AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kiniasl Vensud

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiniasl

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Kiniasl Vensud   Mar 17 Juil - 20:29

Kiniasl Vensud


Prénom : Kiniasl
Nom : Vensud
Surnom : Ki
Race : Harpie
Sexe : Féminin
Âge : Environ 16 ans
Profession : Vigie, pour le moment

Apparence physique :

Kiniasl a l'air d'être sortie de l'adolescence, une adulte jeune encore, et dont le corps mince ne laisse voir aucune de ces marques qui révèlent celles ayant déjà donné la vie. Du moins, la partie humaine de son corps, il est plus difficile de repérer des vergetures ou un élargissement des hanches chez un oiseau. Sa peau est claire, légèrement dorée par le soleil mais sans qu'on puisse pour autant la qualifier de hâlée. Les traits de son visage sont réguliers, bien qu'ils manquent un peu de finesse pour qu'elle soit vraiment jolie. Mais bien que sa mâchoire soit un peu large, ses lèvres sont délicatement dessinées, son nez est droit, et ses sourcils minces surplombent de beaux yeux sombres à la riche teinte de café. Son visage est encadré par sa chevelure raide laissée libre dont le châtain se nuance de mèches plus claires, et qui descend jusqu'au milieu de son dos.
Son corps de rapace est quand à lui couvert de plumes brunes, que le soleil parent de reflets fauves, tandis que les rémiges de ses ailes et les rectrices de sa queue sont de la couleur de l'humus après une averse, un brun si sombre qu'il en paraît noir. Seule sa poitrine est nue, ferme et menue comme celle d'une jeune humaine. Les plumes sortent de sa peau juste sous son sternum, et sur ses épaules étroites, quoi que plus fortes qu'elles n'en ont l'air, puisqu'elles soutiennent ses vastes ailes de rapace, lui permettant de voler et de planer. Ses serres sont d'une couleur semblable à celle de ses rémiges, et armées de griffes acérées, longues et courbées lui offrant une prise ferme, que ce soit sur ses proies ou sur la branche lui servant de perchoir.
Comme pour tout ses congénères, la voix est un élément indispensable à la jeune Harpie, lui permettant de communiquer avec les siens avec bien plus de subtilité que ne le pensent bien des humanoïdes, car sa pureté lui permet d'imposer ses idées tout autant que les arguments déployés. Or, Kiniasl n'est pas très bien pourvue à ce niveau. Sans être la plus mauvaise de son groupe, elle est bien loin d'égaler bon nombre de Harpies, ce qui fait qu'elle n'est guère écoutée des siens. Pour un humain, sa voix restera douce et agréable à entendre, mais son entourage lui a souvent reproché de ne pas savoir tenir une note aussi longue que bien d'autres, ni aussi haute. Elle chante bien, mais ses vocalises sont loin d'être parfaites, et cela la complexe.

Caractère et défauts :

Bien qu'elle soit adulte selon les critères harpies, Kiniasl manque de maturité, et cela lui a été maintes fois reproché. Par manque de maturité, on entendait : incapable de se faire discrète alors qu'elle n'a pas une voix suffisamment travaillée pour s'imposer... Et ce même manque de voix, alors qu'à son âge, on estime qu'elle pourrait faire beaucoup mieux. Le moins qu'elle puisse faire, du moins selon ses proches, serait d'obéir sans discuter, d'accepter d'être soumise, et se trouver d'autres domaines dans lesquels exceller, comme la chasse. Malheureusement, bien qu'elle soit à même de subvenir à ses besoins – ou, si nécessaire, de jeûner un peu – la Harpie n'est pas assez douée ni assez forte pour nourrir d'éventuels enfants. Ce qui, couplé à son plumage trop classique pour la rendre belle, contribue à son célibat malgré qu'elle soit en âge de procréer. Son peuple ne manque pas de femelles, et bien qu'ayant eu plusieurs amants, nul n'a jamais exprimé le souhait de fonder un foyer avec elle. Et elle ne se sent pas assez sure d'elle pour lancer le sujet de sa propre initiative. Ces défauts la rendent très complexée, incapable de voir ses qualités et ses compétences, réservée lorsqu'il lui faudrait s'imposer ou se mettre en avant, laissant les décisions se prendre sans elle...
Cela l'a forcée à devenir plus indépendante qu'elle ne le souhaiterait, Trop âgée pour se réfugier encore auprès de ses parents, pas assez... tout pour qu'un mâle veuille prendre soin d'elle, elle est devenue débrouillarde par nécessité, et solitaire par obligation, alors qu'elle apprécie beaucoup les contacts sociaux. Elle s'évade de la frustration par le vol, trouvant toujours beaucoup de plaisir à sentir le vent fouetter son visage et porter ses ailes. Dans les cieux, elle oublie ses complexes, sa voix imparfaite, sa beauté inexistante, les reproches des siens.
Pourtant, alors qu'elle aurait pu devenir revêche, sauvage et acariâtre, elle reste curieuse de tout, de tout ce qui peut être nouveau ou différent, et optimiste : elle pense que les choses s'arrangeront toujours, plaçant une confiance un peu naïve dans le destin, bien qu'elle sache tout de même qu'il faut souvent provoquer sa chance ; mais elle est persuadée que celle-ci sera toujours au rendez-vous.
Avant de quitter accidentellement son île natale, Kiniasl ignorait tout de l'existence d'autres sociétés, au sein desquelles tout ne passe pas par le chant, et elle a donc beaucoup de mal à s'y adapter. Pas à accepter l'autorité d'êtres plus compétents qu'elle, bien au contraire, en général elle craint bien trop de faire une bêtise pour prendre des initiatives ; elle pense plutôt n'être pas plus capable de s'y imposer qu'elle ne l'était chez les siens. Les modes de vie, les relations sociales et par-dessus tout les technologies la déroutent au plus haut point.


Histoire :

Kiniasl a vu le jour sur les branches d'un très vieux camphrier sur une île peuplée uniquement de Harpies. Est-ce l'île originelle de ces créatures, ou une île inhabitée qui fut colonisée par les hommes-rapaces, elle n'a jamais pu le savoir. Ce qui était sûr, en revanche, était leur domination sur cette terre environnée de tous côtés par l'océan, dont ils étaient les seuls habitants doués de conscience. Loin de tout et dépourvues de richesse, l'île était en outre formée de hautes falaises contre lesquelles venaient s'écraser les vagues, aussi n'était-elle jamais visitée par les arpenteurs des mers, qu'ils soient pirates ou membres du gouvernement, et ses habitants ignoraient tout de l'existence d'autres races ; jamais ce sol n'avait été foulé par un humain échoué, ou n'avait connu la présence ondoyante d'un Naga, car il n'était accessible que par la voie des airs.
Jusqu'à son premier vol, la harpie n'en connut toutefois que les branches du charme pluri-centenaire, et la compagnie des membres de son clan. Puis ses ailes courtaudes s'allongèrent, se développèrent, acquirent une force nouvelle alors que des plumes brunes remplaçaient son duvet beige d'oisillon. Alors commença l'apprentissage du vol, l'exaltation remplaçant rapidement la frayeur. Si, au départ, elle ne savait que s'élancer des branches pour que le vent de sa chute la soulèvent enfin, et ne retrouvaient son nid qu'en visant soigneusement la branche dans l'écorce de laquelle planter ses griffes après avoir assez ralenti son vol pour ne pas se blesser, elle apprit assez rapidement à s'envoler du sol, et à atterrir avec plus d'élégance, sur des surfaces diverses et variées. Avec, toujours, la mise en garde qui leur était enseignée dès leurs premières tentatives : « Ne laisse jamais l'eau imbiber tes plumes, ou tu serais clouée au sol ! Et surtout, n'essaie jamais d'atterrir sur les vagues qui cernent l'île, ou c'est la mort pour toi ! » Car nulle Harpie ne savait nager, et même si elles parvenaient à flotter comme d'étranges mouettes, leurs plumes n'étaient pas imperméables, et elles devaient sécher avant de pouvoir à nouveau retrouver la voie des airs. Se poser sur la mer revenait donc pour elle à mourir.
Après l'apprentissage du vol vint celui de la chasse, et bien qu'elle s'en sorte plutôt bien, elle n'y trouva jamais le même plaisir qu'à ses vols. Là où certains de ses camarades, et même de ses frères et sœurs, trouvaient un plaisir immense à sentir des proies de plus en plus grosses gésir, impuissantes, entre leurs serres, elle-même n'y voyait qu'une tâche nécessaire dont elle s'acquittait sans rechigner, mais sans plaisir. Peut-être est-ce pour cela qu'elle n'y montra jamais un talent particulier.
Dans le même temps, bien évidemment, les jeunes devaient apprendre à maîtriser leur voix, et trouver ainsi leur place au sein de leur société. Ce fut, pour Kiniasl, la fin de l'enfance, et de l'insouciance. Car elle ne parvint jamais à un niveau de maîtrise suffisant pour que son avis ait la moindre importance auprès des siens. De plus, étant à l'écart des Nagas, et donc de leur incessante guerre raciale, elle n'apprit jamais à combattre, et n'eut ainsi aucune possibilité de s'illustrer par des exploits guerriers. Elle devint de plus en plus solitaire, isolée par son absence de talent et ses propres complexes à ce sujet. Elle ne devint pas le mouton noir de son clan, mais les remarques de ses parents la blessaient tant qu'elle quitta rapidement le nid familial, et son manque d'assurance l'empêchait toujours de se lier vraiment avec d'autres, que ce soit en amitié ou par des liens plus profonds, car elle craignait d'être un poids, et demeurait persuadée que c'était ainsi qu'on la voyait.

Et puis, sa vie bascula.
Un soir de tempête, au mépris de toute prudence, elle prit son envol, fuyant une frustration devenue intolérable. Elle s'éleva aussi haut qu'elle le put, s'éloignant du camphrier plus qu'il ne l'était sage alors que le vent forcissait d'instant en instant. Mais elle était aveuglée par ses larmes, et l'odeur des embruns lui dissimulait l'amertume qui l'emplissait. Au point qu'elle ne s'aperçut que trop tard que les vents contraires l'avaient poussée loin au-dessus des flots déchaînés de l'océan, et alors que l'orage éclatait, les éclairs lui dévoilèrent la masse rocheuse des falaises à l'ouest, hors de portée de ses ailes fatiguées, alors que les vents l'en écartaient toujours plus, à tel point qu'elle doive se résoudre à enfreindre toutes les règles de prudence enseignées par ses professeurs de vol, et à amerrir, alors que ses muscles hurlants de douleur ne la portaient plus, ballottée de tout coté par les vagues, l'eau et le sel empreignant toujours plus son plumage. Elle pensait la mort venue, lorsqu'une masse sombre lui parut se dresser soudainement près d'elle, lui heurtant le flanc avec violence. Le choc entre le bois et ses os fragiles lui arracha un hurlement de souffrance, si aigu, malgré qu'en disent les siens, qu'il fut perçu par l'équipage du vaisseau. Un filet fut lancé, dans lequel elle parvint à planter ses griffes puissantes, et elle fut hissée sur le pont de bois. Fort heureusement, les Harpies ne leur étaient pas aussi inconnues que les bipèdes ne l'était pour la presque noyée. Elle les découvrait pour la première fois sur ce pont ballotté par la tempête. Il s'agissait d'un vaisseau de marchands donnant beaucoup dans « le commerce d'objets difficiles à trouver » ; autrement dit, dans la contrebande, et actuellement en route pour Clavinia. Le capitaine, Norman, un humain renfrogné mais généreux, ne voulut pas la rejeter à la mer en pleine tempête, mais il ne put la ramener à terre, l'île étant inaccessible pour les marins. Quand à Kiniasl, le médecin de bord diagnostiqua rapidement une fêlure du radius droit, qui lui interdisait de trop forcer sur son aile. Elle pouvait faire de courts vols, mais certainement pas atteindre le haut des falaises cerclant son île natale, et bien évidemment, Norman ne pouvait attendre qu'elle soit remise. Elle-même n'était pas certaine de vouloir retrouver les siens...
En échange de sa place à bord, elle prit le rôle de vigie, sa vue perçante lui étant un bon atout ; Niel, l'enfant occupant habituellement ce poste s'était fait tomber une lourde poulie sur le pieds, et sa cheville enflée lui interdisait de rejoindre le nid de pie. Il fut convenu qu'elle resterait à Clavinia, le temps pour elle de découvrir un peu plus les sociétés différentes de la sienne, où la hiérarchie n'était pas déterminée uniquement par la voix. Où, peut-être, elle pourrait être libre de ses choix et de ses envies, sans avoir à les mettre de côté uniquement parce qu'elle n'était pas assez bonne chanteuse pour s'imposer. Elle profita du voyage, qui dura plus d'un mois, pour apprendre les termes de langage marin, ainsi qu'à manier, du mieux possible, les lourds cordages entre ses serres, et à comprendre ce qu'étaient bien des objets de la vie quotidienne, tels les cartes, les tables, les balais... Puis le voyage toucha à sa fin.
Une île se dessina à l'horizon, et alors que son aile s'était enfin remise, la jeune Harpie put survoler, pour la première fois de sa vie, une ville humaine. Clavinia. Et après des adieux amicaux, elle rendit le nid de pie à Niel et quitta le navire, sans un sou en poche, mais avec, enfin, des perspectives variées devant elle.

_________________________

Compétences :
Compétences de race (4) : vision de l'aigle (1) / rudiments de vol (2) / technologie basique (1)
Compétences communes (1) : marin (1)


Dernière édition par Kiniasl le Jeu 19 Juil - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Re: Kiniasl Vensud   Jeu 19 Juil - 20:10

Bonjour, Kiniasl, et bienvenue sur Maynlie !

C'est une fiche intéressante que tu nous proposes là. Les Harpies sont plutôt rares, par ici, et je dois dire que tu sembles avoir bien assimilé ce que cette race impliquait en terme de RP.
Tu feras juste attention, au niveau des compétences, tu as mal compté le total des compétences communes et raciales, mais rien de grave, et je n'ai pas trouvé de raison de repousser ta validation.

[Fiche validée !
Tu peux à présent poster dans les parties RP du forum et commencer à jouer.
Et maintenant, il est temps de voir comment tu vas t'en sortir dans notre univers...
Place à tes aventures !]

_________________
Crédit avatar : *deathtoll1912

On ne contrarie pas celui qui joue avec les fils auxquels tient votre vie…
…surtout quand il a une paire de ciseaux à la main.


Pour dialogue : MJ.Maynlie@hotmail.fr
(Veuillez prendre rendez-vous par mp.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiniasl

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Kiniasl Vensud   Jeu 19 Juil - 21:54

Merci beaucoup !
Je corrige de suite le calcul, la faute est dû à un changement de dernière minute, ça m'apprendra !

*s'envole vers le RP*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiniasl Vensud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiniasl Vensud
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Administration :: Registre :: Fiches validées-
Sauter vers: