AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !

Aller en bas 
AuteurMessage
Aymar

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : porté disparu

MessageSujet: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Jeu 1 Sep - 14:22

Le soleil poursuivait sa course vers le zénith, caressant Clavinia de ses doux rayons. Uns légère brise se faufilait entre les bâtiments disparates, soulevant la chevelure ébène d'un centaure qui semblait chercher son chemin.

Les vastes champs d'orge lui paraissaient bien loin, tandis qu'il s'enfonçait dans le dédale des rues poussiéreuses. Ses pas le menaient tantôt dans une sombre ruelle, tantôt dans une artère principale. Il prenait conscience que se familiariser avec cet endroit lui prendrait du temps, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Quat'pas espérait ainsi que la lassitude et le mélancolie mettraient plus longtemps à se faire sentir.
Tout occupé qu'il était à trouver le repaire du si célèbre Matthew, il en oubliait presque qu'il venait juste de débarquer. Ce qui expliquait pourtant ses difficultés à s'orienter, là où lui ne voyait qu'une conséquence des goûts alambiqués des humains en matière d'aménagement urbain.

A trois reprises il dut interpeller des passants pour leurs demander où trouver la Liberté Apocalyptique, ce qui lui permit d'en apprendre plus au sujet de cet établissement. Les témoignages confirmèrent les dires du docker, c'était réellement l'endroit à connaitre pour se tenir au courant des derniers ragots de l'île.
Cela représentait une bonne raison de poursuivre ses investigation, car le reste des témoignages était nettement moins flatteur. On confia au centaure que le tavernier était un voleur d'épouse, ce qui n'intéressait nullement Aymar. La qualité de la bière fut également remise en cause, doux euphémisme puisque le breuvage fut comparé à de l'urine de loup-garou, mais là encore Quat'pas n'en avait cure. En revanche lorsqu'un matelot chancelant lui expliqua qu'un centaure désarmé, aux yeux bandés, avec du coton dans les oreilles et les pouces dans le nez fut roué de coups jusqu'à être laissé pour mort, il se sentit nettement moins enclin à mettre le sabot dans ce lieu si pittoresque.

C'est donc avec un avis mitigé et les sens en éveil qu'il arriva en vue de la taverne. Aymar s'avança, attendit qu'une personne passe devant lui et s’engouffra finalement à l'intérieur.
Il fallait reconnaitre que l’établissement était bien tenu, propre et bien meublé, il s'en dégageait une atmosphère agréable. Le nouveau venu s'y sentit plutôt à l'aise et ne remarqua aucune réaction d'hostilité à son égard. S'il se débrouillait bien, il éviterait de finir les yeux bandés dans l'arrière cour !

Faisant grincer les lattes du parquet sous ses sabots, l'homme au corps de cheval s'approcha du comptoir. Il laissa retomber sur ses épaules la partie de la lourde étoffe qui lui couvrait la tête et en profita pour glisser discrètement la main dans sa besace cachée sous le feutre.
Une fois face au rouquin balafré qu'on lui avait décrit, il laissa lestement tomber sa main à plat sur le comptoir . Ramenant son index sous sa paume il poussa quelques sous de cuivre vers le tenancier.

    - Un verre de moretta, s'il vous plait. lança-t-il sur un ton qui se voulait neutre et cordial.


Puis il recommença son petit exercice de doigté à l'aide de son majeur cette fois, sortant discrètement une livre d'argent de sous sa paume.

    - Et si vous aviez le temps, j'aimerais bénéficier de vos lumières ! Il parait que vous êtes au courant de tout sur cette île ? ajouta-t-il sans ciller en regardant Matthew droit dans les yeux. Sauriez-vous si un apothicaire recherche un apprenti ? demanda-t-il sans détour.

_________________
avatar (c) Syrkell


Compétences :
Raciales - Civilisation : 2 / Sciences de la Vie et de la Terre : 3 / Synergie : 1
Communes - Déchiffrage : 1 / Marin : 1
Reste - 0,25 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Ven 9 Sep - 16:50

[Hrp : J’ai considéré que ce rp se passait après le départ des équipages en mer.]

Matt s’ennuyait.

Enfin, quand je dis qu’il s’ennuyait c’était tout relatif. C’était surtout qu’il venait de passer une période riche en rumeurs évènementielles et en réputations plus ou moins mérités qui se bâtissaient d’un seul coup. Des choses qui arrivaient régulièrement à Clavinia mais pas toujours de manière aussi éclatante et concentrées. Ça avait été une très bonne période. Très active.

Mais depuis que la belle Jazz avait quitté la ville avec son équipée burlesque (comment Matt aurait il put manquer un tel rassemblement juste devant sa taverne) et que les rumeurs concernant les quatre bagarreurs qui avaient gagné d’un coup d’un seul un navire (qui n’en était pas à son premier passage de main louche d’ailleurs) s’étaient calmées ; Clavinia avait repris son train train quotidien. Avec son lot de morts mystérieuses, de bagarres, de retour d’équipages victorieux et d’absence de retour d’équipages décimés en mers.
En bref, Matt se retrouvait désœuvré par ce retour à la normale.

C’est alors qu’un centaure entra dans sa taverne.

Attention, des centaures il en entrait de temps en temps dans sa taverne, cela n’avait rien d’extraordinaire. Mais justement, ces centaures ordinaires il les connaissait ordinairement bien. Et celui là il ne le connaissait pas.
Cool ! Les affaires reprennent.

Huuum, alors ça c’était un centaure qui avait une sacré expérience des us et coutumes humaines.

Matthew lorgna un instant sur la pièce que le centaure tenait près à envoyer dans sa direction. Il leva un sourcil en raccrochant le regard du centaure qui le toisait d’un air sûr. Puis il sourit franchement, avant d’éclater carrément de rire.


« Superbe ! Superbe.
Quelle entrée ! Ça vaut bien une consommation gratuite. »


Sur ces mots il renvoya d’une pichenette les sous en direction de là d’où ils venaient. Avant de se retourner sans un commentaire pour faire chauffer du café. Une tasse, deux doses sucre et deux de liqueur qui va bien (mais dont il ne vaut souvent mieux pas demander la composition exacte) et le client n’avait plus qu’à attendre que son infusion noirâtre se pointe.

« Matthew, c’est bien moi. Et la plupart des légendes me concernant sont erronées. Hormis les plus impressionnantes, bien sûr.
À qui ai-je l’honneur ? Un centaure si prompt à chercher un maître boutiquier, c’est dans le genre pas courant. »


La consommation était gratuite. Les renseignements, c’était moins sûr.

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : porté disparu

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Ven 16 Sep - 0:29

    * Des rires... c'est plutôt bon signe... Oui, en général, c'est bon signe ! * songea l'homme au regard brun avec un air perplexe cloué au visage.


Il fallait dire que certaines subtilités de la communication entre humains lui passaient encore au dessus de la croupe. D'une part parce qu'il n'était justement pas humain et d'autre part parce que jusqu'ici son père avait été un relais précieux. Mais maintenant qu'il était livré à lui même, il allait devoir faire avec ce qu'il savait des us et coutumes bipèdes.
Donc, des haussements de voix étaient en général annonciateurs de problèmes à venir, à moins qu'un coup de sabot bien placé ne parviennent à calmer les humeurs querelleuses. Des pleures étaient bien souvent un tout aussi mauvais présage. Mais les rires étaient plutôt bon signe. Ils étaient souvent la preuve d'une certaine camaraderie ou de franches moqueries, dans un cas comme dans l'autre, cela n'avait que peu d'importance aux yeux d'Aymar.

Dans le cas présent, la gratuité de sa consommation confirma au centaure que les choses s'étaient plutôt bien engagée. Mais ce n'était pas gagné pour autant. S'il voulait recevoir l'aide du tavernier, il devrait la mériter. Prendre le risque de jouer les intrigantes en cachant les motifs de sa demande n'étant pas une bonne idée, aux vues de sa maladresse sociale, il préféra jouer carte sur table !
Remettant sa monnaie sonnante et trébuchante à l'abri sous son étoffe, il tenta d'apporter une réponse satisfaisante à Matthew.

    - Je m'appelle Aymar, Aymar Ayling. Je viens d'arriver à Clavinia et puisque c'est parti pour durer, mes économies ne suffiront pas à assurer mes vieux jours. Alors puisque l'or ne tombe pas du ciel, travailler me semble logique.


C'est surtout qu'il avait un besoin urgent de trouver un nouveau référent et si possible, avant de s'attirer des ennuis ou de se faire pigeonner par le premier truand venu. Sans parler qu'il était un peu perdu, mais ça, il était bien trop fier pour l'admettre. * Plutôt brosser le toupillon d'un minotaure ! *
D'ailleurs il n'était pas sûr de pouvoir faire confiance à ce drôle de rouquin, mais ce n'était pas comme si il avait le choix. Alors quitte à se jetter dans la gueule du loup, autant y aller carrément.

    - Et si je souhaite me mettre au service d'un apothicaire, c'est parce que je dispose de certaines aptitudes qui s’entremêleraient parfaitement avec leur savoir et leur fonction. Que ce soit dans la composition de leurs remèdes ou dans la prospection de leurs matières premières. Il marqua une pause, pour voir où en était son breuvage, avant d'ajouter : Puis un livreur qui possède deux paires de jambes vaut bien n'importe quel ivrogne, non ?


Préférant ne pas laisser la conversation en suspend sur cette pitoyable tentative de faire de l'humour, il jeta un nouveau regard contemplatif à l'intérieur de la taverne. Tout était si différent ici, il n'avait pas réfléchit au dépaysement durant la traversée qui l'avait amené jusqu'ici. Il pensait naïvement que rien ne ressemblerait plus à un endroit peuplé d'hommes qu'un autre endroit peuplé d'hommes, pourtant une nuance lui avait visiblement échappée jusqu'ici.
C'est alors qu'une autre question lui effleura l'esprit, il se surprit lui même à la formuler alors qu'il n'y avait même jamais réfléchit auparavant.

    - Y a-t-il d'autres centaures qui vivent sur Clavinia ? * A part ceux qui se font bastonner dans l'arrière cour ! * Vu que ma démarche vous amuse, je suppose qu'ils ont d'autres occupations que les miennes ? demanda-t-il visiblement beaucoup plus intrigué qu'il ne l'aurait voulu.


C'était une sensation étrange qui lui parcouru l'échine alors qu'il réalisa qu'il allait peut être renouer avec les siens. Il n'en avait jamais ressentit le besoin jusqu'à présent, surtout qu'il était très peu recommandé d'approcher un groupe de centaure sans en connaitre la hiérarchie exacte. Mais s'ils étaient rompu à côtoyer des créatures aussi anarchistes que les humains, ils devraient lui permettre un ou deux écarts sans en prendre ombrage.
Peut être pourrait-il apprendre une ou deux choses utiles à leur contact...

_________________
avatar (c) Syrkell


Compétences :
Raciales - Civilisation : 2 / Sciences de la Vie et de la Terre : 3 / Synergie : 1
Communes - Déchiffrage : 1 / Marin : 1
Reste - 0,25 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oroshi

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Ven 16 Sep - 16:14

La soirée "Aux Trois Canons" s'était révélée à peu près aussi prolifique que l'espérait Oroshi, mais aujourd'hui, elle avait jeté son dévolu sur un autre type d'établissement, mieux côté et mieux fréquenté. La "Liberté Apocalyptique" jouissant justement d'une telle réputation, et la devanture de la taverne laissait présager les meilleurs augures. Elle s'engouffra donc à l'intérieur et marqua un temps d'arrêt sur le pas de la porte. Le contraste avec les "Trois Canons" était saisissant, calme et accueillant, le cadre donnait envie de se poser pour profiter d'un moment de détente et de relaxation. Rarement un mot plus haut que l'autre, de nombreuses personnes bien habillées, un service de qualité, un centaure au bar ... un QUOI ?

Oroshi se ressaisit après quelques secondes, qu'elle venait de passer à fixer la créature qui semblait en grande conversation avec le tenancier.

"Décidément, cette ville regorge de surprises ... se surprit-elle à penser en esquissant un léger sourire.

Elle pénétra plus avant dans la pièce principale, en adressant force sourires et hochements de tête aux quelques personnes qui lui adressaient un salut poli, sans doute motivé par son apparence toujours aussi altière. Oroshi se déplaça ainsi jusqu'à la table libre la plus proche du comptoir, où elle s'installa, suffisamment près pour pouvoir observer dans le détail l'impressionnante créature qui accaparait son attention.

"Une jeune femme à moitié démone hier soir ... un centaure aujourd'hui ... j'ai hâte de voir ce que me réservera demain !" Puis la serveuse vint prendre sa commande, et sans totalement réussir à décrocher les yeux de l'hybride, elle lui répondit : "J'aimerais la même chose que le monsieur au comptoir s'il vous plait ... Hmm ? Si, la même chose que le centaure !"

Curieuse de savoir ce qu'une telle créature pouvait apprécier comme breuvage, c'est avec appréhension qu'elle attendit que sa commande lui soit servie.

_________________
Oroshi Melicerte
AéroMaîtresse

Thème Musical : Akeboshi - Wind

Compétences :
Marin [2] -> Vents et Voiles [2] // Orientation en Mer [2]
Déchiffrage [2]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Mer 21 Sep - 20:21

Ouais, pas commun le poulain. Il était jeune, c’était clair, mais il avait aussi une attitude et des préoccupation peu en rapport avec les tendance de son peuple. En tout cas pour ce que Matt en savait.

*Vas-y, dis m’en plus mon garçon. Vide ton sac, t’es à la bonne adresse pour ça.*

C’est fou ce que les gens peuvent révéler d’eux-même par rapport à ce qu’il cherchent et la façon dont ils le justifient. Matt laissa donc parler le centaure, encore et encore jusqu’à ce que celui-ci s’emmêle les sabots et se rattrape sur une nouvelle question. Le tavernier affichait toujours un sourire franc dont il était difficile de dire s’il exprimait de la satisfaction, de l’amusement ou simplement de la bonne humeur.

« Je vois… »

Et les yeux vifs de Matthew laissaient bien penser qu’il voyait, en effet. Un centaure qui se préoccupe d’argent, se compare à un humain ivrogne sans cracher instantanément du sang et ne sait pas qui sont et que font les autres centaures de Clavinia. Bon bon bon, un paria déviant quoi… Ça c’est fun !


« Et bien mon cher Aymar, les tiens ne brillent habituellement pas par leur volonté à se mettre au service de qui que ce soit qui ne soit pas un centaure. Pour ce que j’en sait, la plupart vivent plutôt aux abord de la ville, du côté de l’intérieur des terres. Et leurs occupations, franchement, ce sont des trucs de centaures. »

Il laissa Aymar avec cette information énigmatique à ronger et se retourna pour voir où en était son café. C’est ce moment précis que choisit sa "stagiaire" pour lui demander un truc.

« Y a la dame en vert qui veut la même chose que le centaure. »

Matt regarda dans la direction que lui indiquait la serveuse du menton. Non sans avoir fait un détour par son décolleté outrageant (uniforme réglementaire selon Matthew). Il était rare de voir une serveuse à la Liberté Apocalyptique, le tavernier préférait tenir la maison tout seul. Mais il arrivait qu’une jeune femme physiquement intelligente obtienne la faveur du balafré pendant une semaine ou deux, selon la vitesse à laquelle il se lassait d’elle.

Elle parlait donc de la dame en vert, que Matt avait vu entrer du coin de l’œil alors qu’il s’intéressait au centaure. Elle s’était installée juste derrière ce dernier et semblait particulièrement intéressée par ses attributs équins. Et comme elle était assise, nul doute que l’angle de vue était à son avantage.
Matt sortit une seconde tasse et réitéra ses dosage de liqueur et de sucre de canne avant de verser le café brulant dans les deux tasse dont l’une termina sur le plateau de service de la jeune femme en direction de la table de l’autre jeune femme. Entre temps, le tavernier avait eu le temps d’imaginer un jeux à sa manière.


« Ok, j’ai un nom et une adresse qui devraient t’intéresser si tu tiens à t’associer à un médecin. Et je parle d’un médecin diplômé et prometteur, pas d’un vendeur de potions, à moins que tu sois plus désespéré que je ne le pense jeune centaure. »

Le mot "désespéré" semblait recouvrir un double sens dans la phrase de Matt, alors qu’il évaluait le quadrupède du regard.

« Ce sera dix livres… »

Le sourire de Matt sembla s’étendre d’une de ses oreille à l’autre alors qu’il se pencha en avant avec un air de conspirateur et souffla au centaure suffisamment bas pour qu’il soit le seul à entendre.

« … ou bien tu peux me donner exactement l’âge et le poids de la fille à papa qui te reluques les parties, et là l’info est gratuite et c’est moi qui te dois dix livres. »

Matt ne s’ennuyait plus tellement, étrangement.

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : porté disparu

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Ven 23 Sep - 21:37

    * Des trucs de centaures... * songea l'être hybride avec la plus grande considération.


Il fut une époque où lui aussi donnait dans les trucs de centaures, cela commençait à remonter, mais il s'en souvenait très bien. Et autant dire que mise à part les impératifs nécessaires à leur survie, les congénères d'Aymar avaient un répertoire plutôt "brut de décoffrage".
L'idée de se replonger dans ce type de mondanité ne le branchait que moyennement, mais il avait un intérêt à se pencher vers cette partie de son histoire. Mais chaque chose en son temps, l'important pour l'instant était de trouver un humain lettré et savant, qui serait par conséquent plus vertueux que les grouillots de base qui emplissaient les rues, afin d'en faire son nouveau mentor.

Complétement absorbé par ses pensées, le jeune Ayling n'avait pas remarqué l'arrivée de la nouvelle cliente. Alors qu'il était en train de faire tourner le bracelet en crin qui lui ornait le poignet, ce fut la voix de Matt' qui lui ramena les sabots sur terre.
Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne s'attendait pas à entendre les paroles qui allaient suivre.

Bonne nouvelle : l'inquiétant rouquin connaissait un homme de science, ce qui était à peu près l'équivalent d'une divinité dans l'esprit si... particulier du quadrupède. Mauvaise nouvelle : comme il s'en doutait en entrant, cette information avait un coût et il était pour le moins prohibitif.

Ne vous y trompez pas, le problème n'était pas que l'humanoïde avait des dents de vampire au fond des poches, mais 1à, 10 livres représentaient une certaine somme et il était évident qu'elle finirait par lui manquer. Il avait travaillé dure dans son village d'adoption avant de prendre la route. Les paysans locaux n'avaient pas lésiné à se servir de lui comme d'une vulgaire mule et il ne comptait plus les kilomètres parcourus au grand galop pour effectuer des livraisons. Alors OK il avait gagné une très belle part des derniers bénéfices qu'avaient tiré les marchands de leurs matières premières, mais cela ne représentait pas non plus une fortune et les pièces ne se multipliaient pas !

Sans savoir comment se passeraient les choses avec le médecin dont il ignorait encore l'identité, Aymar opta donc pour jouer le jeu du tavernier goguenard. Après tout, même si tailler le bout de gras avec des inconnus n'était pas dans ses habitudes, il n'éprouvait aucune gêne à aborder des sujets aussi épineux que l'âge ou le physique d'une dame. Et puis si Matthew disait vrai, elle serait peut être reconnaissante de pouvoir regarder ses sabots de plus près. Ainsi chacun y trouverait son compte.

Sans ajouter un mot à l'intention de son commanditaire, le centaure pivota sur lui même et s'avança vers la dame à l'allure altière. * Au moins ce n'est pas une ribaude... * se fit-il la remarque. Discuter avec des humains était déjà suffisamment contraignant comme ça...

Une fois proche de la table, ce qui aux vues de sa conformation ne lui prit qu'une seconde, il s'adressa donc à la demoiselle avec la plus grande circonspection dont il pouvait faire preuve.

    - Bonjour, vous aussi vous êtes une adepte de la moretta ? Permettez moi de me présenter, Aymar Ayling, humble centaure et amuseur pour tavernier renfrogné ! déclama-t-il avec le naturel désarmant des humanoïdes.


Docile et ingénue : oui, mais stupide : non.

_________________
avatar (c) Syrkell


Compétences :
Raciales - Civilisation : 2 / Sciences de la Vie et de la Terre : 3 / Synergie : 1
Communes - Déchiffrage : 1 / Marin : 1
Reste - 0,25 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oroshi

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Sam 24 Sep - 15:37

"Bien le bonjour sire Ayling, je me nomme Oroshi Melicerte, capitaine de la Zéfirine. Il s'agit donc de moretta, je pourrai ainsi en commander directement prochaine fois que je viens ici, car je dois avouer que c'est la première fois que j'en goûte, et cela me plait assez !"

Oroshi savourait chacune des gorgées de l'intéressant breuvage, tout en jaugeant du regard son atypique interlocuteur.

"Je tiens également à vous prévenir ... vous êtes le premier centaure auquel j'ai la chance de parler, et ma curiosité risque de prendre le pas sur la bienséance, n'y voyez aucune ruse ou stratagème de ma part !"

Oroshi avait encore à l'esprit les évènements de la veille, tels qu'ils lui avaient été rapportés par ses hommes, et il lui tardait de pouvoir s'entretenir avec le tavernier, qui, lui avait-on dit, était une mine d'informations de première main concernant cette ville. Mais son intérêt pour l'équine créature l'avait jusqu'alors emporté, et puisqu'il semblait qu'Aymar s'entendait bien avec le tavernier, cela ne pourrait pas la desservir que de faire bonne impression auprès de lui avant d'aller s'entretenir avec le propriétaire des lieux, et puis cela satisferait à son insatiable curiosté de ce nouvel univers qui lui dévoilait chaque jours certains de ses nouveaux mystères.

" Ainsi donc, vous êtes un amuseur ? Et quel est donc votre domaine de prédilection lorsqu'il s'agit de divertir les gens ?"

La question était posée sans malice, ni aucune trace d'ironie, et Oroshi s'était imperceptiblement penchée en avant sur la table, visiblement intéressée, dans l'attente d'une réponse.

_________________
Oroshi Melicerte
AéroMaîtresse

Thème Musical : Akeboshi - Wind

Compétences :
Marin [2] -> Vents et Voiles [2] // Orientation en Mer [2]
Déchiffrage [2]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : porté disparu

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Dim 25 Sep - 12:51

    - Faire rire au dépend de mon équine personne est une constante à laquelle je dois faire face depuis que je vis parmi les humains ! souffla-t-il en levant les yeux au ciel.


Cela ne datait pas d'hier, ni de son arrivée à Clavinia, mais il faisait avec. Après tout, c'était peut être le prix à payer pour vivre parmi les bipèdes. Mais Lady Melicerte semblait différente des piliers de comptoir en manque de distraction. Elle ne paraissait pas vouloir se moquer de ses maladresses relationnelles ou de son inadaptation au mobilier humain, non, elle semblait juste intéressée par la découverte d'un nouveau peuple.
Cependant, Aymar lui même savait qu'il n'était pas le plus typique modèle du genre. Pourtant il pouvait peut être l'éclairer et ainsi offrir quelque chose en échange des informations dont il avait besoin.

    - Pour tout vous dire, je ne suis pas non plus un exemple de bienséance. Aussi je préfère être franc avec vous, puisque vous semblez plus éduqué (et donc forcément mieux placé hiérarchiquement pour notre paria déviant) que la plupart des humains que j'ai croisé depuis mon arrivée.
    Je suis venu dans cet établissement pour glaner des informations auprès du tavernier qui sait tout de ce qui se passe sur Clavinia. Seulement, je ne pourrais les obtenir qu'en lui rapportant votre âge et votre poids. Je ne sais pas pourquoi il veut ces renseignements et je doute pouvoir le comprendre, mais je sais que ce sont des choses qui sont... tabou pour les femmes.


Il termina cette longue tirade avec une expression contrite. Il n'aimait pas entrer dans des considérations aussi futiles que les histoires d'étiquettes, de politesses et de sous-entendus dont les sans-sabots aimaient tant compliquer leurs rapports relationnels.
Alors son approche était peut être un peu brusque, mais elle avait le mérite d'être claire. Il reprit donc la suite de ses explications auprès de la gracieuse jeune femme.

    - Croyez bien que si vous m'aidiez en me révélant ce dont j'ai besoin, je saurais me montrer reconnaissant et vous rendre la pareille quand vous me le demanderez. Et puisque c'est moi qui viens vous solliciter, je répondrai en plus à toutes les questions que vous vous posez sur mes semblables. Je ne connais pas tous de leurs secrets pour des raisons qui me sont personnelles, mais au moins je ne risque pas de vous planter une flèche dans le crane si vous veniez à commettre un impair ! dit-il avec un grand sourire. Aaah, l'humour des centaures...


Le jeune Ayling restait suspendu aux lèvres d'Oroshi, elle était quasiment sa seule chance de trouver son nouveau maître. Il avait encore beaucoup à apprendre et visiblement, il avait grand besoin de s'affranchir un peu. Car Matthew, qui en dehors de son goût pour le passage à tabac de quadrupède paraissait tout à fait sympathique, avait déjà réussit à le mettre dans une situation épineuse. Ce qui ne laissait aucune illusion à Quat'pas sur le sort qui l'attendait en errant seul sur cette île étrange.

_________________
avatar (c) Syrkell


Compétences :
Raciales - Civilisation : 2 / Sciences de la Vie et de la Terre : 3 / Synergie : 1
Communes - Déchiffrage : 1 / Marin : 1
Reste - 0,25 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oroshi

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Lun 26 Sep - 18:31

"Cela fera au moins une personne qui ne cherche pas à me nuire depuis mon arrivée ici, car j'ai eu mon quota d'agressions, soyez-en sûr ! Mais j'imagine sans peine les railleries et quolibets auxquels les représentants de votre race doivent faire face dans une société humaine, aussi ouverte qu'elle se veuille. Ainsi donc, le tavernier lui-même joue avec vous, en espérant vous voir probablement échouer dans cette entreprise grotesque qu'il vous a confiée pour un simple renseignement ... j'ai peur de ce qu'il risque de me demander pour les informations que j'aimerais obtenir de lui ..."

Sa voix était calme et posée, et le sourire qui s'était dessiné sur ses lèvres n'était que la preuve d'une conversation qu'elle jugeait suffisamment intéressante pour qu'elle s'y attarde, même si les motifs l'ayant provoquée n'étaient guère à son goût.

"Vous savez sire Aymar, vous me plaisez. Votre franchise et votre naïveté sont touchants. Ne le prenez pas mal surtout, ce sont des qualités, même si elles risquent de vous desservir ... Je pensais trouver ici un monde moins fait de faux-semblants et de duperies que sur le continent, et il se trouve que c'est la compagnie d'humanoïdes qui m'a le plus enchanté depuis mon arrivée. Avant d'aller plus loin, je tiens à vous rassurer, je vous dirai ce que vous voulez savoir, mais si vous voulez mon conseil, faites en sorte que le tavernier croie que j'ai été plus réticente que cela à vous répondre, ou que vous y avez mis plus de forme, il n'en aura que plus de respect pour votre réussite."

A ces mots, elle tourna la tête vers Matthew, et le fixa quelques secondes, l'air vaguement courroucé, comme pour lui faire comprendre qu'elle avait saisi son manège, mais n'entendait pas se laisser prendre au piège aussi facilement.

"A dire vrai, je n'ai que peu d'intérêt pour vos semblables, j'évite de m'occuper d'affaires qui ne me concernent pas, mais vous, je vous vois et vous parle ici ... ce qui m'amène donc à ma première question ... pourquoi donc êtes-vous dans cette ville ? Recherchez-vous du travail ? Peut-être désirez-vous embarquer à bord d'un navire ?"

Elle avait mis un peu plus d'entrain dans sa dernière phrase, comme pour en accentuer l'intérêt, et si Aymar y prêtait attention, il verrait que l'attention de la jeune femme s'était brusquement reportée et concentrée sur lui en lui posant les deux dernières questions, ses yeux se fixant dans les siens à l'énonciation du mot "navire".

_________________
Oroshi Melicerte
AéroMaîtresse

Thème Musical : Akeboshi - Wind

Compétences :
Marin [2] -> Vents et Voiles [2] // Orientation en Mer [2]
Déchiffrage [2]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : porté disparu

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Mer 28 Sep - 21:08

Une impression étrange s'empara de l'esprit d'Aymar alors qu'il écoutait les propos de l'élégante Oroshi. Il ne s'attendait pas à retrouver cette sensation avant longtemps, pas depuis qu'il avait quitté les visages qui lui étaient familiers. Et pourtant, c'était bien cette étrange mélange de sincérité et de fiabilité qui s'insinuait en lui. Peut être était-il plus déboussolé qu'il ne le pensait ? Ou peut être était-il tout bêtement tombé sur l'un de ces humains digne de confiance et d’intérêt !

Il n'aimait pas plus que ça le fait de prendre des décisions par lui même, c'était bien souvent se fatiguer pour rien, pourtant le choix lui appartenait d’accepter ou non la proposition de Dame Melicerte.
Bizarrement, sa distinction et l'enthousiasme dont elle avait fait preuve lui plaisait. Sans vraiment savoir pourquoi, cela le rassura et lui permis de prendre sa décision.

    - Je suis ici, parce que j'ai du fuir l'avancée du Gouvernement qui allait bientôt prendre le contrôle de l'île où je vivais. J'ai dû renoncer à mon passé, mais je ne leur céderai pas mon avenir : quoiqu'il arrive, je deviendrais Hokage développerai mes talents de soigneur jusqu'à pouvoir en vivre ! lui annonça-t-il sans ciller. C'est pourquoi j'ai besoin de travailler au service d'un homme de l'art qui pourra m'apprendre à les adapter à l'anatomie humaine, qui constituera la majorité de ma clientèle. Car jusqu'ici je n'ai fais que seconder mon père, qui était le médecin du village, à terre comme en mer.


Il garda le silence un instant et plongea ses yeux bruns aux reflet cerise dans ceux émeraude de son interlocutrice, comme s'il cherchait à lui sonder l'âme. Il sembla à nouveau hésiter un instant, puis il lui accorda un sourire.

    - Si vous me laissez le temps de montrer ma valeur à un guérisseur qui pourra me transmettre son savoir, alors je serai ravi de m’acquitter de ma dette en mettant mes talents de soigneur au service de votre équipage ? lui proposa-t-il avec une étincelle ardente dans le regard.


C'est à cet instant qu'il réalisa que le leader qu'il cherchait tant se trouvait peut être face à lui !
Après tout il avait pour projet de pouvoir servir en mer, hors les vieux médecins bien installés se livre rarement à ce type de fantaisie. Si son père le faisait, c'est qu'il était le seul à avoir ces connaissances. Et même dans cette situation cela n'était pas sans conséquence sur les villageois qui se retrouvaient sans soins.
Oroshi pouvait donc représenter une alternative de choix vers laquelle se tourner durant leurs périples sur les flots. C'est en tout cas la conclusion alambiquée à laquelle son esprit arriva à cet instant précis.

Étrangement, Matthew allait peut être l'aider à trouver sa place sur Clavinia !

    * L'a-t-il fait exprès ? * en vint-il à se demander.


Il savait que le tavernier était réputé pour être d'une aide précieuse, mais à ce point cela en devenait étrange. Peut être avait-il un don ? Ce qui expliquerait qu'il ai pu capturer le centaure qu'il avait ensuite tabassé !
L'humanoïde fini par se dire que sous ses airs de baudet en rûte, le rouquin était peut être une personne plus bienveillante qu'il n'y paressait. Ce qui l'amena à reprendre la discussion avec son éventuelle futur employeur.

    - Quel que soit votre décision, je pense que nous en avons terminé de notre entretien. Aussi je pense qu'après m'avoir donné les deux renseignements demandés, vous devriez me gifler avant que je retourne auprès du tavernier. Cela devrait beaucoup l'amuser et il sera surement plus disposé à se montrer conciliant avec vous. Lui glissa-t-il très sérieusement. Alors, marché conclut ? finit-il en avalant la dernière gorgée de son verre.

_________________
avatar (c) Syrkell


Compétences :
Raciales - Civilisation : 2 / Sciences de la Vie et de la Terre : 3 / Synergie : 1
Communes - Déchiffrage : 1 / Marin : 1
Reste - 0,25 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oroshi

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Jeu 29 Sep - 17:08

Oroshi écouta avec un intérêt non feint les déclarations du centaure, souriant d'un air entendu lorsque ce dernier envisageait de s'engager en mer, et plus précisément sur son navire.

"Soyez sûr que j'avais évidemment une idée derrière la tête en vous posant une telle question ... je suis actuellement en train de recruter un complément d'équipage, et j'avoue n'avoir pas encore trouvé de personne sachant manier les herbes et les onguents, mais cela est-il vraiment si différent à appliquer sur les humains ?"

La question était posée pour la forme, sans réellement attendre de réponse. Lorsque Aymar laissa entendre que l'entretien était terminé, Oroshi lui sourit une nouvelle fois, hochant la tête en signe d'assentiment, et se surprit même à rire à la proposition de son interlocuteur qui, visiblement, commençait à saisir un peu mieux les subtilités inhérentes à une rencontre de ce genre.

"Hé bien, sire Aymar, comme promis, apprenez que j'ai 34 ans, et pesais 115 livres aux dernières nouvelles, mais cela a pu un peu évoluer depuis que j'ai quitté mon domicile. Ensuite, sachez que je ne prendrai aucun plaisir à vous gifler, et je ne suis pas convaincue que cela soit nécessaire, car votre compagnie a été des plus agréables, et j'espère que vous vous présenterez à mon bord avant que je n'appareille avec mon navire, fut-ce pour échanger quelques mondanités et discuter de notre possible avenir commun. Sur ce, sire Aymar, je vous souhaite une bien bonne journée, et bonne chance dans votre entreprise !"

Elle le regarda encore quelques instants, puis se leva et fit mine de partir en passant près de lui, mais au dernier moment, elle se ravisa, et après un rapide coup d'oeil complice, lui asséna une sonore gifle, qui fit se retourner nombre des clients de la taverne, qui ne purent s'empêcher de sourire à la visible déconvenue du centaure, qui n'avait apparemment pas vu le coup partir. Déjà quelques rires sous capes et moqueries se firent entendre, et pas mécontente de son effet, Oroshi retourna s'asseoir à sa place, attendant son tour pour aller parler au tavernier, qu'elle supposait enclin à se montrer disert après une telle scène.

_________________
Oroshi Melicerte
AéroMaîtresse

Thème Musical : Akeboshi - Wind

Compétences :
Marin [2] -> Vents et Voiles [2] // Orientation en Mer [2]
Déchiffrage [2]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : porté disparu

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Mar 4 Oct - 13:02

Civilisé ou barbare, les centaures n'apprécient guère être contrariés... et encore moins battus ! Seulement, Aymar avait accepté cette mascarade et commençait à sérieusement considérer la possibilité de se placer sous les ordres d'Oroshi. Une décision lourde de conséquences pour les deux parties, car le dévouement d'un homme-cheval s'apparentait plus à du fanatisme qu'à un vulgaire job ! Et comme un renard l'a expliqué à un chiard, on devient responsable de ce que l'on apprivoise. Et autant dire qu'un centaure est légèrement plus encombrant qu'un chien.
Aussi Quat'pas se contenta d'afficher un visage hagard, grandement aidé par sa surprise qui elle était non feinte, pendant qu'il s'éloignait de la noble dame pour rejoindre le rince-gosier qui l'avait jeter dans ce "guet-apens".

L'héritier Ayling s'accouda au comptoir et resta immobile un instant, le regard vide, avant de s'adresser à Matthew :
    - Celle qui vous intéresse tant se nomme Oroshi Melicerte, capitaine de la Zéfirine affichant 115 livres sur la balance et portant avec grâce ses 34 printemps !


L'humanoïde marqua une pause pour observer les réactions de son interlocuteur. Il ignorait si celui-ci était satisfait par la tournure apparente des événements et se montrerait prêt à collaborer. Il balaya finalement ses incertitudes en se disant qu'il avait rempli sa part du contrat et apporté les informations demandées. Après tout même si Matt n'était pas dupe, il ne pourrait nier que la mission était réussie !

    - Si cela vous convient, on pourrait reparler du médecin qui a besoin d'un peu d'aide... et des 10 livres aussi ? ajouta-t-il ensuite avec son air de ne pas y toucher.


Tout était parfois si compliqué sur cette île, il en oublierait presque la bonne nouvelle qu'il venait d'apprendre. Il allait bientôt pouvoir prendre la mer lui aussi ! Mais avant ça il avait encore des progrès à faire pour se montrer digne de la responsabilité qui serait sienne.
Ce qui l’amena à songer que le médecin conseillé par le tavernier ne serait pas le seul à qui il rendrait une petite visite, mais ça c'est encore une autre histoire...

_________________
avatar (c) Syrkell


Compétences :
Raciales - Civilisation : 2 / Sciences de la Vie et de la Terre : 3 / Synergie : 1
Communes - Déchiffrage : 1 / Marin : 1
Reste - 0,25 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   Sam 8 Oct - 17:04

Ils étaient marrants tous les deux.

Le sourire fourbe du tavernier ne cachait rien de son amusement moqueur et sarcastique en suivant la conversation qui se déroulait à la table la plus proche de son comptoir. Pour commencer, les propos digne de conspirateurs tenus sur le ton et le volume de la conversation, il trouvait le concept franchement humoristique.
Car en effet la capitaine Melicerte ne semblait avoir aucun problème à parler de lui en se fichant royalement de ce qu’il puisse l’entendre ou non. Il présuma que cela faisait parti du côté snob.

Ce qui restait tout de même à mourir de rire lorsque leur discussion pris fin et que la dame torpilla à haute voix le stratagème de la baffe que lui avait glissé discrètement le centaure en l’annonçant aux oreilles trainantes du tavernier. Quand elle se décida à tout de même souffleter Aymar, Matt commençait à avoir mal au ventre à se retenir de rire aussi fort.


*Je devrai leur proposer de monter un théâtre. Y a moyen de faire du fric là.*

Néanmoins il afficha un air sérieux, en revenant à ses affaires.

« C’est marrant, je suis surpris qu’elle t’ai répondu d’abord avant de te gifler. Tu es doué mon cher Aymar, il faudra me donner ta recette. »

Il le titillait un peu, pour voir quelles étaient les limites de ce centaure si particulier. Mais à présent, il était temps de conclure la transaction.

« Nina Grinfelt. Elle s’est installée en ville récemment, en faisant pas mal de ramdam pour trouver son local. Paraît que c’est une fille… spéciale. Devriez bien vous entendre. »

Matthew entendait par là que la naïveté et l’immaturité de Nina en faisait un extra-terrestre dans une ville comme Clavinia. Il ne l’avait pas rencontré personnellement, mais ça devait se voir comme le nez au milieu de la figure puisque "gamine" faisait partit de la description type qu’on lui avait donné.
Mais bon, autant laisser au centaure le loisir de s’interroger sur ce qu’elle avait de spécial. Il lui transmit l’adresse [Hrp : qu’il faudra demander à Nina, qui est sensée être installée mais ne l’est pas encore], puis fit glisser une petite bourse en direction du quadrupède.


« Pari remporté, voilà tes dix livres. Ici on aime les bons payeurs. » Conclu-t-il avec un clin d’œil lourd de sous-entendus.

En réalité, Matt ne voyait pas cette somme comme une perte mais comme un investissement. La petite mission qu’il avait confiée au centaure lui en avait révélé bien plus que ce qu’il espérait apprendre sur cette fameuse Oroshi Melicerte. Il avait écouté ses paroles et sa façon d’argumenter, l’air de rien, et savait à présent un tas de choses sur la Dame. Et entre autre qu’elle avait besoin de lui.

Ce qu’Aymar venait de gagner, ce n’était pas Matt qui l’avait perdu.

_________________
Crédit avatar : LostOnMyOwn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les renseignements ne sont pas compris dans le prix de la bière !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes :: Liberté apocalyptique-
Sauter vers: