AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comme un air de Donald Duck...

Aller en bas 
AuteurMessage
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Comme un air de Donald Duck...   Mar 24 Jan - 23:19

Ah ben c'est pourtant pas faute de t'avoir fait remarquer qu'il faisait moins chaud que chez toi, hein… Pas qu'il fasse vraiment froid, je te le concède, mais c'est quand même pas pareil que là d'où tu viens… En plus, t'as été en mer, t'as pas volé par des températures très élevées non plus, à ce moment-là ! Oui, bah c'est pas la peine de m'en vouloir, hein, t'avais qu'à apprendre à lire ce que je te dis pour comprendre tout ça, na ! Ou au moins te rendre compte que t'étais pas bien !

Oh, pardon, vous êtes là aussi ? Excusez-moi, je ne vous avais pas vus. Comme vous l'avez sans doute compris, j'étais en train d'engueuler Fœkaos… Ou du moins, en train d'essayer, vu qu'il aura toujours pas la moindre idée de ce que je raconte… Vous voulez savoir pourquoi ? Ben parce qu'il sait toujours pas lire, tiens ! Ah, pourquoi je l'engueulais ? (Oui, j'aime bien faire les questions et les réponses, quand je vous parle : au moins, je suis pas trop déçu du résultat, c'est pratique.) Et bien, je vais vous expliquer ça…

Comme vous le savez peut-être, ou peut-être pas, mon ahuri de pioupiou a récemment fait un long voyage en mer. Je dirais bien « en bateau », mais faut dire ce qui est, il y a posé les pattes aussi peu que possible, donc je pense que « en mer » sera bien. D'ailleurs, c'est aussi un peu pour ça qu'il était d'autant plus exposé aux vents qui passaient dans le coin… Pas de quoi le réchauffer, ça… En plus, il vivait dans un coin assez chaud, avant de venir à Clavinia : je veux dire, c'est quand même tout près de là où beaucoup de Nagas sont installés, c'est dire si c'est pas frisquet ! Donc tout ça pour dire que Fœkaos n'avait pas du tout l'habitude de se protéger du froid… Et qu'il ne l'a pas fait, du coup.

Alors certes, la plupart du temps, ça dérange pas plus que ça : il a quand même un plumage correct, il bouge pas mal, il est pas plus sujet que ça aux rhumes. Le truc, c'est que là, c'était pas le climat qu'il connaissait.

En outre, vous le savez peut-être aussi, ma Harpie passe beaucoup de temps à chanter. C'est vrai de manière générale, ça l'était d'autant plus pendant le voyage de retour à Clavinia : au cas où vous n'auriez pas suivi, il s'est plus ou moins entraîné à utiliser sa voix dans des buts précis. C'est-à-dire qu'au lieu de « juste » chanter pour la beauté de l'art, il a cherché comment reproduire certains effets avec son chant : je parle bien sûr du chant de guerre et du chant de séduction propres à son peuple.

Alors c'est vrai, je dois bien lui reconnaître ça, il a réussi à redécouvrir tout seul ces deux armes spéciales. Enfin… Quand je dis « seul », vous vous doutez bien qu'il devait tester le résultat pour s'assurer de l'efficacité de son entraînement. Ne le répétez surtout pas à ses équipiers, mais je crains que Fœkaos ne soit pour quelque chose dans les difficultés que certains Tieflings ont parfois eues à naviguer aussi bien que d'habitude. Heureusement qu'ils n'ont pas semblé comprendre ce qui se passait exactement…

Bref, tout ça pour dire qu'il a pas beaucoup arrêté depuis quelques temps. Et qu'il a pas tellement reposé sa voix comme il l'aurait dû, n'étant pas vraiment habitué aux effets de cette température… Du coup, ben… Voilà, son corps a tenu déjà pas mal de temps, je trouve, mais là, pas bien longtemps après son retour dans la ville des pirates, ben… Je crois qu'on peut le dire, il aura du mal à chanter pour quelques temps… En fait, déjà pour parler, ça risque de pas trop être ça…

Alors la bonne nouvelle, c'est qu'il va être forcé de se concentrer sur d'autres choses, je pense… Remarquez, avec lui, je me méfie… La mauvaise nouvelle, c'est que… Ben il est pas vraiment content, mon petit chanteur, hein… Il peut plus s'entraîner, ni même chanter normalement… Comment voulez-vous qu'il gagne les faveurs de sa déesse s'il ne peut même plus faire ça ? Du coup, je crains qu'il ne soit pas de très bon poil bonne humeur… Entre la déprime et la rage, je dirais : j'ai l'impression qu'il passe par des phases… Bon, de toute façon, il a pas trop le choix, va falloir qu'il accepte ce qui lui arrive et qu'il laisse passer, hein… Là, il a plutôt l'air de broyer du noir, apparemment…

Bah du coup, la prochaine fois, peut-être qu'il pensera à mettre une écharpe… Enfin, s'il arrive à comprendre de quoi il s'agit et pourquoi tous ces gens se baladent avec des bouts de tissus sur eux…





[HRP] Bon, j'ai pas vraiment prévu grand-chose dans l'immédiat, mais je vais voir comment peut se débrouiller mon pioupiou dans une situation inédite pour lui. Si vous êtes motivé pour croiser une Harpie aphone, pas de problème ! [/HRP]

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Sam 18 Fév - 22:09

Anna était effervescente.

Clavinia, elle y était de nouveau. Ce n’avait pas été facile. Le plus dur avait en fait été de se décider à quitter le navire pour rejoindre la ville qui avait tant à lui offrir. Tant de pièges et de guet-apens concoctés avec amour rien que pour elle, entre autres surprises. C’était de nouveau l’incertitude, mais la jeune naga savait qu’elle pouvait compter sur quelques points positifs.
Elle avait été absente si longtemps, de longs mois pendant lesquels elle avait navigué avec sa joyeuse bande de compagnons d’infortune. Surement les recherches la concernant n’étaient-elles plus aussi active que les premiers jours de sa fuite. Et cette fois-ci elle s’était entendue avec son chevalier servant pour se retrouver plus facilement, il y avait le Keltia et puis elle savait qu’il désirait élire résidence au cimetière maritime, cet endroit sinistre ou avait eu lieu leur première rencontre.
Il faudrait un jour résoudre définitivement cette situation, bientôt, mais pas tout de suite.

Anna était heureuse de pouvoir se dire qu’elle avait des amis sur lesquels elle pouvait compter… normalement. Mais sitôt arrivé à destination chacun avait eut à cœur de vaquer à ses propres occupations, de prendre une bouffée d’air et d’autonomie après la sensation de confinement propre aux voyages en bateau.
De tous, la jolie bleuette s’en contentait peut-être le mieux. Les endroits confinés ça la connaissait, et cela faisait des mois que les températures n’étaient pas remontés dans des zones agréables pour elle. Leur retour vers le sud n’avait fait que compenser progressivement l’arrivée de l’hiver et si elle avait été forcée de s’y faire Anna ne préférait sortir qu’aux heures les plus ensoleillées.
C’était d’ailleurs pour cela, en partie, qu’elle n’avait pas suivit les pirates dans leur viré en taverne. Elle n’avait pas eu le courage de chercher où ils s’étaient rendus et l’arrivée du jour suivant l’avait trouvée lovée sur elle même au cœur du Keltia, profondément endormie.

Mais assez de ces pensées, aujourd’hui ne serait pas un jour consacré à s’inquiéter des Keltiens. Il y avait autre chose d’autrement plus urgent qui l’attendait ici.
*J’espère qu’elle m’attend…*
Si tu veux dire par là qu’elle doit t’avoir gardé la place dans son lit je te signale que tu n’as pas été un modèle de fidélité non plus.
*Mais nooon ! C’est pas ce que je voulais dire.*
Je me disais aussi…
*J’espère qu’elle sait que je vais revenir et… et…*
T’en fait pas j’ai saisis. Bon, bah alors tu te décides à y aller, oui ou merde ?
*Je peux pas y aller dans cet état voyons ! >o<*
Bah quoi ? Il est très bien ton look de guerrière de retour du front.
*…*
Pfff, je sens qu’on est partit pour une nouvelle séance d’essayage…
*(⌒▽⌒)*

~~~~

Quelques temps plus tard et des pièces en moins…
*Ça valait la peine je te dis.*
Oui enfin, un tailleur, carrément.
*J’ai plein de sous j’en fait ce que je veux !*
Mouais, ben ils vont pas durer longtemps à ce train là.

Anna voulait profiter de cette opportunité pour se procurer des vêtements qui seraient réellement adaptés à sa morphologie. Et puis, elle avait des sous, c’était pour les utiliser, nan ? Les notions de gestion n’étaient pas au programme de l’éducation des filles de joie, étrangement.
Elle s’était souvenu de ce qu’elle avait découvert dans la valise de Nina et avait su décrire ce qu’elle désirait avec assez de précision. Une chemise au design moderne dans des tons vert pâle, la même en blanc, une jupe évasée en cône, lourde et épaisse pour essayer de conserver un peu plus de chaleur en y réfugiant ses anneaux et puis un manteaux d’hiver.
Le commerçant avait été assez gentil pour accepter de lui faire au moins une des chemise et la jupe d’ici à la fin de la journée. Ou bien c’était la naga qui avait été assez gentille pour l’en convaincre, l’histoire ne le dit pas.
Cela laissait à Anna tout le temps d’aller faire l’autre chose dont elle rêvait…

*Bain !*
Voilà, ça.

Il paraitrait que quelque part dans la ville haute se cacherai un établissement thermal. En partant de la grande place c’était la première…
Anna s’arrêta dans ses recherche à la vue d’une petite fille prostrée de l’autre côté de la fontaine. Même sans voir son visage, la posture abattue qui pesait sur ses épaules racontait à elle seule une histoire tragique… Elle semblait si malheureuse, toute seule au milieu de cette place, faisant tache avec ses vêtements tout miteux et déchirés au point où on pouvait croire qu’ils n’étaient qu’un amoncellement de lanières brunes posées sur son dos.
L’image était si triste que le cœur tendre de la jeune fille se pris immédiatement de pitié pour cette pauvre petite créature. Et elle se demanda ce qu’elle faisait ici et si elle ne risquait pas de se faire chasser.

Pleine de compassion, Anna rampa doucement jusqu’à elle, contournant la fontaine et approchant une main douce de son épaule.

« Bonjour ? Tu vas bien ? Ou sont tes parents ? »

C’est là que les yeux de la serpentine tombèrent sur une… paire de… pattes… hérissées de… serres ?

*Hiiirk c’est quoi ça !?*

La main se retira vivement vers une demoiselle qui affichait un air horrifié tout en essayant de contenir les battement de son cœur.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Ven 24 Fév - 20:37

Fœkaos était revenu sans s'en rendre compte là où il avait rencontré la Comtesse Jazz de Là-Bas Derrière. Il faut dire qu'à part les toits, rarement très confortables sur la durée, les espaces ouverts étaient rares, dans cette ville. Et contrairement au port qui grouillait d'activité, cet endroit était relativement peu fréquenté... Et puis...

Oui, bon, bah en même temps, il est juste en train de déprimer, je crois pas qu'il ait vraiment pris le temps de réfléchir à l'endroit où il allait s'installer pour ça. À l'envers non plus, d'ailleurs, mais là, je crois bien que je dis juste n'importe quoi. Oui, c'est vrai, je le confesse, il m'arrive de dire n'importe quoi de temps à autres. Cependant, je vous rassure, quand je vous relate les aventures de Fœkaos, ça reste plutôt rare. Enfin bref, de toute façon, je vais quand même passer à la suite, hein, ne vous en faites pas...

Ou faites-vous en, au contraire, je sais pas, c’est vous qui voyez... Au fond, ça me changera pas grand-chose, dans l’immédiat, je vais quand même écrire ma bêtise... Oui, vaste programme, en effet, ce pourquoi je vais plutôt me contenter d’écrire une bêtise, finalement.


Fœkaos était donc en mode déprime, mais il ne se laissait pas aveugler par des larmes : il était bien trop fier pour devenir (consciemment, du moins) un pion.
Le sort s’acharnait sur lui, au fond, voilà quelle était alors son opinion.
Il avait trouvé un équipage qui avait accepté, mais au final, pourquoi ?
Pour sa déesse, il s’était impliqué le plus possible et, même s’il se rendait compte que la recherche de Kate impliquait vraisemblablement de nombreuses quêtes annexes, il faisait son possible pour ne pas dévier ses pas.
Il voulait chanter sans regret, pendant des années entières.
Même à présent, alors que sa déesse lui avait pris sa voix et la gardait au secret, Fœkaos savait qu’il devait réagir et refuser d’apprivoiser cette peine...
Il se le disait, oui, mais réduit au silence, il doutait malgré tout de la ferveur de sa foi...

Et soudain, il sentit quelque chose, vraiment pas loin : une main était venue le trouver dans un frôlement, presque un contact.

Et là, ce fut le choc : le message se propagea instantanément jusqu’à son cerveau.
D’un bond, il quitta le sol : la rage se préparait.

Bon, d’accord, c’est mauvais, je crois qu’il vaut mieux que j’arrête là... Disons que c’est pas grave, ce n’était qu’un moment à passer, ça pourra s’oublier, ne vous en faites pas. Donc pour ceux qui n’auraient pas suivi, Anna avait surpris Fœkaos alors qu’il était en train de se demander si ça valait le coup de déprimer encore un peu plus longtemps... Et alors qu’il allait répondre par l’affirmative, il avait senti la main se rapprocher. Bien plus que les paroles de la bleuette, ce fut vraiment ce geste qui le fit réagir et il leva la tête vers elle...

Je ne sais pas lequel des deux avait eu le plus peur à ce moment-là, mais il y avait au moins une différence notable entre Fœkaos et Anna. Non, pas celle-là. Non, celle-là non plus. Bon, on va pas faire la liste, hein, donc je vais aller droit au but : je voulais simplement parler du fait que, si Anna ignorait tout des Harpies, Fœkaos, lui, les connaissait plutôt bien... Ah merde, j’avais dit que j’irais droit au but : il s’agissait plutôt des connaissances réciproques sur la race de l’autre, du coup.

Et du coup, ça faisait plutôt un bon électrochoc pour mon pioupiou : voir soudainement une Naga si près de lui était un excellent moyen de le faire basculer aussitôt en mode enragé. Prenant un court envol, il était prêt à attaquer.

Oui, c’est bien ça, à attaquer. Ayant simplement pris quelques mètres de distance, il allait fondre sur sa proie : tuer une Naga, voilà une chose qui était sans doute capable de le remettre d’aplomb et de mieux supporter son triste sort.

Ayant un peu potassé son manuel de techniques de combat à l’usage des Harpies (c’est un truc chelou qu’on peut consulter même quand on est ignorant comme lui, je comprends pas trop comment ça marche), il commença bien évidemment par affaiblir son ennemi : à cette distance, alors que le combat était engagé, le plus simple était de lancer un puissant chant de g...

Ridicule.

Non, vraiment, Fœkaos, si une simple douleur aiguë suffit à te faire tomber par terre au lieu d’attaquer, ça sert à rien d’essayer, hein... Bon, bah... Je crois que c’est pas encore tout de suite qu’il va réussir à se défouler sur une Naga. Roulé en boule par terre, le jeune aphone essayait de se remettre de la souffrance que lui avait causée cette tentative de chant de guerre.

Et ça faisait mal...

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Dim 26 Fév - 22:15

Tout s’était passé si vite…

La frayeur d’Anna n’avait fait que se décupler lorsque la petite fille créature s’était retournée et que son visage pourtant harmonieux et juvénile s’était déformé dans un rictus de fureur et de haine.
Soudain des ailes apparurent dans son dos et Anna ne pu que mettre ses mains devant elle pour se protéger. Elle se recroquevilla sur elle même en voyant l’oiseau s’envoler soudain et ne pu s’empêcher de fermer les yeux lorsqu’elle le vit fondre sur elle. La surprise et la peur l’avaient complètement paralysée.
*Auscouur !*
Plof
*Hii-Auscour.*
Non mais c’est bon, tu peux rouvrir les yeux maintenant.
*C’est… c’est vrai ?*
Si je te le dis, trouillarde.

Sous ses yeux, une petite boule de plume se tenait recroquevillée sur les pavés. Anna ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Elle était persuadée que le volatile allait l’attaquer ; son apparence était terrifiante, comme si une créature d’un cauchemar oublié s’était soudain manifesté devant ses yeux. Mais…
Maintenant il était juste là, par terre, immobile dans une posture qui était tout sauf menaçante. Deux de ses mains pressées sur sa poitrine et les deux autres posées sur les manches de ses couteaux à sa ceinture, la naga tentait d’apaiser les battement de son cœur. Un ange passa et alla s’écraser dans une ruelle adjacente les ailes en flammes.

Hésitante et voyant que le truc ne bougeait pas elle s’avança un petit peu en se penchant vers lui. Pour toute réponse il releva la tête vers elle avec une expression qui n’était pas rassurante. Son visage exprimait quelque chose de bizarre, un peu comme quelqu’un qui aurait avalé une arrête de poisson de travers. En tout cas, clairement, la créature souffrait.

C’était donc le bon moment pour l’achever.
*Mais non ! Tu vois pas qu’il a mal !? >o<*
C’est surement une ruse. Ne te laisse pas avoir.
*J’aime pas ce que tu dis. C’est pas parce qu’il n’est pas très beau qu’il faut le traiter comme ça.*
Je t’aurais prévenue…

Le pioupiou semblait sur le point de se relever. Anna se pencha doucement vers lui, sans mouvement brusque. Les mains près de sa poitrine et bien en évidence, elle n’avait pas vraiment l’air menaçante. Voir pas du tout, en fait. Carrément le contraire même et tout non-harpie ne s’y serait pas trompé. Les harpies c’étaient moins sûr.

« Est-ce… est-ce que ça va ? »

Sa voix tremblait plus qu’elle ne l’aurait voulu.
Elle restait mine de rien à une distance raisonnable du rapace. Malgré sa compassion elle n’osait franchement pas s’approcher plus. En fait elle était même toute prête à faire retraite le plus vite possible et à attraper ses couteaux s’il s’élançait à nouveau dans les airs. Mais pourquoi faudrait-il en arriver là ?

« Je ne te veux aucun mal. »

Tout était dit…

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Lun 5 Mar - 3:01

Comment ça, « tout était dit » ? Attends un instant, petite voix dans la tête d’Anna, j’aimerais quand même pouvoir ajouter quelque chose. Parce que je trouve que ça laisse quand même un peu un goût d’inachevé, si on s’arrête là, non ? Bon, je continue, du coup...

Tout ça, c’était vraiment pas cool. Fœkaos ne comprenait déjà pas pourquoi sa déesse l’empêchait de chanter depuis quelques heures, mais il n’avait jusque là pas du tout envisagé qu’elle lui interdirait aussi de se battre. Voyons, il s’agissait juste d’une Naga, c’était parfaitement normal de vouloir la tuer, non ? Pourquoi fallait-il que...


« Est-ce… est-ce que ça va ? »

La voix de la Naga était horriblement proche. Il n’avait pas vraiment fait attention au sens de ses paroles, mais l’entendre si près de lui força la Harpie à relever la tête afin de surveiller le danger. Peu importait la douleur, il ne mourrait pas aussi bêtement.

Moi, ce que j’en dis, c’est que mourir intelligemment est un concept étrange, vu qu’on meurt quad même... Mais bon, je vais laisser passer pour cette fois, vu que je suis d’accord avec lui sur au moins un point : c’est mieux s’il peut éviter de mourir.


« Je ne te veux aucun mal. »

Alors ça, c’était inattendu. Ce coup-ci, il avait écouté ce qu’elle avait dit et... Nan, c’est pas ce que j’ai voulu dire ! Ce qui était inattendu, c’est pas qu’il ait écouté et compris le sens de ses paroles. Euh... Encore que... Ouais, nan, oubliez ça, je crois que je peux comprendre comment vous en êtes arrivés à cette idée...

Mais bon, à la base, ce que je voulais dire, c’est que c’était inattendu qu’elle dise ça. Je veux dire, quelle Naga dirait ça à une Harpie, sérieusement ? Toutefois, les paroles d’Anna n’auraient jamais suffi à faire vaciller la volonté de Fœkaos : à cet instant, ce qu’il éprouvait à l’égard de cette créature ne laissait rien augurer de très paisible...

Et puis soudain, il comprit. Il ne comprenait certes pas vraiment comment, ni pourquoi, mais il comprenait ce qui s’était passé. Ouais, enfin quand je regarde ce qu’il a compris, je me dis que ce serait peut-être pas mal qu’il évite d’avoir des révélations de ce genre-là trop souvent, je suis pas sûr que ça passe très bien... Enfin bon, à sa décharge, je vais admettre qu’il aurait peut-être pas imaginé ça dans une autre situation... Et quelque part, si je l’admets, c’est aussi parce que si c’est pas le cas, je comprends pas comment ce personnage pourrait être viable. Donc on va supposer que c’est vraiment exceptionnel.

Se remettant debout, Fœkaos faisait face à Anna. Il la regardait intensément, mais toute hostilité avait à présent déserté son visage. Il sentait qu’il allait avoir du mal à parler, mais il se devait de demander des explications à la fille bleue. Cela dit, mon petit pioupiou avait envie de me contrarier : je suis sûr que c’est pour cette raison qu’il préféra chuchoter au lieu de parler à voix haute et ainsi justifier le titre que j’ai donné à ce sujet. Non, que ça lui fasse un petit peu moins mal ne tient pas, je suis certain que c’est juste pour m’embêter...


« Qui es-tu, toi que Kate protège ? Pourquoi t’a-t-elle envoyée à moi ? »

Oui, bon, voilà, je suppose que vous l’aurez compris aussi, du coup. Si Fœkaos n’a pas été capable de s’en prendre à Anna, c’est juste parce qu’elle est une messagère divine. Rien d’anormal, en somme. Faudra juste expliquer pourquoi ce rôle est revenu à une femme-serpent, mais sinon, tout va bien...

Crétin de piaf.

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Sam 31 Mar - 16:05

En tout cas, dans le domaine du à peu près sérieux tout avait été dit. Faisons donc maintenant place au grand n’importe quoi je vous prie.

Anna ne savait pas vraiment sur quel pied danser. Blague à part, l’extrême prudence attentive qu’elle avait adopté face à l’oiseau afin de parer à toute éventualité venait tout bonnement de voler en éclats. En éclats, complètement balayée par le revirement incompréhensible de la situation. Comme ça, woush.
La naga offrit donc au jeune volatile une réponse circonstanciée soigneusement adaptée :

« … hein ? »

On n’aurait pas pu trouver plus adapté en effet.
*Mais mais mais… de quoi il parle ?*
Eh, tu n’as à t’en prendre qu’à toi même, je t’avais bien dit qu’il valait mieux l’achever.
*Qu’est-ce que je fais maintenant ? >o<*
C’est ton problème, voilà ce qui arrive quand tu ne m’écoutes pas.
*Mais je ne vais pas m’en prendre à lui gratuitement, c’est n’importe quoi.*
C’est pas gratuit : c’est naturel. C’est un sale ennemi.
*C’est vrai qu’il n’est pas très propre… et pas très beau du corps, mais ça ne justifie rien !*
Écoute, c’est pourtant bien simple, c’est quoi le contraire d’un serpent à quatre bras à ton avis hein ?
*Heu… un serpent à quatre jambes ?*


Pas faux. Bon, on oublie le truc de l’ennemi. Quant à ce que tu fais maintenant, gérer des personnes un peu instables il me semble que tu sais faire. Non ?

Et en effet, Anna savait faire. Elle avait même été confronté à des situations, au moins une, bien plus délicates que celle-ci. Même si lorsque ses yeux glissaient jusqu’aux serres monstrueuses du petit humanoïde un frisson glacé lui parcourait l’échine, il n’était probablement pas si dangereux. Et il semblait à présent presque amical.

« Je… je m’appelle Anna. Et elle m’a envoyé… »

Règle numéro un, ne surtout pas contrarier un lunatique.

« Pour… heu… pourquoi tu chuchotes ? »

En effet, Anna avait été obligée de s’approcher un peu plus qu’elle ne l’aurait voulu du petit oiseau pour pouvoir le comprendre. Il semblait en proie à un grand désarroi et la naga jeta rapidement des coups d’œil alentour au cas où un truc indéfinissable serait sur le point de leur faire leur fête. Elle n’aperçut personne.

Il n’y avait pas à dire, cet individu la mettait mal à l’aise et son comportement ne la rassurait pas. Mais en même temps, une foule de question curieuses commençait à se former, dissimulée dans les tressages bleutés, à l’arrière de sa tête.
Par exemple s’il sait comment on fait les bébés.
*Hé !*
Ou encore si son espèce se pose avant de procéder à ses besoins naturels.
*Beurk, mais arrête !*
C’est pas moi c’est dans ta tête.
*Et bien sort de cette partie là de ma tête ! >o<*

À vos ordres chef !

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Jeu 3 Mai - 16:44

Fœkaos devait reconnaître qu’il était impressionné de se voir accorder ainsi autant d’intérêt par sa déesse. Cela étant, il avait tout de même du mal à le reconnaître (il faut dire qu’il avait bien changé depuis la dernière fois), et ne le fit assurément qu’en son for intérieur : le montrer, c’eût été montrer une faiblesse qu’il ne voulait pas laisser apparaître. Alors que la créature bleue s’était rapprochée de lui, il n’avait toutefois pas cillé et il prêtait attention (du moins, autant que possible) à ses moindres gestes, mesurant l’importance de l’instant. Je sais pas trop pourquoi, mais moi, tout ça me semble surtout bien parti pour qu’il l’interprète à sa sauce si jamais Anna se cure le nez… La bonne nouvelle, c’est qu’elle a pas l’air de le faire, jusque là…

« Je… je m’appelle Anna. Et elle m’a envoyée… »

« Pour… heu… pourquoi tu chuchotes ? »

Ah ben bravo, tu parles d’une raison pour qu’elle l’ait envoyée ! Je sais pas pourquoi, mais je sens que ça va être simple, encore, cette histoire… Remarquez, c’est un peu faux, ce que je dis là, tiens.

Parce qu’en fait, je sais très bien pourquoi j’ai cette impression…

Et voilà ! Qu’est-ce que je disais ? Anna s’est pas curée le nez, non, en effet, mais elle a quand même fait un geste que mon pioupiou risquait de comprendre de travers… Vous avez vu le problème, vous aussi ? Non ? Bon, tant pis, je vais essayer de clarifier ce point…


Anna a écrit:
la naga jeta rapidement des coups d’œil alentour

Et maintenant, vous voyez mieux ? Bon, j’espère pour vous, en tout cas, parce que là, je crois que le passage a été bien mis en valeur… Enfin, il me semble…

Nan mais sincèrement, considérant l’état dans lequel se trouve déjà mon chanteur, comment voulez-vous qu’il puisse réagir normalement à des mouvements aussi inhabituels ? Rappelez-vous simplement qu’il est là en train de rencontrer une messagère divine : de ce fait, chaque mouvement revêt naturellement une importance toute sacrée. Et ça inclut ces petits coups d’œil de part et d’autres. Ce qui veut dire qu’il risque fort de les reproduire par la suite. Vous le trouviez déjà ridicule avant ? Et ben on dirait que ça ne va pas aller en s’arrangeant…

La Harpie jeta donc rapidement des coups d’œil alentour avant de planter de nouveau ses yeux dans ceux d’Anna, pour enfin lui répondre, toujours en chuchotant :


« Ma voix n’est pas encore digne d’être entendue par une envoyée divine, ainsi en a décidé Kate. »

Ma foi, cette interprétation n’était pas pire que d’autres, je peux bien lui accorder ça. Il jeta de nouveaux coups d'œil alentour avant de continuer :

« J’écouterai donc ton message : quelle mission dois-je accomplir pour espérer plaire à notre Maîtresse Suprême ? »

Cette interprétation-là, par contre, je sais pas si c’était une bonne idée. Petite voix dans la tête d’Anna, je te demande donc humblement de me pardonner mon retard pour cette réponse et de ne donc pas te venger sur mon personnage en lui faisant faire absolument n’importe quoi, même s’il le demande…

Enfin, si tu veux bien, quoi…

S’il-te-plaît…

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Sam 12 Mai - 21:10

C’est un germain-breton et il ne faut pas le secouer trop fort, même s’il le demande.

Voilà, donc il faut être gentille avec le piaf, hein Anna ? Anna ?
Trop tard, le cerveau d’Anna était en train de ruminer les informations que Fœkaos venait aimablement de lui jeter au visage. Jusqu’ici elle avait compris que l’énergumène la prenait pour une personne qu’il devait rencontrer ici, envoyée par une chef ou une maitresse du nom de Kate. Ce qui déjà en soit était un peu difficile à gérer pour la demoiselle bleue. Mais là… "envoyée divine" ?
*Saperlotte !*
Ah bah ça oui, tu peux le dire.

Anna regardait Fœkaos avec une certaine incrédulité. Les sourcils levés dans une expression d’une incrédulité certaine, elle clignait des yeux face à l’énormité de la situation. Il attendait d’elle une mission divine. Rien que ça ?
*Mais il est complètement taré ! >o<*
Je suis bien d’accord, être près à faire ce que demanderai n’importe qui sous prétexte de plaire à une déesse, c’est pas très prudent.
*… mmh c’est vrai ça.*
Oui ?
*Ben je peux lui demander ce que je veux, il le fera.*
Oups ? ^.^
*Je veux essayer, je veux, je veux, je lui demande quoi ?*
Heu… de lécher son coude ?
*Mais nan c’est nul ça, c’est trop facile.*
Bah je sais pas.

C’est ce moment que choisit le ventre d’Anna pour émettre un léger grondement. Toute à son enthousiasme de la journée, la serpentine avait complètement oublié de se nourrir. Et elle avait faim. Et il y avait un gros poulet juste devant-elle prêt à se faire rôtir pour son bon plaisir.
Un sourire gourmand éclaira le visage délicat de la jeune naga.

« Que sais-tu faire qui puisse plaire à notre Maitresse ? Tu sais les f… les déesses sont compliquées, elles aiment qu’on soit doué, mais elles ne sont pas non plus insensibles aux cadeaux. »

Elle laissa sa suggestion en suspend, l’air de rien. Pour voir si elle parlait bien la même langue que lui (elle avait décidé que, benêt comme il était, c’était certainement un mâle), elle ne voulait pas le braquer en commettant un impair.

*Qu’est-ce que je lui demande après ? Des fraises ? <3*
Ce serait vil…
*Hihihi, ça va être chouette ! ^o^*
Je sens qu’il vient de se fourrer dans un sacré pétrin.

C’était pas ma faute, je le jure.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Jeu 17 Mai - 21:31

Je te te trouve bien prompte à jurer de la sorte, petite voix dans la tête d’Anna, je pense que tu as quand même eu eu un rôle à jouer dans cette histoire. Cela étant, je suis bien forcé d’admettre que Fœkaos avait déjà fait la majeure partie du boulot lui-même, donc il m’est difficile de te reprocher ce qui se passe : après tout, tu n’as pas vraiment eu grand-chose à faire...

Bon, en tout cas, Anna venait de faire comprendre à mon pioupiou qu’il devrait faire des offrandes à sa déesse s’il voulait être bien vu. Bien entendu, celui-ci pensa d’abord à ce qui lui paraissait le plus évident et, après avoir rapidement regardé aux alentours, il répondit donc, sûr de lui :


« D'accord... Je peux lui offrir n'importe quelle chanson ! »

C’est vrai, ce n’était pas très original, comme idée... D’ailleurs, la Naga lui fit bien comprendre que la déesse des chanteurs devait sans doute se lasser de toujours recevoir des chansons et qu’elle aimerait peut-être avoir autre chose. C’est vrai, quoi, même si on adore le chocolat, au bout d’un moment, on finit par se lasser. Heureusement, ça ne marche pas de la manière pour le fromage, ce serait vraiment dommage. Alors effectivement, vous avez parfaitement le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais pour une fois, je vais profiter du fait que, au fond, c’est moi qui écris ces lignes, pas vous, ce qui fait que je me réserve le dernier mot : le fromage, plus ça pue et plus c’est bon.

Enfin bref, toujours est-il qu’après un léger temps de réflexion, s’inspirant des superstitions dont elle avait pu entendre parler à l’occasion, la bleuette tâcha de clarifier ce que Kate attendait de ses fidèles :


« Tu ne m’as pas comprise. La déesse Kate m’envoie vérifier que tu peux lui offrir des sacrifices. Souvent, on offre de la nourriture aux dieux. »

Chacun son tour de marquer un temps de réflexion... Cela dit, ce concept-là restait encore relativement compréhensible, même pour ma Harpie.

« Je peux chasser, bien sûr... Je dois te ramener mes proies, c'est ça ? »

Là, je sais pas vous, mais moi, à ce moment, je me suis dit qu’avec l’histoire de Loup-Garou qui approche en ce moment sur le forum, l’idée de devoir chasser pour plaire à sa déesse risquait fort de devenir très dangereuse pour mon chanteur. J’ai un peu peur qu’il se mettre à chasser n’importe quoi, genre essayer d’attraper du très gros gibier alors qu’il est pas taillé pour, si vous voyez ce que je veux dire.

« Heu, non, pas toutes tes proies. Il faut juste sucrifier (Alors ici, je me permets d’ouvrir une petite parenthèse histoire de vous expliquer ce petit mot barré : l’incarnation officiellement terrestre de la petite voix dans la tête d’Anna avait d’abord écrit « sucrifier » au lieu de « sacrifier ». Nous aurions parfaitement pu ignorer ce détail, ou même ne lui accorder que l’importance généralement dévolue aux fautes de frappe, mais il eût été fort ballot, nous a-t-il alors semblé, de ne pas commenter ce qui venait de se passer. Nous sommes en fait assez rapidement arrivés à la conclusion que le concept à l’origine de ce néologisme était celui de sacrifier quelqu’un en le saupoudrant de sucre. Ce qui est effectivement assez bizarre, nous en conviendrons sans difficulté, mais cette idée pouvait générer suffisamment d’images à la con pour que je prenne la décision, en mon for intérieur, de la partager avec vous plutôt que de la passer sous silence. Je vous invite donc, en attendant de voir les conséquences que cet aparté vont avoir sur le dialogue un peu plus tard, à profiter de quelques instants pour savourer les images qui vous seront peut-être venues à l’esprit grâce à cette explication, avant de passer la suite dès lors que j’aurai refermé cette petite parenthèse.) sacrifier une petite partie de temps en temps. Quelque chose de spécial pour attirer la bienveillance de la déesse… et heu, je ne suis que la messagère. Tu… tu ne dois me ramener quelque chose que maintenant. »

Quelque part, on pouvait bien sentir que l’envoyée divine n’était pas tout-à-fait certaine de ce qu’elle disait : après tout, elle jouait all’improviso et n’avait pas vraiment l’habitude de ce rôle-là.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le fidèle serviteur, lui, avait beaucoup moins d’hésitation...


« D'accord, je vais faire ça ! »

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna
Personne Bannie
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 04/04/2011
Localisation : Sparta

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Sam 2 Juin - 18:34

Bon, ce fut facile…

Anna se débattait pour réussir à monter une histoire crédible. Il fallait dire qu’elle n’avait jamais été éduquée à être une affabulatrice professionnelle. On lui avait appris à simuler, certes, mais pas vraiment dans le même registre. Elle était presque soulagée que le piaf n’ai besoin que d’aussi peu pour y croire à fond.
*J’ai l’impression que c’est même trop facile.*
Oui, il se raconte tout seul ses propres histoires à mon avis.
*Hé mais attend ! Je lui ai pas dit que je voulais des fraises !*
Il est pas encore parti.

En effet, une soudaine rafale de doute semblait retenir le volatil au sol. Il avait même l’air… de réfléchir ! Si si.

« Mais euh... Tu es mon seul intermédiaire avec Kate. Si ce n'est pas à toi que je dois ramener mes sacrifices après, comment je fais pour les lui offrir ? »

Ah merde.
*Nyeuh ! >.<*

Anna fit la moue. Elle n’avait pas pensé à ça. Pas du tout. Le petit pioupiou ne perdait pas le nord, dans sa ligne de logique à lui il ne manquait pas de cohérence.
« Tu les… offre…  »

Elle se tortilla un peu, l’air de chercher ses mots. Aller Anna, un petit effort. Il les offres comment ?
*Mais je sais pas moi !*
C’est pourtant pas dur, tu veux que je te donnes des idées ?
*Dis toujours ?*
Répète après moi : saupoudrées de sucre.

«… saupoudrées de sucre… »

Voilà, ça c’est fait.
*Mais c’est n’importe quoi ! Tu veux que je meures c’est ça ? >.<*
T’exagérerais pas un tout petit peu des fois ?
*Tu vas tout faire rater, tais toi, je me débrouille.*

La serpentine se mordit alors la lèvre et inspira par le nez avant de reprendre avec plus d’assurance. Laissant son cœur tendre parler elle était capable de trouver un demi-mensonge convenable à ses yeux :

«… à quelqu’un d’affamé, il en ressortira toujours quelque chose de bon. »

Malheureusement, tout le monde ne partageait pas sa générosité naïve apparemment. Notre petit oiseau commençait à s’agacer de ne rien comprendre aux messages de Kate.

« Je comprends plus rien... Je veux les offrir à Kate, pas juste à quelqu'un d'affamé ! »

Ah ! Voilà que le jeune initié se rebellait. Mais qu’à cela ne tienne, la messagère de la sainte Kate saurait trouver les mots pour convaincre cette âme en proie au doute.

« C’est pas moi qui fait les règles. Les gens affamés sont là pour recevoir les sacrifices aux dieux, voilà. C’est comme ça que ça se transmet. »

Subtil, Clavinia doit surement être une ville bénie des dieux.
*Oui, ben je fais ce que je peux.*
Et ça marche.

« Oh... C'est compliqué... »

Dit-il en regardant à nouveau autour de lui rapidement. Anna commençait à se demander pourquoi il faisait ça. Au regard de sa nature d’oiseau il était peut-être normal pour lui d’avoir toujours l’air inquiet et sur ses gardes ?
Elle était bien loin de penser que toutes ces simagrées pouvaient avoir un rapport avec quelque chose qu’elle aurait pu faire. De son point de vue, la harpie restait un être fondamentalement étranger et elle n’était pas certaine de vouloir en apprendre plus à son sujet. Et ce n’était de toute façon pas trop parti pour, en tant que messagère de la déesse il lui était difficile de poser des questions idiotes maintenant.
D’ailleurs elle ne lui avait toujours pas demandé ses fraises.

Cela dit… ce fut facile.

_________________
À avoir la langue trop bien pendue
… on apprend vite à ne pas parler la bouche pleine.
Avatar©️ : ravenskar
Compétences :
Naga — Souplesse 6 | Pureté 4 | Constriction 4 | Sens reptilien 4
Naga — Sang froid 2
Pirate — Marin 1 | Tir (couteaux) 1
Coq — Cuisinière 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fœkaos
Personne Bannie
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   Lun 4 Juin - 2:29

Tiens, c’est pratique, ça, de pouvoir souffler son texte à son personnage. Je vais essayer, moi aussi...

À ce propos, vous faites comment, vous, quand vous aimeriez bien influencer votre personnage, histoire de lui éviter quelques bêtises ? Parce que moi, j’ai déjà essayé (vous l’aurez sans doute remarqué si vous suivez un peu l’histoire de Fœkaos), mais ma méthode doit pas être très au point, encore : il suffit que Jazz soit pas avec lui pour qu’il accumule les idioties... Et bon, c’est quand même une condition assez restrictive, je trouve, d’autant que ça demande pas mal de bonne volonté de la part de Jazz, justement...

Bon, revenons donc à nos moutons. Allez, Fœkaos, répète après moi : « Mais ça veut dire que je vais faire des offrandes à tous les dieux en même temps ? C’est n’importe quoi, non ? »


« Bon, dans ce cas, je pars chasser pour te remercier.
Où puis-je te retrouver ? »


D’accord... Je suppose que j’aurais dû choisir l’option « petite voix dans la tête » pour espérer pouvoir faire ça. Bon, tant pis, je vais me débrouiller sans, je commence à avoir l’habitude de pas pouvoir raisonner mon pioupiou moi-même, de toute façon. C’est très indépendant, ces bêtes-là... Faudrait vraiment qu’il retrouve Jazz tôt ou tard, ça lui serait très utile... M’est avis qu’il se serait pris pas mal de coups d’éventails si elle l’avait entendu aujourd’hui...

Anna réajusta son chaperon au niveau du col : vraisemblablement, elle commençait déjà à ressentir le froid, à rester ainsi au milieu de la place. Faut avouer, pour une Naga, ça devait pas être l’idéal : nul doute qu’elle préférait ne pas poireauter pendant des heures en attendant le retour de la Harpie.


« Tu en as pour longtemps ? »

« Le temps de trouver quelque chose que je puisse t'apporter... Je serai là avant la nuit. »

Comme quoi, le jeune chanteur savait aussi être réaliste sur certains sujets. Après tout, vu la saison, il aurait un peu de mal à trouver quelque chose d’assez petit pour qu’il parvienne à le porter, mais assez gros pour pouvoir espérer satisfaire la Dame Bleue. Sans compter le temps de trouver du sucre pour en saupoudrer sa prise...

« D’accord, on se retrouve ici avant la nuit. Et… un petit cadeau suffira tu sais. »

« Bien sûr ! Compte sur moi ! »

L’affaire étant close, Fœkaos jeta de derniers coups d’œil autour de lui, avant d’enfin prendre son envol.

Pourtant, malgré les dernières paroles, j’ai comme l’impression que ce dernier détail n’est pas particulièrement dans les intentions de mon pioupiou... Il va vraiment vouloir en faire le plus possible, tel que je le connais...

Et d’ailleurs, tout ça me fait penser... J’ai comme l’impression que personne n’a pensé à mentionner l’idée de rapporter des fraises...

J’espère qu’Anna aime le bébé mouflon... Sucré...

Très sucré...

_________________
Crédit avatar : Megan Wyreweden.
Fœkaos, chanteur du Jazz Band, Apprenti Chanteclerc à la recherche de la légende déesse perdue…

Harpie (20) :Chant pur (6)Vision de l'aigle (3)Rudiments de vol (4)
Serres puissantes (3)Chant de guerre (1)Chant de séduction (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme un air de Donald Duck...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme un air de Donald Duck...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Haute :: Rues et Ruelles :: Grande place-
Sauter vers: