AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Musique Maestro !

Aller en bas 
AuteurMessage
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Musique Maestro !   Mar 22 Nov - 23:36

J'ai utilisé mes dernières pièces d'or pour payer cette auberge sordide où j'abrite mon cercueil. Je ne sais quoi faire, sans argent, je serai à la rue, il faut que je trouve une solution. C'est comme ça que je me suis retrouvée à vagabonder violon à la main, dans les rue sombre de la ville.

Que faire?
Je ne peux me résoudre à voler, ça serait se faire de l'argent facile, me prostituer aussi et puis, qui voudrait coucher avec une fille comme moi ? Non, il faut que je me trouve un travail, un travail de nui bien sûr.

Je continue donc à vagabonder dans les rues jusqu'à tomber sur cet taverne, enfin, ce petit Cabaret. Un cabaret n'est-ce pas un endroit où l'on joue de la musique pour amuser les gens ?
Prenant une grande inspiration, je pousse les portes de l'établissement et y pénètre.


« Bonjour ! »

Sans demander mon reste, je me dirige vers la scène vide. J'ouvre l'écrin de mon âme et me saisis de mon trésor.
La salle doit ce demander ce que fait cette femme en robe de satin noir sur cette scène un violon à la main. Je n'en ai que faire, je suis née pour faire de la musique, je vais leur montrer ce qu'est la beauté d'une mélodie.

Je m'installe au centre de la scène, ferme les yeux pour oublier la foule et installe mon violon sur le creux de ma clavicule gauche tandis que l'archet dans ma main droite monte pour s'approcher des cordes. Alors seulement, mes doigts commencent à appuyer sur les cordes tandis que l'archet les frôle avec sensualité.

Lentement, la musique envahit la taverne.
Je n'entendais plus le bruit des conversations, j'étais trop concentrée sur mes doigts courant sur mon violon. J'étais la musique, je m'évadais loin de cette taverne.
Je vendais du rêve.

_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Musique Maestro !   Lun 30 Jan - 4:33

Il y a des soirs ou la vie est facile.

Vous êtes dans un endroit calme, bondés mais calme. Personne ne parle, tout le monde se tait, la plupart des habitants n’ont même pas l’outrecuidance de vous imposer leur respiration. Il n’y a que les étoiles, la lune et le crissement des cigales pour vous tenir compagnie. C’est bien. Et puis si vous vous sentez un peu seul vous n’avez qu’à dire bonjour à Morphée. Lui raconter vos petits maux avec de petits mots, il vous écoute toujours avec une tendre affection et vous tend les bras comme un vieil ami. Il est sympa Morphée.

Et puis il y a des soirs ou la vie n’est pas facile.

Vous êtes dans un endroit bruyant, bondé et bruyant. Tout le monde jacasse, tout le monde cancane, votre voisin de tablée s’évertue à vous faire profiter de son haleine chargée. Il y a le plafond, la fumée et le brouhaha des buveurs et des joueurs qui empli tout l’espace. C’est dur. Et puis si vous vous sentez un peu oppressé vous pouvez toujours passer voir Morphée. Lui raconter vos grands maux avec de gros mots, il ne vous écoute pas forcément car c’est parfois le moment de tendre le bras pour assommer définitivement ce vieil ivrogne. Il me fait chier ce voisin.

Et ce soir c’est un soir comme celui-là. En tout cas jusqu’à ce qu’un miracle sauvage apparaisse. Et que le miracle lance musique. C’est super efficace.

C’est le changement d’atmosphère patent qui m’a totalement sortit de ma torpeur. Un silence étonné et respectueux qui laisse les notes cavaler dans la pièce, à la recherche de quelques cœurs à toucher. J’ai commencé par froncer les sourcils. C’est un instrument efficace, qui emplit bien l’espace, en douceur.
Et là, stupeur ! Je respire de l’air non-vicié ! Mon voisin a enfin décider de diriger ses effluves ailleurs, joie !

La personne qui est à l’origine de cette nouvelle vibration accapare apparemment la salle. Hum, peut-être serait-ce le bon moment pour me décider à décoller mes paupières ?
Mouais non. Encore un peu, on entend mieux la musique comme ça, c’est bien.

Au fur à mesure que le rythme monte et s’intensifie, la salle se remet à bouger. J’entends certains taper du pied, d’autre sur les tables. Ça m’électrifie et me revigore. Grrr… qui est-ce qui joue de la musique comme ça ? Rends moi mon apathie espèce de ~
Un bruit sourd viens s’ajouter aux percussions.

C’est… c’est… c’est impossible. Je dois rêver, encore. Non ça ne me ressemble pas de rêver que je suis au boulot. Ce serait signe d’une grave maladie. Et puis tous ces gens, l’ivrogne est toujours là, en haut. Et puis moi j’ai l’air stupide à fixer la joueuse entre mes jambes en l’air par dessus l’assise de ma chaise. Je tire tout de même sur la jambe de pantalon de mon voisin, pour être sûr.

« Dis, tu la vois la jolie brune avec le teint pâle et la jolie paire de… ? »

« Bah alooors, t’trop buu ? Bah vouai qu’elle est là la ptite dame, et puis ~ »


Je ne l’écoute déjà plus. Partout autour de moi j’entends murmurer qu’il était temps que L’Excuse lance ses premières représentations. Et qu’on ne s’attendait pas à une telle surprise, même si avec la Dame il faut s’attendre à tout et plus encore. Il est vrai que le cabaret commence à se remplir et ceux qui étaient uniquement attirés par l’ameublement et les jeux de tripots ont été suivit par une clientèle plus variée. Mais non, non c’est impossible !

À la fin de la chanson (très courte ou c’est moi qui suis resté hypnotisé comme un poisson sur sa chaise renversée… je ne saurais dire) je me lève en même temps que tous les autres qui souhaitent applaudir. Mais plutôt que de taper bêtement la paume de ma main droite contre la paume de ma main gauche je plante le talon de mon pied droit en avant des orteils de mon pied gauche avant d’à faire basculer mon poids pour faire effectuer à l’autre pied le mouvement identique. Voilà, je marche quoi.

J’ai surement sauté sur la scène, en tout cas je suis face à elle, à la détailler. Ce n’est juste pas possible. Un sosie sans doute, une sœur jumelle… Non une sœur jumelle viendrait en rêves elle aussi. Donc c’est… une erreur surement.

Je pose ma main sur sa joue et soulève sa lèvre du pouce.
Ah… bah non pas d’erreur.

Oh putain.

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Musique Maestro !   Lun 13 Aoû - 14:08

Il posa sa main sur ma joue et souleva de son pouce ma lèvre. A sa tête, il avait vu un fantôme, un peu comme moi d'ailleurs. J'ai eu un mouvement de recul, comme pour fuir cette vision du passé à moins que ça ne soit pour qu'il arrête de montrer mes canines à toute la pièce.

« Je... Je... J'allais partir. »

Sans demander mon reste, j'ai commencé à ranger mon violon, prête à fuir cet homme et l'embarras qui me procurait. C'était sans compter sur l'intervention de la salle qui commençait à montrer son mécontentement. Il passa sa grosse main sur sa nuque, il semblait à son tour embarrassé, c'était bien ma veine tient.

« Mouais, viens avec moi. »

Voilà autre chose ! J'ai même pas eut le temps de réagir ni même de comprendre ce qu'il se passait ! Cette homme massive m'avait saisit le bras et me tira presto prompto vers une des alcôves non loin avant d'en tirer le rideau.
Je me suis retrouvée seule avec lui, sans savoir comment réagir ni quoi dire.
Allait-il se venger ?
Voudrait-il renouveler l'expérience là comme ça ?
Allait-il me menacer de n’emmener au garde ?
Plein de questions qui virevoltaient dans mon esprit.
Quoi qu'en fait si, j'ai fini par trouver puisque des mots ont finalement franchi la barrière de mes lèvres.


« Que me voulez-vous ? »

C'était une phrase de circonstance !
J'ai pas du réfléchir longtemps avant de la sortir celle là en plus, je suis certaine qu'au fond de moi, je connaissais déjà la réponse... Mais prise au dépourvu de la sorte, j'ai complètement perdu mes moyens.

_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin

Messages : 134
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Musique Maestro !   Mar 14 Aoû - 19:37

Avec 6 mois, 14 jours, 10 heures et 35 minutes, Delibeth bat le record de Liyana de 1 mois, 2 jours, 11 heures et 3 minutes et lui vole donc haut-la-main le titre « Retardataire » ! Bon, c'est bien beau et félicitations, tout ça, mais je crois que je vais tout de même rappeler ce que j'ai annoncé la première fois que j'ai décerné ce titre ma foi fort disputé : en théorie, il s'agit d'un record à ne pas battre, bande de petits chenapans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Musique Maestro !   Dim 16 Sep - 0:54

Je me comporte comme un butor. Oui, ça m’arrive. Je dois être menaçant car ma muse semble chercher comment s’échapper le plus vite possible. Pourtant cette nuit là quand je l’ai rêvée, elle était plutôt du bon côté des crocs.
Il n’y a pourtant pas d’erreur. C’est elle, j’en suis certain. Je ne me souviens pas toujours de mes rêves mais il y en a certains qui ne s’oublient pas. Son visage est encore gravé dans ma mémoire, il avait alors la couleur d’opale que lui donnerait la lueur des étoiles. Je peux imaginer son regard de fauve affamé rien qu’en fermant les yeux. Mais là ce regard est plutôt effrayé et traqué.

J’ouvre ma chemise : j’en aurait le cœur net. L’expérience de cette nuit agité parlera.

Je lui dévoile les deux paires de cicatrices rondes qui marquent encore mon épaule et mon torse.

« C’est bien de toi ça, non ? »

Je suis certain qu’elle rougit. Enfin, elle a l’expression de quelqu’un qui rougit mais sa peau reste aussi pale et parfaite que de la porcelaine. C’est assez perturbant ce que mes rêves semblent parvenir à créer.
Elle fait un pas en arrière mais est bien vite arrêtée par le mur qui est dans son dos. Je dois avouer que cette innocence et cette vulnérabilité m’étonnent… et ne me déplaisent pas. C’est donc ce petit bout de femme qui s’est transformé en bête féroce m’entrainant dans une orgie démoniaque ?

« Euh... C'est possible en effet. »

Comme quoi…
Ma poitrine se gonfle sous l’effet d’un long soupir. Je me résigne à l’idée que quelque chose dans cette ville à incarné devant moi une personne qui ne devrait pas exister. Il va falloir que je surveille mes songes à l’avenir… je ne voudrait pas qu’un cauchemar fasse de même. Le coq dragon géant à l’œil rouge maudit dont le regard seul peut faire perdre le sommeil au plus courageux des sonneurs… une telle chose ne doit jamais exister. Jamais !

« Bon, d’accord. Et… c’était bon ? »

« Oui. Excellent. »

*Elles disent toutes ça*
Je ne sais pas si j’ai envie de servir de ravitaillement cela dit…

En attendant, je ne peux plus laisser cette jeune fille livrée à elle-même. J’ai une lourde responsabilité. Et puis… si jamais… Je jette un coup d’œil à son ventre. Sangu di porcu mondu…

« Je suis désolée d'être partie comme une voleuse. Je... Je pensais vous avoir tué. »

La salle ne se calme pas. Et je sens jusque dans mes os que la Patronne est en train de jeter vers cette alcôve un regard de plus en plus venimeux. Il faut que j’arrête d’atermoyer. Cette demoiselle est venu ici pour démontrer son talent. Et je sais que L’Excuse cherche des talents pour animer son cabaret maintenant que la scène est en place.
Elle n’a pas besoin de moi dans l’immédiat. Juste d’un petit mot à la Patronne. Oh, pas grand chose, si la soirée est réussie, elle sera engagée d’office. Pour la suite… Bah !

Je lui caresse doucement la joue et lui sourit pour la rassurer.

« Ne t’en fais pas pour ça. Ton public t’attend, la scène t’es réservée pour la soirée je crois. J’espère que tu n’as pas peur de te coucher tard. »

J’ouvre le rideau et le lui tient ainsi.
Vole petite pipistrelle, vole !

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delibeth
Personne Bannie
Delibeth

Messages : 31
Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Musique Maestro !   Dim 21 Oct - 22:46

Là où j'attendais une réaction, il n'en fut rien.
Ou plutôt si mais pas celle que j'attendais.

Il me caressa la joue tendrement et me sourit probablement pour me rassurer. A vrai dire, je ne sais pas s'il fallait être rassuré par la situation. Essayait-il d'être gentil pour mieux se venger ?


« Ne t’en fais pas pour ça. Ton public t’attend, la scène t’es réservée pour la soirée je crois. J’espère que tu n’as pas peur de te coucher tard. »

Cette phrase me laissa sans voix.
Peur de me coucher tard ? A t-il seulement idée que je ne peux vivre que la nuit ? Mon sommeil à moi ne vient qu'au jour levant. Aucun problème pour jouer toute la nuit. Mais, c'est une situation étrange.

Il m'ouvre le rideau et me le tient m'invitant ainsi à retourner sur scène.
Je reste un instant perplexe. Dois-je vraiment y aller alors qu'on ne s'est même pas expliqué ?
En tendant l'oreille, je me rends compte qu'on n'attend que mon retour sur scène. Le public semble apprécier ma musique mais pas son interruption.
Je prends une profonde inspiration bien qu'inutile et saisit ma chance. Quand faut y aller, il faut y aller comme on dit.

Je ressort mon instrument de son étui avant de quitter l’alcôve pour retourner sur scène. Un dernier coup d'œil vers cette étrange homme et je recommence à jouer pour le plus grand plaisir de la salle qui applaudit encore et encore.

Il avait raison, c'était ma soirée!

_________________
Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.

Avatar : Ninjatic
Connaissances (1) : Déchiffrage (1)
Vampirique (10) : Absorption (4) ; Sens accrus (3) ; Athlétisme (3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musique Maestro !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique Maestro !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes :: Cabaret du Petit Crépuscule-
Sauter vers: