AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Demeter (Alias : Castel Valentine)

Aller en bas 
AuteurMessage
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Jeu 12 Avr - 22:31

Slayn Avait entrainée Aenima jusqu'à l'extérieur de le ville, puis sur plusieurs lieues le long de la côté jusqu'à la crique perdue ou se trouvait le Demeter. La vampirette ne pourrait que constater que l'habitation de son hôte était effectivement bien à l'abri des regards, mais elle risquait peut être de trouver déstabilisant que celle-ci se trouve également à l'abri de toute civilisation. Si l'adage "pour vivre heureux, vivons cachés" plaisait à Slayn, cela pouvait ne pas être du gout de tout le monde. D'autant que les lieux, ainsi que l'aspect extérieur du Demeter étaient des plus sinistres. Et pour cause, son rôle était déjà d'inspirer la terreur du temps ou celui ci naviguait...

Cependant, la demoiselle put constater en montant à bord, et encore plus en entrant dans les appartements du Capitaine, que cette allure dépressive n'était que poudre aux yeux. En effet, une fois les lampes de la pièce allumée, elle put constater une décoration beaucoup plus chaleureuse. Slayn qui aimait les belles choses avaient en effet pris soin de préserver tout ce que le navire possédait de plus élégant pour donner une ambiance agréable à son lieu de vie. Il avait ainsi conservé les tapisseries et draperies rouges à motifs dorés que l'ancien propriétaire des lieux avait déjà installé. Le mobilier du capitaine Kwochet avait également été gardé. Sortant d'un minibar une bouteille de vin ainsi que deux coupes, le vampire s'adressa alors à son invitée tandis qu'il préparait les boissons.


"Voila... C'est ici que je vis...

Toute la construction arrière du bateau à été aménagée pour mon usage personnel... Les fenêtres ont été calfeutrées et c'est maintenant parfaitement hermétique à toute lumière."


Il lui offre alors une coupe avant de poursuivre avec un sourire en coin

"Les rares personnes à connaître cet endroit sont mes amis et leur équipage en qui j'ai toute confiance... Vous êtes libres de rester autant que vous souhaitez, mais je vous prierai de ne pas vous en prendre à eux^^"

Il pose alors sa coupe sur une petite table basse, puis dépose son épée sur un ratelier juste à côté avant de s'assoir dans un fauteuil confortable, invitant du même coup la demoiselle à prendre place dans celui-d'en face

" Alors... Quelle est l'histoire qui vous amène à Clavinia ? "

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)


Dernière édition par Slayn valentine le Dim 15 Avr - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ænima

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Royaume des belges

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Ven 13 Avr - 11:59

Nima n'est pas surprise d'être menée à l'écart de la ville ; c'est naturel pour elle puisqu'elle a elle-même fait construire sa propre maison bien à l'écart de la ville d'où elle vient.
Sa maison devait abriter un labo, une grande bibliothèque, des salles de cours pour les étudiants de sa guilde donc elle avait tout du manoir plutôt que d'une maison. Devant être surtout fonctionnel, il n'était pas des plus splendide non plus. Donc l'allure extérieure du bateau le l'impressionne pas non plus. Ce qui la surprend, c'est qu'on l'invite dans un bateau, précisément. Elle n'avait pas pensé à cette possibilité.
La décoration intérieure ne la surprend guère non plus. Parfaitement vampirique, tout cela. La déco est de bon goût bien que ça ne soit pas son style.

"Voila... C'est ici que je vis...

Toute la construction arrière du bateau à été aménagée pour mon usage personnel... Les fenêtres ont été calfeutrées et c'est maintenant parfaitement hermétique à toute lumière."


"C'est du beau travail."

Slayn lui offre une coupe qu'elle accepte de bonne grâce mais avec une légère suspicion. Il est bien trop accueillant, celui-là, pour être honnête.

"Les rares personnes à connaître cet endroit sont mes amis et leur équipage en qui j'ai toute confiance... Vous êtes libres de rester autant que vous souhaitez, mais je vous prierai de ne pas vous en prendre à eux^^"

Elle s'étonne d'avoir pu entrer. Elle n'est ni une amie, ni un membre de l'équipage...
Elle a bien sa petite idée, cela dit. On n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace.

A l'invitation de monsieur Valentine, elle s'assoit dans le fauteuil indiqué qui se trouve être confortable, effectivement. Sonne l'heure de l'interrogatoire. Ce qui la fait sourire. Autrefois, c'est elle qui "accueillait" les étrangers.

" Alors... Quelle est l'histoire qui vous amène à Clavinia ? "

"Un grand besoin de changement. Je déteste la routine."

Sa réponse est brève et prudente. Elle ne va sûrement pas dire à ce vampire pétri de principes qu'elle a tué sa gouvernante, sa meilleure amie et et une pauvre fille, toutes parfaitement innocentes.

Et vous ? Qu'est-ce qui vous a conduit ici ?

Elle préfère écouter que parler, surtout dans ce genre de situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Dim 15 Avr - 19:10

La réponse d'Aenima était pour le moins... brève. Il est vrai qu'il n'y avait rien de surprenant à cela. Jusque là elle avait plus subit la présence de Slayn et les évènements de la soirée qu'autre chose.

N'empêche que le vampire, dont la patience était loin d'être la première qualité, aurait préféré que les choses se passe plus simplement. Il avait tout de même eu la clémence d'épargner sa vie, lui avait fait escorte, puis sauvé la vie cette fois en la laissant boire du sang sur des humains. L'obligeant de ce fait à faire un choix dans les priorités de son code et laisser la prostituée ainsi que son tortionnaire ne devenir que de simples dommages collatéraux pour aider quelqu'un d'autre.

Réduire tout un acte de foi, à seulement éviter qu'il y ai des morts... C'était acceptable pour Slayn, mais cela ne faisait que montrer son manque évident de compassion envers ceux qu'il était sensé protéger.

Du coup, il n'attendait plus qu'une seule chose désormais. Savoir s'il avait eu raison ou non de sauver cette vampirette. Après avoir porté la coupe à ses lèvres, il répondit alors à la question de cette dernière.


" Vous n'êtes pas bavarde. Si je vous en dit un peu plus sûr moi, il faudra faire de même en retour."

Il avait dit ça avec une certaine courtoisie, mais également avec un ton qui ne laissait pas d'équivoque et qui, surtout, faisait comprendre à son interlocutrice que sa générosité avait des limites.

Poussant alors un soupir, il poursuivit alors, comme la dernière perche qu'il tendrait à la demoiselle.


" Je viens d'un archipel nommé les Carpates, perdu dans les mers du Nord... J'y ai d'abord été chevalier, puis j'y ai régné en tyran pendant près de cinq siècles, et ai passé les deux siècles suivant enfermé et laissé pour mort dans une crypte sur Erbaön, mon île natale.
A cause de la bêtise de deux humains, j'ai récemment été tiré de l'enfer où on m'avait plongé. Je me suis embarqué clandestinement sur leur bâteau qui s'est échoué ici même.
Depuis, je cherche un sens à mon existence."


Il repose alors sa coupe sur la table basse avant de s'assoir de nouveau nonchalamment, le coude sur le bras du fauteuil et sa tête posée contre le dos de sa main. Ses yeux d'un rouge intense étaient fixés vers ceux la vampire, comme un défi qu'il lui lançait d'assumer ce qu'elle était également. En tout cas, il était évident qu'un nouveau refus de sa part serait difficilement admis par son hôte.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ænima

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Royaume des belges

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Mar 17 Avr - 18:34

"Vous êtes assez âgé pour savoir qu'après tant de temps, les mots perdent leur sens."


C'est ce qu'elle préfère donner comme excuse à son côté peu bavard. Nul besoin de lui dire qu'elle ne fait pas confiance facilement et nul besoin de lui dire qu'elle n'a pas l'habitude qu'on lui porte intérêt car ça ne lui a jamais déplut. Elle le rend bien, d'ailleurs, à la plupart des gens. La plupart, pas tous.
Le côté "grand seigneur en terrain conquis" de Slayn l'amuse. Et deux vampires dans une même ville font toujours mieux de se connaître. Ca peut servir à l'avenir. Elle soupire et se lance dans une rare tirade.

"J'étais promise à une courte vie mais j'ai été transformée par deux sang pur à l'âge de trente ans. J'ai épousé l'un d'eux et de ce fait, j'ai été propulsée à la tête d'un grand et puissant clan dont ces deux vampires étaient les maîtres.
J'ai ensuite co-mené une longue, très longue guerre contre le clan ennemi ; elle n'a d'ailleurs jamais pris fin.
J'ai accosté sur un continent déchiré en deux, rongé par une guerre lui aussi. Je m'y suis installée pour plusieurs siècles et lorsque la paix fut établie, j'ai été chevalier, moi aussi. Je l'étais encore lorsque j'ai quitté le continent pour arriver ici car j'en avais réellement assez de cette vie-là. Il n'y a plus rien ni personne pour moi là-bas. Je ne cherche aucun sens à mon existence car je suis convaincue qu'il n'y en a aucun."


Elle boit alors une gorgée, décroise ses jambes pour les croiser dans l'autre sens et attend la suite avec grand intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Sam 28 Avr - 0:16

Slayn se montra étonné d'apprendre que la vampirette était au moins aussi agée que lui. Le fait qu'elle ait été chevalier également n'était pas pour lui déplaire. Ainsi, sa méfiance se transforma de plus en plus en curiosité.

" Je vois... Il me semble que nous ayons des choses en commun... Quel genre de souverains étiez-vous dans vos contrées ? "

"Nous n'étions pas des souverains. Juste des guides, des chefs de meute... Des vampires qui avaient des idées auxquelles ont adhéré d'autres vampires, venus se plier à leur cause, devenue la mienne ensuite. Nous veillions sur les intérêts de ces vampires. Nous créions des entreprises pour les occuper et leur procurer des revenus, ils étaient entraînés pour ne pas se faire massacrer en cas de
guerre... donc je pense que si notre clan est si étendu et si puissant, c'est peut-être parce que nous avons été de bons guides"


" Il me semble que vous avez mené une existence plus honorable que la mienne...
Comment vous êtes-vous rendue compte que vous n'étiez plus faite pour cette vie là ?"


"Et comment un homme prétendant avoir été un tyran décide maintenant de jouer les justiciers ?"

Quel subtile moyen de détourner la conversation… Il était clair que la demoiselle ne souhaitait pas lui en dire plus sur elle, quitte à le faire parler à son tour.
Très bien, puisqu’elle croyait pouvoir le faire entrer dans son jeu, elle allait être servie. Comme il était de plus très bavard, cela lui permettrait de s’y donner à cœur joie.
Il y avait probablement un besoin pour le vampire de se confier à quelqu’un derrière cette démarche. Mais Slayn n’était pas non plus un idiot qui aimait à raconter sa vie à tout vent et son invitée ne se doutait pas encore que cette visible confiance qu’il lui accordait cachait une intention bien moins innocente….


« Il y a une raison, mais ce n’est pas la justice…
Je me suis transformé en vampire le jour même où j’ai renié toutes mes convictions humaines. J’ai choisi d’être un démon et des milliers d'innocents sont morts de ma main... Je voulais que le monde entier paie pour ma douleur. »


Il marqua une pause pour boire une gorgée et reprit

« Et puis un jour, alors que je croyais avoir transformé tous les humains en du simple bétail pour moi et mes lieutenants, quelqu'un... Un homme admirable s'est levé pour dire stop. Tout ça par amour pour sa fille que je lui avais enlevé.
Alors que je ne voyais les humains que comme des chiens dominés par leur désir, le courage de cet homme m'a impressionné. »


"Il me semble avoir remarqué à quel point, en effet." la réplique se voulait moqueuse.

Face à cette réponse, le vampire ne put qu’esquisser un sourire désabusé avant de poursuivre.


"Ne vous moquez pas. Alors que je débordais de puissance à cette époque, j'ai vraiment cru cet humain capable de me tuer et mettre fin à ma folie. C'était ce que je souhaitait d'ailleurs, et il y est presque parvenu."

"Ah oui ? Et comment cela ?"

« Lors de notre affrontement final, il me transperça d’une lance, juste à côté du cœur, tandis que je l’empalais de ma lame. Il parvint cependant à m'enfermer au fond d’une crypte, en la scellant avec du sang d'ange. Au moment où il m’a transpercé, il s’est produit une chose étrange. Ma colère que je croyais insatiable s’est envolée et une partie de mon âme m’avait été rendue. »

AEnima se montra sceptique, à l’écoute de ce récit, mais évita avec soin de le laisser paraître. Ainsi continua-t-elle à arborer une expression totalement désintéressée.
"J'en suis ravie pour vous…" dit-elle avant de boire une nouvelle rasade de son breuvage.

(h.j Le post de Nima arrive.)

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ænima

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Royaume des belges

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Mar 8 Mai - 13:27

La conversation devenait étrange avec l’un visiblement expensif, tandis que l’autre semblait se moquer éperdument de ce qu’on lui racontait. Mais intéresser la demoiselle n’était pas le but de la manœuvre. Imperturbable aux moqueries, Slayn poursuivit donc son récit

"Je restait 200 ans enfermé. Ayant perdu conscience mon instinct me poussa à me nourrir de rats jusqu'à ce que je sois libre.
Quand j'ai repris conscience, mon archipel vivait en paix grâce au courage de cet homme. Si j'existais toujours, cette victoire n'avait plus de sens. C'est pour cela que je suis parti.
C'est également pour continuer à donner un sens cette victoire que j'ai juré de ne plus traquer que les monstres désormais… J’y trouve également mon compte pour canaliser et rendre utile le mal qui m’habite toujours, je l’admets."


«ca doit être d'un ennui... » dit-elle en ajoutant un soupire

"Non… Ma manière de raconter les histoires est ennuyeuse.
Mais je ne vois pas ce qu'il y a d'ennuyeux à vouloir respecter un courage qu'aucun d'entre nous n'aura jamais."


Lasse de ce ramassis de bons sentiments, elle ne répondit que par "Ne cherchez pas" en haussant les épaules

La situation virait franchement au risible. Il était clair qu’elle n’entendait absolument rien aux convictions du vampire. Ce n’était pas très grave… Détournant le regard et avec une pointe d’amertume dans la voix, il répondit alors en guise de conclusion

"Vous avez raison... Après tout ce choix ne regarde que moi... Dommage... Je croyais que nous pourrions nous comprendre.
Mais ces derniers temps, je commence à croire que je me trompe de plus en plus..."


Constatant que l'originel avait soudain l'air d'un dépressif, AEnima se sentit obligée de reprendre avec plus de tact.
"Ne faites pas un drame du fait que je préfère vider une vache en 15 minutes et garder le reste du temps pour plus constructif plutot que passer mon temps à trier les bons mortels des mauvais"

"Qu'appellez vous "plus constructif" ?"

"de la recherche scientifique, du shopping, ou ... prendre du bon temps" *sourire carnassier*

" La seule personne avec qui je souhaite prendre du bon temps est celle qui m'a choisie pour être son serviteur... Elle ne semble plus guère me porter d'intérêt à présent..."

Il vide sa coupe d'un trait et semble quelques instant pensif au moment de la reposer. Puis il esquisse un léger sourire comme s'il venait de prendre une décision.

"... Je n'ai rien contre le fait que vous m'appreniez à en prendre…»

*Comme beaucoup.*se dit la brune qui se leva, attrapa sa cape et l'enfila dans le but manifeste de prendre congé.
"Bonne nuit, Mister Valentine. Merci pour cette charmante soirée."

"Vous n'irez nulle part… Le jour se lèvera dans quelques instants et vous n’arriverez jamais vivante pour atteindre l’abri le plus proche…

Maintenant je peux vous le dire... Cette confession n'avait que pour unique but de vous retenir ici."


Il esquissa alors un sourire sadique tout en se levant et en saisissant de l’épée sur le râtelier à ses côtés.
« C’est maintenant que je vais prendre un peu de bon temps… Tu aurais dû te douter qu’il n’y avait pas que les mortels que je comptais trier...»

Il posa la pointe de sa lame contre le sol, signe qu’il ne comptais pas attaquer pour le moment. Comme la manière douce n’avait pas marché, il allait la faire chanter sur une autre musique.
Alors que son expression devenait de plus en plus menaçante et qu’apparaissait enfin le vide émotif qui l’habitait réellement, il ajouta comme un dernier ultimatum.

« Tu vas maintenant me dire tout ce que je veux savoir sur ton existence… Je te conseille d’être sincère… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Lun 21 Mai - 14:02

Cela faisait longtemps.

Presque un mois qu’ils étaient revenu de leur périple. Peut-être plus ? Anna ne savait pas vraiment. Elle avait perdu la notion du temps depuis lors. Les jours d’hiver balayés par un vent qui lui paraissait glacé avaient largement découragé la serpentine au sang froid de courir la campagne.
En fait elle faisait difficilement autre chose que de dormir tout au long de la journée. Le soleil lui manquait, le temps morne ne la réchauffait pas et sapait son énergie. S’il n’y avait pas eu Nina pour dispenser quelques rayons de soleil dans ses journées, Anna aurait bien décidé de s’endormir jusqu’à ce que les beaux jours reviennent.

Alors que faisait-elle ici ? Loin de la chaleur du foyer et de la protection réconfortante d’un toit et de murs bien épais. Cela lui coûtait de venir jusqu’au Déméter. Il n’était pas vraiment loin, mais le trajet lui prenait d’autant plus de temps qu’elle était frigorifiée et que ses mouvements lui paraissaient ralentis par une gangue de mélasse. Elle avait profité d’un léger redoux pour partir lorsque le Soleil avait dépassé son zénith et le trajet lui avait pris tout le reste de l’après-midi.
C’était la première fois qu’elle venait jusqu’au Déméter depuis leur retour. Et la raison de son périple était simple. Elle s’inquiétait.

Elle s’inquiétait pour son vampire. Ils n’avait pas pu se voir beaucoup, quelques soirées en ville à l’occasion pour s’assurer que l’équipage du Keltia profitait bien de son retour à terre.
Il fallait dire que leurs rythmes biologiques étaient diamétralement opposés. Slayn le vampire ne sortait sous les rayons du Soleil que lorsque une situation de vie ou de mort l’y obligeait, il vivait dans un navire échoué à l’écart de la ville, à un endroit balayé par des vents constants qui poussaient les épaves des bateaux vers cette baie toute particulière. Il allait sans dire que ces conditions d’existence ne convenaient pas à une naga qui cherchait le réconfort d’un foyer et la moindre éclaircie pour oser sortir.

Et les raisons de son d’inquiétude étaient légion. Le retour des îles Carpates ne s’était pas vraiment passé dans les meilleures conditions. Les relations dans l’équipage s’étaient tendues, entre Vaya qui avalait difficilement l’autorité que les hommes du groupe lui mettaient sous le nez, Tarlynn qui était plus fantomatique que jamais, Dorian qui tentait difficilement d’arrondir les angles en prenant peu à peu le rôle qu’aurait du remplir le capitaine et Slayn qui, lui, semblait être en proie à des sautes d’humeur difficiles à interpréter… cela n’avait pas toujours été très simple. Et justement sur ce dernier point Anna n’était que plus inquiète. Parce qu’elle soupçonnait bien un élément qui expliquait l’irrationalité de son vampire : il était amoureux.
Dans la vie d’Anna, l’amour n’avait jamais été une bonne idée. Pour une prostituée c’était une maladie à éviter à tout prix car elle n’apportait que douleur et désillusions. Cela n’empêchait pas la petite naga d’éprouver des sentiments. Mais elle considérait comme particulièrement dangereux de s’attacher de manière inconditionnelle à quelqu’un. D’ailleurs elle n’avait jamais réfléchit à ce qu’elle ressentait exactement pour Nina et préférait taire ce genre de questions, mieux valait profiter sans trop y penser.
Ainsi elle pensait que Slayn était amoureux d’elle, c’était un premier sujet d’inquiétude.

Elle pensait aussi que Slayn devenait fou. Où l’était déjà à la base. La serpentine ne pouvait imaginer ce qu’il avait pu endurer pendant deux siècles enfermé dans le noir avec pour seule compagnie quelques rats de passage et des remords perpétuels.
Mais en plus elle se demandait parfois s’il arrivait à s’adapter à une époque qui n’était pas la sienne. Très souvent les réactions de son chevalier vampire lui semblaient quelque peu… surannées.
Enfin elle se demandait ce que le vampire pouvait bien faire de ses nuits. Faire du tricot ne lui ressemblait pas.

Bref, Anna s’inquiétait. Voilà pourquoi elle était arrivée au Déméter peu après le coucher du Soleil. Pour ne trouver personne, le vampire était déjà parti. En prenant son parti, elle s’était installée dans la chambre, avait réalimenté son petit poêle portatif et s’était enroulée autour toute habillée pour dormir en attendant le vampire.

C’était une discussion qui avait fini par la tirer lentement de sa torpeur. Il y avait deux personnes qui discutaient depuis quelques temps dans la pièce d’à côté. Il fallut encore un moment à Anna pour parvenir à émerger douloureusement du sommeil. Les lampes dégageaient de la chaleur, mais celle-ci ne dépassait pas la cloison et son poêle était froid. Anna tendit l’oreille à travers le brouillard sonore qui l’assaillait.

Tiens, Slayn avait ramené une fille. Cette information suffit à finir de réveiller la petite naga. Elle releva la tête pour inspecter la pièce à l’aide de ses fossettes. Elle ne sentit rien d’autre que les lampes, pas de corps en vue.
*Oh-oh.*
Hum, petit jeu, que font un couple de vampire face à un intrus plein de sang délicieux ?
*Mais non, tu dis n’importe quoi il ferait jamais ça !*
Pourquoi ce "Oh-oh" alors ?
*Parce que je suis dans le lit… ça va devenir très gênant quand il va l’amener par ici.*
T’as qu’à te faire passer pour le petit déjeuner.
*C’est une idée fixe ou quoi ? >o<*
De toute façon t’en fais pas, ça n’a pas trop l’air parti pour atterrir sur un lit à mon avis.

En effet, la fin de la conversation semblait tourner un peu au… au… bah au n’importe quoi. Non ? Au moins là Anna pouvait se dire que Slayn avait vraiment un grain.

Elle se glissa hors du lit et entrouvrit doucement la porte pour observer discrètement la scène. Slayn avait son épée sortie et pointée vers le bas. Si c’était comme ça que les vampires se faisaient la courre c’était une méthode particulièrement particulière.
*Heu… oui, quand même.*
Par exemple là, il pourrait commencer par la pénétrer à coup d’épée.
*Hurk, c’est super pervers !*
Nan mais t’inquiètes pas, il a pas encore l’épée en érection.
*Ah, en fait tu dis n’importe quoi, encore.*
Zut, presque !

La serpentine ouvrit la porte et essaya de prendre un air plus réprobateur que fatigué. Ce qui était difficile dans ces conditions, mais elle mit tout de même ses poings sur ses hanches et croisa les bras sous sa poitrine en regrettant que son manteau ait perdu toute su chaleur.

« Slaaayn, c’est pas du tout comme ça qu’on séduit une fille tu sais… »

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Mar 5 Juin - 20:53

En cet instant Slayn jubilait d'avance à ce qui allait se passer. Ænima était tombée entre ses griffes et elle ne pouvait plus s'échapper. La lever du jour était proche et toute tentative d'éviter son interrogatoire était désormais vaine.

Il fallait dire qu'il avait su tirer les leçons de sa première rencontre avec une autre vampire. La dernière fois, le jeu s'était arrêté là sans qu'il puisse en apprendre d'avantage, ce qui l'avait frustré. C'était pour cela que cette fois, il avait pris la peine d'emmener cette nouvelle rencontre dans un environnement qu'il maitrisait.

Allait-elle tenter de lui résister ? Oserai-t-elle encore fuir ses question ? Allait-elle se suicider en tentant de quitter le Demeter malgré tout ? Qu'importe, quoi qu'il se passe il allait prendre "du bon temps" au sens ou il l'entendait.

Il n'y avait personne pour empêcher son "passager noir" de s'exprimer, et en ces lieu, c'était lui seul qui dictait ses règles.

Personne ? Pas vraiment. Contre toute attente, la porte s'ouvrit alors laissant apparaitre Anna qui affichait une mine réprobatrice.

La soudaineté du moment n'eut d'égal que l'étonnement du vampire qui tourna immédiatement un visage stupéfait en direction de la nouvelle arrivante.

Il avait été pris la main dans le sac cette fois. Que faisait-elle là ? N'était-elle pas sensée se dorloter auprès d'autres personnes plus importante à ses yeux que lui ? Elle ne venait jamais ici, et ce malgré le fait qu'il lui avait aménagé une chambre.
La remarque qu'elle lui lança accentua d'autant plus sa stupeur. A côté de la plaque, comme d'habitude...

Son regard se durcit alors, visiblement peut satisfait de constater que sa petite fête avait été interrompue par une intruse.


" Tu n'étais pas sensée être là. C'est plutôt culotté de s'incruster comme ça chez les gens après les avoir négligé si longtemps."

Il lui avait parlé avec une voix qui semblait celle d'un autre. Fixant de nouveau son regard sur AEnima avec dureté, il ne perdait absolument pas de son attitude agressive vis a vis d'elle alors qu'avant la présence d'Anna aurait suffit à le calmer.
Quelque chose semblait s'était brisé en lui depuis le retour des Carpates et à présent lui même ne savait plus si ce genre de dégâts étaient réparables.

Répondant enfin à la remarque de la Naga, il ajouta alors.


" Quant à séduire cette demoiselle... Attendons d'abord de savoir si elle mérite de vivre ou si je dois la tuer.
C'est un nouveau jeu que j'ai inventé pour oublier mes sentiments inutiles et gérer ma colère. "

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ænima

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Royaume des belges

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Mer 6 Juin - 22:49

Ce vampire n'est pas vraiment surprenant aux yeux de la brune. Décevant, comme la plupart des gens, mais pas surprenant. Il ressemble en fait à la plupart des specimens de l'espèce ; des sangsues primitives pensant que tout leur est dû, que rien ne peut leur résister.
La seule chose qui surprenne Ænima c'est le fait qu'il s'imagine vraiment qu'elle soit la dernière des idiotes. Qu'est-ce qui lui fait vraiment croire qu'elle ne soit pas équipée pour faire face à la lumière du soleil ? Un vampire de son âge sortirait en terre inconnue sans songer à un très probable retour tardif ? Elle évite d'en rire afin de ne pas déchaîner davantage cet hystérique devant elle, qui ne l'impressionne cependant pas tellement.
Privée de ses meilleures capacités, elle n'essaye toutefois pas de s'enfuir. Ca serait peine perdue.

Elle se rassoit donc afin de répondre à ce pauvre bougre. Mais un joli petit minois fait alors irruption dans la pièce d'une façon qui fait sourire la brune. Elle la salue d'un signe de tête poli. Elle remarque aussi que l'original, lui, est davantage irrité depuis l'intervention de la demoiselle.
*Ooooh, le pauvre petit s'est senti abandonné !* Songe-t-elle, moqueuse, en l'entendant parler.

" Quant à séduire cette demoiselle... Attendons d'abord de savoir si elle mérite de vivre ou si je dois la tuer.
C'est un nouveau jeu que j'ai inventé pour oublier mes sentiments inutiles et gérer ma colère. "


Sangsue primitive, en effet. Ou bien trop gâtée, c'est selon. Mais soit.
Elle croise les jambes et se lance dans un long et ennuyeux discours qui pourrait durer toute la journée si on ne venait pas à demander grâce. Hors contexte, ses plus extraordinaires souvenirs semblent bien pâlots. Sans compter que l'aventure ne fut pas la principale occupation de la vampire. Pas tant que la Science ou l'opium. La Science... elle en raconte un rayon à ce sujet, insistant sur ses expériences les plus longues et ennuyeuses, afin que cet allumé réalise bien que la vie d'Ænima fut certes longues, mais pas championne de la catégorie "Vies passionnantes d'un point de vue extérieur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Ven 15 Juin - 13:21

Et bim !

Difficile de décrire autrement ce qui venait de se passer. Anna venait de se prendre un bon coup sur la tête, un bon coup sur le cœur aussi. C’est étonnant à quel point une simple phrase peut contenir autant de violence.
Ainsi elle s’incrustait ? Elle l’avait négligé ? Si elle n’avait pas été déjà transie de froid Anna aurait pâli. Elle le dérangeait de toute évidence. Avait-il seulement réalisé depuis le temps les difficultés physiques qu’endurait la naga pour venir passer du temps avec lui ?

Le visage de la serpentine repris cependant des couleurs lorsque Slayn continua son explication. Et ce n’était pas de bonnes couleurs. Elle n’aimait pas ce qu’elle voyait. Elle n’aimait pas non plus ce qu’elle entendait. Elle avait cru qu’avec son séjour au Carpates le seigneur Valentine avait laissé ses démons derrière lui, elle s’était manifestement bien plantée. Mais ce que Anna n’aimait pas du tout, c’était la façon dont le vampire justifiait ses agissements morbides. Oublier des sentiments inutiles et gérer sa colère ? En clair…
*C’est ma faute.*
Attend, non Anna, il a peut-être rencontré quelqu’un entre-temps qui…
*C’est pas la peine petite voix. J’ai entendu la façon dont-il l’a dit.*
Bon… Sauf que c’est sa faute à lui, pas la tienne.
*Je sais pas… j’aurais du… j’aurais pu…*

Anna n’écouta pas un traitre mot du discours monotone qu’entama Ænima. À un autre moment en un autre lieu elle aurait probablement été très intéressée par le quotidien d’une femme qui avait vécu des centaines d’années auparavant. C’était pour ainsi dire un livre d’histoire vivant et la naga avait toujours été bon public.
Toute son attention était tournée vers son dérangé de vampire. Si celui-ci s’était plain de s’être sentit négligé, il allait pouvoir profiter en cet instant du regard fixe et intense que lui jetait sa protégée. Peut-être aurait-il cependant préféré lire autre chose que de la colère dans ces deux grands yeux verts.

La tristesse et la frustration se mêlait en elle pour alimenter cette petite flamme de colère. Le contact de Slayn avait cela de positif chez Anna : il s’arrangeait toujours pour parvenir à lui faire ressentir des émotions que son éducation s’était acharnée à inhiber.
*Je sais pas si c’est bien.*
Moi je pense que c’est bien.
*Pas pour lui.*
Ah mais ça je m’en fou. Je suis pas sa petite voix à lui.

Elle se rendait compte qu’ils ne s’étaient jamais vraiment compris. Qu’il y avait eu dès la première nuit des non-dits entre eux que le vampire avait soigneusement entretenus et amplifiés pour en arriver à cette situation là. Il était manifestement temps de mettre les choses au clair. Même si pour cela elle devait agacer deux êtres dont l’âge réuni réduisait sa propre existence à celle d’un nouveau-né tout juste éclos.

Anna se saisit d’une lampe et la teint contre elle presque à s’en bruler. Elle avait besoin d’avoir les idées claires. Sans cesser de fixer Slayn elle s’avança enfin pour se placer entre lui et la vampire qui monologuait à n’en plus finir. Elle lui tournait le dos mais s’adressa tout de même à elle d’un ton d’excuse.

« Je suis vraiment désolée, mais j’aimerai que vous nous laissiez seuls s’il vous plait. Il y a des pièces libres dans le bateau si vous ne pouvez pas repartir de jour. »

Elle ne savait pas si elle la sauvait vraiment, car la vampire n’exprimait pas particulièrement de crainte jusqu’ici. La congédier ainsi amena une boule dans l’estomac d’Anna. C’était difficile, mais c’était suffisamment important pour qu’elle le fasse tout de même.

Et c’était suffisamment important pour qu’elle se tienne prête à faire face à l’ire du sire Valentine si celui-ci s’opposait au départ de son jouet du soir…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Sam 30 Juin - 17:56

Si Anna n'écouta pas un mots du discours d'AEnima, ce ne fut pas le cas du vampire qui avait laissé de côté la Naga pour revenir à ses propres préoccupations. En effet, c'était une vie longue, et dans un sens le récit était ennuyeux, mais ce n'était pas ce qui l’intéressait. Une seule chose importait pour lui. Savoir si l'âme de cette demoiselle avait été corrompue par le vampirisme et si elle avait commis les même erreurs que lui ou si elle avait au moins tenté de faire quelque chose de cette malédiction qui l'avait frappé. Et il était clair qu'elle s'en était sortie bien mieux que lui. Les crimes qu'elle avait pu commettre semblaient bien dérisoire à côté des siens...

Ce n'était pas tant pour la juger... Mais pour répondre à l'une des propres questions qu'il se posait.

Etait-ce le vampirisme qui l'avait changé en monstre où cette folie était-elle apparue de sa douleur. La réponse semblait évidente après un tel monologue. Cependant Slayn n'était pas encore prêt à l'assumer. A reconnaitre à haute voix qu'il était lui même responsable des ténèbres qui habitaient son esprit. Ou plus précisément que les souffrances accumulées de sa longue existence l'avaient rendu fou.

Tout semblait s'effondrer autour de lui et il ne savait plus vraiment comment gérer cette situation qui lui avait totalement échappée. Non pas le fait qu'il n'ai pas à tuer une nouvelle fois ce soir, ça il s'y attendait à 50% et c'était justement pour savoir s'il devrait jouer les meurtriers ou les bons samaritains qu'il avait emmené AEnima ici.
Mais le fait qu' Anna soit là pour voir sa véritable nature dans toute son absurdité.

Extérieurement il paraissait toujours aussi froid et calme, mais intérieurement, il ne pouvait pas être aussi faible d'esprit qu'en cet instant. Il fallait remettre de l'ordre et la chose la plus intelligente à faire pour le moment était au moins de ne pas se dépatouiller sur deux fronts à la fois. Anna avait d'ailleurs lancé le ton en faisant savoir qu'elle souhaitait s'entretenir seule avec son serviteur.

Ainsi Slayn s'adressa-t'il calmement à la vampire qui lui faisait face.


" C'est bon... Je m'excuse. Il semblerai que je me sois très mal comporté...

En quittant cette pièce vous verrez une porte sur votre gauche. Elle donne sur un escalier menant à de confortables cabines en bas... Libre à vous de repartir quand le soleil ne sera plus une menace... Je vous conseillerez quand même d'attendre que les choses se soient un peu tassé en ville avant d'y réapparaitre ouvertement..."


Il laissa à son invitée le temps de prendre congé. A présent, c'est la petite discussion qui allait suivre avec Anna qui risquait d'être enflammée.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ænima

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Royaume des belges

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Ven 6 Juil - 14:30

Evidemment qu'il s'était plutôt mal comporté. Cela dit, elle s'était comportée de façon comparable plusieurs fois mais c'est son job qui l'exigeait, voire une vile curiosité ou de l'intérêt pur et dur pas de vieux démons intérieurs et ultra-personnels comme le sieur Valentine semble être habité.
Mais soit. Il semble que la peau de la brune ne soit plus en danger dans l'immédiat. C'est une bonne chose.

Elle accepte ces excuses maladroites et accède à la requête de la jeune fille, bien que l'idée de passer la journée ici ne l'enchante guère.
Elle adresse son salut aux deux autres par un signe de tête accompagné d'un bref "Bonne journée" avant de suivre les indications de Slayn.

Elle sort donc, prend l'escalier en observant la déco, la disposition des lieux, des meubles et choisi une cabine au hasard.
Elle s'installe en gardant toutes ses affaires près d'elle et réalise aisément que la journée va être longue. Elle ne sera purement et simplement pas capable de s'endormir et elle n'a pas pris sa pipe avec elle en quittant sa chambre à l'auberge. La voilà bien embêtée.
Elle s'allonge alors et se met à fixer le plafond en attendant le retour de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Ven 27 Juil - 2:31

Elle détestait cette expression. Oui, c’était décidé, Anna excecrait l’expression que portait Slayn a cet instant. Et fallut-il qu’il l’arborasse souvent pour qu’elle l’abore à ce point.

À chaque fois qu’une situation de conflit ou de désaccord se présentait, il affichait cet air détaché et neutre. Ce visage lisse et livide comme du marbre. Et aussi froid que celui-ci. Comme si tout à coup la sitation ne vallait plus qu’il s’investisse. Comme si Anna elle même perdait soudain toute importance.

Pis que ça même, elle en devenait transparente. Pas une seule fois le vampire ne pris la peine de rendre son regard à la jeune naga. Elle était juste devant lui ! Et pourtant il n’adressa la parole qu’à la femme vampire. Était-il à ce point obnubilé par sa folie pour ne pas vouloir lacher ne serait-ce qu’un instant sa "proie" des yeux, quitte à regarder à travers Anna ?

" C'est bon... Je m'excuse. Il semblerai que je me sois très mal comporté... "

"C’est bon", elle méritait de vivre. Anna fulminait, il donnait l’absolution après avoir écouté, ses excuses sonnaient faux. Se serait-il excusé s’il avait décidé qu’elle devait mourrir ?
*J’ai l’impression de pas être là.*
Tu es quand même dans le passage, s’il l’avait attaquée il aurait dut de passer sur le corps.
*…*
Je suis assez d’accord.

La serpentine se laissa couler au sol jusqu’à être assise sur ses anneaux, laissant Ænima quitter la pièce en silence. Elle se sentait impuissante, Slayn lui paraissait inateignable. Il l’avait toujours intimidée, mais jamais à ce point s’était-elle sentie aussi mal en sa présence. Elle avait l’impression qu’un mur les séparait. Mais plus que tout peut-être, elle ressentait une profonde déception matinée de colère.

« Pourquoi avez vous rompu notre pacte ? »

Cela faisait des mois qu’il ne lui avait plus réclamé de sang. Avant même leur retour à Clavinia il l’avait évitée. Le pacte était rompu, car c’était en ces termes que leur relation avait commencé :
« Offre moi un peu de ton sang...
Je te promet en échange le plus puissant et le plus féroce des gardes du corps. »

Anna se souvenait de cette phrase, la première, plus forte encore dans son souvenir que lorsqu’il lui avait prété allégeance. C’était ainsi le lien fondamental, elle lui avait donné du sang, il l’avait protégée. Qu’en restait-il maintenant ?

La lampe l’avait déjà bien réchauffée, Anna la déposa à ses côtés en continuant à fixer Slayn depuis sa position. Elle était prête à l’entendre.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Mer 29 Aoû - 22:45

AEnima avait finit par quitter la pièce, laissant Slayn seul avec Anna. Ou plutôt laissant Anna seule avec le vampire. Le vampire et sa colère qui montait toujours plus à chaque secondes qui passaient. Il ne savait plus quoi lui dire à présent qu'il était prit la main dans le sac. Où étais-ce plutôt qu'il avait trop à dire pour pouvoir remettre de l'ordre dans ses idées et sortir quoi que ce soit susceptible de rompre le malaise.

Il finit tout de même par poser les yeux sur elle, et immédiatement le malaise qu'il ressentait n'en fut que plus intense. Son expression était dure, et la folie qui l'entourait était devenue presque palpable

Elle lui posa alors une seule question. Une question simple et pourtant lourde de conséquences : Pourquoi avez vous rompu notre pacte ?

Là c'était trop... Elle avait prise ses distances jusqu'à le vouvoyer. Et surtout pour lui dire ce qu'il ne voulait pas entendre. Que c'était bel et bien lui qui avait tout brisé.

Il eu l'impression de sentir quelque chose crever en lui pour libérer tout un gaz de fureur libératrice. Sa première véritable réponse fut de jeter son épée devenue insupportable contre un mur sur le côté.


"Tu oses me demander pourquoi ?! "

Il se saisit alors du fauteuil qui lui faisait habituellement office de trône et le jeta de toutes ses forces contre un tableau qui se fracassa en tombant. Il avait effectué cette action en poussant un rugissement qui ne semblait demander qu'à sortir depuis des semaines. Enfin il se tourna alors vers la Naga et sans ménagement lui saisit les bras pour la faire se relever à sa hauteur et la fixer avec des yeux emplis de rage. Lui même ne semblait plus avoir conscience de la gravité de ce qu'il faisait.

" Je t'ai promis un garde du corps invincible et sans failles ! Regarde le résultat !!! Tu l'as sous les yeux !!! C'est ce que tu voulais Lady ?"

Il lâche alors l'un des bras et se saisit alors du visage de la demoiselle, rapprochant le sien tout en lui écrasant les joues de sa main massive. Sa bouche déformée par la colère faisait l'exposition de sa dentition de requin.

" Il y a un monstre tapis au fond de mon coeur ! Milles fois j'ai tenté de le faire taire ! De réprimer cette colère qui hurle en moi depuis des siècles et me pousse à tout détruire !

J'ai voulu me comporter de nouveau comme un humain, j'ai essayé de ne plus m'écouter et de retrouver le sourire en toute circonstance, j'ai voulu me jeter à fond et affronter tous les dangers, juste pour voir ton sourire... Je me suis même mit à t'aimer !

Au final qu'est ce que j'ai récolté ? du mépris. Tous mes efforts sont passés pour de l'hypocrisie à tes yeux, et aux yeux de tous d'ailleurs. J'ai le sentiment de n'avoir fait que des erreurs... Pire que tout, je me suis remis à souffrir, et le monstre s'est mit à hurler encore plus fort !

J'ai compris que j'étais trop faible pour te satisfaire ! Je n'ose même plus boire ton sang de peur de te tuer sur le coup."


Il marque une pause afin d'essayer de se contrôler et de ne pas broyer le crâne de la naga dont il tenait toujours la mâchoire fermement dans sa main. Des larmes de sangs commencèrent à surgir de ses yeux rubis, dont la lueur semblait oscillait entre la colère et la tristesse. Le liquide pourpre se mit ainsi à ruisseler tel un torrent sur son visage.

" Alors j'ai voulu redevenir comme avant ! Une arme déchainée et solitaire, forgée par la colère et le sang, implacable et sans états d'âme ! Pour ne pas totalement salir la mémoire d'Abraham, j'ai choisit les monstres... Tous ceux que j'ai trouvé je l'ai ai massacré !

Tout ça pour tenter de maitriser le monstre et ne plus souffrir. Et ça non plus ça ne marche pas ! Chaque jour il m'en faut toujours plus ! "


Il descend alors sa main tremblante du visage d'Anna, semblant de plus en plus se déconnecter de la réalité. Le cou gracile de la Naga semblait l'appeler et déjà ses doigts commençaient à l'enlacer. Le vampire haletait tandis qu'il ne pouvait plus défaire ses yeux de la jeune femme. Sa respiration de plus en plus rauque montrait qu'il avait la plus grande difficulté à respirer, comme s'il était en train d'effectuer un effort insurmontable.
En fait c'est bien de cela qu'il s'agissait... Tout son être commençait déjà a céder à la colère et à la soif de meurtre qui l'envahissait, cependant ses doigts tremblants s'étaient arrêtés tout autour du cou de la demoiselle sans se serrer. Comme si une ultime étincelle de lumière, refusant de s'éteindre, avait soudainement parasité le système... En cet instant ses yeux rougis semblaient supplier la Naga de faire quelque chose pour le stopper, car lui bientôt, n'y parviendrait plus.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Ven 21 Sep - 20:56

En tout cas elle croyait être prête.

La bleuette sut immédiatement qu’elle avait tapé juste. Peut-être un peu trop juste, même. Elle voulait faire sortir Slayn de son silence, briser cette muraille de glace qui se dressait maintenant entre eux. Elle ne pensait simplement pas qu’il allait le faire physiquement. La naga tressaillit quand l’épée rebondit au sol dans un fracas métallique. Quand le vampire fit suivre un fauteuil dans un hurlement de rage, elle n’en menait vraiment pas large.
Elle était paralysée devant ce déchainement soudain de fureur. Toutes les barrières du vampire semblaient tomber pour lui projeter un ras de marée d’émotions à la figure. Elle se laissa faire sans se défendre, comme une poupée sans volonté, bien plus malmenée par ses mots que par ses gestes.

Ses mots d’amour, de reproche, de souffrance et de désespoir étaient autant de traits adents bien plus cuisants que sa mâchoire contusionnée. Ainsi il l’aimait, le soupçon qu’elle avait se confirmait avec l’éclat brutal de sa colère. On lui avait appris dès sa plus tendre enfance que l’amour était une force dangereuse : elle avait sous les yeux la personnalisation de ce danger et cela l’effrayait plus que tout, jusqu’au larmes même du vampire qui l’emplissaient d’effroi.

Ses mains finirent par se porter sur l’avant-bras du vampire qui la tenait, cherchant à desserrer son étreinte alors que ses joues commençaient à protester de douleur. Des larmes perlaient à ses yeux et elle entendait de moins en moins distinctement ce qu’il lui disait, les mots résonnant dans sa tête avec le fracas d’une avalanche. Seul le sens du discour ressortait dans ce flot : elle avait rendu Slayn fou.
*Mais je n’ai rien fait !*
Justement, tu l’as laissé pourrir dans ses sentiments et voilà le résultat.
*Il ne m’a rien dit ! Il m’a même repoussée la première fois.*
J’ai pas dit qu’il était cohérent, hein : il est fou.
*Auscouuur ! =(TT^TT)=*
Réveille toi ma belle, il n’y que toi pour te porter secours ici !

En effet, dans sa transe, le vampire avait enfin lâché le visage d’Anna. Sous le choc de retrouver la mobilité de sa bouche, elle ne sentit pas tout de suite le bras qui descendait sur sa gorge. Jusqu’à ce que les doigts de Slayn se referment dessus. Il tremblait, il la fixait avec une intensité alimentée par tout ce qui se combattait à l’intérieur de lui. Rien, rien dans ce regard n’était là pour rassurer la serpentine. Il n’y avait personne pour la secourir. Plus personne. Son propre garde du corps, celui qui avait jurer de la protéger, ne pouvait même plus la protéger contre lui même. Elle était face à la mort et à ces doigts qui commençaient à se resserrer.

C’est quand elle sentit sa respiration coupée que l’esprit d’Anna alla chercher les ressources qu’il lui fallait. Une vague d’indignation sembla remonter depuis le creux de son ventre.
*Je n’ai RIEN FAIT !*
Une double détonation cingla dans la pièce. La naga se dégageât et reculât, elle sentait la paume de ses deux mains droites engourdie par la formidable gifle qu’elle venait de mettre à Slayn. Elle les laissa pendre le long de son flanc alors que les autres palpaient son cou et ses joues. Un goût cuivré lui imprégnait la langue et saturait son odorat. Du sang. Son sang. Son premier réflexe fut d’espérer que son "chevalier servant" ne lui avait pas trop abimé la bouche. Son second de siffler de colère et de protestation, sans plus prendre garde au sang qu’elle répandait.

« Tu es devenu complètement fou ! »

Sa respiration était hachée et rauque. Son visage étais rougit par la colère qu’elle ressentait et l’effort qu’elle menait pour mettre des mots sur celle-ci. Elle avait reculée face au vampire, mais cette fois-ci s’était grandie jusqu’à sa hauteur et son corps reptilien frémissait, prêt à réagir.

« Tout seul ! Tu m’as toujours repoussée, dès le premier jour ! Si c’est ça l’amour pour toi, tu peux te le garder ! »

Ouch…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   Dim 7 Oct - 0:22

La double gifle de la naga était tombée comme une guillotine sur la tête de Slayn, qui relâcha aussitôt son étreinte sur la gorge de cette dernière. Tremblant encore sous le coups du flot d'émotions qu'il avait enfin libéré, son corps ne semblait plus du tout répondre à sa volonté. Ce qui donna le temps à Anna de lui renvoyer au visage tout ce qu'il venait d'exprimer et de surtout mettre le doigt sur la folie qui l'habitait. Alors qu'elle se grandissait pour le dominer de se taille, il tomba directement à genoux au sol, visiblement extrêmement surpris par ce qu'il venait de se produire.

Même si elle se comportait enfin comme le maître qu'elle aurait dû être avec un tel serviteur, elle avait opté pour un bien mauvais choix de mots, qui ne pouvaient qu'attiser la colère du vampire.

Pour toute réponse, il envoya alors plusieurs violents coups de poing au plancher qui se fissura et s'affaissa légèrement dans la zone des coups. Heureusement que les charpentiers du Demeter avaient construit ce dernier épais et solide, il aurait été dommage de passer à travers le sol dans une telle situation.

Tout en se relevant, il s'adressa alors de nouveau à la jeune fille, visiblement loin d'être calmé.


" Ce n'est pas de la folie, c’est encore moins de l’amour. C'est de la colère ! C'est la colère qui à fait de moi un vampire, et c'est elle qui a toujours justifiée mon existence depuis des siècles ! "

D'une détente fulgurante, il se jette alors sur la naga pour la ceinturer au niveau de la taille, afin de la soulever de toute ses forces et la faire basculer au sol avec lui.
Salyn était à présent à cheval sur elle dans une posture dominatrice. Comme elle avait plus de bras que lui, dont une queue capable de le broyer, il envoya aussitôt un nouveau coup de poing au sol. Ce dernier, n'étant pas destiner à faire de mal à la jeune femme, avait été donné assez loin de la tête d'Anna, mais avait complètement écrasé le bois du parquet dans un craquement sinistre. Cela afin de dissuader cette dernière de profiter une nouvelle fois de l'avantage du nombre de ses membres et d'oser lever une nouvelle fois la main sur lui.
Il resta quelques secondes dans cette position. Ce déchainement de fureur venait de provoquer un déclic dans son esprit qui semblait soudainement lui faire voir les choses beaucoup plus claires.
Amusé par ce qu'il venait de comprendre, il approcha son visage du siens un grand sourire carnassier aux lèvres.
D’un geste vif, il déchira en deux le haut de la jeune femme pour écarter et plaquer le tissu sur se bras, afin de maintenir ceux-ci immobilisés. Ses seins ainsi libérés rebondirent délicieusement sous ses yeux. Son regard n'avait jamais semblé aussi lucide et plein d'assurance qu'en cet instant. Un seigneur, un roi, un dominateur, c'était ce qu'il était et n'aurait jamais dû cesser d'être. Avoir voulu être autre chose que lui même était voué d'avance à l'échec et ne pouvait que le conduire à la véritable folie. Là, en position de force, il se sentait bien, à sa place, presque vivant... Comme pour mieux s'en persuader, il commença alors à embrasser le cou d’Anna.


---> La suite en NC-17

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Demeter (Alias : Castel Valentine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Demeter (Alias : Castel Valentine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Zone rurale :: Plages et Côtes :: Demeter-
Sauter vers: