AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour monsieur Adams

Aller en bas 
AuteurMessage
Zael

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Pour monsieur Adams   Mar 19 Juil - 20:45


[HRP: J'utiliserai ce topic pour raconter toutes les interactions avec Adams et donc la majorité des missions confiées à Zael. Les post auront donc une coupure chronologique entre eux ( toute manière la progression sera linkée en début et fin de post). ]


[ Venant du port ]

La jeune tiefling quitta le port. Arpentant les rues pavées de la ville, son avis précédent changea peu à peu. En effet, elle ne ressentait plus cette nostalgie pour son petit village accentuée par la vue des entrepôts et du labeur des dockers. Cela laissa place à de l'excitation et à un certain émerveillement. Voir tous ces gens s'empresser de faire leurs dernières courses, ces marchands ranger leur étalage, ces manœuvres rentrer du travail, ces pirates se diriger dans les tavernes et les bordels, toutes ces choses qui donnent vie à la ville avant la tombée de la nuit.
Une fois le crépuscule arrivé, le spectacle s'embellit encore un peu plus. A travers les fenêtres, les lampes à huile éclairèrent la ville tel des lucioles. Les odeurs de marmites fusèrent jusque dans les narines de Zael. Clavinia était bien ce dont elle s'imaginait, une ville vivante, où la liberté rime avec débauche ou ambition selon ce qu'on choisit.

Après sa succincte visite, la demoiselle arriva devant la taverne recherchée. Sur la devanture était écrit « Liberté apocalyptique », accoudé devant la façade un homme vomissait en poussant des gémissants immondes tandis que quelques mètres plus loin, un autre dormait totalement ivre. Zael hésita un instant, la taverne semblait moins bruyante que les autres, mais tout de même, c'était la première dans laquelle elle entrait dans Clavinia.

* Bon.. quand faut y aller... faut y aller! *

La petite cornue ouvrit la porte doucement et la referma derrière elle. Les clients l'a scrutèrent un petit moment puis se remirent à se parler face à face dans une odeur de rhum et de sueur. Zael, pas très à l'aise, décida de se renseigner auprès du tavernier sur ce soit disant Adams.
C'était un homme plutôt grand, aux denses cheveux châtains tirant sur le roux et au visage marqué d'une longue cicatrice. Il discutait avec trois autres clients. La tiefling se faufila à coté de ceux-ci, les épaules ne dépassant qu'à peine du comptoir.

« Excusez moi monsieur. »


L'homme ne la regarda pas, peut être ne l'avait-il pas remarqué. Ainsi elle reprit plus fort.

« Tavernier, j'aurai besoin d'un renseignement s'il vous plait. »


Il tourna la tête dans sa direction en affichant un large sourire.

"Que t'arrive-t-il mon petit? Tu sais tu peux retirer ta cape, tout le monde est accepté dans ma taverne et personne viendra te chercher des noises."

Zael frémit un instant à l'idée de se dévoiler. Elle savait que pour les gens de sa race ce n'était pas très prudent de se montrer en public, mais bon, apparemment dans ce lieu on n'étais pas très regardant sur l'origine, et puis, on est à Clavinia tout de même! Ainsi elle ouvrit sa cape et fit tomber son capuchon, dévoilant ses grosses cornes.

« Je cherche un certain Adams, on m'a dit que je pourrais le trouver ici. »


Les trois autres hommes stoppèrent leur conversation lorsque la jeune fille fut à découvert, et la regardèrent fixement. Apparemment bien que toutes les races soient acceptées, voir un tiefling ne semblait pas commun. Le tavernier s'approcha d'elle et se pencha, les coudes sur le comptoir.

« Un tiefling? Et qui plus est, une fille. Je dois également avouer que vous êtes plutôt une belle enfant... »

Il la regarda en se mordillant les lèvres, jouant des sourcils tel un séducteur. La demoiselle, surprise qu'un individu ose la courtiser, ou plutôt la draguer, se sentit extrêmement mal à l'aise. Si bien qu'elle bégaya.

« Déjà je.. je.. je ne suis pas un enfant et.. et il se trouve que j'ai un colis à livrer à monsieur Adams alors j'aimerai qu'on me réponde plutôt que me faire perdre mon temps! »

L'homme éclata de rire avant de sortir de derrière le comptoir et se diriger vers une porte au fond de la taverne.

« Ahahaha j'aime les femmes qui ont du caractère! »

Le tavernier ouvrit la porte qui menait à une cave, lui faisant signe de descendre de la tête. Il referma derrière elle en recommençant à rire. Zael ne se sentait pas rassurée, à l'évidence elle trempait dans des affaires assez louches, aussi elle remit sa capuche. La cave était sombre et beaucoup plus calme que le tumulte du dessus. A une table se trouvait un vieil homme au cheveux blancs et au visage balafré. Il fumait un cigare en rédigeant des papiers à la lumière d'une lanterne, tandis que quatre mastodontes se levèrent de leur table quand la jeune fille entra, surement des gardes du corps.
Zael s'approcha timidement de l'ancien, s'assit à la table et commença à sortir le paquet.

« Monsieur Adams? Je m'appelle Za..... »

L'homme l'interrompit en soufflant la fumée en plein visage de la tiefling.

« Je me moque de savoir comment tu t'appelles. Si je t'es pas demandé ton nom c'est que j'ai pas confiance en toi. Moins tu te présenteras aux gens, plus tu seras discret, alors plus t'auras de chance de rester en vie et donc plus tu me seras utile tu vois. »

Il s'arrêta quelques secondes pour prendre une grande bouffée de son cigare et reprit d'un ton plus grave.

« Et je t'ai pas invité à ma table alors lève toi et montre moi ce que tu m'apportes. »

Le vieux balafré était très direct et effrayant, Zael se sentait intimidée et énervée à la fois. Elle se leva et posa le colis sur la table.

« Il vous vient de Razmaley Kazac, il me la fait livrer depuis une île à cinq jours de navigation. »

L'homme eu un léger sourire qui s'afficha sur son visage, il posa son cigare et prit le paquet pour commencer à l'ouvrir.

« Aaah... oui.. oui.. je l'attendais c'est vrai. Vous avez fait du chemin pour l'apporter, ce pourrait-il que vous soyez sa soeur... hehehe voilà qui est intéressant. Très bien... voilà ce que je vous propose, bien que votre frère m'ait vanté vos qualités de coursière, j'aime savoir avec qui je fais affaire vous voyez. Je vais vous confier une nouvelle course: vous devez apporter ces quinze pièces d'or à un certain Hoffman avant deux jours. En échange il vous remettra une bague avec une araignée gravée dessus. Tout ce que je peux vous dire sur cet homme c'est qu'il est grand, blond aux yeux bleus, qu'il boite de la jambe gauche et qu'il se promène vers le cimetière quand la nuit commence à tomber. Voilà j'espère que vous avez tout bien retenu avec attention, car je vous conseil de ne pas me décevoir. Alors vous acceptez? »

Le vieux tendit une bourse que Zael s'empressa de cacher sous sa cape, puis il remit son cigare à la bouche. La tiefling commença à se diriger vers la sortie quand l'homme l'interpella.

« Hey! T'oublierais pas quelque chose par hasard? »

La jeune fille revint en sursaut. Allait-elle se faire encore réprimander , manquait-il quelque chose dans le colis? Il faut avouer qu'elle était plutôt stressée. L'homme plongea sa main dans une de ses poches.

« Tiens pour m'avoir ramené ceci, tu vas pas bosser sans rien en retour non. C'est plutôt pas mal pour un début, faut dire que t'as fais du chemin, mais si tu fais du bon boulot tu peux gagner plus tu sais hehe. »

Il lui avait donné vingt pièces d'argent, c'était plus que ce qu'elle espérait. Elle afficha un sourire, apparemment il y avait du bon dans ce boulot. Elle remonta de la cave en pensant au quinze pièces d'or qu'elle avait dans sa sacoche. Si elle ne faisait pas la commission et qu'elle les gardait, elle serait plutôt riche et pourrait vivre correctement pendant un bon moment. Mais ces gens n'avaient pas l'air de plaisanter et elle préférait rester honnête et continuer ce job. Dans l'immédiat elle pensa à aller manger quelque chose avec le premier salaire qu'elle venait de gagner. Mais pas dans cette taverne, le gérant était trop entreprenant et la jeune tiefling ne savait comment réagir. Ainsi elle sortit l'air de rien, et reprit sa route à travers les rues pavées à la recherche d'une nouvelle taverne.

[ En direction d'Aux trois canons ]

_________________
Compétences raciales: furtivité 1 agilité 3
Compétences communes: connaissance: déchiffrage 1
Points de compétences restants: 0
[color=#993300]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour monsieur Adams
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie :: Quartier Marchand :: Tavernes :: Liberté apocalyptique-
Sauter vers: