AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 'Bain' de minuit

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: 'Bain' de minuit   Jeu 8 Sep - 3:43

Il avait attendu la tombée du jour pour venir furtivement s'installer à cet endroit.
C'est sûr, qu'y a-t-il de plus calme et reposant qu'un lavoir la nuit? S'il ne croisait pas d'ivrognes, tout irait pour le mieux.
Ah, enfin un endroit désert auquel il pouvait accéder dans cette ville de brigands...
Stressé par les bruits de la ville fraîchement retrouvée, Nathanaël était bien parti pour de longues et nouvelles nuits d'insomnies. Alors autant en profiter pour rendre utile ses endroits déserts tant que le commun des mortels dormait à poings fermés !
Il prit donc son temps pour visiter prudemment le lieu qu'il venait de découvrir.
Un lavoir. Tout du moins c'était ce que le môme avait constaté en approchant de l'étrange bâtiment après avoir remarqué qu'il n'y avait pas un quidam.
L'endroit était frais, et l'eau récupéré dans le bassin miroitait doucement les lumières astrales à sa surface. Le ciel était bien dégagé cette nuit-là, conférant à la pierre sur les contours du bassin un faible halo de lueur bleutée.

Faisant un petit état des lieux, le môme avisa rapidement dans un coin d'ombre un baquet abandonné. En le soulevant avec précaution, pour ne pas faire de vacarme, il en comprit la raison ; le fond du seau était crevé, le bois ayant pourri et s'effritant à un endroit. Pour ce que le gosse s'apprêtait à faire, c'était une aubaine et un outil amplement suffisant malgré sa perméabilité.
Dissimulé par l'obscurité, Nathanaël jeta un dernier coup d'œil aux alentours avant de défaire sa ceinture, libérant ainsi les vêtements fraîchement acquis qu'il avait coincé à sa taille, mais qui étaient défraîchis par ses précédentes péripéties.
Il ne pouvait rien faire pour la déchirure sur le pantalon, mais par contre la chemise nécessitait juste un petit coup de propre sur aux endroits qui avaient pris la poussière, pour qu'elle soit comme neuve et prête à être arborée. Pas besoin du baquet pour ça donc, le môme se contenta de tremper les zones salies et de les frotter sur les pierres du bassin jusqu'à ce qu'il n'y paraisse plus.
Ceci fait et mis soigneusement en tas de côté, Nathanaël s'attela à la partie délicate de l'opération. Il fallait agir vite et espérer que personne n'aie la même idée que lui de venir se rafraîchir au lavoir à cette heure de la nuit.
Il dégagea sans formalité ses souliers remplis de terre pour se retrouver au contact de la dalle froide, et se hâta d'enlever le chiffon qui lui servait de haut pour colmater le trou du seau. Il s'affaira ensuite à le remplir avec fébrilité avant de se hâter jusqu'au coin de pénombre, le baquet ruisselant sur ses bras, et commença à enlever hâtivement ses bandelettes de tissu qui lui ceignait la poitrine. Des pièces de monnaie encore emprisonnée dans l'enchevêtrement du tissu tintèrent en retombant au sol. Nathanaël étouffa un juron, poursuivant une des satanées pièces qui roula jusqu'au bord du lavoir.
Plof ! Trop tard, le bout de métal coulait à pic dans l'étendue d'eau, à présent reflet scintillant de l'éclat de lune.
Observant avec consternation le fond du lavoir, le regard du môme se réajusta soudain à la surface de l'eau mouvante, remarquant soudain la présence de quelque chose.
Son reflet dans l'eau...
Il resta quelques secondes figé, à observer la surface de peau à présent révélée par les bandages à travers le miroir flottant.
Ces années de douloureuse atrophie avaient portées leurs fruits ; un poitrail quasiment plat se dessinait sous le menton du gamin. Il pouvait même à présent, s'il le voulait, porter une chemise ouverte sans ses bandages que personne n'y verrait grand chose, si ce n'est le manque de pectoraux lui donnant un aspect bien chétif. Ce n'était pas faute d'avoir des nervures autre part pourtant, mais ses côtes ressortaient bien plus que ses abdominaux, hélas.
Son regard repassa du torse au visage, fronçant les sourcils à la vue du visage crasseux, aux cheveux hirsutes et aux traits durs et marqués qu'il arborait.
Nathanaël brouilla la vision en plongeant sa main plusieurs fois de suite pour s'asperger le visage de l'eau du lavoir, avant de revenir au baquet qui perdait lentement son contenu. Il continua de s'asperger le corps, plongeant son crâne dans le seau avant de se frictionner vigoureusement les cheveux, assis en tailleur.
Il était tout à ses ablutions quand soudain un faible bruit provenant de la rue le fit se relever de moitié, attrapant la chemise pliée et enfilant maladroitement une manche dans la précipitation, le tissu commençant immédiatement à coller sur la peau encore ruisselante.
« Qui est là ?! » demanda le gosse sur les nerfs.
Mince, il n'avait rien ramassé ; les bandages usés et sales, les maigres pièces éparpillées et les vêtements fangeux et surtout, son couperet s'étalaient sur les dalles, dans la pénombre. Il scruta l'endroit vers lequel était provenu le son, épiant un quelconque mouvement.


[Hrp : Pour vous situer un peu afin de ne pas faire d'anachronisme avec les autres Rps, ce Rp se déroule avant les premières aventures en mer, mais après la bagarre à la taverne. Il est ouvert à tous, notamment au créatures nocturnes ou noctambules puisqu'il se déroule en pleine nuit.
Je compte le transformer en RP solo dans quelques semaines si je n'ai pas de réponse (ça me laissera le temps d'en faire d'autres, hoho!), donc n'hésitez pas trop longtemps à vous lancez ;) Laissez moi un MP si vous avez des questions, même si c'est pas en rapport avec ce rp \o/]

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]


Dernière édition par Nathanaël le Mer 11 Avr - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Phénix
Canarticho
Jimmy Phénix

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Lun 12 Sep - 18:40

Imbibé, il était imbibé. imbibé d'eau, imbibé d'idée, imbibé de sang de chair et d'os mais surtout, SURTOUT il était imbibé d'alcool. Jimmy trébuchait de ci de là en fredonnant faux une mélodie inventé. Ça allait devenir le futur tube de l'été s'il parvenait à coucher sur papier sa chanson. Quand on écrit, on a pas besoin de chanter juste. Rasant les murs, il rentrait d'une taverne -sans blague- de deux bar, et d'une cuite sur les quais avec quelques Docker, moyennant quelques jeux à boire, de cartes et d'argent. Il avait toujours eut le cul bordé de nouille aux jeux de cartes avec 3 grammes de sang par litres.
Le monde tournait. Il tournait de droite à gauche. Ou plutôt, non. De l'autre gauche. Oui voilà: il tournait de gauche à droite. Pourquoi le monde tournais toujours de gauche à droite? C'était frustrant. En regardant le ciel, ou en regardant le pavé, le vieux ne vit aucune différence. Ce n'était pas comme dans les miroirs. Par contre, quand il penchait la tête pour regarder le pavé, il ressentait comme un déplacement dans son corps. Un déplacement agréable, comme quelque chose qui flottait allégrement. Oui voilà, son cerveau. Tout à coup, le borgne eut une idée de génie.

*Faut que j'arrête de boire.*

La pensé mit un temps à émerger, et encore un temps à s'exprimer sous forme d'action concrète. Il lâcha la bouteille opaque qu'il trainait dans sa main, non sans la vider d'un trait. Faut pas gâcher. ça, non, faut pas gâcher. La bouteille qui lui avait tenus compagnie le regardait de son verre trouble. Ou était-ce l'oeil de verre de Jimmy qui rendait le verre trouble? L'histoire n'était pas clair en tout cas, et avait tout d'une louche.

*J'ai soif maintenant.*

Les pensées les plus simples sont parfois les meilleurs. Il esquissa un geste vers sa bouteille avant de se souvenir qu'elle était belle, jolie, attirante, séduisante, avec des rondeurs de ce qu'il faut, là où il faut, mais vide. Il se résolut à reprendre sa route, à travers les ruelles étroites, sombres, mouvantes et trouble de Clavinia. D'ailleurs le soucis quand il fait nuit, c'est qu'il ne fait pas jour. Et quand il ne fait pas jour, ou quand il fait nuit, il faut de la lumière, et Jimmy n'était pas en état d'en être une. On aurait put aisément le détrousser, le poignarder, lui faire des choses pas net, lui faire faire des choses pas net aussi. Comme la fois où il s'était réveiller à coté d'une humanoïde. Une humanoïde plutôt massive, mais nous tairons cette histoire pour ce soir.

Bref, après moult aventures, le bruit qu'entendit un morveux cul nue près du lavoir fut le bruit mat d'un corps qui s'effondre. En essayant de ramasser sa pipe tomber par terre -allumer depuis quand? Mystère.- il avait basculé jusqu'à s'amocher la gueule sur le pavé.

*Gruuuuuuuumph....... ........... ................... Je vais rester là et réfléchir un peu.
.........
.......
....
Bon.*


Dans un grognement l'homme se hissa sur ses deux fers, enfonçant son tricorne sur sa tête et tirant sur le tabac survivant d'une pipe ramassé. Il exhala une bouffé de fumer et écarquilla l'oeil d'un air circonspect. Il n'était pas sûr d'avoir bien vus. Y avait une forme humaine. Sans corne, et de petite taille. Peut être un gnome, un nain, ou un... euh... Nous ne sommes plus sur Kiwi en effet. Donc résumons le fait divers sur: "quelqu'un faisant des choses louches près d'un lavoir, la nuit."

"Tout est louche à Clavinia t'manière."

Il fit quelques pas mal assuré dans la direction du lavoir d'où émanait une fraiche humidité. Arrivant près du rebord, il s'agenouilla non sans efforts, se tenant fermement au rebord et plongea la tête dedans. C'était froid et foudroyant ce qui ralentis le va et viens de son cerveau dans son crâne trop grand. Relevant une tête dégoulinante, l'eau ruisselant dans sa barbe, il dit quelque chose du genre:

"Et toi qu'est ce qui t'amène?"

Il allait encore se faire un nouvel ami pour ce soir. En sus des cinq docker, deux filles de joie, un barman, un groupe de sept buveurs, un chat noir et trois portes en bois.

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Jeu 27 Oct - 21:21

Ça n'avait pas raté. On n'est tranquille nulle part.
Le mioche devrait se rendre à l'évidence pourtant  : à fuir la foule, on se coltine les marginaux et autres rebuts de la société.

Le bruit qu'il avait perçu, maintenant il arrivait à le définir...
C'était le son d'une vieille carcasse qui s'étale mollement sur le macadam.

* Enfer ! C'est bien ce que je craignais... J'vais me ramasser un clodo alcoolisé.*
À la vue et l'odeur, ça ne pouvait être que ça : vêtements élimés d'où émanent des vapeurs d'alcools, cheveux blancs hirsutes, attirance inhabituelle pour le sol , bref, on ne pouvait pas dire que l'individu arborait son meilleur profil.

Aussi, le vieillard éméché sembla estimer qu'il était temps d'éloigner sa barbe hirsute des austères pavés et se mit à se relever avec effort avant de tituber dans la direction du point d'eau, en marmonnant de sa bouche pâteuse quelque chose qui ressemblait vaguement à des mots .
Sans prendre le temps de réfléchir, le môme se précipita sur sa ceinture abandonnée, et empoigna le manche de son couperet avant de le brandir en direction de l'intrus, la lame encore emprisonnée dans sa protection.
Mais à observer ainsi les mouvements incertains du vieil homme, qui ne fondait pas sur lui de toute manière, celui-ci avait l'air assez imbibé -et usé par le temps- pour ne pas constituer une trop grosse menace au yeux du gosse. Abaissant sa garde, le gosse remonta fébrilement son pantalon qui béait de travers sur ses hanches avant de le ceindre, puis finit d'enfiler sa chemise complètement.
Dans l'état où semblait être le grand-père, la pénombre étant grandement en faveur de Nathanaël, ce dernier avait de grande chance que le poivrot arriviste n'ai rien vu de ses agissements.
L'individu se montra par ailleurs plutôt attiré par la source d'eau fraîche, dans laquelle il plongea avidement jusqu'au cou.
Preuve qu'il se foutait royalement des intentions pour les moins étranges qui amenait le gamin à cet endroit, ou simplement qu'il était trop pété pour s'en soucier.
Le vieil alcoolique releva sa tête ruisselante, laissant avec flegme ses vêtements absorber l'eau, et adressa au môme des paroles intelligibles à travers les filets d'eau qui lui tombaient du crâne :

« Et toi qu'est ce qui t'amène? »

Ah bah si, il s'en souciait. Nathanaël pesta intérieurement. Si seulement les gens avaient moins besoin d'interactions sociales, lui vivrai plus sereinement, pensa-t-il.
Il entama la conversation avec une pointe d'irritation :

« … Où ça ? Ici, à Clavinia?... J'vous retourne la question. »


*J'ai pas envie de te raconter ma vie vieux. Fous l'camp !*

Quelle mauvaise volonté... Il s'était pris des beignes pour moins que ça et pourtant, l'amabilité n'était toujours pas rentrée dans les mœurs du garnement. Heureusement que l'interlocuteur est plutôt bonne pâte, et surtout une bonne pâte imbibée d’éthanol (un baba-au-rhum quoi) :

« Non, au lavoir gamin. T'remarquera que t'es la seule bestiole dans le coin, avec moi.
Moi c'est ma bouteille qui m'a quittée. Met toi bien ça das le crâne. Ne fait jamais confiance aux bouteilles. C'est fourbe une bouteille, ça te lâche quand t'a soif. »


Le gamin haussa les sourcils, un peu amusé qu'il était par les propos farfelus que tenaient le papy ivrogne. Il s'avança hors de la pénombre pour rassembler les affaires éparpillées, fourrant le plus discrètement possible dans sa poche les bandelettes crasseuses qui traînaient en tas.

« Et toi alors? »

Et voilà, il avait beau esquiver, il n'était pas doué à ce genre de jeu ; il fallait encore se justifier. Et trouver une explication un peu moins honteuse que "j'me lave les miches parce qu'on m'a fait comprendre y a pas si longtemps que je schlinguai trop pour entrer dans certains établissements publics." Oui, si Nathanaël avait été franc et bavare, la vie serait là aussi plus simple.

« Moi? Bah ... C'est évident non? J'viens laver du linge. »

Il transporta la bassine pourrie et balança dans le lavoir le peu d'eau n'ayant pas déjà fuit pour appuyer ses dires.

« Ouaip, c'est ça, laver du linge, c'est fait pour ça ici. »

Il avait prit un air un peu condescendant en prononçant ses mots, le fixant d'un regard inquisiteur.

*Allez papy, va t'coucher, regarde : y en a qui travaille ici. *

Après tout, ça devait bien exister les lavandiers insomniaques, et il comptai bien là dessus pour lui faire comprendre qu'il était plus dans son droit que lui d'être ici.
Contre toute attente, le gars d'en face, loin de le laisser, lui répliqua simplement :

« Tu sais, pour laver le linge, c'est plus pratique de le faire sans être dedans hein? »

Silence.
Le vieux machin venait de toucher juste, ce qui eut pour effet de réchauffer les oreilles du garnement, pris au dépourvu.
Owned.

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Phénix
Canarticho
Jimmy Phénix

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Jeu 10 Nov - 0:48

Quoi qu'il en était, il n'était pas très fute-fute le marmot. Mais pour un type rond comme Jimmy où seule la grâce divine tenait la carcasse d'ivrogne du vieux barbus, ce détail ne l'embêtait pas le moins du monde. Et comme tout ivrogne/vieux gâteux qui se répète respecte, il insista.

-T'as pas d'autres nipes c'est ça?

la moue boudeuse qui s'était formé sur la gueule du garçon vola en éclat dans un avoeux...

-... S'pas vos oignons !

Boudeur. Ah zut. Il boude encore donc. Pendant ce temps l'imagination de Jimmy dansait avec la réalité. Il se marrait comme un con dans son coin.

-C'est bon les oignons.

Bon. Il était vraiment atteint. Ça sentait l'oignon pour lui.

-Mais bon. Après tout tant qu'on a de quoi vivre. Tiens t'est sympathique. Tu veux devenir mon ami? Voilà, ben si tu dit oui, tu deviens mon ami pis après si t'a besoin d'argent, je pourrais ptet te trouver un boulot.

-Un... Un ami?

Le môme le regarda avec de grand yeux ahuris comme s'il venait de voir sa grand mère. Celle du capitaine Phénix en l'occurence.

-Hahaha j'étais sûr que tu approuverais. Il y avait sûrement une sorte de destin qui nous a amener à nous réunir.

Jimmy secouais la tête tout sourire, plein de compréhension.

-N'en rajoute pas plus gamin, je suis ton homme. Compte sur moi! Je vais te dégotter du boulot!

Il en avait sortit plus d'un de la bouse et des caniveaux. Son grand coeur le perdra. Il prit de grands airs d'aventurier.

-Je peut te dire que t'a sonner à la bonne porte Petit. Je suis le Grrrrrrrrrrrrand Capitaine Phhhéééééénix! Et attention.” fit-il après s'être baisser pour se mettre à la hauteur des yeux du bambin. “De pas n'importe quel navire! L'Envergure.

A ces mots une expression troublé passa sur son visage, ce qui lui fit perdre l'équilibre et le fit choir sur son séant. S'adossant au lavoir il regardait un coin de la place. Le môme ne pipait mot, et une grosse larme trouva un chemin le long des sillons de la joue. Il avait l'air très triste, après avoir eut l'air très content.

“Mais pour l'instant mon oiseau des flots n'est pas au mieux de sa forme...”

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.


Dernière édition par Jimmy Phénix le Dim 18 Mar - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Lun 12 Mar - 14:54

Merde. Merde-merde-merde. Le vieux avait le sens de l'observation intact malgré ses coups dans le nez. Impossible de se débarrasser si facilement du grand-père, qui aimait les oignons.
... Et qui lui proposait de devenir son ami.

« -Un... Un ami? »

Pour le coup le mioche n'était pas sûr d'avoir bien entendu. Un ami... C'est quoi déjà, ça ? S'pas un truc qui se mange ? Non-non voyons, il savait très bien ce que c'était en vérité... Enfin : Théoriquement.

« -Hahaha j'étais sûr que tu approuverais. Il y avait sûrement une sorte de destin qui nous a amener à nous réunir.
N'en rajoute pas plus gamin, je suis ton homme. Compte sur moi! Je vais te dégoter du boulot! »


*Mais... Mais j'ai rien dit ! Il décide ça sans me demander mon avis ?*


Il ouvrit la bouche pour protester, restant coi devant l'enthousiasme qu'arborait l'homme ivre à aider son prochain.
Puis le mioche la referma, se contentant d'écouter les élucubrations du grisonnant d'une mine déconcertée.

D'après les nombreux moulinets qu'il fit pour expliquer son statut, le grand-père était un vieux loup de mer – le Capitaine Phénix- possédant un bâtiment important, au tout du moins était-il spécial aux yeux du vieux saoul.
Puis soudain, l'évocation de son Envergure fit s'évaporer la mine joyeuse du Capitaine, et celui-ci tomba à la renverse comme si toute l'énergie qui l'animait quelques instant auparavant s'était désincarné.

Le môme pensa un instant que le drôle d'oiseau s'était avoué vaincu par la quantité de rhum qui devait saturer son organisme, mais non. Le vieux réajusta peu après sa position pour regarder mélancoliquement dans le vague.
Une larme sillonna dans le creux d'une ride du bonhomme.
Une fraction de seconde, le cœur du garnement se serra face à la tristesse et l'abattement du vieillard. Il eût un mouvement de la main, comme pour tapoter l'épaule du grand-père, mais vu la distance qui les séparait, il ne fit que brasser du vide.
Se rendant compte de son geste involontaire, et inutilement bizarre, le gamin cacha d'un geste embarrassé la preuve de sa compassion dans une de ses poches.

En quelques instants, son interlocuteur était ainsi passé du rire au larmes, sans la moindre gène.
Pour Nathanaël il y avait de quoi être choqué, lui qui était si pudique sentimentalement.
Papy gâteux cherchait-il une oreille pour s'épancher de ses malheurs de la journée? On va dire qu'il n'était sûrement pas tombé à la bonne adresse. Pourtant, la situation du Capitaine le retenait, le môme hésitant à partir en laissant le bonhomme dans cet état.
Surtout que c'était le premier à vouloir être son ami, hein.
* Eh ! J'ai rien demandé !*

La situation le rendait mal à l'aise, il ne savait pas quoi faire. Peut-être quelques mots pourraient décoincer l'atmosphère?
Nathanaël réfléchit intensément, avant d'opter pour un bourru :

« … Ça va aller. »

… Un petit pas sur le chemin de la socialisation? C'est qu'il fait des efforts le petit.

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin

Messages : 134
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Lun 12 Mar - 23:33

4 mois, 2 jours, 14 heures et 06 minutes : avec un tel temps de réponse à un RP, Nathanaël établit ici un nouveau record (à ne pas battre Rolling Eyes) qui lui fait gagner le titre de « Retardataire » !
Toutes mes félicitations ! yeah2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Phénix
Canarticho
Jimmy Phénix

Messages : 63
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Dim 18 Mar - 18:12

Un silence pesant s'ensuivit. Le vieux mit du temps à assimiler avec son cerveau imbibé, les quelques mots du gosse. Faut dire qu'il était déjà en pleine assimilation d'alcool. Il n'était pas qualifier à ce moment là pour faire les deux choses en même temps. Soudain il gigota en agitant les bras comme un enfant. Le tableaux devenait comique. Un gosse ayant quitter les jupes de sa môman très tôt et un vieillard qui commençait à régresser. La déchéance n'était pas total pour Jimmy puisque ses gesticulations capricieuses étaient accompagné de mots. Du moins essayait-il de les sortir de sa bouche pâteuse.

« Naon ça va pas aller! L'Abandon et La Mouette se sont fait troué et le Gamelle s'est fait passé dessus comme une pute des bordel de Vi. »

Soudain Jimmy se figea et tourna vers le gamin un visage écarquillé. Son oeil de verre avec ses deux ailes rouges semblait le lorgner d'un tout autre sentiment.

« J'les aient abandonnés pour sauver mes miches! Tu te rend pas compte? Quatre navires armés et y nous sont tombés dessus comme s'ils savaient... »

Les mots moururent dans sa bouche. Son visage se détendit et il rentra son menton dans son doublet en se serrant les bras. Un long soupir le dégonfla. Suivit d'un long ronflement. Le môme n'en cru pas ses oreilles. Sûrement avait-il pensé à tout ces voleurs, assassins et gens du même acabit trainant dans cette ville de pirate pour qu'il se lève et se campe devant lui pour le sermonner. Sans aucun doute qu'il eut quelques coups de pieds qui le démangeait pour réveiller la marmotte.

« Hé! Hé faut pas dormir ici le vioque!

-Hein? Quoi? Mais je dormais pas! »

Jimmy se souleva sur ses pieds pour appuyer ses dires. Il tangua, tituba, se raccrocha au lavoir. Stabilisé qu'il était, le vieux regarda autour de lui en clignant des yeux et ronchonna.

-Je dors que dans mon rafiot morveux. T'sais pas où il se trouve mon rafiot? Sur les quais. T'sais pas... euh... où y sont les quais d'là?

Il lui fit une mine de chien battus pendant que le garçon le regardait d'un air circonspect. Les fringues mouillés, lui ressemblait à un chien mouillé. Ils faisaient la paire.

_________________
Marin (3)=> Orientation en mer (2)- Endurance (6) => Dur à cuir (6) - Perception (1) - base de tir au pistolet (1) - base combat main nue (1) - maniement de la Hache (4) -
[Couleur d'écriture #006699]

La plume a assez coulé sans terrain d'entente, il est grand temps de faire parler la poudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Sam 20 Oct - 20:20

Le vieux schnok le regardait d'un œil plein de détresse en lui racontant ses déboires maritimes.

Cependant c'était l'autre œil, ou en tout cas ce qui en faisait office, qui avait happé le regard du gosse à ce moment même.
Il faut dire que, dans un rayon de lune, les motifs rouges qui ornaient l’œil de verre poli avaient miroité comme des éclats de rubis sur une perle.
Il ne savait si c'était dû au malaise provoqué par l'état misérable du vieillard, ou bien à la simple vue de ses tâches écarlates dans le blanc du globe, mais un frisson vînt insidieusement parcourir l'échine du môme.

Nathanaël avait posé une main rassurante sur le pommeau de son outil, quand le vieillard décida en plein discours de piquer du nez dans son col.
Prudemment, le môme s'accroupit à quelques mètres du vieux, fit des mouvements de la main pour vérifier l'état du vieillard, puis se frappa le front de désarroi quand il entendit un guttural ronflement sortir de la carcasse élimée.
Se retrouver flanqué d'un énergumène pareil à cette heure de la nuit... Parfois il se demandait avec insistance si, comme pas mal de superstitieux avant lui, il n'y avait pas une entité quelque part qui lui en voulait beaucoup.

Il s'ébouriffa les cheveux pour en dégager le surplus d'humidité.
La soirée partait à vau-l'eau. ; Nathanaël réajusta du mieux qu'il put sa mise et rassembla le peu d'affaires qu'il possédait.

Il était temps de foutre le camp.
… Ce qu'il fit comprendre au vieux, en secouant sa carcasse à coup de godillots élimés.

« Hé ! Hé, faut pas dormir ici le vioque! »

« -Hein? Quoi? Mais je dormais pas! » protesta le papy pris au dépourvu.

Le môme se recula avec méfiance quand le Capitaine se redressa d'un coup avant de jouer au culbuto pendant quelques instants.

« - Je dors que dans mon rafiot morveux. T'sais pas où il se trouve mon rafiot? Sur les quais. T'sais pas... euh... où y sont les quais d'là? »

Nathanaël le fixa, interdit, avant de passer une main sur son visage, accablé par la situation.

« … Regarde la route, concentre-toi le vieux !»

Le gamin grognait son mécontentement en foulant d'un pas agacé le sol inégal.

Guider le vieux machin à travers Clavinia était un véritable calvaire.
Le plus insupportable était à coup sûr le babillage aléatoire du vieux face au mutisme forcené du gosse :

« Oh t'es cuisinier ! J'aime beaucoup les cuisiniers tu sais? Manger quelque chose ça n'a pas de prix. J'ai connu un type qui découpait des gens pour nourrir des gueules affamés. Il leur disait rien, mais comme ça il a sauvé des vies !
Par contre quand on a sût ça, il a été puni. Quand j'étais jeune... ! »


*Et blablablaa... *

Le visage contractée par son envie de planter là l’épave poussiéreuse qui tanguait à sa suite, Nathanaël orientait le vieil homme, attendant nerveusement à chaque intersection qu'il arrive à sa hauteur.
Par-dessus le marché, l’air du soir glaçait sa chemise encore humide, provoquant des frissons qui lui remontait le long du dos.
L’humeur du gamin n’allait pas en s’arrangeant.

Bientôt, le son de la mer se fit plus distinct.
On s'approchait des quais ; à cette heure de la nuit seule une poignée de matelots faisait des tours de garde sur certains rafiots amarrés, et on entendait plus qu'au loin la civilisation, qui n'avait toujours pas finie leur nuit, animer les tavernes et les bordels.

« Ne bouge plus ! »

L'intervention soudaine du capitaine alors si calme jusqu'à présent fit sursauter le môme qui porta sa main à son arme, aux aguets.
« Je crois que...Je sais où on est. C'est par là !»

Le mioche soupira. De désarroi, mais aussi de délivrance. Son aide s’arrêtait enfin là.
« Bon ...Voilà. »

Ne sachant quoi ajouter, Nathanaël se contenta de s'en retourner tandis que le vieux continuait sa route en divaguant.

Il s'éloigna sans un mot, embrassant sa solitude retrouvée au sein des ruelles de la ville basse.
Le gamin avait eu assez d'aventures pour cette nuit.
Il espérait bien trouver ce soir un coin de grange avec de la paille pas trop humide, pour enfin y sécher ses guenilles et oublier ses péripéties nocturnes.

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin

Messages : 134
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   Sam 20 Oct - 22:11

Avec 7 mois, 2 jours, 3 heures et 8 minutes, Nathanaël récupère donc son titre de Retardataire des mains de Delibeth qui le gardait jalousement.
Nath', je sais que tu l'aimes bien, ce titre, ce qui est normal, vu qu'il a été créé spécialement pour toi suite à ton message précédent de ce sujet, mais je tiens quand même à ce que tu saches que je te zutte très très fort : pour la peine, je vais même faire évoluer ce titre, tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 'Bain' de minuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
'Bain' de minuit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Rues et ruelles :: Lavoir-
Sauter vers: