait à eux d’aller chercher leurs informations.

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Dim 12 Aoû - 16:46

Force m’est de constater que c’est pas génial, cette idée d’interactivité, finalement. Je suis même pas certain de votre avis : j’ai eu à près autant de réponses sur chaque option ! Ça valait bien la peine que j’essaie de vous faire participer un peu. Puisque c’est comme ça, je vais pas vous redonner la parole, vous en faites vraiment n’importe quoi (si vous avez l’impression que c’est juste une excuse pour ne pas faire d’autres RP à tiroirs dans l’immédiat parce que c’est quand même pas très pratique à lire, alors rassurez-vous, ce n’est qu’une impression).

Cela dit, si j’écris aujourd’hui, ce n’est pas tant pour vous fustiger que pour vous narrer la réaction de Fœkaos à ce qui s’est passé depuis la dernière fois. Et bah je vous cacherai pas qu’il s’était déjà senti plutôt satisfait de constater que le déplumé avec un œil caché acceptait de le suivre sans condition. De toute évidence, mon pioupiou arrivait mieux à estimer la valeur des choses, sans quoi l’autre type aurait cherché à discuter le prix du service rendu.

Il montra d’ailleurs aussitôt son utilité en incitant le convalescent à les guider sans plus tarder là où il comptait les mener. Ce qu’il fit d’ailleurs lui aussi sans rechigner, comme si le PNJ n’avait attendu que cette occasion pour faire avancer le schmilblick et leur présenter un lieu bien particulier, dont même le nom reflétait déjà toute la créativité de l’équipe du forum, un effort que je salue bien naturellement.

Cela étant, même si je dois admettre que c’est très gentil de nous présenter tout ce beau monde, faut bien avouer que porter un trop grand intérêt à cet endroit paraîtrait légèrement artificiel, non ? Je veux dire, ça reste quand même un lieu clos, genre avec des murs et un toit, et tout... Je crains fort que mon claustrophobe de Fœkaos ne préfère rester dehors, si vous voyez le problème. Et au fond, même si vous le voyez pas, c’est la même, hein.

Bon, après, faut bien avouer que ça reste quand même sa seule piste, donc il devrait pouvoir chercher à faire quelque chose dans le coin quand même. J’espère juste qu’il ne va pas être disqualifié s’il reste en-dehors de cette zone de ravitaillement typiquement humaine pour réfléchir à la marche à suivre. Faut avouer que ce serait plutôt ballot, quand même...

Alors que Tobb avait fini de présenter ses compagnons de comptoir à travers la fenêtre et les rejoignait, Fœkaos se tourna vers son adjuvant afin de lui faire part de son problème.


« Je rentre pas là-dedans : ces endroits pour les déplumés sont pas faits pour moi. Je te laisse t’occuper de ça : je vais essayer d’attendre ici, si c’est pas trop long. Commence par ce type à la dernière table... S’il a mené son enquête, il pourra nous aider. »

Une manière comme une autre de ne pas dire qu’il n’avait certainement pas retenu tout ce que Tobb leur avait raconté : un ou deux trucs vaguement importants, précisés sur la fin, c’était plus qu’assez pour lui. En proposant ainsi Charinor comme interlocuteur, Fœkaos ne faisait finalement que parler du seul type qui ressortait un peu du lot par sa présence. Mine de rien, vous avez remarqué qu’il devient presque subtil ?

De toute façon, dans l’immédiat, ce n’était plus vraiment à lui de jouer, puisqu’il laissait le devant de la scène à un autre. Moi, j’aurais été à sa place, j’aurais aussi suggéré de faire sortir les gens, ou au moins de les emmener près de la fenêtre, histoire de pouvoir discuter un peu tous ensemble. Mais bon, je suis pas à sa place... Et très franchement, je crois que c’est pas plus mal pour moi, parce que sa place est quand même pas toujours géniale, je trouve... Bon, allez, voyons voir comment Dorian va s’en sortir, maintenant...

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Sam 25 Aoû - 17:03

Ouhla !! Ça en faisait du monde... Les écoutilles bien ouvertes, euh les oreilles, Dorian avait essayé de retenir toutes les informations données par Tobb. On voyait l'habitué des lieux qui connait tout le monde et même les petits secrets qui les accompagnent. Mais pour des oreilles et des yeux neufs à ce décor, c'était mission impossible de se souvenir de tout. D'un regard à Foekaos, le pirate se rendit compte que son camarade était à priori dans le même état de concentration que lui pour retenir un maximum... Ah zut ! Il avait raté quoi du coup ?!

*M*rde qu'est-ce qu'il a dit ?*
Et comment perdre un peu plus le fil des explications... Enfin, le marchand termina finalement son monologue et entra dans la taverne, laissant les deux comparses enquêteurs sur le pas de la porte.
L'emplumé reprit plus rapidement ses esprits que le capitaine N'a-qu'un-oeil et lui expliqua qu'il ne pouvait rentrer dans cet endroit. Dorian avait envie de lui demander pourquoi mais l'emploi du terme "déplumé" -ce n'était d'ailleurs pas la première fois qu'il l'employait- le fit tiquer. Il ne se sentait pas à sa place au milieu des humains sans ailes... Pourtant Clavinia était plutôt tolérante (quand on n'était pas un tueur loup-garou fou !).

" Si tu t'ennuies, viens donc me rejoindre. Personne ne t'embêtera c'est promis. " tenta-il de le convaincre. " Bon alors... allons voir ce Charinor."

Certes le Charinor en question n'était pas tout seul et ça serait moins facile de s'imposer dans une conversation entre trois personnes que de couper les pensées d'une personne seule. Cependant, Dinh ne se laissa pas abattre et d'un pas décidé, il se dirigea vers la table concernée. Il tourna autour d'elle pour aller s'appuyer sur la dernière chaise libre et faire ainsi face aux trois protagonistes.

" Bonjour la compagnie ! Je viens de la part de Tobb-là. "Il le désigna de la main "Il m'a dit que vous étiez les personnes idéales pour une petite discussion à propos du Loup-garou. Il s'est pas trompé j'espère... sinon j'aurais l'air un peu bête..."

Il souriait jovial. Il espérait que sa bonne humeur serait contagieuse et lui permettrait de lier connaissance sans problème avec les membres du trio.

" Au fait, enchanté ; je m'appelle Dorian Dinh. "

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Mer 5 Sep - 22:41

Bien qu’ayant un peu surpris ces trois clients de L’Enclave par son arrivée inattendue, Dorian se montra assez sympathique au premier abord pour se faire accepter rapidement. Ce fut Charinor qui l’accueillit parmi eux :

« Salut l'ami. Soyez le bienvenu à notre table. Je suis Charinor, et voici Seris et Irène. »

Ces derniers firent un simple signe de tête pour saluer Dorian alors que Charinor les désignait au marin.

« Je ne sais pas si nous sommes les personnes idéales pour en parler, mais nous pouvons effectivement discuter, il nous intéresse aussi. »

Comprenant à ces paroles qu’il était le bienvenu, le capitaine Dinh prit donc place à la chaise libre, tout sourire.

« C'est déjà ça !
Si c'est pas indiscret, il vous intéresse pourquoi ? »


L’ingénuité de la question prit Charinor au dépourvu et il ne put retenir un rire étonné. Pourtant, il répondit le plus sérieusement du monde :

« Mais parce qu'il représente un vrai danger, voyons ! Il faut que quelqu'un mette un terme à ses agissements !
Je ne vous cacherai pas que je m'y efforce moi-même : au passage, la récompense ne me ferait pas de mal. Mais elle semble encore si loin… »


« Nous sommes donc d'accord ! Les Loup-Garous sont féroces quand ils s'y mettent… »

Nul doute qu’en disant cela, le borgne se remémorait ses aventures sur l’île d’Erbaön, dans les Carpates, où il avait fait connaissance avec quelques Loups-Garous. Il avait eu la chance, pour sa part, de pouvoir éviter un affrontement direct, mais il n’avait pas pour autant oublié l’impression très forte laissée que les lycanthropes lui avaient laissée. Une rencontre brève, mais assurément marquante.

« Par contre, je suis pas au courant de grand-chose… Je reviens de mer et j'ai juste appris aujourd'hui ce qu'il se passait. »

Ce fut le moment que choisit Irène pour rapprocher sa chaise de Dorian en toute simplicité.

« Tu es donc bien un marin. À t'entendre, tu as déjà rencontré d'autres Loups-Garous : tu dois avoir beaucoup d'histoires à raconter… »

« Mais je doute qu'elles concernent ce Loup-Garou. J'en ai croisé aussi, par le passé : je peux dire que celui-ci est tout de même particulièrement dangereux. Volontairement ou pas, je n'en sais rien, mais il l'est. »

En entendant son voisin de table, Seris leva les yeux au ciel, signifiant ainsi les doutes qu’il devait déjà avoir exprimés plus d’une fois sur le sujet.

« Enfin, si c'est vraiment lui… Il se peut aussi que ce soit juste un complot contre son espèce. Cependant, je doute que ce ne soit que ça : je pense qu'il existe vraiment, mais j'ignore s'il est utilisé ou non… »

« Les traces laissées sur les corps laisseraient plutôt penser à un Loup-Garou d'après ce que j'ai entendu… »

Le rouquin tiqua toutefois sur la fin des paroles de Charinor : il ne comprenait pas ce qu’il voulait dire en supposant que la Bête était peut-être utilisée…

« Utilisé ? Comment on pourrait l'utiliser ? Et qui ça arrangerait ? »

Devant ces questions, Charinor s'apprêtait à répondre une fois de plus, mais ce fut pourtant Seris qui prit la parole :

« Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais sous un prétexte de sécurité, une prime a été promise à celui qui l'arrêterait. Moi, je vois qu'un Vampire a donc déclenché une gigantesque chasse aux Loups-Garous… Tous ne sont pas coupables, vous savez. Mais voilà que l'un d'eux se montre dangereux et… »

La fébrilité de Seris était telle que Charinor réagit : il lui attrapa le bras et le fixe dans les yeux un moment. Surpris par la soudaineté de ce geste, Seris finit par retrouver son sang-froid. Irène posa alors sa main sur le bras de Dorian, avec sans doute un peu plus de douceur que dans le geste de Charinor.

« C'est vrai que les Loups-Garous n'ont jamais vraiment posé de problème, dans cette ville : c'est un peu bizarre qu'un seul fasse autant de dégâts, il y avait sûrement d'autres solutions que la partie de chasse géante. »

Et elle poursuivit, prenant le marin à partie plus directement :

« Tu en penses quoi, toi ? »

D’après ce que ledit marin avait compris de la situation, les trois comparses étaient plutôt contre la chasse géante. D’ailleurs, Tobb l’avait déjà prévenu à ce sujet : ils avaient quelques raisons de penser qu'il y avait quelque chose derrière cette histoire, mais l’anguille restait encore cachée sous la roche. Répondant au geste de la jeune fille, Dorian posa à son tour sa main sur celle d'Irène, avant de poursuivre :

« J'en pense que c'est assez fou en effet. Et si quelqu'un forçait le loup à être aussi féroce ? En le droguant ou quelque chose comme ça ? »

La conversation revenait sur le terrain de Charinor, qui put alors enchaîner sur sa propre enquête :

« Voilà bien ce que je n'ai toujours pas pu découvrir pour le moment… Cela dit, je préfère orienter mes propres recherches vers l'identité du Loup-Garou, je pense qu'il sera plus facile à repérer et qu'on pourra remonter plus haut si besoin à partir de lui… »

À la tête du marin, celui-ci devait se dire que s’il était sans doute exact que le travail serait plus facile dans ce sens-là, la notion de « facile » restait toute relative, puisqu’il faudrait encore être capable d’arrêter le coupable pour de bon…

« Et t'as réussi à apprendre quoi pour l'instant ? »

« À vrai dire, c'est un peu mon problème… J'ai surtout réussi à découvrir l'identité de plein de gens qui n'étaient pas le Loup-Garou… »

La gêne de Charinor était palpable, comme s’il se sentait lui-même coupable de n’avoir pas encore abouti dans son enquête. Irène ne rata pas l’occasion de le taquiner, histoire d’enfoncer le clou sur les résultats obtenus.

« Moi, je peux t'assurer que ce n'est pas Issida, ni William, ni Ic-Laq. À ce compte-là, tu n'avais pas besoin de chercher bien longtemps pour en savoir autant que moi. »

C’est sans doute cette boutade, bien qu’assez innocente en fin de compte, qui décida Charinor à proposer dans la foulée ce qu’il avait de plus probant. Ce n’était sans doute pas grand-chose et il le savait, mais c’était peut-être mieux que rien…

« Cependant, la nuit dernière, j'étais dans le coin et je crois bien l'avoir aperçu par ici. Pourtant, il n'y avait rien dans les parages qui puissent vraiment l'attirer… Sauf si c'est un endroit familier pour lui… Et vous avez sans doute vu que cette rue ne mène qu'à l'Enclave d'Inia, c'est un cul-de-sac… »

À en juger par les réactions sur les autres visages, l’hypothèse hasardeuse qu’il avançait à mots à peine voilés faisait mouche. Personne n’avait l’air de vouloir le contredire, comme si sa théorie, une fois lancée, devenait l’évidence même…

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Ven 7 Sep - 10:12

Irène se serra carrément contre Dorian en entendant les paroles de Charinor.
Le loup-garou aperçu par ici ? Le pirate jeta donc un œil aux alentours, suspicieux, en passant un bras derrière les épaules de sa voisine, comme pour la rassurer. A vrai dire, il avait de grandes chances qu'elle soit déjà au courant si elle fréquentait assidument ces deux gaillards.
« Un habitué des lieux ? Et si on faisait la même démarche que celle qui t'as permis d'éliminer des gens ? »
Oui, il était prêt à leur prêter main forte. Juste quelques minutes après les avoir rencontrés. Après tout, c'était une piste très intéressante à aborder et ne pas être seul serait un avantage non négligeable.

Mais Charinor se montra quelques peu réticent, brisant dans l’œuf l'idée du capitaine :
« Trop dangereux. J'avais organisé des filatures avec quelques compagnons. S'ils ne sont pas ici aujourd'hui, c'est parce qu'ils ont tous suivi le Loup-Garou au mauvais moment. Je crains que nous ne devions trouver qui il est autrement, mais le plus tôt sera effectivement le mieux. »
« Après tout, un œœil extérieur ne sera sans doute pas si mal. Toi qui ne connais personne, ici, tu penses que ça pourrait être qui ? »

« C'est difficile... c'est pas marqué sur leur front ! »
Il jeta quand même un œil aux alentours.« On peut p'être éliminer ceux qui bougent pour leur boulot comme moi. Les trop jeunes... les saouls réguliers... »

« De ce que j'ai pu voir, les Loups-Garous peuvent devenir dangereux même très jeunes. Quant à ceux qui boivent beaucoup, ça pourrait au contraire expliquer un contrôle très faible, non ?
Enfin, excusez-moi. Je suis en train de chercher à vous influencer, ce n'est pas très régulier de ma part. »


« Oui la jeunesse pourrait être un facteur pour expliquer un contrôle sur celui qui est le garou... Mais il faut bien faire des éliminations non ? De toute façon, ce serait triste d'être déjà habituée de ce lieu à l'âge de cette demoiselle... » dit-il en désignant du menton la fille du boucher.
« Je vois pas qui ça pourrait être... dire un nom au hasard va pas nous aider. »

« Oui et non. Je comprends ce que vous voulez dire, mais si d'autres étrangers finissent par être d'accord avec vous, ça pourra sans doute nous orienter dans la bonne direction. Entre nous, les liens que nous avons forgés avec nos amis nous empêcheraient d'être objectifs... Si cela peut vous rassurer, je vous promets que votre avis ne sera pas le seul dans la balance. »

« Je comprend bien. Alors je vais prendre une option « gros ventre ». Si le loup-garou se nourrit beaucoup, s'il chasse régulièrement, il accumule de la nourriture qu'il élimine très rapidement aussi. Mais le corps de l'individu « humain » ne s'adapte p'être pas aussi bien à ces apports excessifs de nourriture. »
Il reprit son souffle et conclut en soupirant : « Hypothèse débile, je vous l'accorde ! »

« Hypothèse pas plus débile qu'une autre. Si je comprends bien, vous pensez donc à Mélinor, le boucher, c'est cela ? »

« Un boucher, ça aime la viande après tout. » Il haussa les épaules, pas convaincu pour autant de ce qu'il affirmait. C'était compliqué de désigner un coupable sans rien connaitre de lui. Les critères d'élimination et de sélection qu'il avait choisi étaient totalement arbitraires. D'où sa question : « Vos autres hypothèses c'est quoi ? »

« À vrai dire, pour le moment, vous êtes le premier à vous exprimer. Ce dont je vous remercie, d'ailleurs. Tenez, je vous offre un verre de ce qu'il vous plaira. »

« De toute façon, tu trouveras sans doute mieux à faire de ton argent... » Elle ponctua sa phrase en posant finalement sa main sur la cuisse de Dorian.

« Merci pour le verre ! Juste une bière ça ira. »
Il avait fait son choix, réalisant alors qu'on l'attendait à l'extérieur. Il pouvait bien profiter un peu non ? En parlant de profiter, Irène l'aidait bien à cela.
« Y a toujours moyen de mieux occuper son argent, c'est sûr. D'autant que j'ai pas une pièce sur moi alors j'vais pas me plaindre d'un verre offert... Et vous allez faire quoi ensuite ? »

Irène reprit ses distances aussitôt. Dorian sourit alors, pas dupe de ce qu'elle avait espéré. Dommage.
« Entrer dans un bar sans argent, c'est quand même pas banal : la prochaine fois, pense à en prendre. »
« Je comptais pas finir dans un bar en descendant à quai tout à l'heure. » lui répondit-il assez rapidement avant de se concentrer sur ce que disait Charinor.

Celui-ci, adressant un sourire moqueur à Irène :
« Je suppose que nous allons d'abord essayer de récolter d'autres avis. Et après cela, nous chercherons à confondre le coupable. Je ne vous cacherai pas que je ne m'attends pas à des réactions très pacifiques lorsque le sujet tombera. »
Il fait signe à Inia d'apporter une bière.

« Prévenez-moi quand ce moment arrivera : plus il y aura de bras, mieux ce sera si le loup-garou est démasqué. Et vous vous trompez, observez les réactions autour. Celui qui se fait le plus discret sera alors le plus suspect. »
Il regarda alors en direction de Seris qui restait silencieux depuis un petit moment déjà. Certes Charinor semblait être le meneur et le décideur (ce qu'il prouva une seconde plus tard) mais la discrétion de Seris était un peu perturbante quand on y prêtait attention.

Le concerné s'apprêta à répondre, mais là encore, ce fut Charinor qui prit la parole :
« Vous faites fausse route... Croyez-moi, Seris est au-dessus de tout soupçon. »

« Je soupçonne personne. » se défend Dorian. « C'est par contre un très bon conseil, à mon avis, pour plus tard. Ceux qui veulent pas en parler, mais alors pas du tout... ceux qui font comme si ça ne les concernait pas sont souvent ceux qui sont le plus concernés. Pas forcément qu'ils sont coupables, mais ils savent des choses, c'est presque sûr. »

« Je suppose que nous verrons tôt ou tard ce qu'il en est. J'en prends note, en tout cas. »

Dorian sourit et but une grande gorgée de sa bière enfin arrivée.
« Bon, ça vous dit qu'on change de sujet, le temps que je termine cette bière ? Vous faites quoi de beau dans la vie ? »

« Je suis plutôt du genre aventurier, vous voyez. Et croyez-moi, je trouve mon bonheur en vendant mes services dans cette ville... » commença Clavinor.
Chacun se présenta rapidement et la conversation badine se lança , faisant ainsi passer les minutes que Dorian mit à boire sa bière. D'accord, il prit son temps ; mais la boisson était plutôt bonne et la compagnie agréable. Puis il prit congés, assurant ses compagnons de table qu'il repasserait. Il fit un arrêt du côté du comptoir rejoignant Tobb à qui il glissa quelques mots concernant le règlement de leur affaire qui avait été perturbé tout à l'heure. Et enfin, le rouquin se dirigea vers la sortie.

A l'extérieur, il chercha Fœkaos du regard, s'attendant à ce que celui-ci soit parti au vu du temps qu'il avait passé à l'intérieur.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Dim 9 Sep - 19:55

Dorian a écrit:
Il chercha Fœkaos du regard.

Non mais quelle idée, franchement ! Ce n’était pourtant pas la meilleure manière de le trouver, mon pioupiou. Avant même de voir Fœkaos, je pense que Dorian l’avait entendu. Et je dis pas ça parce que la Harpie était du côté droit du borgne, hein. D’ailleurs, si vous avez bien fait attention, vous aurez remarqué que c’est pas là qu’il était, de toute façon, donc c’était un peu n’importe quoi, comme hypothèse.

Cela dit, il n’était pas parti non plus. Si la patience n’était certes pas le fort de mon chanteur, la volonté, elle, l’était assurément. Un truc lié à la fierté et au concept d’abandonner, je crois, un truc comme ça... Enfin bref, tout ça pour expliquer que comme il avait confié à Dorian la mission de récolter des informations là où l’amnésique les avait conduits, il était normal qu’il soit prêt à écouter le compte-rendu de l’Humain.

Bien sûr, il n’était pas non plus question de rester là à ne rien faire en attendant le retour du type à un œil. Cependant, rassurez-vous, le jeune chanteur avait toujours une occupation très importante. Enfin, ce n’est pas tout-à-fait exact quand je le présente comme ça. Si vous avez un peu écouté un peu les paroles de ce qu’il chantait, vous vous aurez sans doute remarqué que c’était tout de même beaucoup plus important pour lui qu’un simple passe-temps : une véritable manière de vivre, à part entière... Oui, quand on fait attention, ça devient évident, n’est-ce pas ? Bon, allez, c’est bien rigolo de vous laisser acquiescer bêtement (oui, ben ça va, je vous vois pas, j’imagine bien ce que je veux, hein), mais je vais quand même vous laisser écouter ce qu’il chantait sur son toit au moment où Dorian était sorti.

Oui, vous avez bien lu, sur son toit. Bah pour changer, vu que c’était quand même là qu’il avait le plus d’espace, Fœkaos s’était effectivement perché en hauteur. Et il chantait. D’ailleurs, vu qu’il ne maîtrise toujours pas très bien si ses chants ont ou non les attraits d’un chant de séduction, je préviens tout de suite que je décline au passage toute responsabilité pour les effets secondaires que sa voix aurait pu avoir sur d’éventuels passants. Je vous rappelle que ce perso est libre et que je ne contrôle pas du tout ce qu’il fait.

Toujours est-il que, lorsqu’il se rendit compte que le borgne était ressorti du bar, il redescendit bien naturellement de son perchoir. Par « bien naturellement », vous pouvez comprendre que je parle de la gravitation naturelle et donc qu’il avait failli se casser la gueule, tant il avait encore du mal à utiliser ses ailes correctement dans les rues de la ville. Si vous préférez, vous pouvez aussi comprendre qu’il avait naturellement réussi un atterrissage fort gracieux, tant ses maigres progrès du côté de la technique du vol lui suffisaient pour au moins planer convenablement dans ces petits espaces. Moi, j’ai l’impression que c’est quand même un peu des deux, mais je dois reconnaître que j’étais pas très bien placé et que j’ai pas eu de ralenti, et comme c’était un peu confus, je me trompe peut-être. Si vous avez réussi à avoir de meilleures places pour cette séquence-là, n’hésitez pas à me dire comment c’était : moi, j’arriverai pas à être plus précis, je crois.

Une fois au niveau du sol, Fœkaos concentra logiquement son attention sur le rouquin à un œil. S’approchant donc de lui, il lui demanda comment l’enquête avait avancé :


« Tiens, te voilà déjà ? Ça a donné quoi, alors ? »

Non, non, c’était pas ironique... Le temps passe vite quand on chante, voyez... Ou quand on rêve, parce que parfois, en chantant, on le fait aussi passer très vite pour d’autres gens... Comme je le disais plus haut, je décline donc toute responsabilité s’il s’avérait que la voix de mon pioupiou avait provoqué l’arrivée impromptue d’un autre personnage...

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myssili

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Dim 9 Sep - 23:44

... hinhinhin, et voilà t-il pas que ce nouvel arrivant se trouvait être une certaine Tiefling désœuvrée, aussi ennuyée par le manque d'argent que celui d'action ? Oh, il y avait toujours moyen à Clavinia de faire parti d'une échauffourée entre ivrognes et vieux forbans, des partenaires contre lesquels elle pouvait se mesurer sans trop de risques. Mais la ville avait beau être immense et comporter une foultitude de portes, la majorité d'entre elles lui étaient fermées, faute de piécettes ou de confiance. Il y avait dans certaines ruelles des regards qui faisaient plus que la jauger, et des mains qui, parfois, tentaient de l'agripper pour l'emmener dans Dieu sait quel endroit. Myssili se méfiait de ces yeux et ces doigts voraces qui la voulaient, et ce d'autant plus que l'on racontait partout qu'une créature affamée rôdait une fois la nuit tombée. Habituée à des balades nocturnes très vivantes, la Tiefling en vînt à ne déambuler que de jour, et ce fut beaucoup moins drôle.

Un manteau noir épais lui recouvrant les épaules et la majorité du corps, la rouge découvrait durant son séjour l'extrême rudesse du climat local. Il faisait froid, et il y avait même des jours où il était impossible de se balader autrement qu'avec deux couches de vêtements, ce qui s'éloignait grandement des 35°C de son île tropicale, à peine rafraîchie par la brise marine. Somme toute, elle se sentait comme une aventurière, une de ces exploratrices des glaces mêlée à une population d'inuit qui ne semblait pas le moins du monde subir les affres de ce qui devait probablement, tout-de-même, se rapprocher d'une ère glacière. Rien d'étonnant donc à ce qu'elle se retrouve emmitouflée de la tête au pied en débouchant dans l'impasse de l'Enclave d'Inia, à laquelle l'avait mené le hasard des ruelles.

Chose étrange, ce qui était auparavant une marche résolue pour on-ne-sait-où s'étira dans une avancée beaucoup plus lente et contemplative, comme si le temps s'était foulé la cheville et y allait avec de menues précautions. De fait, quelqu'un chantait. Il ne s'agissait pas là d'une chanson paillarde comme elle avait pu en entendre, ou les égarements ivres d'un soudard. C'était de la Poésie avec un grand P, et des intonations de velours et de miel qui auraient fait fondre comme un petit caramel au soleil n'importe quelle jouvencelle avec un cœur et deux oreilles. Comme le hasard voulut que Myssili possédât ces trois attributs ainsi que des pupilles pour contempler l'auteur de son émoi, elle s'évertua à chercher du regard la provenance de la voix charmeuse.
Installé au sommet d'une maisonnée, l'homme aux ailes très différentes de celles des anges était beau de visage, quoi que certains iraient imputer cette impression à l'envoûtement - mais ce ne serait vraiment pas très gentil. Tétanisée sur place toute la durée que fut celle du chant, la Tiefling ne reprit pas plus conscience de la dimension qui est la nôtre lorsque l'être ailé se laissa choir avec grâce et adresse de son piédestal, se réceptionnant avec une gaucherie et une maladresse si singulière qu'il en jaillissait quelque chose de divin - en fait, c'était une réception parfaite.
Poussant un langoureux "Ooooh" d'une mièvrerie dont la jeune étrangère ne se serait jamais crue capable, c'est à peine si elle entrevit l'interlocuteur du harpie (laid et borgne, lui) lorsqu'elle s'immisça entre eux avec un empressement et une dévotion rare, les mains jointes avec ferveur sur son cœur doublé de lainages :

- C'était si beau, la plus belle chose que je n'aie jamais entendu.

Son bandana lui masquant ses cornes, on aurait pu croire son visage empourpré par l'émotion, quoi qu'il ne s'agissait là que du teint naturel de sa peau. Elle aurait saisit les mains de l'homme dans les siennes s'il en avait, mais, puisqu'elle considéra que ce n'était pas le cas, elle se contenta d'un nouveau soupir, encore plongée dans un monde étrange de petits papillons et de fleurs des champs :

- Je voudrais t'accompagner, pour entendre encore une fois ces choses merveilleuses. Je ne prends pas beaucoup de place, tu verras. Je m'appelle Myssili. Qui es-tu, s'il m'est permis de connaître ton nom ?

L'effet du charme se dissipant peu à peu suffisamment pour qu'elle daigne remarquer Dorian derrière elle, elle le salua à son tour, quoi que plus brièvement qu'elle ne l'avait fait pour Fœkaos. Au moins reconnaissait-elle qu'il existait, un exploit qui méritait tout-de-même d'être salué.

_________________
Agilité (4) - Furtivité (1)
Bases Offensives : Lames courtes (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Mar 9 Oct - 16:01

[HJ : Navrée pour le retard... et pour la relativement courtesse du texte qui va suivre *surveille l'heure, prise par le temps d'un retour en cours* lol]


Dorian n'aurait pas pensé lever les yeux pour retrouver son camarade à plumes. Et pourtant, cela aurait été d'une grande logique non ? Son oreille encore bourdonnante du brouhaha de la taverne ne perçut qu'après coup la chanson fredonnée par Fœkaos et il situa l'individu qu'au moment où celui-ci descendit de son perchoir. D'un pas de côté (ou de plusieurs, si on laisse la bonne intention de côté pour se concentrer sur sa sécurité personnelle), il lui laissa la place d'atterrir. N'attendant pas davantage, la harpie s'enquit du résultat de son interrogatoire.

Le pirate ouvrit la bouche pour répondre mais suspendit son geste lorsqu'ils furent interrompus. Promis, il ne resta pas le bec ouvert bêtement non plus, hébété comme quelqu'un à qui on pourrait dire "Ferme la bouche, tu vas gober les mouches !". Non, car de toute manière, Dinh fut plutôt relégué en arrière par l'arrivée d'une étrangère chaudement vêtue.
Ce ne fut donc pas les lèvres qu'il arrondit pour s'exprimer mais ses yeux qui s'élargirent sous la surprise de cet intermède imprévu. La jeune femme n'en avait que pour Fœkaos et sa "belle" voix. Belle, ouais faut pas pousser non plus... Jalousie ou oreilles simplement étroites d'ouverture musicale... Je pencherais plutôt pour le second, car il avait tellement l'habitude notre marin des chants joyeux et collectifs que les nuances poétiques lui échappaient systématiquement. Si tant est qu'il y en ait eu dans l'air entonné par l'homme ailé. Mélodie ? Il savait pas bien ce que ça représentait.

Missily, puisque ce fut ainsi qu'elle se présenta, souhaitait comme ça sans raison emboiter le pas à Fœkaos. Enfin, si une raison, elle en donna et là pareil, Dorian n'y comprit rien. Il se contentait d'attendre bras croisés qu'elle daigne au moins le saluer. C'était la moindre des politesses quand on s'interpose dans une conversation. Oui, il y avait ce petit détail aussi qui le dérangea. Pas besoin d'être à cheval sur les bienséances pour avoir un minimum de politesse. On interromps pas une discussion sans s'excuser. Point !

Il répondit seulement d'un hochement de tête, son œil gauche lançant quelques éclairs à la demoiselle. Puis il reprit à l'attention de son partenaire d'intrigue.
" On reprendra notre conversation plus tard je crois... Si ça t'intéresse toujours... " sous-entendit-il.

En même temps, le capitaine du Keltia ne voyait pas de raison d'intégrer une autre personne -encore plus inconnue au bataillon- à leur équipe en balançant devant elle ce qu'il venait d'apprendre. A ce compte-là et avec de la chance (ou malchance, ça dépend des points de vue), il serait capable de se constituer un nouvel équipage rien qu'en s'inquiétant des personnes qui pourraient croiser sa route et auxquels il proposerait de se joindre à eux. Le harpie avait déjà pas été prévu dans son plan de journée... cela dit comme le fait de se lancer dans cette enquête ! Dire qu'il devait simplement aller rendre compte à Tobb de son voyage pour récolter sa part et celle de ses hommes.


[HJ 2 : tiens j'ai pu faire plus que ce que je pensais avec le temps imparti lol]

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Mar 16 Oct - 0:16

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’arrivée de Myssili dans tout ça était tout aussi inattendue pour Fœkaos que pour Dorian. La différence, sans doute, c’est qu’elle ne dérangeait pas vraiment mon pioupiou... Normal, me direz-vous... Si, si, vous me le di... Hein ? Quoi ? Je l’ai déjà faite, celle-là ? Ah... Bon, bah au temps pour moi, alors, je vais donc simplement continuer. Parce qu’il faut bien admettre que ce serait un peu dommage et sans un tantinet redondant si je commençais à piquer des idées sur mes propres écrits... D’autant que pour le coup, il faut bien l’admettre, ça date de pas si longtemps que ça, puisque mon RP « interactif » faisait déjà partie de la première partie de ce même sujet. Je suis sûr que vous vous en souvenez, d’ailleurs. Je conçois donc qu’il vaille mieux éviter de réutiliser le concept tout de suite, je vais laisser passer un peu plus de temps avant de vous ressortir ça, ne serait-ce que pour vous laissez vous imprégner du truc afin de, peut-être, avoir un peu plus de succès la prochaine. Parce que quitte à recommencer, j’aimerais autant que vous vous prononciez réellement, au lieu de bêtement répondre toutes les propositions. Qui sait, si ça se trouve, même, je reviendrai avec une nouvelle méthode, vous permettant d’être un chouilla plus expressif... Bon, cela étant dit, c’est pas encore pour tout de suite, comme je disais, je vous prierai donc de faire preuve d’encore un peu de patience avant que je vous redonne réellement la parole au milieu de mes écrits. De toute façon, je crois qu’il est temps de reprendre le fil de ce RP, j’ai l’impression que je suis un peu sorti du sujet...

Bon, où en étais-je, déjà ? Ah oui, je disais que l’arrivée de Myssili ne dérangeait pas vraiment mon pioupiou... Normal, vous dirais-je d’ailleurs pour conforter cette idée : elle lui avait donné son nom, si bien qu’il avait pu comprendre assez rapidement que cette peau-rouge n’était pas celle qu’il connaissait, à savoir Séraphine. Oui, il a toujours un peu de mal à différencier les gens d’une même race, autre que Harpie, bien entendu... Cela dit, à la base, pour conforter l’idée précédemment avancée, je pensais plutôt dire qu’au début, quand on peine encore à se faire connaître et surtout reconnaître, les premières marques de succès font plutôt plaisir... Après, je dirais que ça dépend du caractère de chacun, mais pas mal de gens ont du mal à supporter une véritable gloire... Qu’on se rassure, avec une seule fan, j’ai pas trop l’impression que ça vienne tout de suite pour l’Apprenti Chanteclerc... Ce qui nous met donc encore à l’abri, pour l’instant, de vérifier comment il pourrait gérer la chose... Oui, parce que c’est quand même pas pareil que d’avoir des réceptacles qui l’attendent pour avoir de la bouffe : c’est sûr, ça facilite certaines choses, mais ils sont principalement intéressés par la bouffe, justement. Leur intérêt pour les motivations de Fœkaos n’était donc qu’une sorte de dommage collatéral de leur faim... Ce qui, présenté comme ça, me paraît tout de même cocasse : la faim motive donc un intérêt pour une déesse du chant. C’est bon à savoir, ça : je note, tiens, ça pourrait me servir plus tard, on ne sait jamais...

Bref, la suite logique de ce que je disais plus haut, c’est que l’arrivée de Myssili avait par contre quelque peu dérangé Dorian (oui, oui, je peux encore vous pondre un paragraphe de n’importe quoi sans avancer aucunement dans le RP, et je pourrais même continuer un certain temps, mais ce n’est pas non plus mon objectif que de dire simplement une suite de bêtises sans logique, donc ne vous en faites pas, ça arrive bientôt). Je dois lui reconnaître qu’il n’a pas vraiment tort, d’ailleurs : arriver comme ça pour interrompre une conversation sans même se soucier de la présence d’un des interlocuteurs, ce n’est tout de même pas très poli. En lisant ça, ça m’a fait penser à un passage de
Conan le Cimmérien, où l’auteur fait remarquer que l’impolitesse est une conséquence directe de la civilisation, dans la mesure où les gens ont nettement moins tendance à être irrespectueux quand ils savent que leur prochain pourrait bien réagir en leur éclatant la face, histoire de leur apprendre la vie... Pour la petite histoire, dans le bouquin, le type qui a manqué de respect à Conan a terminé la nuit beaucoup moins vivant qu’il ne l’avait commencée...

Tout ça pour dire que je suis d’accord avec Dorian, « pas besoin d'être à cheval sur les bienséances pour avoir un minimum de politesse. » Après, je dirais simplement que tout le monde ne réagit pas de la même manière. À la lumière de ce que je viens de raconter, j’ajouterais même que le borgne a pris la chose plutôt bien. Ou qu’il est trop civilisé pour se faire respecter, je sais pas... Je dirais que les deux interprétations se valent... Oui, sinon, en passant, faut voir que l’œuvre de Robert E. Howard a une forte tendance, de manière générale, à mettre en avant la prévalence de la barbarie sur la civilisation, donc il ne faut pas trop s’étonner de passages de ce genre... Mais après tout ça, il faudrait quand même que je pense à écrire mon RP, moi...


« Pourquoi pas maintenant ? »

J’aime mes transitions. C’est cool comme la réponse de Fœkaos à Dorian colle vachement bien à ce que je viens de dire. Oui, parce qu’avec tout ça, faut voir qu’il ne comprenait pas pourquoi il devrait remettre à plus tard le compte-rendu de l’expédition dans L’Enclave d’Inia, alors qu’il l’avait si patiemment attendu tout ce temps. C’est vrai quoi, c’est pas parce qu’il y avait subitement une inconnue au bataillon qu’il fallait prendre peur ! D’autant qu’elle n’était pas si inconnue que ça, puisqu’elle avait donné son nom et sa motivation, au demeurant fort louable. Il prit toutefois la peine d’expliquer la situation à Myssili, afin de pouvoir faire avancer un minimum le schmilblick :

« Bonjour madame, excusez-moi de vous déranger blablabla... Je suis Fœkaos Mevheï, Apprenti Chanteclerc. Je veux découvrir qui est le Grand Réceptacle, celui qui mange les autres réceptacles : si tu veux m’accompagner, ce serait bien que tu puisses m’y aider, mais pour le moment, ce type à un œil doit encore me dire ce qu’il a pu apprendre l’intérieur. »

Mine de rien, le mot « doit » n’était pas anodin. Je rappelle qu’aux yeux de mon pioupiou, c’était bien là une dette que Dorian lui devait, pour prix de la guérison de l’amnésie de Tobb. Au final, il était donc hors de question pour lui de laisser le marin s’en tirer si facilement sans rien lui dire. Reprendre la conversation plus tard, il n’y voyait que des inconvénients, alors qu’il était si simple de régler l’ardoise du borgne dès à présent.

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myssili

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Dim 4 Nov - 23:30

Absolument inconsciente de l'intrusion désinvolte qui avait été la sienne, Myssili continuait de porter sur l'homme ailé un regard privilégié. Toute la mauvaise humeur et la susceptibilité de Dorian ne parvinrent toutefois pas à se faire remarquer malgré d'incontestables efforts, et c'est toujours le sourire aux lèvres que la Tiefling suivit leurs brefs échanges. Non pas qu'elle y prêta une oreille très attentive, sans quoi elle aurait peut-être remarqué les soudaines réticences du borgne à converser avec son partenaire. Mais elle resta sagement sur place, son visage s'épanouissant lorsque le chanteur usa de nouveau de sa voix pour lui parler à elle, ô mon dieu ô mon dieu il me parle hiiiiii !

Bref.
Elle était donc là, bien plantée sur ses deux pieds bottés, découvrant dans le discours de Foekaos quelle quête épique semblait attendre celui-ci. Ces histoires de réceptacles ne parlaient pas beaucoup à la rouge, mais comme les bonnes histoires sont celles que l'on comprend parfois le moins, elle en déduisit intérieurement de quelle noblesse et de quelle élévation spirituelle devait être cette mission : sûrement très grande.
Les atouts dont-elle disposait pour aider cette étrange créature ? Elle n'aurait su encore le dire clairement, mais le charme qui subsistait n'attendait pas vraiment de réponse logique de la part de son hôte pour la faire se prononcer :

- Je t'y aiderai de mon mieux dans ce cas.

... Encore que je ne connaisse pas le moyen, aurait-elle pu rajouter. Mais elle était comme ça Myssili, bien peu du genre à s'intéresser à des aspects aussi superficiels que le réalisme et la faisabilité d'une action. Et comme ces considérations s'échappèrent bien vite de son esprit encore alanguis, elle en profita pour se placer aux cotés du harpie et observer ainsi leur interlocuteur humain, dont les indications semblaient être l'élément pivot de tout ce qui aurait pu suivre. S'appuyant alternativement sur un pied et puis sur l'autre, elle observa ce dernier avec intérêt. Non, vraiment, elle ne prenait pas beaucoup de place.

_________________
Agilité (4) - Furtivité (1)
Bases Offensives : Lames courtes (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Ven 9 Nov - 1:09

Le type à un œil soupira. C'était vrai que ce n'était pas très sympa vis-à-vis du harpie de l'avoir laissé poireauter sans rien lui confier. Si ça ne l'intéressait pas, il aurait très bien pu partir mais non, il était resté à l'attendre et méritait une réponse. Ce n'était pas sa faute si une inconnue était venue s'incruster à la conversation... !

" Très bien. Ça sera rapide de toute manière... J'ai donc été voir Charinor et ses amis. Il a bien tenté d'identifier le loup-garou en le filant mais ça a causé plus de dégâts que de réponses. La seule chose qu'ils ont découvert c'est que le loup serait un habitué des lieux. " Il désigna du menton l'établissement près duquel ils se trouvaient.
" A part faire des suppositions, ils sont pas plus avancés... Ils m'ont même demandé mon avis sur le suspect potentiel sur ceux qui étaient présents. Ils préfèrent avoir des avis extérieurs pour être objectifs... Pas sur qu'ils y arrivent bien par ce moyen, même en recoupant les hypothèses. Et de toute façon, ils sont pas encore bien calés sur la manière de procéder pour intercepter le loup... "

En y repensant, Dorian se dit qu'ils avaient l'air de prendre cette histoire très à cœur. Était-ce d'autant plus fort que c'était l'un d'entre eux qui s'amusait à massacrer les passants quand les crocs le prenaient ?

" Voilà ce que j'en sais... Au hasard, j'ai choisi le boucher, Mélinor ; mais j'ai trouvé bizarre le silence de Seris durant notre conversation. Enfin, c'est p'être que moi car ses amis le défendent... Comment savoir de toute façon ? " Il haussa les épaules.

" Il reste qu'à en apprendre un peu plus sur les piliers de comptoirs de cette taverne... A moins que t'ais une meilleure idée ? "

Finalement, il avait bien parlé sur la question, faisant fi de la demoiselle au bandana. Dès qu'ils se seraient mis d'accord avec Fœkaos sur la suite de leur démarche d'investigation, le capitaine retournerait à ses obligations du jour ; il était un peu en retard sur son planning... Il avait des ordres à distribuer, de la marchandise à faire décharger et peut-être un nouveau marchand à dégoter. L'idée de lancer un recrutement lui trottant dans la tête depuis le dernier départ de Clavinia, il pensait aussi mettre du temps à profit pour la mettre en application, après quelques points de détails à régler.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Dim 18 Nov - 18:19

Effectivement, je dois admettre que si on fait abstraction du fait qu’elle avait failli faire fuir l’informateur de Fœkaos, Myssili ne prenait pas beaucoup de place. Et au fond, je reconnais aussi qu’elle s’était sans doute rattrapée en montrant le bon exemple au type à un œil : quand l’idole demandait quelque chose, il fallait lui obéir sans réserve. Ainsi Dorian accepta-t-il finalement de rapporter à la Harpie ce qu’il avait découvert dans l’Enclave d’Inia.

Si mon pioupiou avait bien compris, le plus important, dans tout ça, c’était que le Grand Réceptacle se trouvait sans doute dans cette salle. Ou y venait souvent, à tout le moins… Par rapport à une recherche à l’aveugle dans toute la ville, le progrès était déjà considérable… En fait, ça donne limite l’impression que ça a été fait exprès par l’équipe du forum. Finalement, les partenaires commerciaux de Dorian sont parfois mêlés de relativement près à toute cette histoire, en fait. Il devrait surveiller ses fréquentations un peu mieux, surtout en tant que capitaine : sinon, je crains qu’il ne finisse par se retrouver avec n’importe qui dans son équipage…



Nan, c’est bon, oubliez ça. Cela dit, au passage, vu qu’il en parlait juste à la fin de son message, je rappelle aux éventuels intéressés qu’il recrute, quand même. Pour le moment, ça se bouscule pas au portillon, donc n’hésitez pas et profitez-en. Je suis sûr que ça peut être intéressant.

Ah zut, je sens que je suis encore parti pour dire beaucoup de bêtises sans rapport direct avec l’histoire, moi… Faut que je trouve une parade… Et vite, sinon, ça…

Graissé !

Voilà, c’est bon, j’ai digressé, je pense que ça suffira pour le moment : je vais pouvoir reprendre le fil du RP.

Ce qui serait cool, ce serait que je fasse un RP avec le titre « Ariane », un jour… Comme je pourrais reprendre le fil d’Ariane après m’être un peu perdu… Et puis si…

Graissé !

Bon, en gros, il y avait donc deux suspects principaux : le boucher Mélinor et ce Seris. Dans la mesure où Fœkaos n’avait en aucune façon retenu qui était Seris, mais qu’il estimait pouvoir comprendre qui était le boucher, il proposa fort logiquement un plan génial :


« Une meilleure idée, je ne sais pas : si le Grand Réceptacle vient souvent ici, il faudrait pouvoir savoir qui c’est, de toute façon. Poser la question ne suffit pas, donc il faudrait pouvoir trouver qui c’est en le suivant, par exemple. À partir de là, je suis sûr que la suite sera facile.
Pour cette nuit, on va surveiller le boucher : comme ça, on saura si tu as eu raison. »


Oui, ben après, faut dire que demander à Fœkaos de proposer une idée était déjà un plan foireux en soi, hein. Je dois d’ailleurs vous avouer que j’ai pas très bien compris par quel cheminement logique on a pu en arriver là, exactement… Mais bon, maintenant qu’on y est, hein…

« Myssili, tu vas le surveiller pendant qu’il est à l’intérieur : tu me préviendras quand il sortira et nous le suivrons tous les deux.
Quant à toi, tu as payé ta dette, tu es libre de faire ce que tu souhaites, à présent. »


Sur ces mots, mon pioupiou estima qu’il n’y avait rien à ajouter : il était prêt à retourner chanter sur son toit…

De là à dire qu’il allait surtout réussir à empêcher Myssili d’effectuer une quelconque surveillance en l’abêtissant une nouvelle fois, il n’y a qu’un pas… Que je franchirai allègrement si rien d’autre ne vient perturber ce plan génial…


_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myssili

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Sam 5 Jan - 22:32

Attentive au rapport du borgne, Myssili trouvait ce dernier très embrouillé et dut faire maints efforts pour se placer dans le contexte de ses interlocuteurs, dans lequel elle venait de sauter à pieds joints les yeux fermés. Son esprit s'évertua ainsi à créer des connexions entre le loup garou qui terrorisait la ville, le Grand Réceptacle qui dévore les autres réceptacles, la taverne, là, non loin, le boucher et ses autres occupants. Mâchouillant sa lèvre inférieure tandis qu'elle digérait ces informations dont la plupart n'étaient finalement que parcellaires, la Tiefling tourna son regard vers le bouge en question, s'étonnant qu'une créature provoquant autant de remous puisse se retrouver dans un lieu aussi... commun. Dans son imaginaire, la bête s'était toujours terrée quelque part dans les profondeurs des égouts de la ville, ou dans l'un de ces manoirs sinistres avec une grille à l'entrée, un lustre au plafond, des escaliers par dizaines et une table de petits-fours, comme le suggéraient Omar la Pince, pas plus tard qu'hier. En somme, la réalité était un peu décevante, au contraire du séduisant harpie qui s'était entretemps de nouveau adressé à elle, où là, il y avait clairement tricherie.

Mais l'heure des gloussements hystériques était révolue, et c'est non sans sérieux que Myssili accepta sa mission et acquiesça derechef, réfléchissant à ses paroles pour y consentir une deuxième fois, sans louper cette fois-ci la moitié des indications par empressement. Il aurait été cela dit fort divertissant de la voir prendre en filature l'homme, en oubliant de prévenir le harpie pour se retrouver finalement seule et nez-à-nez avec une grosse bête.
Dépassant le seuil de l'Enclave d'Inia avec son épais manteau, la rouge accueillit les vagues regards que l'assistance lui apporta avec un sourire radieux, et alla déposer une poignée de piécettes sur le bar pour obtenir de quoi se réchauffer le ventre, et justifier par ailleurs son entrée dans une taverne où il aurait été plus que soupçonneux de rester pour le simple plaisir d'un toit sur la tête. Les occupants qui partageaient avec elle cette pièce semblaient relativement absorbés dans leurs discussions habituelles, qui, au fil d'une heure, se révélèrent des moins instructives en matière de Réceptaclophagie. Échangeant des histoires avec une habituée des lieux, Myssili sirota sa boisson frelatée de son enthousiasme inné, quoi que discret, mesuré, ses oreilles écoutant les conversations alentours pour discerner avec assurance lequel de ces hommes était le dénommé boucher -il faut dire que Fœkaos ne l'avait pas beaucoup aidé de ce coté là.

Localiser le suspect s'était révélé la moindre des difficultés, et la Tiefling se retrouva bientôt confrontée au dilemme de justifier sa présence suffisamment de temps pour que l'individu s'éclipse, ou que l'Enclave ferme ses portes à l'approche de la nuit. Songeant à sa tenue très relative de l'alcool, elle prit parti de gagner le temps nécessaire en écoutant les histoires du plus loquace des bonhommes, un certain Charibor qui avait tout vu, tout fait, tout réussit, et qui se trouvait donc à captiver un auditoire d'ivrognes dans une ruelle déserte de Clavinia. Malgré l'expérience indubitable de cet aventurier au bagou inné, Myssili parvint à consigner son attention sur le boucher par regards en coins successifs, par delà ses mèches de cheveux rougies.

*
* *

Cette implication dans son observation fut bienheureuse, le boucher décidant après une dernière rasade de s'éclipser pour retourner à son atelier. Une silhouette anodine lui emboîta le pas une fois qu'il fut sorti, et fit signe au niveau des toits pour que le bel être ailé la rejoigne. A vrai dire, il n'y avait pas besoin qu'il réitère l'un de ses atterrissages pour que Myssili se souvienne d'un petit détail qu'elle partagea une fois en privé avec lui :
- Je crois que pour plus de discrétion, je vais passer devant le suivre. Tu pourras me suivre moi-même d'un peu plus loin, nous passerons ainsi plus certainement inaperçus.

Elle n'attendit cependant pas réellement sa réponse pour se rapprocher des murs, et rattraper à petits pas l'avance trop importante que leur homme prenait en déambulant dans la rue. La Tiefling se sentait dans son élément. Si cette histoire pouvait se terminer par une bagarre, alors tout serait pour le mieux ! Mais pour l'heure, il ne s'agissait rien d'autre que de suivre de loin la silhouette insouciante de Mélinor, s'arrêter, marcher, et s'arrêter encore, jusqu'à ce que son ombre disparaisse au coin d'une rue et qu'une porte se referme sur lui. C'était la boucherie. Levant le nez en l'air pour évaluer l'heure, elle l'abaissa bientôt pour chercher du regard son oiseau. Que fallait-il faire à présent ? Attendre toute la journée ? Tenter une approche pour découvrir un indice ? Elle voulait son avis sur la question.
Spoiler:
 

_________________
Agilité (4) - Furtivité (1)
Bases Offensives : Lames courtes (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   Lun 14 Jan - 1:21

Bon, soit : le type au bandeau était parti, tandis que la peau-rouge était entrée dans la taverne, laissant mon pioupiou vaquer à ses propres occupations... Et c’est donc plus tard (en toute logique), un peu après un autre déplumé, qu’elle ressortit, faisant signe à son idole de la rejoindre pour lui proposer la manière de procéder, avant de filer le boucher, tandis que la Harpie regagnait les cieux... Oui, pour ceux qui n’auraient pas suivi, Myssili a complété son RP après consultation du MJ, semble-t-il, donc n’hésitez pas à aller lire la fin si vous l’avez ratée... Et donc, maintenant, elle voulait l’avis d’expert de son partenaire...

...

Nan mais faudra m’expliquer cette idée de vouloir s’acharner à demander son avis à Fœkaos, quand même, parce que là, franchement, je dois dire que j’ai toujours pas bien saisi le concept. Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’il devienne, comme ça, un type aux idées de qui les gens s’intéressent ? Surtout en matière de stratégie... Surtout quand le problème est de suivre quelqu’un et récolter des infos sans se faire remarquer...

De vous à moi, j’ai jamais eu l’impression que mon chanteur était un véritable champion dans ce domaine... Je veux dire, on parle toujours bien du machin qui vole, pas toujours très futé et pour qui la discrétion est un concept à peu près aussi familier que [merci d’insérer ici un truc improbable : j’avais pensé à « la tarte aux abeilles l’est aux poireaux », mais je me suis dit qu’il y avait moyen de faire mieux, donc je vous laisse compléter, c’est plus simple], n’est-ce pas ? Mais pourquoi est-ce qu’une Tiefling comme Myssili voudrait lui poser des questions sur la marche à suivre pour filer quelqu’un ? Alors après, je sais, j’ai l’impression que c’est pas la première fois que je m’interroge sur ce point, mais croyez bien que c’est sans doute pas la dernière non plus. Disons que ça me surprend de nouveau à chaque fois...

De toute façon, le problème était ailleurs, dans l’immédiat... Parce que si Myssili cherchait Fœkaos, il se trouvait que... Ben lui aussi, il la cherchait. « La suivre d’un peu plus loin », elle était marrante... Mais de là-haut, c’était pas si facile de voir ce qui se passait dans les ruelles, sous les toits, tout ça... En clair, si lui-même était plutôt du genre voyant dans le ciel de Clavinia, cela ne signifiait en rien que la peau-rouge était aussi facile à suivre. Du coup, il l’avait très rapidement perdue de vue et il cherchait un indice lui permettant de la retrouver...

Et pour le coup, heureusement qu’il était obstiné, le bougre, parce qu’il avait dû tourner un bon moment dans les cieux avant de repérer à nouveau sa groupie... Qui l’attendait donc, comme nous l’avons dit, pour lui demander conseil... Et pour Fœkaos, la réponse était plutôt simple : il valait essayer d’en apprendre le plus possible, le plus tôt possible. C’est-à-dire que si la peau-rouge pensait pouvoir en apprendre plus sur le boucher dans l’immédiat, il n’y avait aucune de ne pas le faire... Quitte à opter pour une observation nocturne complémentaire si cela s’avérait nécessaire... Après tout, pourquoi choisir alors qu’il était possible de tout faire ?

Ayant confié sa mission à Myssili, Fœkaos se rendit compte que ce plan risquait d’impliquer de devoir assurer une surveillance toute la nuit... Une période où il avait plutôt l’habitude de dormir, surtout en cette saison... S’il espérait pouvoir être d’attaque pour cette tâche, il valait mieux qu’il se repose un peu avant. Ce qu'il partit donc faire au calme...

Oui, vous avez bien lu, mon pioupiou a réfléchi et ça l’a mené à décider de dormir. Pour une raison valable...

Si ça continue, il va peut-être finir par me faire comprendre pourquoi les gens lui demandent son avis, en fait...

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Loup-Garou] Premiers pas dans l'Enclave d'Inia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes-
Sauter vers: