AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Avancée en territoire 'hostile'...

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeMer 20 Juil - 3:20

Zigzaguant dans les rues moins fréquentées, Nathanaël suivait la rumeur des forbans s'enfonçant dans la ville, supposant qu'elle le mènerait aux commerces. Le môme avait logiquement pris l'initiative de déambuler dans les allées adjacentes à l'avenue principale, histoire d'éviter le plus possible la rencontre avec la foule.
Se tenant à distance respectable de tout individu, Nathanaël songeait à sa situation, et à la ville dans laquelle il venait d'amerrir...

Clavinia, le repère des hors-la-loi. Lui qui se méfiait des autres comme de la peste, il y avait là de quoi renforcer son opinion...
Pourtant, lui aussi en était un ; à l'heure qu'il était, l'enquête était sûrement menée par leur 'propriétaire', qui ne devait pas être très réjoui par leurs 'actes de reconnaissance', et le morveux devait être recherché au moins pour délit de fuite et acte de pyromanie. Et son frère aussi, d'ailleurs.
Donovan... Il espérait que tout s'était passé comme prévu pour lui et leur mère, qu'ils étaient arrivés sain et sauf à destination...
Destination qui lui était inconnue, le seul indice auquel il pouvait se raccrocher étant le nom du bateau. Comment les retrouver uniquement avec cette maigre information? Et comment faire sachant qu'il lui faudrait ré-embarquer avec d'autres personnes, sous les ordres d'un énième criminel ...

Nathanaël chassa ses pensées quand il discerna enfin parmi le brouhaha de la foule la clameur de marchands vantant leurs produits.
Pas trop difficile de deviner qu'il s'approchait du but ; de plus en plus de quidams commençaient à arpenter la ruelle dans laquelle il était.
Rasant à présent les murs, le gringalet sentit la tension monter quand une carriole passa tout près de lui.
Il s'arrêta un moment, plaqué contre le mur d'une bâtisse, rassembla son sang-froid en se concentrant sur son objectif. Le gamin en guenilles passa une main rassurante sur la protection de cuir de son couperet, avant de se raviser.
*Non... On ne panique pas, il n'y a pas autant de gens que tu ne le crois, reste vigilant mais pas trop... Tu y vas, tu te débarrasses des pièces et tu repars... Aussi simple que ça... Aussi simple que ça...*

Il prit une grande inspiration, expira péniblement en passant ses mains dans ses cheveux dont la coupe ne s'arrangea pas à leur passage, puis s'élança dans la foule comme on se jette dans un torrent. En espérant qu'il serait emporté vers la bonne direction en le suivant...

[Suite du rp ici (normalement, bientôt !), mais il est prévu que je revienne poster ici par la suite. Le prochain post sera donc ouvert à tous \o/]

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeJeu 4 Aoû - 21:37

Retour à la case départ...
Passé en trombe parmi la masse des quidams, il était revenu stopper sa course dans la ruelle peu fréquentée. Par bonheur personne ne l'avait suivi suite aux bousculades occasionnées par sa fuite.
Le gamin rampait presque sur les palissades des bâtiments à présent, se cramponnant au chambranle comme s'il risquait d'être happé par le vide de la ruelle. Il avait le souffle court, sa poitrine lui faisait mal sous les bandages qui l'entravaient.
Tout c'était passé si vite... Les écailles, les mains qui s'approchaient, tant de gens bousculés... Trop. Trop...
Il tremblait, avait des sueurs froides. Il commençait à n'entendre plus que sa respiration sifflante, les bruits intérieurs faisaient un vacarme sourd à ses oreilles...
Encore une crise d'angoisse. Ce n'était jamais agréable, même avec le temps et la maitrise... Il fallait constamment se battre pour revenir à la surface, stopper cette impression de noyade, une noyade dans sa propre peur... Et le fait que cela l'agaçait de se retrouver dans cet état n'arrangeait en rien.

Respirer, trouver quelque chose d'agréable pour rediriger ses pensées, telle était l'issue de secours...
Essayant de retrouver un semblant de logique dans son esprit, il plaqua sa joue contre la pierre froide d'une bâtisse. Cette sensation lui rappela celle des abats glacés qu'il s'appliquait sur ses ecchymoses à l'usine, après les régulières rixes dans lesquelles il s'impliquait bien trop souvent.
Apaisant... Et surtout, cela désenflait plus rapidement.
Bien, la crise semblait partir.
Nathanaël, serrant instinctivement ses bras encore tremblant contre lui pour cacher leur soubresaut, se concentra sur l'analyse des évènements, et des réactions qui en découlaient.
Dont la plus présente et pertinente était :
Mais enfin, c'était quoi, ÇA ?!
Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il venait 'd'affronter'. Il avait d'abord pensé à un animal inconnu, mais... Par les bras graciles qui étaient sorti du vêtement grisâtre et la voix féminine qu'il avait pu percevoir, il devait bien constater que l'entité rencontrée était en partie d'apparence humaine, mais ce sur quoi il avait chuté réfutai grandement cette théorie.
Il gratta nerveusement ses doigts contre la brique en songeant au fait qu'il s'était probablement affalée sur une créature qui avait quelque chose d'un banal humain. Et le commun des passants n'avaient pas fui face à cette étrange citoyenne...
S'il n'avait pas paniqué, il aurait peut-être pu faire la connaissance de quelque chose... De quelqu'un.
... Raah ! Ca ne rimait à rien de toutes manières ! Lier un quelconque lien avec une personne, c'était bien la dernière chose que le garnement voulait faire dans cette ville de fous ! Et pourtant..
Il semblait que la ville lui réservait bien de surprises, ne serait-ce qu'au niveau de ses résidents...

Choisissant de chasser un instant ces réflexions par trop perturbantes sur le moment, le gamin prit enfin la peine d'observer que sa fuite désordonnée avait causé quelques dommages.
Par bonheur, il n'avait pas perdu ses achats en cours de route, qu'il avait glissé dans son ceinturon. Mais la course avait tout de même engendrée son lot de dégâts : des pans de la chemise fraichement achetée trainaient lamentablement par terre, salis par ses propres piétinements, et le pantalon arborait déjà un gros accroc le long de la jambe droite.
Après constatation, Nathanaël émit un soupir d'agacement en laissant retomber les bouts de tissus au sol, avant de les réajuster avec plus de précaution à sa ceinture afin que ces nouvelles affaires ne récoltent pas davantage la saleté des pavés claviniens.

Parfait... Et maintenant? Tout ce que voulait le jeune garçon dans l'immédiat en réaction à son bain de foule, s'était trouver un endroit tranquille où s'isoler un moment.
Ce qui lui fallait c'était un endroit comme... Une arrière-cour, une grange... Il suffisait que les portails qu'il voyait autour de lui soient ouverts par inadvertance et... Voilà !
C'est avec optimisme que notre garnement se dirigea donc vers le premier portail qu'il vit, tendant la main pour tourner la poignée. Quand des aboiements dissuasifs provenant de l'autre côté du porche le firent sursauter puis reculer prestement sous la surprise.
Et entrer en collision avec...
Quoi? … Encore ?!
...
Décidément, ce n'était pas sa journée...

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeVen 5 Aoû - 16:07

La ville… c’est dur.

Oui voilà, dur. Les couleurs sont dures, les pavés sont durs, les regards sont durs, les têtes sont dures aussi. Adresser la parole aux gens me donne l’impression de taper au marteau et au burin sur un bloc de caillasse. Ou bien les gens sont durs de la feuille, je n’ai pas envisagé cette possibilité là. Non parce qu’à la maison, quand je dis bonjour à quelqu’un qui ne dors pas il me répond. Si tout le monde dors dans cette ville ils doivent faire de sacré cauchemars pour s’agiter autant !
C’est possible… les pauvres.

Le colporteur allait vendre ses œufs aux marché. Il m’a réveillé en arrivant et là… stupeur et tremblements ! Branle-bas de combat, des gens partout ! Plus en un seul endroit que je ne croyais possible. Comment ils-font ? Ils ont un truc pour s’emboiter ou quoi ? Je me suis rapidement dégagé d’ici. En marchant un peu sur les gens au point de me faire siffler dessus, mais bon. J’y peu rien, j’ai pas la technique moi.

Voilà, c’est pour ça que je dis que la ville c’est dur. Après cet épisode j’ai essayé d’aborder quelques manants. Mais je ne dois pas avoir la bonne technique non plus. Peut-être que de rester assis le dossier appuyé contre un mur en souhaitant le bon jour n’est pas une attitude propice d’engagement à la communication dans cette culture… je sais, le prochain je lui mets un coup de chaise dans la margoulette, peut-être que ça brisera la glace.

Je me lève donc et prend ma chaise avec moi. Ô fidèle amie. Et me dirige vers une ruelle un peu plus tranquille. Eh, on sait jamais, si ce n’est pas la bonne méthode je ne veux pas me retrouver avec la moitié des personnes alentours en train de me poursuivre. C’est qu’ils sont nombreux les bougres, alors la moitié ça ferait… encore vachement nombreux. La première personne qui passe je l’assoit net et on pourra parler tranquillement. Subtilité et délicatesse avant tout.

Le côté pas de bol c’est que la première personne à ramener ses guenilles c’est un gamin pâle qui tient à peine debout. Stop ! Mon plan est peut être un peu nase en fait. Je… je me suis laissé emporté. C’est pas mon genre, je dois être dans un mauvais jour. Ou alors c’est l’atmosphère oppressante qui me retourne le cerveau. J’ai l’impression de me sentir drogué. Heureusement que j’ai une solution pour ça.
Marie-Jean ne m’en voudra pas de consommer une petite partie de la marchandise si c’est un cas de force majeure. Du coup je pose ma chaise et sort quelques herbes de mon paquet.

C’est ce moment là que choisit le môme pour faire un bond ahurissant en arrière et venir s’assoir sur MA chaise. Bordel de… Cool, zen Ǽðřəδøņ tu n’es pas dans ton état normal. Finit de t’en rouler une tranquillement. Tu voulais assoir quelqu’un, c’est fait. Alors prend un ton aimable et enjoué.

« Mets toi à l’aise ! Si te bouges de cette chaise je t’assomme. »

Ok, c’était enjoué mais pour l’amabilité on repassera.

« Excuse moi, il faut que je m’en allume une, ça apaise les nerfs. T’as pas l’air d’aller bien, détends toi voyons ! »

Je lui fait un grand sourire en préparant nonchalamment mon tabac parfumé. Bizarre ce petit, on dirait qu’il a vu un fantôme. Ou qu’il va pas tarder à en devenir un, c’est selon.

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeDim 7 Aoû - 1:04

Et... Poc.
Poc? Quelque part, ce son avait quelque chose de rassurant, car « poc » n'était pas le bruit d'une matière organique, mouvante et donc potentiellement dangereuse sous le point de vue du môme.
De ce fait, malgré l'afflux d'adrénaline que Nathanaël subit quand il se sentit chuter et atterrir plus ou moins brutalement sur son séant, le gamin eut une seconde de soulagement en touchant furtivement les rebords de la chaise.
… Avant de soudainement effectuer un quart de tour sur le siège et de se tordre le cou en direction de la voix qui s'adressait à lui, se sentant déjà moins rassuré.
Il avait déjà esquissé un mouvement pour s'écarter avant de se figer au paroles accueillantes de son interlocuteur.
« […] Si te bouges de cette chaise je t’assomme. »

Face à cette menace, il entreprit alors prudemment de se couler le long de la-dite chaise, les mains en évidence accrochées sur le rebord arrière du siège, jusqu'à se tenir accroupi en face des pieds avant du meuble boisé.
Ainsi positionné, le môme observait à présent l'individu à travers les planches du dossier.
En réponse au quelconque regard du brun sur sa nouvelle posture pour la moins incongrue, il rétorqua :
« Quoi… 'Suis toujours dessus ! »

Il avait cru bon de se justifier histoire de ne pas se prendre des coups inutiles.
Mais de toute façon, d'ici, il était près à voir tout signe de mécontentement de son opposant vis-à-vis, et en profita pour étudier le personnage. Brun avec une barbe naissante, yeux bleus, bien plus grand que lui à ce qu'il en jugeait, le type avait un visage plutôt avenant. Son comportement ne semblait pas non plus agressif, à ce moment même il était plus occupé à tripoter ce que le gosse prit pour du tabac plutôt que de faire suite à son avertissement. Nathanaël resta, comme à son habitude, tout de même à l'affut et suivait attentivement les gestes du fumeur,.
« Excuse moi, il faut que je m’en allume une, ça apaise les nerfs. »

Nathanaël eut un tic qui aurait pu ressembler un début de sourire en coin si le mouvement n'avait pas été aussi bref. Nerveux contre nerveux, le combat de choc ! Il n'y en avait malheureusement qu'un où cet état était temporaire...
«  T’as pas l’air d’aller bien, détends toi voyons ! »

Se détendre ? Le garnement émit un ricanement sourd.
Avec un type qui avait promis de l'agresser s'il s'éloignait de sa chaise? C'était bien la meilleure...
Le gars avait beau lui faire un sourire des plus sympathique, Nathanaël ne marchait pas.
Fixant les billes azurés du chalant, il plissa les yeux avant de lâcher:
« ...Qu'est-ce que vous me voulez au juste? »

Après un court moment d'hésitation, il renchérit :
« Si c'est de l'argent que vous cherchez, j'viens de dépenser le peu que j'avais hein... »

*Et puis il est bigleux ou quoi? Il a vu ma gueule?*
Il prit une manche de la chemise à sa ceinture pour justifier ses propos, et l'agita bien haut pour que l'homme la voit.
Bon, pour la monnaie ce n'était pas totalement vrai, mais il comptait bien prendre le risque de mentir un peu pour économiser le peu de pièces restantes afin de pouvoir se nourrir dans les prochains jours.
Pour l'heure, le môme réfléchissait à toute vitesse au moyen de se sortir de cette situation sans trop de bleus, crispé comme un bigorneau à la coque d'un bateau.

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeMar 9 Aoû - 12:51

Ils ont de drôles de façons de s’assoir ici.

Je dis ça, mais je ne sais pas si on peut toujours parler de "s’assoir" dans la position qu’a prise le môme. Je veux dire : s’assoir c’est par définition se mettre sur son céans, non ? Se poser sur ses grosses fesses bien moelleuse qui sont faites pour ça. Et là… "se percher" serait plus approprié. Quel drôle d’oiseau.

Bof, de toute façons tant qu’on peut discuter il peut bien se mettre comme il veut. Mais d’abord je finit de préparer mon petit décontractant. Roule roule roule roule. Stop !
Qu’est-ce qu’il raconte lui en agitant sa chemise ? J’ai l’impression qu’il y a comme un quiproquo dans l’air, huuuum.
Bah !

Roule roule roule roule…

Il y a un proverbe chez moi qui dit de ne pas courir plusieurs lièvres à la fois. Déjà parce que c’est très mal vu de courir et ensuite parce qu’on les prends au collet, ce qui est plus simple. Mais voilà, dans l’ensemble cela signifie de ne pas s’occuper de trop de choses en même temps sous peine de les rater. Alors je laisse le gnome en attente tout en marmonnant une petite chanson pour le faire patienter.

Voaaala.

« C’est pas vraiment ce que j'espérai. Mais comme j’avais pas envie de te courir après je voulais m’assurer que tu ne t’enfuirais pas. Tu peux m’expliquer pourquoi est-ce que personne ne prend le temps de s’arrêter pour discuter dans cette ville ? »

À vrai dire après deux ou trois bouffées ça va déjà mieux. Du coup je me rend compte que tu t’es montré bien rustre mon petit Ǽðřəδøņ, ce gosse à l’air terrorisé. Et puis on dirait qu’il dort mal, c’est horrible. Il a des poches sous les yeux et toi tu agresse un petit handicapé comme ça ? Monstre !
Bah…

« Désolé de t’avoir fait peur, tu peux te lever hein. En fait j’aimerai bien que tu me dise ce que tu sais des villes, je viens juste d’arriver. Ça te dis de discuter de tout ça dans un endroit tranquille ? Je t’offre un peu de ceci si tu veux. T’as l’air d’en avoir bien besoin. »

Voilà voilà, en espérant que ce gosse ne soit pas un nain gras. Ce serait bien ma veine.

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeLun 22 Aoû - 2:48

En réponse à ses questions, l'individu s'absorba dans sa création tabagique, décidant apparemment de l'ignorer superbement. Concentré tout à son œuvre, le type se mit même à fredonner un air inconnu comme pour exposer qu'il se moquait clairement de la présence du gamin, ce qui ne manqua pas d'irriter quelque peu le petit nerveux en question, tout en le décrispant imperceptiblement.
Oui, les émotions contradictoires, tout ça hein... Mais Nathanaël se sentait de loin plus à l'aise face à l'indifférence pure et simple qu'affichait le brun à ce moment là plutôt que de se retrouver au centre des attentions d'une foule oppressante.
Sa tâche terminée, le fumeur reprit la parole... Pour ne pas vraiment répondre aux attentes du gamin qui fut déconcerté par les motivations de son interlocuteur.
« C’est pas vraiment ce que j'espérai. Mais comme j’avais pas envie de te courir après je voulais m’assurer que tu ne t’enfuirais pas. Tu peux m’expliquer pourquoi est-ce que personne ne prend le temps de s’arrêter pour discuter dans cette ville ? »

… Gné?
Le gosse décortiqua la dernière phrase avec difficulté.
Lui demander. À lui ! De lui expliquer la vie en ville...
Il ne savait pas trop quelle attitude adopter. En temps normal les gens avaient plutôt tendance à lui ordonner des choses, pas à lui en demander... Ou quand c'était le cas, le plus souvent on ne lui laissait pas le choix de refuser.
Le type avait allumé son rouleau d'herbes et l'observai maintenant à travers les volutes de fumée.
« Désolé de t’avoir fait peur, tu peux te lever hein. En fait j’aimerai bien que tu me dise ce que tu sais des villes, je viens juste d’arriver. Ça te dis de discuter de tout ça dans un endroit tranquille ? Je t’offre un peu de ceci si tu veux. T’as l’air d’en avoir bien besoin. »

Malgré la contre-autorisation du type, le mouflet préféra ne pas changer sa position d'un poil, ramenant juste ses mains à lui sur le rebord du siège.
Lui? Peur? Tsk ! Il n'avait pas eu peur ; il n'aimait pas se retrouver à proximité d'inconnus, c'était tout ! Et la présence du chien l'avait surpris, voilà. Et puis, ils n'aimait pas les gens tout court, d'abord. Et il se levai s'il en avait envie, aussi. Et...
Et... Mais bon sang, de quoi parlait-il?
Le môme dût se rendre compte qu'il avait affiché jusqu'à présent un air interloqué devant les propos du fumeur car il se renfrogna aussitôt. Il se frictionna machinalement les cheveux pendant qu'il réfléchissait au comportement à adopter, et surtout aux paroles qu'il pouvait se risquer à proférer.
Bon, on reprend dans l'ordre. Il avait affaire à un gars de la brousse, qui n'y connaissait rien au centre urbain et à l'attitude citadine, qui trouvait qu'une ruelle déserte n'était pas un endroit assez tranquille, et qui par dessus le marché lui proposait de partager avec lui quelque chose qui serait, selon lui, bénéfique pour le gamin.
Le môme cligna des yeux, gigotant un peu sous l'embarras, puis se racla la gorge pour se donner un peu de contenance. Autant y aller franc jeu, c'était risqué mais il improviserai le cas échéant.
« ...Vous v'nez de débarquer de votre cambrousse, c'est ça? Non parce qu'en ville, des endroits calmes, en plein après-midi comme ça, vous trouverez pas... »

*Ah, si seulement... Quoique le cimetière ptêtre, tant que le croqu'mort vous pourchasse pas avec sa pelle... *
Nathanaël marmonnait dans son coin ses réflexions tout en gardant les yeux rivés sur ce qu'il considérait à présent hâtivement comme un fils de fermier.
« Bon. Si j'réponds gentiment à vos questions sur la ville, vous me laisserez tranquille sans faire d'histoire alors? »
La question n'attendait pas vraiment de réponse, Nathanaël ne mettrait de toutes manières aucune confiance dans les paroles de l'individu, mais autant faire part de ses intentions pour la suite.
Vint le moment délicat. Il n'avait aucune idée d'où le grand gaillard voulait en venir avec ses conseils bizarres.
« Et sinon, en quoi votre... Truc-là... »
Il désigna du menton le mégot que le gars à la chaise avait à la main.
« Pourquoi j'en aurai besoin ? Ça fait tousser... 'paraît. J'ai l'air d'avoir besoin d'cracher mes poumons? »

Ah... Enfin un peu de candeur dans les paroles du jeune garçon suite à tant d'arrogance. J'en suis z'ému.

_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeDim 28 Aoû - 19:01

« […] des endroits calmes, en plein après-midi comme ça, vous trouverez pas... »

Que… Comment ?
Des endroits calmes… plein après-midi… trouverez pas…
Pas… Pas endroits calmes. En… En pleine après-midi ?

*PERSONNE NE FAIT LA SIESTE ICI ? ! ? !*

Tire sur le joint.
Plus fort, oui, encore voilà.
Quatre centimètres de cendre d’un seul coup, c’est ça. Oui, oui, comme ça. Un peu plus à droite… Oh oui, c’est mieux là. Pfiouuuu.

Je souffle un long panache de fumée par les narines afin de bien extérioriser toute ma négativité. Me voilà à nouveau tout bien remplis de positivité. C’est mieux. C’est relaxant. C’est positivationant.
Du coup j’ai pas écouté la suite. Bah…

Le gosse se demande ce qu’il y a dans la tige que je suis en train de fumer. Effectivement je ne lui ait pas dit et s’il savait ce que c’était il n’aurait pas l’air d’être en permanence à deux doigts de la crise cardiaque. Je regarde ma main.
Hu… va falloir en préparer un autre, celui-là s’est pris une sacré beigne.

« Dégage de ma chaise s’il te plait. »

Bon, voilà, c’est très pratique une chaise, en l'absence de table ça peut faire office de table. En présence de table aussi d’ailleurs, mais là c’est con. Je m’assoie par terre face au siège et sort deux feuilles de tabac entières et un petit paquet d’herbe à rêve et un autre de tabac. Je vais faire paquet de mélange là déjà. Ce sera utile si jamais je dois en proposer à goûter ou me faire un joint moi-même. Je frissonne à l’idée d’expérimenter beaucoup de réalisation aussi horribles que celle-ci.

Je regarde attentivement le petiot. Hum, il ne doit pas faire plus de quarante kilos tout mouillé. Et encore c’est optimiste. Un mélange assez léger ce serait mieux pour commencer de toute façon. Quoique, ce visage tendu, ces poches sous les yeux et cette manière de me regarder comme si je pouvais en un instant me transformer en un monstre velu et assoiffé de sang (ce qui est parfaitement ridicule, de tels monstres n’existent pas)…
Naaan, un mélange moyen ce sera mieux. Une petite formule "sieste tranquille", en plus c’est la bonne heure et on va en avoir besoin avec toute cette fébrilité dans l’air. Je met les proportions du mélange. C’est un bon mélange celui-là, je l’aime bien. Il détend vraiment bien mais sans assommer. Plus prenant que la simple "petite détente" mais nettement moins abrutissant que la "nuit de beaux rêves" et je ne mentionne même pas la "grosse vision mystique" à réserver aux grandes occasions…
Voilà, je range soigneusement les restes et nous voilà avec un paquet d’herbe à fumer au milieu de la chaise et une feuille dans laquelle rouler chacun de notre côté.

« Bon, déjà tu commences par t’assoir comme moi et tu regardes comment je fais pendant que je t’explique. C’est de l’herbe à rêve, mélangée à du tabac. Les deux ont un goût assez fort, c’est pour ça que tu risque de tousser un peu au début. C’est normal, il faut y aller doucement et t’habituer. »

Je met un peu de tabac dans ma feuille et l’invite à faire pareille avec la sienne, en contrôlant qu’il n’en mette pas trop.

« Quand tu te sentira à l’aise il faudra inspirer profondément et retenir ta respiration quelques instant avant d’expirer par petits nuages, c’est le meilleur moyen pour que ça fasse effet. »

Je lui montre comment rouler, au pire s’il s’y prend mal je lui refilerai le mien.

« Tu vas vite sentir si tu y fais attention. Souvent on se sent la tête légère, avec un léger tournis. Mais surtout tu vas te détendre. Et ça tu en as vraiment besoin ptit gars, ou je ne m’appelle pas Lachaise. »

Bon, je ne m’appelle pas Lachaise, en fait, hein. Mais c’est vrai qu’il en a vraiment besoin le corniaud, foi d’Ǽðřəδøņ.

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeJeu 15 Sep - 20:59

Le temps de parler et le fumeur apparemment très actif avait déjà finit son mégo d'une traite. La quantité impressionnante de fumée qui sortit des narines du type fascina un moment le gamin tandis qu'elle s'éparpillait dans l'air, avant de tiquer aux paroles du drogué.
« Dégage de ma chaise s’il te plait. »

Nathanaël ne se fit pas prier, sautant de côté pour se mettre à bonne distance du mobilier mobile. Pas de panique dans son geste pourtant, déconcerté qu'il était par la marque de politesse qu'avait employé le bougre.
Les intentions de son interlocuteur s'éclaircirent rapidement ; il avait besoin du siège pour sa préparation et commença à sortir tranquillement le nécessaire. Le type s'arrêta cependant dans son organisation pour toiser le gamin, ce qui le mit le mioche mal à l'aise et Nath' reprit un peu de sa nervosité le temps de l'observation. Qu'est-ce que tramait le grand brun? Au moins ne faisait-il pas de commentaires sur l'habillement du gosse, c'était déjà ça.
Bon voilà, le gus retourne à ses affaires, disposant les éléments et rangeant soigneusement le reste avant d'annoncer la couleur.
« Bon, déjà tu commences par t’assoir comme moi et tu regardes comment je fais pendant que je t’explique. C’est de l’herbe à rêve, mélangée à du tabac. Les deux ont un goût assez fort, c’est pour ça que tu risque de tousser un peu au début. C’est normal, il faut y aller doucement et t’habituer. »

Première surprise, le gars semblait vouloir lui apprendre à confectionner son propre rouleau de pétun, apparemment bien décidé à lui fournir les 'ingrédients' mais aussi à l'initier.
Autre étonnement, c'était du tabac mais mêlé à un autre truc visiblement : de l'herbe à rêve... N'en ayant jamais entendu parler, l'appellation ne pût qu'intriguer davantage notre garnement.
Nathanaël eut un moment de franche hésitation où il pesait les risques et calculait le taux de dangerosité de la situation avant de finalement se laisser emporter par sa curiosité affichée envers le mélange offert, et de s'accroupir à proximité du fumeur. Quelques bouffées de plantes séchées n'allaient ni le tuer, ni le rendre inapte à se défendre, n'est-ce pas?
Ce type n'avait d'ailleurs pas fini de le surprendre, se montrant attentionné dans ses instructions et ayant la patience de ne pas le brusquer dans ses approches encore craintives face à leur proximité.
Imitant les gestes de son vis-à-vis tant bien que mal, Nathanaël se débattit avec le mélange d'herbes qui dépassait de la feuille à rouler avant de parvenir à un résultat plus ou moins satisfaisant, contrôlant avec force de concentration les tremblotements de ses doigts qui laissaient s'échapper quelques fibres de tabac. Le joint n'était pas parfaitement en cône comme celui que son partenaire venait de faire, comportant une légère obésité au centre, mais cela restait assez acceptable pour ne pas recommencer l'expérience. Et de toute manière le môme n'aurait pas voulu abandonner sa création contre une autre, trop absorbé qu'il était dans la palpation de ce nouvel objet consommable.
Vint le moment de la combustion. Lachaise, puisque c'était le nom sous lequel le drôle d'oiseau en face de lui s'était présenté indirectement, lui tendit un briquet à amadou enflammée pour allumer le tout.
Se récapitulant mentalement les étapes et les mises en garde du fumeur, le gamin tira sa première bouffée de fumée... Qu'il recracha dans une quinte de toux. Erk. Des larmes se formèrent aux bord des yeux fauves du gamin quand il eût finit de tousser. Il les cacha vite par orgueil derrière les émanations de fumée en réitérant l'expérience. Les fois suivantes passèrent mieux, malgré la démangeaison dans sa gorge qui lui faisait lâcher quelques toussotements de temps à autre. Petit à petit les inspirations se faisaient plus lentes et la fumée sortait en volume plus important des lèvres minces du garçon.
Nathanaël ne perdait pas une miette des sensations nouvelles que lui procurait cette nouveauté. La fumée, la chaleur, le goût, l'odeur... Il notait chaque détail de cette expérimentation inédite, oubliant tout à fait de cacher les émotions qui se lisaient sur son visage , tout qu'il était à son observation du joint et de la fumée qu'il produisait.
Sortant enfin de sa contemplation, son regard revint finalement se planter dans celui du brun en face de lui. Il haussa les épaules, perceptiblement plus à l'aise.
« Mouais. Ça fait rien vot' truc.
Sinon, heu... C'était quoi ce que vous vouliez savoir déjà?»


… Il se fout de notre gueule là, non? Petit con va …


_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]


Dernière édition par Nathanaël le Dim 20 Nov - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeDim 23 Oct - 11:38

Et un nouveau fumeur est né.

Après le rituel de la coloquinte de toux, voilà qu’il inspire et expire, inspirait Shakespeare.
Tel un Roméo tirant sur sa Juliette, il se délasse et s’enlace de la fumée qui passe.
Quelle émotion, y a pourtant pas de quoi en faire un drame…

Concrètement, dans la mesure ou c’est moi qui l’ai initié. Ça fait de lui mon fils ? Nan, pas bon. Mon apprenti fumiste ? Mieux, bien mieux.

Il a l’air enfin de reprendre un visage humain. C’est fou, je ne pensais pas que cet os là était en fait un muscle crispé. Évidemment, ça me paraissait être un endroit bizarre pour mettre un os, mais je ne suis pas médecin après tout hein.
Je me demande si je ne devrais pas vendre mon remède à un praticien tiens d’ailleurs. Après tout, je suis là pour améliorer la santé des habitants de cette ville. Un partenariat de ce genre pourrait bien être bénéfique. Mais ce n’est pas ma question du moment.

J’ébouriffe les cheveux de cette petite crapule. Quelle mauvaise foi, je crois que je l’aime bien.

« Écoute, je veux juste savoir ou je peux trouver des gens assis -de préférence- et disposés à parler. Ou alors y en a pas et dans ce cas je veux juste la bonne formule pour interpeler les gens dans la rue. Par exemple : Est-il bien vu d’assommer quelqu’un dans le but d’engager avec lui un sympathique échange oral comme celui que l’on a maintenant toi et moi ? »

Bon, moi j’ai fait ma part du boulot. La drogue c’est fait, les question c’est fait. Plus qu’à m’assoir sur ma chaise en attendant sa réponse.
Je réfléchit d’ailleurs à mon premier client. Peut-être serait-ce lui ? J’ai des scrupules, il a dit ne pas avoir d’argent. Mais je peux toujours lui donner un échantillon. Ça lui fera déjà ça. Et puis sinon je lui ferait crédit.

Oui voilà, je lui ferait crédit, c’est probablement un placement sûr.

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeMer 14 Déc - 5:49

Même si Nathanaël était un sale mioche de mauvaise foi, à dire vrai, il ne se rendait compte que très peu de l'influence du joint sur sa personne.
Les effets de l'herbe à rêve commençaient d'ailleurs à transparaître de manière évidente sur son physique.
Ses épaules ne faisaient plus d'angle droit, ses avant-bras pendaient négligemment sur ses cuisses, et même ses doigts semblaient s'être décrispé autour du remède miracle. Et, oh surprise, le fait que ses paupières ne soient plus réduites en deux fentes aidant, on pouvait entrapercevoir le doré de ses yeux bruns quand il regardait dans le vague.
À présent, il ressemblait plus à un être humain qu'à un épouvantail, et ça, c'était déjà un grand changement. (Bon par contre, question vestimentaire... Même un bonhomme de paille en voudrait pas.)

Au contact de la main de Lachaise dans ses cheveux, le mioche eut un petit sursaut, puis éloigna mollement sa tête, décontenancé par ce geste.
Il le fixa un instant d'une moue boudeuse, puis détourna son regard tout en lissant ses cheveux vers l'avant du crâne, comme pour cacher son embarras.

« Des gens disposés à parler... »

Le gamin fut irrité du murmure rêveur qu'il avait émit et se racla bruyamment la gorge, avant de reprendre avec plus d'assurance :

« Déjà, t'évites de demander quoi que ce soit aux gens qui ont l'air pressés, tu vois ? Si tu veux trouver à qui causer, faut aller à l'intérieur des bâtiments, là où y a de la lumière et des gens qui rentrent, sortent, et qui parlent fort. Des endroits où on sert à boire, 'me semble.
Si tu parles à des personnes assises dans la rue tu risques de tomber sur des gens pas nets... Genre des clodos ! »


Le gosse eut un rictus à cette phrase, puis lâcha ce qui ressembla à un grincement saccadé.
La seconde d'après il s'arrêta net, inquiet, pendant ce qui lui parut de longues minutes. Le bruit sorti de sa gorge lui avait paru extrêmement bizarre, avec une sensation qui lui évoquait des souvenirs... Lointains... Il en avait presque la chair de poule.
Ah, misère... Nathanaël n'avait vraiment plus l'habitude de s'entendre rire.
Il chassa cette étrange impression en secouant la tête et reprit son discours comme si de rien n'était.

«... Mais si tu veux vraiment, 'échanger' comme tu dis, avec des personnes en pleine rue, heu... Tu dis... Je sais pas moi... 'Hé toi là-bas ! Le type aux yeux bleus !' par exemple... 'Fin, c'est histoire d'attirer l'attention quoi... »

*Mais de quoi je parle moi... Comme si je savais comment faire, tiens ! Moi les gens j'les approche autant que la peste !*

Le sujet le rendait mal à l'aise, ce qui s'exprima par une plus longue bouffée sur le rouleau d'herbe.
En exhalant la fumée par les narines, le gamin sembla se remémorer quelque chose et observa Lachaise en fronçant les sourcils.

« … Et agresser les gens à coup de quoi que ce soit t'amène surtout à des bastons, pas à des conversations. On s'aborde à coup de mandales dans ton pays ou quoi ? » fit-il avec incompréhension.


_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]


Dernière édition par Nathanaël le Jeu 2 Fév - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ǽðřəδøņ
Personne Bannie
Ǽðřəδøņ

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeVen 13 Jan - 15:40

Bon, je dois être un peu con.

« Bon sang mais c’est bien sûr ! Un bistrot ! »

Non sans rire, j’aurais dut commencer par là. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas fait d’ailleurs. Ou plutôt si : je ne pensais pas que les urbains en auraient. Je veux dire : c’est pour se détendre non ? Pour passer le temps, sans rien produire qu’un peu de dégueuli pour les plus enthousiastes… Ils ont ça à la ville ?
Un mythe se fane.

Tout à coup me voilà ragaillardi. J’ai de nouveau un azimut, je ne suis plus perdu au milieu de ce dédale de ruelles inhospitalières. Je sais parfaitement où je vais, et si je fais des détours c’est pour le charme de la balade voilà tout. Je me relève donc, tout gonflé de vigueur et toise mon petit informateur zélé.

« Je suis déjà dans mon pays, petit. C’est juste la ville autour là, qui n’y est pas. Mais ne t’en fait pas, on est civilisé par chez moi, on n’attaque pas les gens comme ça sans raison. C’est très mal vu d’ailleurs. Je me souviens qu’une fois mon arrière grand oncle paternel du côté de ma grand-mère a bousculé le fils cadet du beau-frère du patriarche de la famille Pellegrini… Depuis quand on croise un Pellegrini on se salue toujours avec nos couteaux. Une tradition familiale.
Tu vois on est pas des barbares. »


Il m’aura bien aidé ce gamin. Je pense que je devrait le remercier. C’est une question d’honneur. Et puis il a l’air bien là quand même, bien qu’il y aurait encore un travail de titan à réaliser pour en faire un véritable enfant du pays. En fait ce serait déjà pas mal si on arrivait à lui faire passer son air de souris épileptique, mais ce n’est pas de mon ressort.

*Hum, je vais lui laisser un échantillon. Un gros. Et puis il reviendra plus tard, peut-être que je le reverrai. S’il se fait pas bouffer par un truc d’ici là…*

Je ressors de quoi faire un paquet et sépare le mien en deux. De toute façon j’en ai fait un peu trop, si si. Hop, ficelle et voilà le cadeau. Ah merde, des feuilles à rouler aussi, voilà.

« Tiens. Pour avoir pris la peine d’être la première personne à me répondre ici.
Prend, j’en ai pas besoin, j’allais la jeter…
Si jamais tu tombes à court tu pourras toujours me trouver, je suis là pour en vendre de toute façon. Tu devrais me trouver près d’un de ces coin où "y a de la lumière" et "des gens qui parlent fort". Au pire, demande Lachaise. »


Bon, voilà. Nous nous quittons bonhomme, ne soit pas triste. Je n’adopte pas de toute façon.
Je récupère ma chaise et fait mine de m’en aller, mais une dernière pensée me frappe.

« Ah au fait, comment je t’appelle quand c’est pas "petit" ? »

_________________
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Avatar©️ : Freaky
Compétences :
Ingénierie : Bricolage (5)
Combat (chaise renforcée) : Base Offensive (6) ; Parade (6)
Agilité : Souplesse (2)
Autres : Perception (5) ; Résistance au poison (2) ; Endurance (2) ; Force (2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël
Retardataire acharné
Nathanaël

Messages : 51
Date d'inscription : 25/06/2011

Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitimeJeu 2 Fév - 5:07

Le mioche fut soulagé de constater que Lachaise avait l’air satisfait de son explication. Il n’était vraiment pas le genre de personne à qui on demandait son chemin, de ce fait ce genre d’échange le laissait complètement indécis sur le discours à adopter.

Il suivit du regard le brun se remettant sur pied, qui semblait vouloir le rassurer sur sa bonne tenue en société en lui racontant les mœurs de sa contrée natale.
Écoutant avec une grimace d’incompréhension, le môme se demandait bien dans quel sens tournait le monde chez certain.
De toute façon, le jour où les comportements en société deviendraient logiques à ses yeux, se disait-il...

« […] Tu vois, on est pas des barbares. »
Mouais… Ce que Nathanaël espérait surtout, c’était que Lachaise était le seul représentant dans Clavinia de cette famille de tarés. Autrement, les ruelles seraient encore moins sûres qu’il ne l’avait envisagé…

Sentant sous ses doigts que le rouleau d’herbe atteignait son état de mégot, Nathanaël se releva souplement pour l’écraser contre le pavé qui jonchait la ruelle. Sa besogne terminée, il releva la tête et fut surpris de voir Lachaise lui tendre quelque chose.
Ses yeux s’arrondirent en constatant qu’il s’agissait d’un beau paquet d’herbe à fumer sur lequel yeux-bleus avait posé des feuilles.
Le parfait kit du petit rouleur.
« Tiens. Pour avoir pris la peine d’être la première personne à me répondre ici.
Prend, j’en ai pas besoin, j’allais la jeter… »


*… Il se fout de moi ?!*
Nathanaël ouvrit la bouche pour protester, mais déjà le type lui refourguait un argument vendeur avec quelques pistes pour le retrouver.
Soit ce type était un généreux marchand sûr de ses affaires, soit un doux dingue très peu regardant sur le monde qui l’entourait. Ou même peut-être les deux. Le gamin haussa mentalement les épaules.

À présent entre ses mains, le môme fixait le paquet offert d’un regard abîmé, partagé qu’il était intérieurement entre diverses émotions.
Un "cadeau"… Combien de temps cela faisait-il déjà depuis… ?

La voix de Lachaise le fit rapidement émerger de ses réflexions :
« Ah au fait, comment je t’appelle quand c’est pas "petit" ? »

Il eut un temps de pause en proie à l’étonnement avant de se reprendre… Ça non plus c’était pas le genre de question qu’on lui posait souvent apparemment.
Détournant les yeux, le gosse répondit du bout des lèvres :

« … Nathanaël. J’m’appelle… Nathanaël. »


_________________
Mais d'où sort ce petit impudent? Ce malappris malodorant? Ce grossier personnage avare en commérage?
La réponse ici aux questions que vous ne vous posez pas.

~~~~~~
Points de compétences :

Connaissances = Déchiffrage : 1
Agilité = Souplesse : 2
Alimentation = Cuisine : 2
Corps à corps (Couperet) = Base offensive : 3 / Parade : 2
Physique = Endurance : 2 / Saut et course : 1

Autres = Résistance aux Maladies : 2

Couleur des paroles : [color=#622800]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Avancée en territoire 'hostile'... Empty
MessageSujet: Re: Avancée en territoire 'hostile'...   Avancée en territoire 'hostile'... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Avancée en territoire 'hostile'...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Ville Basse :: Rues et ruelles-
Sauter vers: