AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une choppe peut cacher un cabaret

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
Vaya

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Une choppe peut cacher un cabaret   Lun 30 Jan - 18:19

Vaya leva le nez sur l’enseigne et plissa le front. Elle se retourna même sur elle-même pour vérifier qu’elle ne s’était pas égarée. Non, pas de doute, la rue était identique, les portes et balcons environnants semblable à son souvenir. Etaient-ils partis depuis si longtemps ? Et bien à ce rythme, elle ne s’y retrouverait jamais dans cette ville. Cherchant la Choppe à la mer, elle se tenait devant les portes du Cabaret du Petit crépuscule. La devanture lui était par contre plus agréable et semblait plus engageant que le lieu dont elle avait poussé les battants la première et dernière fois. C’est donc avec un sourire accroché aux lèvres qu’elle entra.

Elle ne fut pas déçue. Le lieu, cosy, respirait une ambiance fraîche et divertissante, bien moins glauque que les restes de la Choppe tenues par on ne savait quel ivrogne du coin. Un rapide coup d’œil lui permit de voir qu’elle était la première, ses compagnons de route étant encore absents. Elle haussa les épaules et marcha d’un pas claquant et élégant, comme seuls des talons peuvent le faire. D’une démarche à peine chaloupée, elle vint s’assoir au bar pour prendre quelques nouvelles sur l’établissement. Après tout, les mieux placés pour les ragots ne sont-ce pas les taverniers ou les serveurs ? Elle s’installa de trois-quarts, de manière à avoir vue sur la scène, et la porte d’entrée, sans pour autant être impolie et tourner le dos à la personne qui allait prendre commande.

« Je vais vous prendre un cognac. S’il vous plait»


Elle se saisit de la petite bourse accrochée à sa cuisse et en sortit quelques pièces, payant d’avance sa boisson. Attendant qu'on la serve, elle prit ensuite le temps d'observer les clients déjà installés. Des tables rondes, des alcôves, des rideaux épais... Elle se laissa distraire par la musique d'ambiance, se demandant si ce soir il y avait spectacle

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Excuse
Personne Bannie
L'Excuse

Messages : 42
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 1 Fév - 17:33

Ce jour là, L'Excuse avait choisi de jouer au noble.
Un chignon élégant paré de quelques perles, un ras de cou en dentelle habillé le décolleté de sa chemise de soie noire. Un peu de maquillage sophistiqué comme elle sait le faire, de jolies boucles d'oreilles en perles, une jupe de taffetas noire et ses bottines noires à lacets.
Oui, c'était une journée comme les autres à la différence qu'aujourd'hui L'Excuse serait une personne de la haute société gérante de taverne. Cette pensée lui avait tiré un ravisant sourire qui ne la quitterait pas de la journée.


L'Excuse était sur le palier en face de sa chambre entrain d'observer la salle de son cabaret en attendant d'aller prendre sa place derrière le comptoir de bois brut.
Depuis son arrivée, les choses avaient pas mal changées. Elle avait fini d'aménager son établissement comme elle le voyait au moment où elle l'avait acheté. Vous n'imaginez même pas comme elle est fière de ses rideaux de brocart rouge, de scène qu'elle s'est fait construire, de la pancarte extérieur et de son personnel.
Elle avait engagé une charmante serveuse violoniste qui l'aidait le soir et la nuit en effectuant le service aux tables et l'animation par son sens du rythme. En plus de son salaire, L'Excuse lui avait offert un endroit où dormir, elle l'aimait bien cette petite.
Pour la journée et le début de soirée, elle avait engagé 2 sœurs, Natacha et Svetlana. Elles assuraient l'ouverture ce qui permettait à L'Excuse de récupérer des nuits interminables. Elles assuraient donc le service en journée et donnaient un spectacle en début de nuit.
Et il y avait bien sûr, le père Lachaise qu'elle avait engagé comme videur peu après qu'il lui ait sauvé la mise à un moment délicat. C'était un brave gars qui avait eut l'idée merveilleuse de recommander à L'Excuse d'installer un râtelier d'armes à l'entrée pour que les clients les y laissent évitant ainsi le grabuge. Pour l'usage contondant du mobilier ? Et bien L'Excuse était restée fidèle à elle même ! Son utilisation s'était vu réglementée et appliquée un tarif. Il n'y a pas de petits bénéfices et les gens y réfléchiraient sûrement à deux fois avant de chercher la bagarre et lui démolir son mobilier.
Son affaire était fleurissante et marchait de mieux en mieux, L'Excuse était fière d'elle, elle menait sa barque d'une main de maître.


L'heure était venu pour L'Excuse d'entrer dans la danse et de sortir de sa rêverie. Elle descendit l'escalier et se glissa derrière le bar. Là, elle prit son torchon et commença à ranger les verres qui attendaient prés de l'évier, attentive à ses clients. Pour l'heure, l'ambiance était assez tranquille. Le spectacle n'avait pas encore commencé et seule une musique d'ambiance en provenance de la scène donnait le ton. D'ici une heure ou deux, les clients qui sirotaient déjà un petit verre délaisseraient leurs discussions ou parties pour contempler le spectacle.

La porte s'ouvrit alors sur une ravissante jeune femme qui s'avança d'un joli pas chaloupé vers le bar. Elle s'y installa et déposa quelques pièces sur le comptoir en passant sa commande.


« Je vais vous prendre un cognac. S’il vous plait»

L'Excuse posa son torchon et s'approcha de la dame en attrapant au passage, un petit verre ballon qu'elle posa sur le comptoir. Se penchant, elle attrapa la bouteille de cognac et en versa une dose dans le verre qu'elle fit doucement glisser vers la ravissante jeune femme.

«  Voilà votre boisson ma Dame.
Pardonnez mon indiscrétion mais, quelles affaires vous amènent-ici ce soir ?
 »

L'Excuse récupéra le montant de la consommation et repoussa le surplus vers sa client, il n'était pas prudent de laisser traîner ce genre de choses.

_________________
Une excuse est un mensonge fardé.
Escroquerie (12) : Triche (6), Acteur (4), Prestidigitation (2)
Résistance (3) : Résistance aux drogues dont alcool (3)
Tir/arme [Jeu de cartes] (3) : Base de tir (3)



Dernière édition par L'Excuse le Mer 1 Fév - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
Vaya

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 1 Fév - 19:33

Vaya sortit de sa rêverie lorsque la jeune femme derrière le comptoir lui répondit. En quelques secondes seulement, elle la détailla des pieds à la tête. Sa tenue n’avait aucune faute de goût, tout comme sa coiffure ou son maquillage. Elle l’admira et acquiesça presque silencieusement à ce talent qui alliait audace et charme. Pas de vulgarité, de couleurs criardes, de détails décalés. Et en plus, elle avait l’air sympathique. Elle en trouvait presque bizarre le manque de monde dans ce cabaret. Les hommes auraient du affluer, ou alors ils étaient trop imbibés pour remarquer pareil joyaux en ce lieu.

Elle se saisit du verre ballon et le porta à ses lèvres. La chaleur de l’alcool la raviva instantanément, glissant lentement dans sa gorge. Enfin elle put gouter à autre chose que leur piquette à bord du Keltia, qui leur servait surtout à ne pas boire d’eau contaminée, croupie, ou salée. Et c’était un vrai bonheur, de ces bonheurs simples que l’on peut rencontrer facilement lorsque l’on y fait attention. Elle reprit sa monnaie, les glissant prestement et discrètement dans sa bourse, avant de répondre enfin à la jeune femme. Et finalement, elle ne répondit pas du tout à la question de prime abord.

« Je suis navrée. Je n’avais pas vu le changement de règlement. »

"Ce n'est pas grave, ce sont juste des mesures de sécurité. On est jamais trop prudent."

C’était peut-être cela qui finalement dérangeait les pirates brutaux et bêtes. Déposer les armes à l’entrée. Même elle avait un petit pincement au cœur, c’est qu’elle y tenait tout de même, c’était le seul lien qui lui restait avec son passé. Cette petite arme à feu volée. Tel un héritage, un du, un droit. Néanmoins, civilisée, et aussi car de toute manière la barmaid s’en serait vite aperçue puisqu’elle la portait à la taille de manière visible, elle la déposa sur le bar devant elle et la glissa en direction de la jeune femme. Enfin seulement, elle réfléchit à ce qu’elle était venue faire ici.

Quelles affaires… Si au départ rendez-vous avait été pris avec quelques matelots du Keltia pour fêter leur victoire, c’était surtout l’envie d’un peu de compagnie autre que celles des pirates qui l’avait fait revenir et sortir. Non pas qu’elle ne les apprécia pas, mais trois mois sur le dos de chacun, elle en avait ras le bol. Elle se souvenait des « madame, je crois que je suis malade…. Madame, j’ai mon pied qui me démange…. Madame, je crois que ça s’infecte… » Pour sur, elle aimait bien ce qu’elle faisait, c’était… gratifiant pour la fonction, et se sentir indispensable, même si les petits bobos classiques avaient le don de l’agacer et de profondément la décevoir sur le genre d’homme que pouvait être un pirate. Du coup, elle avait envie de voir d’autres têtes, changer de rythme.

"Et pour ce qui m'amène, rien d'indiscret rassurez-vous. Quelques broutilles à fêter, et la redécouverte de ce lieu qui a bien changé!"

« En effet, cette taverne avait besoin d'un petit ravalement de façade."

"C’est fait avec goût et raffinement. Je pense que vous me verrez souvent par ici. Que proposez-vous comme animation?"

"Ca sera un plaisir.
Nous offrons quelques parties de cartes ou de dès à ceux qui veulent, un spectacle et de la bonne musique d'ambiance. Nous avons la meilleure violoniste de la ville. Et les traditionnelles boissons, cela va de soit."


En voila des projets qui méritaient attention. Elle n'était pas trop jeu, mais elle aimait la musique. Elle le sentait, elle se plairait dans le coin.

"Et qui devons nous remercier pour ce cabaret original?"

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Excuse
Personne Bannie
L'Excuse

Messages : 42
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 1 Fév - 20:02

L'Excuse sourit. La compagnie de cette jeune personne était des plus agréable, fraîche et rafraîchissante. A n'en point douter, cela la changer des clients habituels et ce n'était pas pour lui déplaire, bien au contraire.

« Moi même. Je l'ai racheté il y a un peu moins de 3 mois. »

Notre tavernière ne put s'empêcher de repenser à la ruse qu'elle avait employé pour acquérir ce bijou. Il fallait bien avouer qu'elle était étonnamment douée en affaire pour une femme, c'est qu'elle savait être persuasive quand il le fallait.

« Une bonne affaire. »

« Cela ne m'étonne pas, j'aurais parié que j'aurais gagné. » dit-elle d'un air entendu.

Cela ne faisait pas de doute, le cabaret avait gagné en charme et en fraicheur. On pouvait même dire qu'il était à l'image de L'Excuse. C'était son bébé et elle en était fière.


« De vous à moi, il n'était vraiment pas difficile d'en faire un cabaret digne de ce nom, surtout quand on sait dans quel état je l'ai récupéré. »

Quand elle était entrée dans cet établissement, elle avait été surprise de son état mais y avait aussi vu un atout pour l'avoir. Autant, L'Excuse savait que le futur vendeur ne pourrait refuser son offre, autant elle savait qu'en arguant l'état des lieux, elle pourrait même en faire baisser le prix.
Au final, elle l'avait payé un peu plus cher que sa valeur réelle mais, elle l'avait eut le lendemain de la transaction, c'était une aubaine.

Sa cliente quand à elle ne put s'empêcher de rire avant d'ajouter :


« Je vois tout à fait ce que vous voulez dire... Je crois malgré moi que j'y ai participé. Même si cela sentait déjà la fin pour la Choppe. »

L'Excuse rit à son tour. Elle comprenait maintenant le pourquoi de l'état des lieux à son arrivée et d'une certaine manière, elle leur était reconnaissante. Finalement, sans leur intervention, elle doutait qu'elle n'ait fait ça seule, elle n'aurait certainement pas négocié cette taverne de la sorte. Sans eux les négociations auraient été rude même si le résultat aurait été exactement le même.

« Sans le savoir, vous m'avez un peu aidé.

Mais sinon, vous ne m'avez pas dit quel genre de broutilles vous fêtiez. 
»

« Et bien, on revient d'une petite virée entre pirates qui s'est révélée fructueuse. Normalement quelques uns doivent me rejoindre ici pour trinquer... Mais de vous à moi, depuis 3 mois en mer à les voir jour et nuit, je suis plus venue pour me distraire et voir d'autres personnes ! » fit-elle avec un clin d’œil de circonstance plein de malice.

L'Excuse comprenait tout à fait ce qu'elle voulait dire. Il était parfois agréable et enrichissant de pouvoir passer du temps avec d'autres gens que toujours les mêmes. En agissant de la sorte, on évitait de monter en pression et d'avoir à faire à des crises quand on ne supporte plus d'étouffer de la sorte.


« Allez, je vous fais une fleur ma Dame. Je vous offre cette consommation et je vais même vous accompagner pendant que nous poursuivons cette conversation. » dit-elle en redant sa monnaie à la rouquine avant de se servir à son tour un verre de cognac pour trinquer avec elle.


_________________
Une excuse est un mensonge fardé.
Escroquerie (12) : Triche (6), Acteur (4), Prestidigitation (2)
Résistance (3) : Résistance aux drogues dont alcool (3)
Tir/arme [Jeu de cartes] (3) : Base de tir (3)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Lun 6 Fév - 18:50

Poussa le premier la porte de l'établissement, aussitôt suivit de Mordreck et Dorian. Il éteignit alors son cigare qu'il rangea dans son étui avant de le fourrer dans sa poche intérieure. Il prit le temps d'observer les alentours. La configuration des lieux avaient changés. Ce qui n'était pas pour lui déplaire. Après trois mois à parcourir et combattre les restes de son passé, fréquenter un endroit visiblement tourné vers l'avenir ne pouvait que lui faire le plus grand bien.

" Bon... Il ne nous reste plus qu'à identifier des têtes connues."

Il reconnu bien évidement plusieurs marins du Kaeltia visiblement venus dépenser en une nuit le fruit de plusieurs semaines de dur labeur. La nature humaine le surprendrait toujours... Mais un sourire se dessina sur ses lèvre lorsqu'il aperçu au bar une chevelure rougeoyante fort reconnaissable.

Emmenant ses compagnons à sa suite, il se dirigea donc tout naturellement en direction de Vaya qui venait juste de trouver le moyen de se faire offrir un verre par la jolie tenancière. Il ne put alors s'empêcher de faire remarquer à ses compagnons visiblement intrigué et souriant.


" Mais Shocked ... Comment les hommes peuvent-ils faire preuve de galanterie si les belles femmes s'offrent des verres entre elles à présent ? Les moeurs de vôtre époque sont décidément bien complexes..."


Il s'approcha alors d'avantage et afin de ne pas s'assoir directement à côté de la jeune femme comme un vulgaire dragueur de comptoir, il préféra demander par politesse.

"Bonsoir Vaya! Bonsoir Mademoiselle ! Excusez moi... Ces places sont elles disponible?"

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordreck Dran'Leïn

Mordreck Dran'Leïn

Messages : 30
Date d'inscription : 13/01/2012

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mar 7 Fév - 0:49

Tout en discutant, Mordreck avait suivis les deux comparses jusqu'à la porte d'un établissement à l'allure modeste, certes, mais irrémédiablement bien tenu. Slayn entra le premier, et Mordreck s’engouffra à sa suite : la politesse aurait été de laisser Dorian passer, mais les ronds de jambes, ce n'avait jamais été sa tasse de thé. Les lieux étaient propres. Un cabaret des plus agréables ... du moins des plus agréable qu'il eut pu visiter. Un râtelier d'arme portait déjà plusieurs kilos de métaux divers, et nulle place n'aurait pu accueillir sa hallebarde.

Quand bien même, il ne l'y aurait pas déposé. Sa hallebarde ne s'était jamais plainte d'être sur son dos, à ce qu'il sache. Il observa Slayn ranger son cigare. Lui continuait à tirer sur le sien avec délectation - en même temps, il n'en fumait pas si souvent, autant en profiter, n'est ce pas ? Il fit de même que son prédécesseur, qui observait la salle, bien que son propre coup d’œil fut plus bref. Il ne connaissait ni les lieux, ni les personnes qui s'y trouvaient.

Le grand brun se dirigea vers deux demoiselles, soulignant ironiquement le fait qu'elles semblaient déjà bien se distraire en l’absence des deux hommes. Tout sourire, le Tiefling s'approcha également du comptoir, pendant que Slayn s'introduisait poliment auprès de son amie et de celle qui devait être la tenancière. Il ôta sa hallebarde, qu'il retourna d'un geste coulé, avant d'en poser la pointe au sol. Il tourna le dos au comptoir, auquel il s'accouda, son arme posée entre ses pieds, la hampe reposant contre son épaule.

Pour le moment, personne ne semblait lui prêter attention, et donc il prenais simplement plaisir à observer les lieux, les gents, à travers la fumée de son cigare. Il n'aurait suffit que d'un bon verre d'alcool pour que le moment fusse parfait. Mais le grand cornu, s'il n'avait le culte des règles, n'était pour autant discourtois. Il n'avait été présenté, il attendrait donc. De plus, la tenancière venait de se faire alpaguer en même temps que celle qu'elle accompagnait d'un verre.

Au milieu du bruit de fond des discutions et des tintement de verre, Mordreck apprécia une nouvelle fois le fait d'être libre, dans un endroit aussi accueillant en compagnie de personnes au premier abord fort sympathique .... et pourvoyeuses de tabac de qualité en prime.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
Dorian

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 8 Fév - 13:21

Dorian entra en dernier dans la taverne qui avait tant changé. Il était resté quelques instants à regarder cette façade propre et avait soudain hâte de voir l'intérieur. Ce n'était surement plus du tout la même ambiance qu'à l'époque de leur arrivée. Bizarrement il doutait qu'un affrontement puise voir le jour en ce bâtiment et ce n'était pas un mal. Comme si quelques changements suffisaient à donner une autre âme à un lieu.
Il pénétra donc à la suite de Slayn et Mordreck et fut saisi des modifications apportées. Ce ne pouvait être le seul effet d'une déformation de ces souvenirs. C'était en effet une toute autre ambiance, une toute autre destination qui avait été apporté à l'établissement. Celui-ci était désormais un cabaret. En vérité, c'était la première fois que le jeune marin en voyait un, plus habitué aux tavernes grossières et bruyantes. Etait-il vraiment à sa place dans ce lieu ? Il s'y sentait bizarre... Par contre, en regardant en direction du comptoir où se tenait déjà Vaya avec une autre jeune femme, il les trouvait très bien assorties au lieu. C'était un endroit où se mêlait une touche de féminité, donc idéal pour la doctoresse dans ses nouveaux atours vestimentaires. Ses fripes lui semblèrent soudain sales et inadaptées, alors que cette préoccupation n'était guère essentielle au navigateur.

Il n'entendit pas la remarque de Slayn dont le ton la destinait plutôt à celui qui lui succédait immédiatement. Et comme le Tiefling était loin d'être maigrichon et petit, le son ne parvint pas jusqu'à Dorian. Il aurait alors pu répondre que ça dépendait surtout des classes, car les filles de pêcheurs étaient toujours très sensibles aux attentions serviables et galantes de hommes... d'autant que cela était plutôt rare de ce milieu bourru.

Il salua ses camarades lorsqu'il passa auprès d'eux et les trouva étranges dans ce cadre "sage", presque anachroniques et il se dit tristement qu'il devait faire pareille impression. Mais il arbora un grand sourire lorsqu'il parvint à la hauteur du comptoir que ses deux compagnons avaient rejoint.

" Bien le bonsoir ! C'est bien plus charmant et accueillant que dans mon souvenir... ! "

Il ne manquait que deux personnes pour compléter leur équipe, et le rouquin était déjà persuadé de l'absence de l'un d'entre eux... C'était peut-être l'endroit idéal, le moment parfait pour faire la déclaration que Tarlynn devait faire... Le faire à sa place... En d'autres temps, cela l'aurait dérangé mais à l'instant où cette idée lui traversa l'esprit, elle lui sembla bonne. Il ne servait à rien d'attendre davantage, de tergiverser et d'espérer que ça change... Les faits étaient là et il convenait de tout mettre à plat pour que le Keltia continue à tenir la mer avec efficacité. Ça leur permettrait à tous de clore cette aventure et même si ça pouvait miner un instant le moral des troupes, c'était une information nécessaire à partager.
A partager, certes mais pas envers tout le monde... Dorian faisait aussi bien référence en pensant à cela aux membres de l'équipage qui se trouvait dans la salle qu'à Mordreck qui n'était nullement intéressé par cette histoire. L'instant était là, mais ça attendrait encore un peu.

" Vaya, je te présente Mordreck, un Tielfing croisé au hasard des rues. Il cherchait un endroit où se désaltérer, nous avons donc fait route ensemble jusqu'ici. Sais-tu si Anna nous rejoindra ? "

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordreck Dran'Leïn

Mordreck Dran'Leïn

Messages : 30
Date d'inscription : 13/01/2012

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 8 Fév - 15:39

[hrp] Comme l'action de Dorian appel a réaction immédiate de la part de l’intéressé je me permet de jouer à la suite.[/hrp]

A l'appel de son prénom, Mordreck sorti de sa rêverie. Il se redressa, otâ son cigare de la main gauche en prenant soin de conserver la hallebarde en position. Ce fut donc son autre main en direction de Vaya.

"Enchanté ! Je viens d'arriver, et j'ai eu la chance et le plaisir de rencontrer vos deux accolytes près du port. Accolyte connaissant ma foi de bien agréables lieux, et de bien agréables personnes ! ..." son ton n'était pas celui de la flaterrie servile, mais celui de la félicitation sincère, son regard passant de la tenancière à Vaya : charge a chacun de retrouver son compliment.

Avant d'achever " Et visiblement de bon fournisseurs de tabac.", à l'attention de Slayn.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
Vaya

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 8 Fév - 17:07

« Allez, je vous fais une fleur ma Dame. Je vous offre cette consommation et je vais même vous accompagner pendant que nous poursuivons cette conversation. » dit-elle en redant sa monnaie à la rouquine avant de se servir à son tour un verre de cognac pour trinquer avec elle.

Vaya la remercia d’un hochement de tête, sans se départir de son sourire malicieux. Elle lui plaisait bien la tenancière. Du caractère et du savoir-vivre. Elle rangea donc sa monnaie, et vint trinquer avec elle joyeusement. Elle y voyait là un acte bien moins anodin qu’il pouvait y paraître, comme une promesse future d’échanges, de commerces, d’échanges de bon procédé, ou simplement de bons divertissements… peu importait réellement, seul l’acte symbolique d’engagement persistait.

" Mais ... Comment les hommes peuvent-ils faire preuve de galanterie si les belles femmes s'offrent des verres entre elles à présent ? Les mœurs de votre époque sont décidément bien complexes..."

Vaya détourna les yeux vers une voix qu’elle connaissait et qui semblait les héler. «Et depuis quand espionne-t’on les marins à quai ? » Car s’il avait vu l’échange de monnaies entre les jeunes femmes, c’est qu’à n’en pas douter il avait pris son temps et les avait observées avant de se diriger vers elles. Le contremaître prenait doucement place vers Vaya (je ne crois pas que l’Excuse est fait le tour du comptoir pour ma part, sauf si j’ai zappé un déplacement), les tabourets étant actuellement vides d’occupants.

"Bonsoir Vaya! Bonsoir Mademoiselle ! Excusez-moi... Ces places sont elles disponible?"

« Bonsoir Slayn. Oui elles sont disponibles, mais une table sera surement plus pratique pour discuter, qu’aligner en rang d’oignons… Enfin c’est vous qui voyez ! »

La rouquine observa un instant le nouveau venu. Tarlynn avait bien changé, ne put-elle s’empêcher de commenter intérieurement, et ses yeux se plissèrent un peu plus sous l’effet de sa blague personnelle. Le tiefling qui accompagnait ses deux compères était complètement différents de leur capitaine. Et le premier détail qui lui sauta aux yeux, c’est que comparer à celui qu’elle connaissait, celui là manquait sans aucun doute de finesse. Elle se demanda qui ce pouvait être.

" Vaya, je te présente Mordreck, un Tielfing croisé au hasard des rues. Il cherchait un endroit où se désaltérer, nous avons donc fait route ensemble jusqu'ici. Sais-tu si Anna nous rejoindra ? "

Ce fut Dorian qui fit les présentations. Toujours aimable et boute-en-train, toujours le mot pour calmer les esprits qui pouvaient s’échauffer. Il était toujours d’agréable compagnie. Vaya allait répondre au rouquin, mais le tiefling fut plus rapide qu’elle. Elle le laissa donc faire le premier pas, cela lui laissait finalement le temps de le jauger un peu.

"Enchanté ! Je viens d'arriver, et j'ai eu la chance et le plaisir de rencontrer vos deux acolytes près du port. Acolyte connaissant ma foi de bien agréables lieux, et de bien agréables personnes ! ... Et visiblement de bon fournisseurs de tabac. »

Surprenant, la grosse brute semblait avoir du vocabulaire. Elle laissa flotter pendant quelques secondes ses présentations, et prit le temps de boire une gorgée. Ne jamais se précipiter, calculer soigneusement ce qu’il convenait de dire ou de taire. Un nouveau venu rencontré au coin d’une rue hein ? La méfiance de la jeune femme, déjà innée envers tout ce qui s’appelait pirate, se mit en alerte. Surtout quand il se permit de juger sa personne ou celle de la tenancière comme agréable. Elle savait l’être c’est sur, mais là, à part siroter un verre de cognac, elle n’avait rien fait pour lui être agréable. Elle continua néanmoins sur le même terrain.

« Enchantée. Vaya Nimoa. Je ne sais pas si c’est une chance, ayant tendance à attirer les ennuis à eux comme des aimants, mais ils connaissent, à n’en pas douter, quelques lieux et quelques douceurs. »

Puis s’adressant enfin à Dorian qui lui avait posé une question. Elle réfléchit quelques secondes. Cela faisait quelques temps déjà qu’elle n’avait pas croisé la jeune naga.

« Je ne sais pas si Anna viendra. Je ne l’ai pas vu depuis un petit moment déjà. Et finalement, je ne suis pas sur qu’elle connaisse cet endroit. Donc si personne ne lui a dit ou nous étions susceptible d’aller… Je crois qu’elle peut toujours chercher la pauvre ! »

Oui, elle n'était pas là lorsqu'ils avaient quelque peu... amoché la taverne. Et en plus avec le changement de nom de l'enseigne, elle ne risquait pas de trouver l'endroit. Il faudrait qu'elle l'emmène un de ces quatre, sur que l'endroit lui plairait.

"Si ça ne vous dérange pas, je finis mon verre avec Mademoiselle et je vous rejoins à la table de votre choix."

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 15 Fév - 21:20

Le vampire ne souhaitait pas interférer dans cette discutuion entres dames, il s'éloigna donc affichant un doux sourire

"Très bien... Nous prendrons commande une fois tous ensemble.

Cette table semble convenir, qu'en dites vous ?"


Dit-il en s'adressant à ses autres compagnons. En effet, une table ronde située en centre de salle venait juste de se libérer. Un jeu de carte et une boite de jeton venaient d'ailleurs d'y être disposée pour prochains arrivant.
Malgré la question qu'il leur avait posé, Slayn n'attendit d'ailleurs pas l' approbation de ses homologues pour se diriger vers celle-ci et se choisir une chaise. Il y avait longtemps qu'il n'avait pris la peine de s'amuser un peu, et c'eut été goujaterie que de ne pas faire honneur à cette tablée qui leur tendait les bras.


"Nous aurons de quoi faire passer le temps comme cela!"

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Dim 19 Fév - 3:40

[Hrp : Coucou à tous, je me mêle de vos petites affaires et je remplace L’Excuse pour l’occasion. C’est vu avec elle ne vous en faites pas, donc inutile de l’attendre pour le moment. Par contre soyez sages, tonton Ǽðřəδøņ vous surveille.]

J’aime cet endroit.

C’est quelque chose que je me surprend toujours à penser. C’est assez bruyant et animé dans l’ensemble, mais pas trop. Il y a régulièrement de la musique ; musique d’ambiance jouée par quelque musicien qui le plus souvent a perdu trop de parties contre L’Excuse ; musique d’exception quand c’est l’heure des spectacles. Je ne sais comment la Patronne fait, mais quand il s’agit de son cabaret je la vois toujours sortir LE contact qu’il faut hors de son petit chapeau. Sauf quand elle n’en porte pas, comme aujourd’hui.
En tout cas c’est une sacré négociatrice. Entremetteuse, joueuse, tricheuse, menteuse. Je l’aime beaucoup.
Son frère aussi, quand il se montre.

Et voilà, j’aime cet endroit. Pas juste parce-que j’y passe le plus clair de mon temps mais aussi parce qu’il est tout plein de… vraiment il est plein de… Je sais pas ce que c’est, mais il en est tout plein.

Ce soir j’en était à tranquillement m’allumer une toute petite tige. Petite friandise pour décompresser d’une dure journée de commerce. Les clients savent où me trouver à présent, mais depuis que j’ai un peu revu mes prix à la hausse j’ai pu limiter un peu la demande. J’en suis fort ennuyé moi-même, mais mes stocks s’envolaient décidément trop facilement. Qu’il est dur de contenter autant de personnes en mal de détente, parfois je me réjouit que ma croisade contre le stress urbain récolte autant de succès, mais à d’autre moments je me sens démuni face à l’ampleur de la tache que je me suis assignée.
Et puis je me fait un blé monstre avec leurs conneries…

*Bah… je trouverai bien quoi en faire. M’acheter un centaure ce serait classe. Une femelle, comme ça je peux me tenir, c’est bien foutu.*

Ou délocaliser une partie de la production pour la rapprocher de la ville, j’ai pas encore décidé, c’est vrai que~ wow, canon.
Manque de bol, je me sens tellement bien assis là où je suis que c’est la Patronne qui vient d’intercepter cette jolie rouquine. Le destin est ainsi fait. C’est très bien aussi, je fume tranquillement en regardant les deux jeunes femmes du coin de l’œil. Je sais que L’Excuse aime bien les personnes qui sortent un peu du lot, la suite pourrait être amusante. Bon, je suis un peu triste en la voyant se défaire de son pistolet, m’ôtant l’opportunité de le lui ôter moi-même.
Sont pas drôles ces gens qui respectent les règlements.

Manque de bol, le spectacle est à peine commencé qu’entre un nouveau groupe. Un peu tape à l’œil, le groupe. On dirait des aventuriers. Et qui connaissent miss rouquine, le destin, le destin. Mais ne connaissent pas l’usage que l’on fait d’un râtelier. Bon. Je grimace même quand j’en vois un poser la pointe de son arme sur le parquet du cabaret. J’ai pas envie de me refaire chier à poncer ce maudit parquet parce que personne n’est foutu de lire ce foutu panneau d’avertissement (bon en même temps je crois que la Patronne non plus, mais ça l’amuse d’avoir des papiers officiels).
Sont chiants ces gens qui ne respectent pas les règlements.

Bon, je crois qu’une petite fouille s’impose. J’actionne donc les muscles de mes cuisses. Ceux-ci se tendent, tirent, mes tendons grincent tels des cordes trop tendues alors que la poulie de mes genoux met d’aplomb le reste de ma carcasse. Pff, il faudra que j’invente un système pour se lever plus facilement, peut-être une sorte de truc éjectable avec une manette sur le côté, ça améliorerait pas mal la sécurité des chaises je pense.

Bon, par où commencer. Si j’étais logique, je procéderais dans l’ordre d’arrivée. Si j’étais galant je ferais passer les femmes en premier. Si j’étais pragmatique, je commencerais par le plus coopératif. Si j’étais cavalier, je commencerais par le plus dangereux.
C’est bien simple peu importe comment je le retourne il me faut passer par la demoiselle en premier.

Ça tombe bien parce que L’Excuse viens de recevoir un appel qu’elle ne peut ignorer. C’est ça aussi d’avoir des contacts, il faut les entretenir. Un grand pouvoir entraine de grandes responsabilités…
Elle me jette quand même un regard équivoque en s’excusant auprès de sa compagne de boisson.

*Ça va, ça va, je vais pas te la piquer. Je te l’emprunte juste un instant.*

Moi, ma chaise et mon herbe en cours de combustion allons donc nous installer gentiment au bar et je l’aborde d’un ton aimable. D’aucuns diraient charmeur, mais c’est très exagéré si vous voulez mon avis.

« Bonsoir ! Désolé de me montrer cavalier mais je vous ai vu sortir une pétoire tout à l’heure et je vois qu’il vous reste un poignard. Vous en avez encore beaucoup d’autres cachées ? Parce que j’ai un mauvais souvenir du dernier œil métallique qui m’a regardé. C’est que c’est vraiment très long et fastidieux de retirer ensuite tous les petits bouts de plombs qui se sont incrustés. »

C’est vrai que cette fois là j’avais passé un bon moment à essayer de reprendre ce trou dans mon dossier avant que quelqu’un n’insiste pour que je me fasse recoudre avant qu’une vampire ne me tombe dessus.

« Je peux vérifier ? C’est purement professionnel. »

Bon dans l’idéal faudrait voir à s’occuper des trois autres zigotos aussi. Mais chaque chose en son temps on a dit.

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
Dorian

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Dim 19 Fév - 18:07

Les présentations faites et les banalités échangées, Vaya les invita à ne pas l'attendre pour s'installer à une table. Après tout, ils l'avaient un peu interrompus dans une discussion ou du moins une rencontre avec la propriétaire des lieux. Ce n'était pas une mauvaise chose de faire ainsi des rencontres ; la promiscuité de la vie à bord ne convenait pas à tout le monde et ce devait être compliquée d'être une femme à bord. Heureusement qu'elles étaient deux pour se tenir compagnie.
D'ailleurs Anna ne serait surement pas présente avec eux ce soir... Quelle belle bande d'idiots ils faisaient !! Franchement !! Oublier que la serpentine ne connaissait pas l'endroit... et la laisser se débrouiller seule pour venir jusqu'ici... Aucun sou de jugeote sur ce coup-là ! Et Dorian, le premier, perdu qu'il était dans ses pensées, n'avait pas pensé une seconde à lui proposer de l'accompagner. La naga se sentirait-elle vexée de leur manque total de galanterie et de prévenance à son égard ? Il y aurait de quoi ! Cela leur semblait si logique, vu qu'elle faisait partie de l'équipe, qu'elle connaisse le lieu de leur rencontre... Mais non, elle ne faisait pas partie du quatuor de base, celui qui avait battu côte à côte pour finalement récupérer le Keltia et les emmerdes qui allaient avec. Non, c'était simplement du gros n'importe quoi ! Et ce que le navigateur comptait leur apprendre continuerait dans ce sens...

Les trois compagnons se rendirent à une table, choisie par Slayn. Sur celle-ci étaient disposés un jeu de cartes et des jetons. Le rouquin n'avait pas le cœur au jeu, lui qui était pourtant toujours prêt à s'amuser. Son secret lui pesait de plus en plus sur le moral et même si extérieurement, il n'en laissait rien paraitre, ça le minait de garder ça pour lui. Bientôt... bientôt... Lorsque la toubib aurait terminé, qu'ils seraient correctement installés...
Tiens, la tenancière s'éclipsa soudain mais un individu vint la remplacer presque immédiatement auprès du comptoir. Si au départ le marin pensa à un galant venu s'enquérir des disponibilités de la belle, il y avait un petit quelque chose dans la nonchalance du personnage qui lui laissa penser qu'il devait s'agir d'autre chose. Cependant il n'y avait aucun soucis à se faire pour Vaya qui avait bien prouvé qu'elle était une grande fille, capable de se défendre toute seule. Et en cas de besoin, ils seraient toujours assez près pour lui venir en aide.

Dorian croisa le regard du vampire qui avait lui aussi remarqué le manège de l'inconnu. Il haussa les épaules et d'un geste rapide attrapa le paquet de cartes. Il entreprit de les battre. Ils ne pouvaient pas se méfier de tout le monde de toute façon, même si le second avait une propension plus élevée à cela.

" Je rêve d'une bière bien fraiche et pleine de mousse. A moins qu'ils aient du bon rhum ici... Pourquoi pas les deux ? Vous prendrez quoi vous ? " lança-t-il innocemment. Il était venu pour se vider la tête, se changer les esprits ; boire en bonne compagnie aidait toujours à cela !

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordreck Dran'Leïn

Mordreck Dran'Leïn

Messages : 30
Date d'inscription : 13/01/2012

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Lun 20 Fév - 12:09

Ses deux compagnons s'étaient dirigés vers un table libre toute proche, sous l'impulsion de Slayn. Mordreck était pourtant très confortablement installé, et disposait d'une vue d'ensemble plutôt agréable. Qu'importe, il serait tout aussi bien assis et attablé qu'accoudé au comptoir.
Alors que le Second et le Navigateur s'installaient, il se redressa, saisi la hampe de son arme et la cala derrière son épaule, lui permettant ainsi de tenir son arme à la verticale de façon pratique.

Il ne serait certainement guère bien vu d'éborgner un des convives à cause d'un trop ample mouvement, non ? Il se dirigea vers la table lorsque qu'un individu transportant une chaise le croisa, se dirigeant clairement vers la dénommée Vaya. Mordreck ôta son cigare de ses lèvres, et se retourna un instant pour observer le nouveau venu aborder la demoiselle... Il acheva sa brève course en direction de la table.

Alors qu'il tirait une chaise à lui et si s'y asseyait, Dorian venait de poser une question des plus pertinentes, à savoir de quoi faudrait il remplir leurs verres. Le tiefling prit le temps de poser sa hallebarde, toujours de la même façon : pointe au sol, hampe entre les genoux, reposant sur son épaule. Il tira un bouffer de son cigare, et se laissa légèrement couler sur sa chaise, passant ses bras derrière le dossier. Il observa le plafond un moment avant de redresser la tête, de croiser les bras et de placer sa chaise sur les deux pieds arrière d'un petit coup de talon.

Il reprit son demi cigare qui avait bigrement diminué entre ses doigts rouges " Pour moi, un wisky, sans glace ferait l'affaire ! " assena-t-il

" Et pour toi ce sera quoi l'ami ? T'as pas soif ?" demanda-t-il à Slayn, un sourire taquin étirant ses traits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 22 Fév - 23:39

Le vampire retira lui aussi son épée avant de la poser contre la table, pointe vers le sol et de s'assoir pour de bon juste à côté d'elle. Un chevalier ne restait jamais sans son arme à portée de main. On ne perdait pas facilement ces vieilles habitudes...

Il prit alors les cartes que lui tendit Dorian et s'évertua à les distribuer plus machinalement qu'autre chose, ne sachant pas quels genre de jeux pratiquaient ses collègues de tables.


"C'est vrai que nous pouvons toujours passer commande en attendant notre docteur, ce sera toujours ça de pris.

Je ne reste pas longtemps de toute façon. Je pensais trouver Anna avec Vaya... Mais si elle se balade seule en ville, je ferais mieux de partir à sa recherche."


Puisque le sujet des boissons étaient abordés, Slayn ne put qu'afficher un sourire ironique à l'intention de Mordrek à l'entente de sa remarque. Soit il avait calculé du premier coup ce qu'il était en réalité, soit il n'avait rien calculé du tout et il allait devoir jouer les parfaits humains pour ne pas éveiller les soupçons. Mais afin de savoir ce que son interlocuteur avait pu tirer comme conclusions sur lui, il continua à jouer sur les mots dans sa réponse.

"J'ai bien peur de ne pas trouver ici la boisson parfaite pour étancher ma soif... Mais pour s'en rapprocher, je vais tout de même prendre le temps de boire un verre de vin."

Dit-il un petit sourire innocent aux lèvres. Lorsque la serveuse arriva et que Dorian se fut enfin décidé, il passa alors commande de ce qui avait été demandé par ses compère et lui même, avant de reposer les cartes sur la table et d'ajouter.

"Alors... est ce que tout le monde sait jouer au poker ? Pas de mise, seulement des jetons... une simple partie entres amis!"

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaya
Docteur Frankenstein en herbe
Vaya

Messages : 280
Date d'inscription : 14/04/2011
Localisation : 21-France

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Sam 25 Fév - 16:37

Vaya vit les trois acolytes se déplacer jusqu’à une table ronde sur laquelle trônaient quelques jeux. Elle les suivit un moment des yeux puis revint vers la tenancière, haussant les épaules pour s’excuser de l’intrusion des trois garçons. Mais leur conversation devrait être remise à plus tard, car la patronne avait quelques obligations de derrière minute à régler également. Vaya termina son verre rapidement et allait prendre la tangente vers ses compagnons lorsque finalement elle fut interceptée avant même qu’elle ne se lève.

Etrange lorsque l’on pouvait voir la vitesse de croisière de celui qui l’avait interpellé. Elle ne l’avait pas vu venir, et encore moins de quel endroit. Il passait plutôt inaperçu, lorsqu’il ne déplaçait pas les meubles avec lui. Elle le jaugea d’un œil sévère. C’était qui encore ce type venu l’importuner. On voulait donc pas lui foutre la paix ce soir. Le calme était vraiment un luxe qu’elle ne pouvait plus se permettre à Clavinia. Elle allait le rabrouer comme il se devait et surement comme il l’aurait mérité mais une fois de plus il la devança, lui clouant par la même occasion le bec. Elle resta un instant la bouche béante, et les mots se coincèrent en travers de sa gorge pâle. Elle déglutit et se reprit instinctivement. Elle jeta même un œil par-dessus son épaule pour regarder par où avait disparu l’Excuse. Et fut certaine d’une chose, cette femme était prévoyante. Le type en face d’elle faisait parti de la maison. Plus aucun doute. Heureusement qu’il l’avait devancé, elle s’en serait mordue la langue de confusion sinon.

Par contre, son entrée en matière fut pour le moins original. Car si il parlait de lui-même pour les éclats de plomb, il ne lui restait aucune cicatrice. Du travail grandiose. Elle avait beau scruté la peau du jeune homme, elle ne trouvait aucune trace de pareille mésaventure. A moins que le cognac ne fasse déjà effet. Elle avait bu la fin du verre un peu vite, et à jeun. Lorsqu’elle se rendit compte qu’elle le fixait un peu trop, et qu’en plus elle ne lui avait toujours pas répondu, elle s’empourpra légèrement et fronça les sourcils pour reprendre contenance avant de répondre :

« Bonsoir. Il faudra que vous me présentiez votre médecin. C’est du grand art. »

Elle marqua un temps d’arrêt. Et souffla intérieurement. C’était bon, elle s’était reprise. Un mince sourire moqueur accueillit les dernières paroles de l’homme de main de la taverne.

« Mais faites donc votre travail… » Ne prenant même pas la peine de lui indiquer si oui ou non elle avait d’autres armes, une lueur de défi dans ses yeux mutins…

_________________


Connaissance (17) : déchiffrage 6 | investigations 6 | érudit 5 Médecine (6) : premiers soins 4 | traitements médicamenteux 2
Tir (pistolet) (5) : Base offensive 3 Précision 2 Corps à corps (poignard) (4) : Base offensive 3 | parade 1
Larcin (4) : Discrétion 4 Résistance aux poisons (1) : 1 Navigation (1) : Marin 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Lun 27 Fév - 3:43

Dans le fond, je m’attendais à cette réaction.

C’est à dire que la bouche bée et le regard scrutateur me sont relativement familier quand j’aborde les gens dans ce cabaret. Je ne sais pas pourquoi, probablement un truc en rapport du fait que je ne suis ni grand, ni chauve, ni noir, ni minotaure, ni un grand minotaure noir chauve. Bref, j’ai pas la tête de l’emploi.
On le dit en tout cas.

Mais tout de même, cette manière de me scruter avec insistance comme si… comme si… Comme si j’avais un truc coincé en travers des narines ? Comme si je lui rappelait un ami de sa plus tendre enfance ? Comme si elle arrivait à voir mes pensées les plus profondes ? (Un pouvoir bien inutile dans l’immédiat puisqu’elle n’aurait rien pu voir de plus que ce qu’elle doit être capable de voir dans un miroir, avec un champ de bourrache en prime parce que je me sens très fleur bleue ce soir.)

Je bouge un peu mon nez quand même, pour vérifier mais non, ce n’est pas ça. Reste les autres possibilités. Bah, elle me le dira au pire si elle préfère les coquelicots.
Elle rougit légèrement, je dois avoir visé juste, va pour les coquelicots.

« Bonsoir. Il faudra que vous me présentiez votre médecin. C’est du grand art. »

Heu… oui ? Un médecin ? Quel médecin ? Je crains qu’il n’y ai maldonne. Enfin si, j’ai été voir un docteur pour mes troubles du sommeil, très bon d’ailleurs, très attentif. Et il y a effectivement eu quelques fois où il a fallut recoudre quelques trous (dont le petit trou de balle) et chouchouter quelques ecchymoses.
Ça me rappelle d’ailleurs de la fois où j’ai appris ce qu’était un minotaure. Il a été vache celui-là, la rencontre m’a fait un effet bœuf. Bon dans l’ensemble je crois m’être pas trop mal défendu. En tout cas à la fin il a finit par sortir du cabaret en boitant un peu, le reste je ne me souvient pas très bien, j’ai dut m’endormir à un moment. Je sais plus s’il avait finit par payer d’ailleurs…

Mais ce n’est pas le moment de se poser ce genre de question, il y a une jolie demoiselle cliente devant moi et j’ai du travail à faire. Elle le prend d’ailleurs plutôt bien, avec le sourire et un je ne sais quoi de fripon. Et je m’y connais en friponneries, je bosse dans un cabaret.
Et puisqu’elle m’autorise à faire mon travail eh bien…

Je commence par sortir délicatement le poignard de sa ceinture et le pose sur le bar à côté d’elle. Puis palpe ses hanches, sa taille et j’hésite un peu sur le haut. C’est très tentant, je pourrais toujours arguer que je voulais vérifier ses obus, mais non, je me dis que ça ne passerai pas bien. Et puis la belle rouquine n’est pas très couverte pour la saison, je le verrait si elle avait quoi que ce soit de caché ici.

« Vous n’habitez pas trop loin ? Parce qu’avec la nuit il va faire vite froid habillée comme ça. »

Je me rabat sur ses cuisses que je longe sur les côtés avant de m’agenouiller face à elle pour glisser mes mains sur ses chevilles et ses mollets. Voilà. Si il lui reste une arme cachée ce n’est plus de mon ressort, vraiment.
D’ailleurs tout de même il faudrait que je lui dise…

« Voilà. Hum… je ne fouille pas tous les clients comme ça. Vous êtes une privilégiée, c’est chouette non ? Tout le monde ne m’impressionne pas autant. En fait ce sont surtout les armes à feu qui me gênent, les accidents sont si vite arrivés avec ces armes. Il suffit qu’un client ait un peu trop bu et n’importe qui risque de se prendre un pruneau dans les fesses. Et puis la soirée est plus agréable comme ça. »

Je jette un regard en coin à ses compères à la table en face. Ouais, donc… à leur tour du coup. Soupir. Je me penche vers elle pour lui confier mon ressentit en aparté.

« Bon il va falloir que j’aille demander à vos compagnons de bien vouloir lâcher leurs grands substituts phalliques. Vous venez avec moi ? »

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
Dorian

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Jeu 8 Mar - 15:25

Puisque l''auteur a oublié de préciser ce qu'il advenait de l'arme de son petit protégé, voici une rectification rapide. L'avantage du sabre, ce qu'il n'est guère gênant pour s'asseoir. Le fourreau est accroché à la ceinture et il suffit de le pousser légèrement en arrière lorsque le propriétaire se met en position assise. La forme courbe permet que la lame ne racle pas trop le sol et de toute façon, celle-ci est bien protégée (et le sol par la même occasion) dans son fourreau.

Mais revenons-en à l'instant présent, aux évènements qui nous intéressent actuellement. A savoir, trois hommes attablés, attendant leurs commandes fraichement passées en battant les cartes. A quelques pas d'eux, Vaya se débrouillait parfaitement avec son inconnu et n'allait pas tarder à les rejoindre. Bon, elle ne viendrait pas seule, mais pour le moment, les gaillards n'en avaient aucune idée.

Dorian avait passé les cartes à Slayn qui louchait dessus avec insistance. Ce dernier entreprit de les distribuer et ne tarda pas à proposer une partie de poker pour passer le temps en toute bonne camaraderie. Ce n'était pas un jeu qu'appréciait particulièrement le navigateur parce qu'il y perdait systématiquement. Du coup, en dehors de quelques essais (pour voir si la poisse l'avait abandonné, ou plutôt si la bonne étoile du jeu avait décidé de venir lui filer un coup de main), il n'y jouait quasiment jamais. Mauvais perdant ? En un sens oui, car pourquoi s'acharner lorsqu'on perd à chaque tour ? Faut pas être maso... surtout quand de l'argent est en jeu. Heureusement, ce n'était pas le cas ce soir, sinon on pouvait être sur que le rouquin se faisait plumer.

" Faudra me rappeler un peu les règles... Je ne suis pas un adepte de ce jeu. " avoua-t-il en regardant les cartes qu'il avait en main. Évidemment, ça partait mal...

Et parce qu'une partie de poker n'est guère intéressant à écrire, d'autant plus si l'un des auteurs ne connait absolument pas le jeu... Nous allons changer subtilement de sujet...

Les boissons ne tardèrent pas à arriver et la serveuse les gratifia de son charmeur sourire. Ça n'avait vraiment plus rien à voir avec l'ambiance de l'établissement précédent. Pour obtenir un sourire dans un bar, il fallait plutôt allonger la monnaie en consommant sans compter et ainsi satisfaire les affaires du patron. C'était bizarrement plus agréable de se faire servie de la sorte...

"Comment es-tu arrivé à Clavinia, Mordreck ?" demanda le rouquin tandis qu'ils misaient chacun leur tour. Autant en profiter pour faire plus ample connaissance avec le Tiefling.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordreck Dran'Leïn

Mordreck Dran'Leïn

Messages : 30
Date d'inscription : 13/01/2012

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Ven 9 Mar - 0:14

* S'en rapprocher, hun ? * bien loin de satisfaire les attentes du Tiefling (certainement du au fait que la question n'était que purement formelle, et donc n'appelait pas de réponse conséquentes, et encore moins mystérieuses), la réponse de Slayn attisa sa curiosité.

Pendant que le grand brun se saisissait des cartes, Mordreck retourner la réponse de son interlocuteur, trop sensée pour être dénuée de sous-entendus. Se relaxant sur sa chaise, il tira encore une longue bouffer de son cigare, qui finirait bientôt de se consumer. Il se redressa, et fixa son regard dans celui qui lui avait répondu aussi mystérieusement. Soit il en faisait des caisses, soit il y avait un truc a découvrir. Son sourire s'étira.

* Du vin, s'en rapproche, et ça serrait pas servi dans ce cabaret ? Hmmm... De goût, le vin, ça ressemble toujours à du vin que je sache... à moins qu'il soit amateur de mixture exotique !* songeait il, alors qu'il s'apercevait que son sujet d'étude venait de leur poser une question. A contretemps, comme celui venant de sortir de sa rêverie - ce qui était en effet le cas - le cornu lui répondit.

Le poker avait toujours était un jeu portant autant voir plus sur la physionomie que sur le talent mathématique. Le cornu savez jouer, et apprécier toujours de jouer, que se soit pour perdre ou gagner. En somme cela n'avait aucune espèce d'importance. Il répondit d'un hochement de tête approbateur.

Mine de rien son esprit continuait de s'intéresser au cas Slayn et a ses propos bien étranges. * Je trouvais le bar bien fourni, moi... Pis vu la réaction de Dorian en arrivant, je jauge que les lieux doivent avoir changer, depuis votre dernier passages... Si tu sais d'office que tu trouvera pas d'quoi te satisfaire ici, je doute que tu trouve dans un autre rade... A moins que... * Une idée venait de faire tilt sous sa tignasse.

Alors qu'il s'apprêtait à vérifier sa théorie, Dorian pris le parti de l'inviter a se présenter, ou dumoins les raisons de son arrivé.

" Honnêtement ? Je sais pas vraiment, au fond. J'aime l'idée d'être et de rester libre, et franchement cette île me semblait un des rares lieux où il devrait être possible de vivre ainsi. Du coup, bah j'ai sauté sur le premier rafiot à destination de votre jolie ville, et me voilà! Appel ça une lubie, une saute d'humeur ou un coup de tête : le résultat reste le même !" répondit il avant de partir d'un rire bon enfant.

Et vous qu’est ce que vous fichez là ? A part attendre la rouquine je veux dire, en général ? Et en dehors du fait de choisir un établissement dont vous semblez être au courant des boissons qu’on y sert pas, malgré le fait de pas y avoir pointé le bout du nez depuis assez longtemps pour vous étonné de changements qui me sont inconnu..?” Il laissa se perdre ses propos, d’un ton narquois.

Je sais pas ce que tu bois l’ami, mais me fait pas croire que t’as rien a cacher la dessus !” Son ton était celui de la curiosité, non celui de la menace ou de la crainte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Ven 9 Mar - 1:29

Le vampire affichait un visage parfaitement impassible tandis qu'il jouait. Et ce malgré la conversation en cour et surtout la visible interrogation de Mordreck à son sujet. Chose qui l'amusait beaucoup, même s'il s'en cachait pour les besoin du jeu en cour. Il n'était pas spécialement joueur, mais avait toujours été doué en matière de bluff ou plutôt en matière de dissimulation d'émotion. Face à des adversaires de même niveau que lui, c'était largement suffisant pour remporter quelques tours sans avoir de jeu. Entre temps les boissons étaient arrivées, ce qui tombait à point nommé pour parfaire l'ambiance. Il ne se désintéressait cependant pas de la conversation et écoutait avec attention l'histoire du Tieffling. Il appréciait son gout de la liberté et sa franchise. Ainsi se contenta t'il de répondre avant de savourer une première gorgée de sa coupe de vin.

" J'appelle ça aller jusqu'au au bout de ses désirs. Je n'y voit rien de blâmable. Bien au contraire, peu de gens ont ce courage."


Il posa ses cartes dos retourné sur la table pour montrer qu'il se couchait pour ce tour. Il n'était pas toujours bon de trop tenter la chance.

" En ce qui me concerne, mon arrivée à Clavinia est purement accidentelle. J'ai quitté ma terre natale car je n'avais plus rien à y faire. Je me suis embarqué clandestinement sur un bâteau sans savoir qu'elle était sa destination. Je me suis retrouvé ici.

Maintenant... Disons que je m'adapte et saisis les opportunités qui se présentent à moi. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai rencontré mon équipage.

Quand à ce que je cache... Je ne me rappelle pas en avoir fait un secret. Le moment est juste mal choisi pour en parler."



_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
Dorian

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Ven 9 Mar - 16:39

A priori, Mordreck était assez curieux de connaitre la véritable nature de Slayn, ayant tilté sur son choix de boisson. Celui-ci sans s'en cacher ne comptait pas dévoiler ça aux oreilles de n'importe qui et attendrait une autre occasion pour mettre au courant le Tiefling s'ils gardaient contact avec lui.

" J'ai un peu fait la même que toi !" répondit le navigateur à son tour, en s'adressant principalement au cornu. Le vampire était au courant de cette histoire comme ses autres camarades du Keltia... après tout, ils avaient eu le temps de faire connaissance. "Pour des raisons qui s'en rapprochent également... J'avais pas envie de suivre la destinée familiale et voulait me faire la mienne. Du coup, j'ai bricolé un bate... enfin une barque et j'ai fait cap ici. Pour ma part, mettez-moi un navire sous les pieds et je suis content comme un gamin. J'ai pas besoin de beaucoup plus. Tu imagineras facilement ma joie quand on a dégoté le Keltia. "

Il montra l'établissement de sa main blessée, l'autre tenant les cartes.
" C'est ici que ça s'est passé, y plus de trois mois de cela. Quand on sait que des verres et des tables ont été brisées et du sang versé pour l'avoir... hmm bref, tu vois le changement ! "

Et en reprenant une gorgée, il continua enthousiaste.
" Et le niveau n'a pas augmenté que pour le cadre et l'ambiance. A moins que trois mois sans bière fasse paraitre n'importe quelle boisson comme délicieuse... " s'interrogea-t-il. A vrai dire, hormis sa traversée en solo pour arriver jusqu'ici, il n'avait jamais pris la mer pendant des mois. Et pourtant ça ne l'effrayait pas du tout de se dire que ça pourrait recommencer demain s'il le souhaitait. Ça l'enthousiasmait plutôt en fait...

Le jeune homme se laissait porter pour la soirée et oubliait qu'il avait cette idée qui lui trottait en tête depuis plusieurs heures déjà. L'alcool aidait peut-être... très surement si on n'oublia pas que ce n'était que son premier verre. Donc, il ne fallait pas mettre tout sur le compte de la bière. Lâcher prise et se détendre apportaient beaucoup plus que ce qu'on pensait.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

PNJ

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Ven 1 Juin - 17:11

[La demoiselle] n’eut pas à slalomer longtemps entre les tables. En fait son objectif se situait tout à côté. D’un geste vif et poli par l’habitude elle repoussa du dos de la main le bras trop entreprenant qui se portait vers la cuisse fuselée que révélait largement sa robe à la coupe provocante. Sans dévier une seconde ni accorder un regard au client propriétaire de la main baladeuse, elle rejoignit la table que le videur lui avait indiquée.

Franchement, ce garçon ne manquait pas d’air, ça c’était SON boulot nom d’une pipe. Mais il avait dit qu’il lui revaudrait ça. Immédiatement l’idée dont elles avaient discuté avec Natacha quelques soirs auparavant lui était revenu à l’esprit. Elle saurait tirer partit de cette prise pour le… persuader.

Svetlana s’arrêta à côté de la table des trois hommes. Elle se racla doucement la gorge et leur adressa un sourire poli avant d’entonner d’un ton formel :


« Excusez-moi, afin d’assurer une bonne soirée à ses clients, le règlement du cabaret stipule que les armes doivent-être déposées au râtelier là-bas. Merci de votre compréhension. »

Cela fait, elle relâcha sa position de serveuse parfaite pour adopter une attitude malicieuse. L’Excuse n’avait pas vraiment engagé ses serveuses pour leur correction, on était dans un cabaret tout de même.

« Bien sûr, si cela ne vous convient pas vous pouvez les garder dehors. C’est dommage, le spectacle commence bientôt et vous avez à peine touché à vos verres. »

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Sam 16 Juin - 18:19

Alors qu'il étaient en pleine conversation, une serveuse arriva à leur hauteur afin de leur demander de se débarrasser de leurs armes. Visiblement, il n'y avait pas que les lieux qui avaient changés, mais aussi le règlement intérieur. Au vu de ce qu'il s'était passé lors de son dernier passage dans les locaux, il ne pouvait blâmer cette nouvelle disposition. Même ci ce soir, cette demande l'ennuyait plus qu'autre chose.

Gardant malgré tout sa politesse il s'adressa alors à cette dernière.


"Je vous présente toutes mes excuses mademoiselle, j'ignorais ce nouveaux règlement... Je me plierai à la règle lors de mon prochain passage."

D'un trait, il vida alors son verre avant de laisser quelques pièces sur la table afin de payer les consommations de tout le monde et se lever un sourire joueur au lèvres.

" J'allais perdre ce tour de toute façon... Et puis une affaire importante m'attends en ville.
Dorian, on se retrouve au Keltia. Mordrek, n'hésitez pas à venir nous rendre visite si un duel amical vous tente.

Bonne soirée à vous."


Il savait qu'il était impoli de quitter une table de la sorte alors que rien ne laissait présager une telle réaction il y a encore quelques minutes. Mais l'arrivé d'un inconnu auprès de Vaya lui faisait sentir qu'elle risquait de ne pas venir tout de suite. La possibilité qu'elle boude le vampire et Dorian était également à prendre en compte après ce qu'il s'était passé à bord du navire. Auquel cas imposer sa présence ne servait à rien, et il valait peut être mieux laisser le temps réparer ce que toute sa bonne volonté ne pourrait faire.
Il y avait également une autre raison à son départ précipité. L'impatience de partir en chasse qui influer énormément sur son caractère. En temps normal il se serait sûrement contenté d'obéïr à la consigne et retourné se détendre auprès de ses compagnons. Mais là, il était hors de question qu'il se sépare de son arme. Pas ce soir...

Après avoir salué galamment la serveuse, il tourna alors les talon et quitta les lieux.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25



Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
Dorian

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Mer 20 Juin - 23:12

Alors puisqu'il semble décider que l'heure est aux départs... en fait non, nous n'allons pas suivre le rythme. Sitôt arrivé, déjà reparti : non merci pour monsieur Dinh qui entendait bien profiter un peu du cadre tranquille de ce cabaret.
Slayn quitta les lieux après la remarque de la serveuse sur le règlement de l'établissement ; bon point pour lui, il paya la tournée à la tablée. Ça rattrapait au moins le fait de partir sans raison particulière. Il évoqua bien une affaire importante mais à peine revenus au port, il ne voyait pas bien de quelle affaire il pouvait s'agir pour le vampire... ou il ne voulait pas savoir...

" Je m'excuse également. Moi par contre, je reste ! " dit Dorian, joignant le geste à la parole. Il se leva et décrocha son sabre de sa ceinture. Avant de se rendre au râtelier, il se tourna vers la jolie jeune femme [Hj : d'ailleurs, c'est la brune ou la blonde ?] et demanda : " Quel genre de spectacle est-ce ? "
Rappelons que c'était la première fois que l'ex-marin nouveau pirate mettait les pieds dans un cabaret. Les lieux qu'il fréquentait avant cela ressemblaient bien plus aux bouibouis du style de cet établissement quelques mois plus tôt. Alors qu'il écoutait la réponse, il rangea son arme dans l'emplacement réservé à celles-ci puis revint près de la table. Il ne s'assit pas tout de suite, n'étant pas sur que son compagnon à cornes ne lui ferait pas faux bond comme celui aux dents longues. Auquel cas, il récupèrerait son verre et irait rejoindre les gars du Keltia qui était à une autre table.
Et tant pis pour la conversation qu'il espérait avoir avec ses compagnons de voyage à propos du capitaine. L'ambiance serait moins studieuse ce soir, l'occasion se représenterait bien assez tôt pour discuter de la place de capitaine à prendre à bord.

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

PNJ

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Dim 1 Juil - 17:36

[En fait, c’était précisé en étiquette du lien vers l’avatar. C’est vrai qu’il faut savoir que c’est là par contre. C’est donc la demoiselle brune, à droite sur l’image.]

La jeune fille afficha une mimique d’étonnement en voyant Slayn quitter ses compagnon, son verre et la table avec son épée. La main devant sa bouche, telle une aristocrate empruntée, elle suivit son départ les yeux ronds. Intérieurement la brunette s’amusait beaucoup de ce soudain départ. Ne connaissant aucunement les motivation du grand ténébreux elle en déduisit qu’il était un de ceux qui compensent avec leur arme au point de se sentir castré quand on leur demande de la déposer. Une idée qui collait bien à la disproportion apparente de la lame du vampire, d’après-elle.

Elle quitta bien vite ses grands airs quand Dorian indiqua plaisamment qu’il restait malgré tout. Si elle continuait à être vilaine Natacha allait encore la gourmander et en plus il fallait avouer que malgré sa dégaine de marin hirsute revenant tout juste du large, le rouquin était tout de même plutôt mignon.


« Oh, c’est un spectacle de cabaret bien sûr. Il y a de la musique et on danse. »

Elle attendit qu’il revienne vers elle avec une main sur la hanche. Puis quand il fut suffisamment près elle avança d’un pas chaloupé et lui chatouilla le menton.

« Moi et ma sœur on aura surement besoin d’un volontaire pour le spectacle de ce soir. Peut-être toi, joli cœur ? »

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Au doigt et à l'œil
Dorian

Messages : 236
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   Lun 2 Juil - 19:06

[Hj : effectivement, je n'ai pas pensé à l'étiquette du lien ^^]

De la musique et de la danse ?! Le sourire ravi que Dorian afficha traduisit clairement sa joie à l'entente de ce programme. Même si par spectacle, il fallait entendre spectateurs et que les hommes ici présents ne pourraient pas participer. Simplement regarder. En même temps ça ne pouvait qu'être plaisant si les danseuses étaient douées et jolies ! Quel homme peut résister à cette perspective ?

La suite le surprit davantage. Un volontaire pour le spectacle ? ...pour le spectacle de la jolie serveuse et de sa probablement aussi jolie sœur ? Était-ce habituel de faire venir le public sur scène ? Était-ce typiquement "cabaret" ?

" Je ne suis pas sur d'être très doué pour la danse... " commença le roux en frottant machinalement son œil mort, ou plutôt le bandeau qu'il y avait par dessus. " Je voudrais pas gâcher votre spectacle."

Les marins, oui ça danse mais autant dire que l'alcool les portait la plupart du temps et que les pas n'étaient guère assurés les faisant ressembler à des pantins désarticulés qui ont perdu le rythme. De même si les musiciens pirates étaient doués dans leurs airs, les chants qui les accompagnaient avaient plutôt tendance à massacrer l’œuvre originale qu'à lui rendre un hommage saisissant d'émotions. D'accord, j'exagère peut-être un peu le trait. Mais à l'instant où la proposition lui fut faite, c'était l'image que le futur capitaine du Keltia avait en tête : ils étaient tous nuls et lui autant que les autres si on les comparait à des jolies demoiselles frêles, souples et bien habillées. Ils n'avaient qu'eux pour spectateurs et ne se jugeaient pas. Là, dans ce cabaret, ce ne serait pas la même chose...
Pourtant... l'idée était un peu tentante...

" Ça serait pour quoi faire exactement ? "

Voilà, c'était dit... Il aurait toujours temps de reculer ensuite non ? Que les hommes du bord ne le voient pas si c'était pour être ridicule. Oui, le ridicule ne tue pas dit l'adage mais ça fait quand même mal à l'égo...

_________________


Navigation (14) : Marin 6 ; Voile et vent 3 ; Orientation en mer 5
Poing (3) : Base offensive 3
Sabre (6) : Base offensive 3 ; Parade 2 ; Feinte et déplacement 1
Physique (3): Endurance 3
Connaissance (2) : Déchiffrage 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une choppe peut cacher un cabaret   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une choppe peut cacher un cabaret
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes :: Cabaret du Petit Crépuscule-
Sauter vers: