AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au coin d'une chope.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Phénix
Canarticho
Jimmy Phénix

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Au coin d'une chope.   Sam 7 Jan - 22:37

Le pirate n'est un vrai pirate que quand il s'adonne à la piraterie. Et s'adonner à la piraterie, c'est aussi boire du rhum dans une auberge. Fort de son expérience de buveur et de marin Jimmy se tenait accoudé à une table en coin de salle, chope à la main, penché vers trois paires et demi d'oreilles attentives à ses paroles. Il leur racontait un souvenir étrange et mystérieux qu'il avait vécut au large de la grande baie du rorqual du coté d'Aveison. La face à demi plongé dans la pénombre, son opale d'œil reflétait les langues de flammes du brasero a mur. Sa voix s'accouplait avec l'ambiance feutré du coin de salle, éloigné des bavardages plus proche du bar. Suspendus à ses lèvres ses quatre compagnons, fébriles, sursautaient à chacun de ses éclat de voix fiévreux de son réçit.

"... Et là, en face de nous, se trouvait une ombre sous l'eau. Immense! Elle se mouvait langoureusement sous la surface de l'eau, et allait nous couper notre trajectoire. C'était la bête la plus grande que j'avais jamais vus de ma vie et on allait la percuter. J'ai ordonné de réduire la voilure et de virer de bord sans délai. On a tous quitté le bastingage pour se mettre au boulot et éviter la collision mais l'Envergure se dégageait lentement, tellement lentement... La mer d'huile s'ouvrit alors pour laisser place à une énorme masse grise LORSQUE SOUDAIN!"

En imitant le bruit d'un violent soufflement il frappa sa chope sur la table et éclaboussa ses auditeurs.

"Une gerbe d'eau jaillit du corps de la bête et s'abat sur le pont. La colonne d'eau s'élevait encore plus haut que le plus haut de nos mâts. Un des gars dans les haubans a été tellement surpris par cette pluie surnaturel qu'il a lâcher les cordes et a commencer à dégringoler en hurlant."

Sur ces mots il but une rasade de rhum et grimaça au goût puissant de l'alcool. Il regarda chacun de ses auditeurs dans les yeux d'un air grave, ne présageant rien de bon. Il laissa filer un silence où les respirations se retenait. L'un d'entre eux n'y tenant plus lui demanda:

"Et alors?
-Et alors? Il tombe sur un autre marin sur le pont, et manque tout juste de tomber à la mer avec le monstre. Dans la panique, trois marins sur le gaillard d'avant arme un canon et vise la bestiole. Et là BAOM! Le boulet rentre dans l'eau et le touche! Un long cri retentit alors sur toute la zone. C'était un son comme on ne saurait décrire, mais on savait qu'elle venait de la bête. C'était un son qui rentrait dans vos oreilles et vous laissaient le crâne en vrac, qui vous prenait au tripe. Là on était tous persuader qu'on allait mourir. La bête qui était avant lente et paresseuse s'agitait sous l'eau. La mer se troublait de remous. Elle fit un grand arc de cercle vers nous, et puis plus rien. Un moment on l'a plus vus. Tout redevenait calme, comme si rien de ne s'était passé. Et puis l'ombre est revenus, juste sous la coque. Là y a eut une secousse dans tout le bateau. Un coup qu'elle avait porter en dessous. C'était finit, on allait toucher le fond, le choc avait été tellement violent que le bateau s'était soulever de mer. Il devait y avoir un grand trou là où elle avait porter le coup. On a tous regarder les trois abrutit qui étaient près du canon. Y'z étaient livide, et la plupart des gars a bord aussi. Mais rien. On a été voir dans la cale, y avait pas de dégât. Après ça on l'a plus revu et le vent a finit par se lever et gonfler nos voiles vers le prochain port. C'était à un cheveux de soupe, mais le dieu de la mer était avec nous cette fois là."

Terminant son histoire, Jimmy se dit qu'il allait peut être se resservir un verre. C'était des bons auditeurs, et les tables d'à coté avaient prêter l'oreille à l'histoire. Un gars avec un grand chapeau s'en leva d'ailleurs et marcha vers leurs table. Il avait de belles bottes.

"J'ai déjà été dans la baie de rorqual, mais j'ai jamais vus des monstres comme ça. Par contre les gens de là bas sont beaucoup plus dangereux que ton monstre marin.
-Ah ouais tu crois ça? J'ai vus bien pire qu'à st'endroit là.
-Ouais! Ben pas dut aller à Vi.
-Quoi Vi?
-Là bas quand j'y suis aller, y'avait un nouveau décret...

le cercle de buveur s'ouvrit pour l'accueillir, et les potes de la table d'a coté se regardèrent puis attrapèrent leur table et leurs chaises pour la rapprocher. Un nouveau récit en perspective. Le visage du borgne arborait un large sourire. L'autre était jeune, mais il aurait jamais autant d'histoire que lui à raconter. Il allait le récupéré à la fin de son histoire, et il allait voir ce qu'il allait voir.

[Oyé Oyé! Je vous propose ici un concours d'histoire de marin. Amenez y ici aventures et légendes. La salle semble se prendre au jeu et bientôt va s'installer une fièvre à celui qui racontera l'histoire la plus spectaculaire ou la plus inquiétante! Chers joueurs, si vos personnages ont la fibre de conteur venez y faire un tour. Si vos personnages n'ont aucune raison d'y prendre la parole, vous pouvez y crée votre propre marin PNJ. La salle est pleine d'hurluberlue qui devrait pouvoir correspondre à vos exigences. Je laisse au joueur suivant la liberté de terminer l'histoire du type au grand chapeau et aux jolies bottes. A vos plumes!]

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Phénix
Canarticho
Jimmy Phénix

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Au coin d'une chope.   Sam 31 Mar - 17:16

[...]


"J'ai déjà été dans la baie de rorqual, mais j'ai jamais vus des monstres comme ça. Par contre les gens de là bas sont beaucoup plus dangereux que ton monstre marin.
-Ah ouais tu crois ça? J'ai vus bien pire qu'à st'endroit là.
-Ouais! Ben pas dut aller à Vi.
-Quoi Vi?
-Là bas quand j'y suis aller, y'avait un nouveau décret...
-A Vi? Ya jamais rien à Vi! Et pis d'abord c'est où Vi? Personne sait où c'est Vi!

Le vieux semblait excité, le salaud. Il allait me laisser parler oui? Place aux jeunes!

-Ben à Vi, y avait un décret... y avait décret donc que j'disais...

Il remit en place machinalement son chapeau à panache en se mordillant les lèvres. Il disait quoi déjà? Ah voui, Vi.

*Niéhéhé, bafouille tout ton saoul petit cabotin. Déstabilisation réussit, tu va en chier pour reprendre les couleurs.*

-Qui avait mit toute la ville en émeute. Qui interdisait les bordels et les filles de joies. C'était n'importe quoi. C'était des illuminés qui avaient prit le gouvernement à partie et qui prévalait le mariage et la bonne conduite sur le modèle de la haute civilisation Caledian. Les marins du port n'en avaient rien foutre, normal quoi, et ils ont continués sans faire attention aux Illuminés. Mais il y a eut des descentes de soldats dans tout les bordels chaque nuit pour arrêter les catins et les marins qui désobéissaient aux Illuminés. Au troisième jour je me suis fais pincé et j'ai fais ce que pas mal de mec aurait fait, j'ai tiré l'épée. Bien sûr ils avaient l'habitude de géré des types récalcitrant comme ça. Mais y z'avaient jamais eut affaire à moi, hé! Finalement y en a d'autres qui ont tiré au clair, et ça s'est transformer en carnage. Rapidement Il y a eut des mecs qui en avaient marre de ces foutaises qui nous ont rejoins, et puis on a été libéré les copains. Sauf que l'émeute à dégénéré et la moitié du port à flambé. Cela dit quand la révolte a enflé jusqu'au palais de Vi, y paraitrait que les Illuminés avaient déjà filer à la Tiefling. Pas commode les gens de Vi. Surtout en matière de baise. Faut dire qu'après ça les femmes avaient une revanche a prendre, et elles avaient encore plus le feu au cul qu'avant.

Le vieux n'avait rien dit et s'était renfoncé dans sa chaise. Ah! Ça la lui coupait hein? Tant de bravoure! Finalement dans sa moue boudeuse il tenta quand même une réflexion. Le pirate n'en attendait pas moins pour le mettre au coin.

-La civilisation Caledian n'est qu'une légende. Elle n'a jamais existé gamin.

-Ouais je sais ça. Ce pourquoi c'était n'importe quoi. Ils prétendaient qu'il y avait des ruines d'un de leur comptoir commerciale au nord de l'île. J'y suit aller après, voir ces fameuses ruines pour voir si c'était vrai. Mais des pillards étaient déjà passés avant moi et il y restait que des caillous. Un ancien fortin, certes, mais rien qui aurait put dire que c'était vrai ou pas. C'était des conneries tout ça moi je dit.

-Oui sûrement.

Sur ces mots le vieux remit son tricorne rapiécé et s'en alla. Ah? Le pépé s'était fatigué et rendait les armes. Ouais son histoire était mieux que la sienne. Il y avait des morts, du feu et du sexe. C'était de notoriété que Vi avait les femmes les plus salopes de toutes les sept mer. Y a rien de mieux que des récits comme ça.

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au coin d'une chope.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes :: Cabaret du Petit Crépuscule-
Sauter vers: