AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les prédateurs [Slayn et Délibeth]

Aller en bas 
AuteurMessage
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeSam 28 Jan - 0:52

perché accroupi sur la gargouille d'une bâtisse de Clavinia plus haute que les autres, une silhouette inquiétante observait l'horizon dans un silence absolu. Slayn attendait son heure... Après avoir quitté la taverne et laissé les membres de l'équipage à leurs occupations, le vampire avait décidé qu'il était grand temps de se mettre à l’œuvre.

Cette nuit c'était la bonne. Tout allait vraiment commencer. Ça devait commencer. Il avait passé trop de jours à contenir cette "chose" tapie au plus profond de son cœur. Ce monstre qui l'avait dominé depuis plusieurs siècles, cette folie meurtrière qui faisait désormais partie intégrante de lui même... Pour son propre bonheur, Anna devait la voir le moins souvent possible.
Cette nuit, un autre monstre allait faire les frais de cette colère qui l'habitait. Et par cet acte, de nombreux innocents seraient sauvés. C'était simple, c'était une évident, c'était inarrêtable... Tel était le pacte qu'il avait conclu avec lui même afin de racheter sa rédemption.

A cette heure, seul les derniers couches-tard se faisaient encore entendre en braillant des chansons obscènes à travers les rues. C'était l'heure également ou seul les prostituées, les ivrognes, les clochards et ceux dont la vraie nature ne se révélait que la nuit, étaient encore dehors.
La sécurité était quasi inexistante dans les rues. La lune et les étoiles brillaient d'une lueur hypnotique. La nuit était parfaite pour Slayn... Elle lui appartenait totalement

Il ferma les yeux, aiguisa ses sens et attendit. Déambuler au hasard dans les ruelles ne lui aurait rien apporté. Il ne connaissait pas encore parfaitement la ville. Il avait choisi volontairement le quartier des prostituées. C'était effectivement là qu'il avait le plus de chance de trouver un rebut de l'humanité parmi les badauds qui se risquaient dans les rues à cette heure tardive. Il n'entendait que des bribes de conversation confuse et des sons a peine reconnaissables. Mais c'était suffisant pour y déceler quelque-chose d'inhabituel. L'intuition fut payante. Après plus d'une demi-heure d'attente, un cri féminin se fit entendre au loin.
Sans perdre de temps, Slayn descendit en quelques bonds de son perchoir et couru en direction de ce qu'il venait d'entendre.



Il était arrivé trop tard... Étendue au sol, le dos contre un mur poisseux, une jeune femme en tenue légère -vraisemblablement une prostituée- un couteau enfoncé dans l'abdomen, le regardait fixement dans une respiration haletante. Il n'y avait plus rien à faire pour elle... La gravité de sa blessure la rendait intransportable. Les organes internes étaient touchés de toute façon... Cette jeune femme était condamnée à agoniser lentement sur le trottoir.
Slayn fit alors la seule chose qui lui paru clair en cet instant. S'approchant de la malheureuse, il s'agenouilla face à elle, plongeant son regard dans le sien.


"Vous avez une dernière requête ? ..."

En le voyant arrivé de la sorte, la jeune victime afficha des yeux terrifiés. Malgré la pénombre, la jeune femme semblait parfaitement avoir compris quel genre d'individu lui faisait face. Cependant Slayn faisait montre d'une extrême douceur allant même jusqu'à saisir la main de la demoiselle.

"Le hasard à voulu que je sois là pour vos derniers instant. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour satisfaire votre ultime volonté."

La prostituée sembla alors se résigner à son sort. Elle trouva cependant la force de parler.

"Je vous en prie... arrêtez celui... qui m'a fait ça... je... ne suis pas... sa première victime..."

"Je vous le promet... Montrez moi seulement la direction où il est parti."

"Par là... J'ai réussi... à le blesser..."

Slayn regarda alors dans la direction indiquée et constata qu'en effet, quelques gouttes de sang jalonnaient le pavé. C'était plus qu'il lui en fallait.

" Ça devrait vous faciliter... la tâche... n'est-ce pas?"

" Vous avez compris ce que je suis ?"

Elle hocha la tête en guise d’acquiescement. Cette dernière réponse troubla le vampire. Soit elle était extralucide pour avoir vu ça si facilement, soit ce n'était pas la première fois qu'elle croisait un vampire. C'était l'hypothèse la plus logique et savoir qu'il n'était pas le seul à Clavinia lui inspira des sentiments étranges. Qu'importe... puisqu'elle avait compris, il serait plus facile de lui poser cette question. Quelque chose qu'il refusait de faire subir à un innocent sans son approbation.

" Alors il y à une dernière chose que je dois vous demander... Je respecterai et accepterai un refus de votre part... Mais cela m'aiderai grandement à rattraper rapidement votre meurtrier."


Le jeune femme compris parfaitement à quoi il faisait allusion. Mais le fait qu'il lui demande son accords la fit sourire malgré la douleur. Elle ressentit quelque chose d'étrange chez le vampire. Une chose que Slayn croyait simuler faute d'en posséder. Une véritable bonté émanait de lui, elle en était sûre. Et comme cela n'avait plus d'importance à ses yeux, elle poussa ses longs cheveux châtains et pencha la tête pour mettre son cou en valeur.

"Allez-y..."


"J'essaierai d'être le moins douloureux possible..."

"Merci..."


Il prit alors la jeune femme dans ses bras, caressa ses cheveux et planta ses crocs dans la carotide qui lui était offerte. Au fur et à mesure qu'il buvait, il put sentir la respiration de la demoiselle ralentir, puis s'arrêter définitivement. Elle était partie...
Le vampire avait fait les choses suffisamment vite, mais également avec délicatesse pour alléger les souffrances de cette femme. Si elle n'avait pas acceptée, elle en aurait eu pour des heures d'agonie solitaire.

Slayn examina alors les lieux avant de se remettre à courir et repartir en chasse, guidé par les traces ainsi que les odeurs de sang laissées par le tueur.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25


Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Bannia10
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)


Dernière édition par Slayn valentine le Lun 6 Fév - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeDim 5 Fév - 17:24

Je suis sur la scène, seule face à un public toujours grandissant.
Depuis mes débuts, l'assemblée présente chaque soir pour m'écouter ne cesse de croître. Quel bonheur de les voir là, suspendus à mon violon, suspendus à cette mélodie qui s’élève dans la salle.
Quand l'archer commence à glisser sur les corde, une porte s'ouvre, porte qui me permet de m'évader. Les yeux fermés, je me laisse entraîner par le rythme de la musique que je joue. Mon corps suit le rythme, bougeant porté par les notes, je laisse mon instant de joie m'habiter.

N'avez-vous jamais ressenti ce bonheur parfait lorsque vous faites ce que vous aimez par dessus tout ?

Enfin, les dernières notes s'envolent, le public applaudit tandis que gracieusement je quitte la scène. Je retourne à la réalité, ma réalité, celle d'une jeune femme qui ne verra plus jamais la lumière du soleil. Celle qui ne pourra plus jamais vivre sans ressentir à un moment ce besoin vital de consommer à la source le nectar qui me donne mon énergie.
Je suis condamnée à être une vampire pour la nuit des temps.

Ma prestation terminée, je range mon violon dans son étui et demande la permission à ma patronne de sortir. J'ai besoin de prendre l'air, de me défouler, de boire du sang. D'un signe de la tête, elle me donne son accord et sans me retourner, je quitte la salle, la laissant retomber à son ambiance d'avant. Je laisse les derniers clients profiter de leur dernier verre, dans quelques heures le Cabaret fermera ses portes et le soleil reprendra ses droits, m'ordonnant de retourner me tapir à l'abri de mon cercueil.

En attendant, la nuit m'appartient.
Elle est noire et fraîche avec pour seule lumière, la lune et les étoiles qui l'habillent. Je ferme les yeux un moment et hume l'air pur. La chasse est ouverte !

Je m'élance alors à travers les rues. Je cours pour rejoindre l'extérieur de la ville et chasser tranquillement à travers champs pour ne faire de mal à personne, j'ai appris à faire attention à mon territoire de chasse, on retient souvent de ses erreurs.
Je suis entrain de courir quand une légère effluve arrive à mes narines. Je stoppe net en plein milieu de la rue déserte et ne peut empêcher cette odeur de m'envahir. Un frisson me parcours. Un appel… irrésistible !


*A table ! *

Du sang !
Il y avait pas loin du sang qui ne demandait qu'à être bu ! Mes pupilles s’étaient étrécies à l'idée du repas que j'allais faire, ma raison venait d'être submergée par mon envie dévorante de boire ce nectar dont l'odeur suave venait de caresser mes narines.

Telle une panthère en chasse, je me suis mise à poursuivre ma proie. Elle pouvait bien courir, fuir aussi vite qu'elle le pouvait, si j'ai appris une chose en étant vampire, c'est qu'on gagnait en rapidité, il ne m’échapperait pas !

Je cours à travers la ville, repasse devant le cabaret et m'engouffre dans une de ces sombres ruelles malfamées. Plus rien n'a d'importance que cette odeur pourtant inexistante pour un simple mortel. Ce précieux nectar qui m'engourdit les sens par son parfum coulera bientôt dans ma gorge jusqu'à plus soif. Il sera à moi !

Soudain l'odeur se fait plus forte, plus entêtante, j'approche de ma cible. Je ris à l'idée de coincer ma proie comme un rat, il n'aura aucune échappatoire !


* Mouahahah le dîner est servi ! *

J’accélère un peu la cadence de manière à le rattraper et à lui passer devant. Une fois que je l'ai doublé, je me retourne vivement, un lueur de folie dans les yeux et lui attrape les poignets. Puis je plaque ma poitrine contre lui pour le pousser contre le mur.

« Alors beau gosse ! Ça te dit de jouer avec moi ? Je suis sûre que tu vas adorer ça ! »

Et sans réfléchir à deux fois, je me penche sur lui pour mordre dans cette artère qui palpite telle un papillon pris au piège. Mes canines percent la peau, je mord dans ce fruit défendu, gorgé de nectar qui bientôt échauffera mes sens.

_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeLun 6 Fév - 23:50

Depuis plusieurs minutes, l'étau se resserrai autour du tueur. Slayn avantagé par sa supériorité physique gagnait du terrain sur sa proie dont l'odeur du sang qui suintait de sa plaie de faisait de plus en plus forte.
Ne ressentant aucune fatigue, le vampire poursuivait sa course à travers le labyrinthe des ruelles de Clavinia. Slayn prenait alors pleinement conscience de la force qui lui était revenue depuis ces derniers mois. Nulle impasse ou encombrement ne lui posait de problème. Bondissant tel un chat pour au dessus de chaque obstacles se mettant sur sa route, le vampire se laissait littéralement griser par sa propre vitesse, profitant de chaque parcelle de vent parcourant sa peau ainsi que sa chevelure.

L'odeur se faisait de plus en plus claire, il touchait au but, il était dans ce pâté de maison. Tandis qu'il accélérait d'avantage, un large sourire carnassier se dessinait sur son visage. Il dégaina son arme, le tueur avait tourné à gauche. Bientôt il allait pouvoir assouvir cet appétit, non plus de sang puisqu'il avait déjà eu son repas, mais de meurtre. Cette présence abjecte, lui rappelant sans cesse le monstre qu'il ne devait plus être et qu'il se devait de contrôler. Bientôt, très bientôt il sera libéré pour ce soir.

Il était droit devant... Déjà une silhouette informe se faisait jours au plus profond de son oeil pourpre. Le vampire se mit en position d'estoc. Prêt à faucher la vie de ce monstre, plus rien ne semblait pouvoir arrêter sa course. Il reconnu une silhouette de femme. Le tueur était juste derrière. Que faisait elle là? Etais-ce une nouvelle victime malgré sa blessure? Elle n'avait rien à faire là!!! Qu'importe, puisqu'elle était là, c'était son destin de mourir ce soir, il ne servait à rien de là sauver, l'important c'était l'autre, il allait transpercer le corps de la première pour atteindre sa cible, l'important c'était de tuer... tuer... tuer... TUER!!! TUER!!![/b]

*Non! Tu ne dois pas la tuer!!!*

La lame se logea dans le mur, à quelques centimètres à peine de la chevelure de la jeune femme. Dans son dos, à l'autre bout de l'épée, deux yeux prédateurs fixaient ce qui aurait bien pu être une victime supplémentaire à mettre à l'actif de Slayn.
A la dernière seconde une voix familière et implacable avait traversé son esprit. Son côté bon s'était matérialisé sous la voix d'Anna pour le rappeler à l'ordre. En cet instant, l'idée qu'il s'était faite que ce serait elle qui le sauverai prenait tout son sens. Le pacte qu'ils avaient conclu était imprimé jusqu'au plus profond de sa chaire, et tant que celui-ci serait toujours valide, son bras serait toujours retenu, il en avait la certitude... Même si en cet instant, cela s'était joué de justesse.

Il était alors assez prêt pour comprendre ce qu'il se passait. Cela le ramena totalement à la raison. Il était arrivé trop tard...
Un autre chasseur, ou plutôt chasseresse lui avait soufflé son gibier sous son nez. A partir de là, la seule chose évidente qui lui vint à l'esprit fut de retirer sa lame et s'éloigner de cette mystérieuse collègue avant qu'elle ne s'en prenne à lui.


"Je me moque de son sang... Mais cet homme doit mourir de ma main."

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25


Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Bannia10
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeJeu 17 Mai - 0:15

Les premières gouttes de sang s'apprêtent à couler lentement en moi quand soudain, un bruit de charge m’alerte. C'était bruyant et lointain, largement suffisant pour me tenir prête… ou pas. Ce que je n'avais pas prévu, c'était sa vitesse, je n'ai eut que le temps de me saisir de mon repas tel un chat se saisissant de sa souris avant de me pousser de justesse sur le coté. La lame se planta dans le mur beaucoup trop près à mon sens.

Cet homme non, ce vampire était un malade et un crétin !

Tenant toujours fermement mon casse-croûte contre moi, je me retourne et feule en direction de l'assaillant. Ce dernier a eut la présence d'esprit de retirer sa lame et de s'éloigner d'un pas.


« Je me moque de son sang... Mais cet homme doit mourir de ma main. »

« HAHAHAHAH! »

Mon rire s’élève dans la nuit.
Je suis face à un comique. Cet homme devrait mourir de sa main, et puis quoi encore ? J'ai mis MA main dessus, c'est MON dîner ! Tenant toujours ma proie fermement, je la rapproche de moi et recule à mon tour d'un pas.

Je lève mes yeux dont les pupilles sont toujours étrécies par ma soif et croise son regard.


« Je ne reçois d'ordres de personne ! Espèce de malade !

Alors tu es gentil mais tu lèves le camp et tu me laisses finir mon repas en paix !
 »

À ce moment là j’aurais peut-être du me douter que d’envoyer balader un mec aussi violent n’était pas une bonne idée. Mais je n’en avais rien à faire. La surprise, la colère et l’ivresse du sang excitaient mes sens.

C’est MON gibier, le MIEN à MOI et gare à celui qui voudrait me le prendre. En le défiant du regard je lèche sensuellement le nectar de vie qui ruisselle du cou de ma victime gémissante. Le fluide écarlate est délicieux. La provocation tout autant.

_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeMar 22 Mai - 18:30

Visiblement la Vampirette qui lui faisait face n'était pas prompte à discuter. C'était contrariant... Cette inconscience risquait de lui coûter cher, d'autant plus que Slayn n'était pas particulièrement patient. La confrontation risquait alors de devenir inévitable.
Dommage... Il préférerait de loin ne pas avoir à tuer une sœur de sang. Mais comment expliquer à quelqu'un visiblement déjà perdu qu'une autre voix était possible que celle qui semblait toute destinée pour les vampires ?

La vérité était qu'on ne sauvait pas les gens malgré eux, et il devrait composer avec cette vérité s'il voulait atteindre ses propres objectifs.
Ne souhaitant cependant pas multiplier les morts inutiles, il ne montra aucun signe d'énervement suite aux provocations de la fille et tenta une dernière fois de la ramener à la raison.


Je ne peux pas... la mort de cet homme appartiens à la jeune femme qu'il a éventré quelques rues plus loin... Elle m'a offert son sang et m'a fait promettre de punir son meurtrier en échange.
Dans la mesure du possible, j'aimerai tenir parole..."


il pousse alors un soupir avant d'ajouter, la mine légèrement blasée, comme s'il lui apparaissait comme déjà clair qu'il ne pourrait pas tenir sa promesse.

" Je ne me fais pas vraiment d'illusion... Mais si tu accepte de respecter cela, tu n'aura pas affaire à un ingrat..."

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25


Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Bannia10
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeSam 26 Mai - 17:20

Les premières gouttes de sang arrivent sur ma langue et glissent dans ma gorge. Je me délecte de ce nectar de vie au goût d'épices et jubile à l'idée des planter mes crocs, encore... et encore... et encore !
Le vampire qui me fait face ne semble pas avoir compris ma requête, il reste planté là et commence à parler. Je lève les yeux au ciel, visiblement, ils on oublié l'option « intelligence » à sa création... Après tous, rien ne m'empêche de boire en même temps qu'il ne parle...
C'est que j'ai soif moi !


" Je ne peux pas..." ~Gloups !~ "la mort de cet homme appartient à la jeune femme qu'il a éventré quelques rues plus loin..." ~Gloups !~ "Elle m'a offert son sang et m'a fait promettre de punir son meurtrier en échange." ~Gloups !~
"Dans la mesure du possible, j'aimerai tenir parole..." ~Gloups !~

Ce qu'il peut être bavard ! Il a pas compris qu'il ne tirerait rien de moi en parlant ainsi, a-t-il seulement remarqué que depuis bien longtemps déjà, sa tirade ne m'intéresse plus et que seul ce sang que je bois ouvertement sous ses yeux m'importe. Peut-être pourrais-je profiter de ses paroles pour reculer un peu plus mais, je suis trop occupée à boire pour y penser...
J'aurai voulu fermer les yeux pour me délecter d'avantage encore du sang coulant dans ma gorge mais la présence de cet autre vampire troublait ce repas que je voulais tranquille.
Prudence est mère de sûreté, mieux valait donc garder un œil sur cet intrus. Avec un air moqueur dedans bien sûr.


" Je ne me fais pas vraiment d'illusion..." ~Gloups !~ "Mais si tu accepte de respecter cela, tu n'aura pas affaire à un ingrat..." ~Gloups !~

Blablabla !
Ce qu'il pouvait être usant à parler de la sorte ! Il aurait mieux fait de tourner les talons et de me laisser dîner tranquille, j'ai horreur qu'on m'observe manger mais là, il ne me laisse pas le choix.
~Gloups !~
Je retire mes crocs de la peau tendre du cou de ma victime et essuie d'un revers de la manche le sang qui coule sur le bord de mes lèvres. C'était délicieux !


« Oups ! Trop taaaaard... La prochaine fois, tu parleras moins! »

J'écarte les bras en éclatant de rire et le corps s'effondre au sol comme une vieille chaussette rabougrie.
Je tourne alors les talons et commence à courir.

PERFECT ! Délibeth WIN !

_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeMer 30 Mai - 14:15

Ce qu'il se passa du côté de la vampirette était évident... Comment aurait-elle pu agir autrement ?
A dire vrai, ce n'était pas vraiment pour elle que Slayn avait parlé, n'ayant pas d'espoirs particulier quant au fait que ses paroles la touche, mais pour le tueur qu'elle venait de maîtriser... Si tant est qu'il était toujours plus ou moins conscient, il saurait au moins pourquoi il mourait ce soir. Pourvu que cela soit suffisant pour que l'âme de sa victime repose en paix...

La moquerie de la demoiselle le laissa complètement indifférent. Il n'avait pas honte d'avoir cherché le dialogue. Ce qui l'ennuyait vraiment en revanche, c'est qu'il était toujours incapable de déterminer si cette fille entrait dans le cadre de son pacte ou non. Même si elle semblait cruellement manquer de sens moral, il fallait dire aussi que c'était lui qui l'avait attaqué en premier...
Il pouvait donc être normal qu'elle ne se montre pas très coopérative.

Il avait envie d'en apprendre plus.

Ainsi, lorsque la femme tourna les talon pour s'enfuir, ce fut avec un large sourire carnassier que le vampire s'engagea dans la poursuite. Comme il le pensait, celle-ci n'était guère très entrainée et c'est sans difficulté qu'il pouvait la rattraper. Il se contenta d'abord de la suivre le temps de s'éloigner suffisamment du cadavre -histoire de s'accorder un peu de tranquillité-, et de laisser croire à sa nouvelle cible que celle-ci avait une chance de le distancer.

Puis estimant qu'ils étaient suffisamment loin, il accéléra soudainement le pas pour se retrouver à courir à côté de la demoiselle, gardant malgré tout une distance raisonnable pour éviter tout coup de poignard ou autre armes dissimulées.
Un grand sourire joueur aux lèvres, il lui fit alors un petit signe de salut afin de lui renvoyer ses moqueries.


" Hello ! Je vous dépose quelque part ? yeah "

( BIP-BIP ! VRAOOOOOOOUM )

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25


Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Bannia10
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeDim 3 Juin - 21:07

Après avoir tourné les talons et commencé à courir, je suis restée attentive au bruit environnant et plus particulièrement, à ce que qu'allait faire mon taré de service. Allait-il me suivre ou prendrait-il la peine de vérifier si l'homme était réellement mort ?

A ma grande surprise, ce barbare en puissance, ne prit même pas la peine de vérifier que l'homme était mort de ma main. Dommage ! Je lui avais laissé juste assez de sang pour que le destin décide de s'il devait vivre ou mourir. Après tout, qui étions nous pour décider du droit de vie ou de mort de quelqu'un ? Je ne suis pas une meurtrière et ce n'était pas maintenant que ça allait changer.

Il me suivait à bonne distance, probablement pour me donner l'illusion que je pouvais le distance ce sur quoi, je ne me fais aucune illusion... Si on prend en considération la vitesse avec laquelle il m'avait foncé dessus, il pouvait me rattraper en un claquement de doigt.
Enfin, la distance avec laquelle il me talonnait importait peu, je savais où j'allais et son ignorance me permettais de remonter tranquillement la piste qui m'avait conduite à ce sang. Enfin tranquillement, autant que possible quand on a un fou furieux armé d'une énorme épée aux trousses...


" Hello ! Je vous dépose quelque part ? yeah "

Quelle suffisance ! Ses paroles trahissaient bien l'arrogance des vieux vampires. Cette arrogance qui leur donnait l'illusion d'être supérieur aux autres, de pouvoir décider en seul juge ! Il me rappelait tellement l'arrogance de Viatlan quand ce dernier avait décidé que je devait partir à l'autre bout du monde !
J'étais bien décidé à lui faire ravaler son sourire et à lui donner une petite leçon, une de plus. Un large sourire sur le visage, je stoppe net et réponds enfin à sa question.


« Ca ira merci bien !
Je suis arrivée à destination !
 »

Levant les yeux vers l'enseigne du Cabaret du Petit Crépuscule, lieu où je serai en sécurité, je me glissai finalement à l'intérieur.

Aurait-il l'arrogance de venir m'y chercher ?


_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn valentine
Bélier ascendant bélier
Slayn valentine

Messages : 285
Date d'inscription : 03/05/2011

Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitimeJeu 14 Juin - 23:16

Quelle ne fut pas la surprise de Slayn quand il constata que cette course folle l'avait entrainé jusqu'au point de départ de cette étrange soirée. Le Cabaret du Petit crépuscule était donc la destination de cette vampire qu'il avait eu la curiosité de suivre.

Face à l'ironie de la situation, le vampire ne put retenir un rire


"Ah Ah Ah ! Intéressant!"

Si la tentation d'entrer pour en savoir plus sur cette nouvelle prédatrice qui hantait les rues de Clavinia était grande, Slayn ne pouvait malheureusement pas se permettre de le faire. Tomber sur l'un des membres de son équipage en ces circonstances particulières serait plutôt malvenu.

Un sourire joueur aux lèvres et préférant jouer la carte de la prudence, il tourna donc les talons. Il n'y avait pas de regret à avoir, la probabilité de revoir cette trouble fête était élevée. Elle avait délibérément choisi cet endroit comme point d'arrivé. Au vu du comportement provocateur qu'elle arborait devant lui. Il n'était pas hasardeux de supposer qu'elle connaissait bien les lieux. Ou du moins suffisamment pour se savoir en sécurité ici.
Il pourrait être intéressant de revenir régulièrement au cabaret pendant la nuit et d'attendre. Si elle connaissait du monde ici, ou si c'était une habituée, au vu de ce qu'il venait de se passer ce soir, il y avait de bonnes probabilités pour que la présence du vampire gêne et qu'un signe de sa part se manifeste.

Pour l'instant la chose la plus raisonnable à faire était peut être de retourner au corps afin d'effacer toute négligences qui aurait pu être oubliée sur les lieux.
Ce n'était visiblement pas le cas... mais en arrivant, notre ami eu la surprise constater que le moribond était toujours vivant, agonisant certes, mais respirait encore et rampait pitoyablement pour tenter de sauver ce qu'il restait de sa misérable vie.
Là, l'inconnue marquait un point... elle s'était bien jouée de lui, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Il brandit alors sa lame, prêt à offrir l'ultime estocade de cette étrange soirée.


" Tout acte entraîne des conséquences. Tu paye aujourd'hui le prix de tes crimes..." Il transperça alors le corps qui cessa immédiatement tout mouvements. "Sic gorgiamus allos subjectos nunc."

C'était terminé. Le bruit de l'acier pénétrant la chaire sonnait comme un point final à cette hisoire. Il avait finalement eu la possibilité de tenir sa promesse, alors qu'il ne croyait plus cela possible il y a encore quelques minutes. Il en vint alors à se dire que la rencontre qu'il avait faite ce soir n'était peut être pas si mauvaise. Même si les choses étaient parties du mauvais pieds, il était à présent juste à ses yeux qu'il devait des excuses à la vampirette, ainsi que des remerciement pour ne pas avoir achevée sa victime.

Dès que possible, il allait retourner au cabaret.

_________________
Compétence :
Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) : 5 / Feinte et déplacement: 4
Corps à corps (Lames Secrètes) : 0 / Parade : 0
Marin : 1
Reste : 7,25


Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Bannia10
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Empty
MessageSujet: Re: Les prédateurs [Slayn et Délibeth]   Les prédateurs  [Slayn et Délibeth] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les prédateurs [Slayn et Délibeth]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Rues et ruelles-
Sauter vers: